Kite Optics
Nature Experience
Starling

Magazine | Observer en France

Observer les oiseaux dans l’estuaire de la Loire

À l'occasion de la seconde édition du festival Birdfair, nous vous présentons une série de bons secteurs ornithologiques dans les environs de Paimboeuf (Loire-Atlantique).
29/07/2013 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Malgré les vastes surfaces occupées par les activités industrielles et portuaires de Saint-Nazaire et touristiques de Saint-Brévin-les-Pins, l’estuaire de la Loire demeure une zone humide majeure de plus de 20 000 hectares (5 000 hectares d’eau libre à marée haute, 2000 hectares de vasières, 700 hectares de roselières, 15 000 hectares de prairies). Il forme avec le lac de Grand-Lieu, les marais de la Brière et ceux de Guérande un complexe d’une grande richesse ornithologique.
De nombreux oiseaux (230 espèces recensées) se reproduisent, transitent ou hivernent dans l’estuaire : des troupes de limicoles se nourrissent sur les vasières lors des passages pré- et post-nuptiaux, les roselières accueillent plusieurs fauvettes paludicoles dont le rare Phragmite aquatique à la fin de l’été et en automne, des remises d’Anatidés se forment dans les prairies inondées en hiver, et plusieurs espèces remarquables se reproduisent dans les marais. Et des surprises sont possibles toute l’année.
A l’occasion de la seconde édition du festival Birdfair qui se tiendra du 20 au 22 septembre 2013 à Paimboeuf (Loire-Atlantique), sur la rive sud de l’estuaire, nous vous présentons, grâce à Romain Bâtard, François Halligon (LPO Loire-Atlantique) et Matthieu Cosson (LPO Pays de la Loire), plusieurs sites intéressants pour l’observation des oiseaux, comme la vasière de Méan, les pointes de Saint-Brévin-les-Pins, les réserves de chasse du Massereau et du Migron et d’autres secteurs moins connus.
Nous remercions François Halligon, Franck Latraube et Julien Sudraud pour leurs photos.

Abstract

Despite the vast areas occupied by the industrial and port activities of Saint-Nazaire and the touristic city of Saint-Brevin-les-Pins, the Loire estuary remains a major wetland:  mudflats, sandbars, reedbeds and flooded grasslands cover a little less than 20,000 hectares (more than 40,000 in 1978). It forms with the Grand-Lieu lake, the marshes of Brière and those of Guerande a complex of great interest. Many birds breed, halt or overwinter in the estuary: flocks of waders feeding on the mudflats during their pre-and post-breeding passages, many warblers, including the rare Aquatic Warbler, roost in the reedbeds at the end of the summer and during the fall migration, hundreds of ducks stay in the meadows in winter, and several remarkable species breed in the marshes. And surprises are always possible throughout the year.
On the occasion of the second edition of the Birdfair festival (22 to 23 September 2013) in Paimboeuf, a village situated on the southern bank of the estuary, we present you, with the help of Romain Bâtard, François Halligon (LPO Loire-Atlantique) and Matthieu Cosson (LPO Pays de la Loire), several good birding spots in the estuary, including the mudflats of Méan, the heads of Saint-Brevins-les-Pins and the game reserves of Massereau and Migron.  

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !