Nature Experience
Starling
Kite Optics

Magazine | Observer en France

Observer les oiseaux au pays du roseau : la Grande Brière Mottière (Loire-Atlantique)

Cette zone humide est méconnue car les accès sont rares et les roselières omniprésentes : sélection de bons sites d'observation.
21/09/2018 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Les marais de Brière (ou de Grande Brière), sont les seconds plus vastes de France après ceux de Camargue. Ils s’étendent entre les estuaires des fleuves Vilaine et Loire, dans le département de la Loire-Atlantique. Ils sont composés des marais du Brivet (19 000 hectares), du Haut-Brivet (2 000 hectares), du Mès (600 hectares), de Donges, de Besné et de la Taillée (8 000 hectares) et de la Grande Brière Mottière (6 850 hectares). Ils communiquent entre eux, avec l’estuaire de la Loire et le bassin versant de la rivière Brivet. La Grande Brière Mottière a la particularité d’être la propriété indivise et inaliénable des habitants des 21 communes riveraines : il s’agit du cœur de la Brière, et cette zone est assez peu connue car les points d’accès et d’observation sont rares. En outre, les roselières forment un habitat assez fermé, seulement parcouru de quelques canaux.
Dans cet article, Marc Le Moal nous propose de découvrir le site Pierre Constant, l’une des trois parties de la réserve naturelle régionale du marais de Brière, et le point d’entrée incontournable de tout visiteur souhaitant découvrir l’avifaune de ces marais. En complément, nous indiquons les emplacements d’autres bons points d’observation.

Abstract

The marshes of Brière, or Grande Brière, are the second largest in France after those of Camargue. They extend between the estuaries of the Vilaine and Loire rivers, in the Loire-Atlantique department. They are composed of the marshes of Brivet (19,000 hectares), Haut-Brivet (2,000 hectares), Mès (600 hectares), Donges, Besné and La Taillée (8,000 hectares), and Grande Brière Mottière (6,850 hectares). All communicate with each other and depend on the estuary of the Loire and the watershed of the Brivet River. The Grande Brière Mottière has the particularity of being the undivided and inalienable property of the inhabitants of the 21 riverside communes: it is the heart of the Brière, and it is rather little known, because the access points and therefore of observation are rare. In addition, reedbeds form a fairly closed habitat, only covered by a few channels.
In this article, Marc Le Moal invites us to discover the site Pierre Constant, one of the three parts of the regional nature reserve of Brière, and the entry point of any visitor wishing to discover the avifauna of these marshes. In addition, we show the locations of other good birdwatching points.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Le site web du parc naturel régional de Brière : www.parc-naturel-briere.com

Ouvrages recommandés

Sources

  • Parc naturel régional de Brière. Où observer les oiseaux ? www.parc-naturel-briere.com
  • Nidal Issa et Yves Mueller (2015). Atlas des oiseaux de France métropolitaine. Delachaux et Niestlé. Volumes 1 et 2.
  • Capucine Lebrun, Matthieu Marquet et Laurent Godet (2016). Dénombrement et distribution spatiale des couples nicheurs de Barge à queue noire (Limosa limosa) dans les marais de Brière et du Brivet. Parc naturel régional de Brière. www.bargeaqueuenoire.org
  • Richard Louvel (2012). Comment concilier l’élevage extensif et la protection des sites de reproduction des guifettes noires (Chlidonias niger) sur la ZPS de « Grande Brière – marais de Donges et du Brivet »? BTSA Gestion et Protection de la Nature. www.side.developpement-durable.gouv.fr
  • Jacques Trotignon (2011). Suivi de la nidification des guifettes en France en 2010. http://biodiversite.parc-marais-poitevin.fr
  • Mathieu Marquet (2011). Étude complémentaire pour la protection du Butor étoilé (Botaurus stellaris) et définition de sa répartition géographique sur le site Natura 2000 « Grand Brière – Marais de Donges et du Brivet » au printemps 2009. Natura 2000. www.side.developpement-durable.gouv.fr
  • Matthieu Marquet (2011). Étude de la migration post-nuptiale du Phragmite aquatique (Acrocephalus paludicola) dans la ZPS « Grande Brière – marais de Donges et du Brivet ». Résultats de la campagne 2010. Natura 2000. www.side.developpement-durable.gouv.fr

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !