Starling
Nature Experience
Kite Optics

Magazine | Voyages

Les îles Scilly (Grande-Bretagne), l’archipel aux oiseaux rares

Même si un Harfang des neiges et plusieurs Goélands de Kumlien, à ailes blanches et bourgmestres ont été vus en janvier 2018, cet archipel est surtout réputé pour les raretés trouvées en automne.
12/02/2018 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Les îles Scilly (ou Sorlingues) sont situées à l’extrémité sud-ouest de la Grande-Bretagne. Elles sont composées de cinq îles habitées, St Mary’s, St Martin’s, St Agnes, Bryher et Tresco, et de quelques 150 îlots et rochers. Le climat y est exceptionnellement doux grâce au Gulf Stream. Les paysages sont variés, allant des jardins subtropicaux luxuriants et abrités du sud de Tresco à la côte granitique sauvage de St Agnes. Les îles Scilly sont réputées pour la beauté de leurs paysages et pour leurs eaux transparentes : plus de la moitié de l’archipel a ainsi été désignée en tant que Site of Special Scientific Interest, et l’ensemble a été classé en tant qu’Area of Outstanding Natural Beauty.
En raison de leur climat doux et des nombreuses heures d’ensoleillement, les îles Scilly accueillent une grande variété de plantes dont beaucoup sont absentes du reste du Royaume-Uni. Les fonds marins sont aussi très riches.
Plusieurs oiseaux marins se reproduisent dans l’archipel, comme le Macareux moine, le Cormoran huppé, le Puffin des Anglais et surtout l’Océanite tempête, mais du fait de leur situation géographique privilégiée, c’est surtout l’un des meilleurs sites d’Europe pour rechercher des espèces rares accidentelles venues d’Amérique du Nord et de Sibérie et même parfois d’Asie ou du bassin méditerranéen. Plus de quatre cents espèces ont été déjà été notées, dont plusieurs « premières » pour la Grande-Bretagne et même le continent.
Si au printemps, des oiseaux peu communs venus d’Europe du Sud sont notés chaque année, les îles sont surtout réputées en automne. Octobre est certainement le meilleur mois, et les observateurs sont alors nombreux à parcourir les landes, les jardins et les bosquets à la recherche de raretés. Parmi les espèces très rares déjà notées, citons la Marouette de Caroline (Porzana carolina), le Goéland d’Amérique (Larus smithsonianus), le Pouillot du Japon (Phylloscopus borealoides), le Pipit de Godlewski (Anthus godlewskii), le Merle obscur (Turdus obscurus), le Tarier du nord de la Caspienne (Saxicola maurus variegatus), le Robin à flancs roux (Tarsiger cyanurus) ou le Viréo à oeil rouge (Vireo olivaceus), mais aussi plusieurs parulines.
Les îles Scilly sont aussi réputées en août et en septembre pour leurs sorties en mer durant lesquelles l’Océanite de Wilson, le Puffin majeur et bien d’autres oiseaux pélagiques parfois très rares peuvent être observés.
Nous remercions le Isles of Scilly Bird Group pour nous avoir aidés à illustrer cet article et pour ses informations.

Abstract

The Scilly Islands are located at the southwestern tip of Great Britain. They are composed of five inhabited islands (St. Mary’s, St. Martin’s, St. Agnes, Bryher and Tresco), and some 150 islands and rocks. The climate is exceptionally mild thanks to the Gulf Stream. The landscapes are varied, ranging from lush, sheltered subtropical gardens south of Tresco to the rugged granitic coast of St Agnes.
The Scilly Islands are renowned for the beauty of their landscapes and their transparent waters: more than half of the archipelago has been designated as a Site of Special Scientific Interest, and has been ranked as an Area of Outstanding Natural Beauty. Because of their mild climate, the Scilly Islands are home to a wide variety of plants, many of which are absent from the rest of the UK. The seabed is also very rich.
Several marine birds breed in the archipelago, such as Atlantic Puffin, Shag, Manx Shearwater or Eurasian Storm Petrel, but because of their geographical location, it is one of the best European site to search for accidental rare bird species coming from North America and Siberia and even from Asia or the Mediterranean basin. Over four hundred species have already been noted, including several « firsts » for Britain and even the continent.
If in spring, unusual birds from Southern Europe are recorded every year, the islands are especially famous in autumn. October is certainly the best month, and hundred birders explore moors, gardens and groves in search of rarities. Here are some examples of very rare species already recorded: Sora, American Gull, Sakhalin Leaf Warbler, Godlewski’s Pipit, Eyebrowed Thrush, Caspian Stonechat, Red-flanked Bluetail or Red-eyed Vireo. The Scilly Isles are also famous in August and September for their pelagic cruises during which the Wilson’s Storm Petrel and the Greater Shearwater can be watched.
We thank the Isles of Scilly Bird Group for its help to illustrate this article.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !