Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Études > Description d'une probable nouvelle sous-espèce du Serin malais sur l'île de Sulawesi (Indonésie)

Études

Retour à la liste des articles de Études

Description d'une probable nouvelle sous-espèce du Serin malais sur l'île de Sulawesi (Indonésie)

Les oiseaux du parc national de Lore Lindu pourraient appartenir à une sous-espèce non encore décrite : C. e. linduensis.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Description d'une probable nouvelle sous-espèce du Serin malais sur l'île de Sulawesi (Indonésie)

Mâle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae) dans le parc national de Lore Lindu, dans le centre-nord de l'île de Sulawesi (Indonésie), le 27 juillet 2017 : notez le front rouge-orange.
Photographie : Mike Nelson

L'île indonésienne de Sulawesi, anciennement appelée Célèbes, est située à 300 kilomètres à l'est de Bornéo et à 600 kilomètres au sud des Philippines. Elle fait partie de la Wallacea, une zone biogéographique de transition dont la faune et la flore sont composées d'espèces d'origine indo-malaise et austro-malaise. En outre, du fait de son isolement ancien et de la variété de son relief, elle présente un fort taux d'endémisme. Malheureusement, la destruction des habitats naturels, la chasse et les espèces introduites ont entraîné le déclin de beaucoup d'oiseaux endémiques, 37 étant désormais globalement menacés, ne survivant plus que dans des secteurs reculés ou protégés, comme le parc national de Lore Lindu. Situé au centre de l'île, il couvre 2 180 km², son l'altitude varie de 200 à 2 610 mètres, et il protège de vastes étendues de forêts montagnardes. Plus de 227 espèces d'oiseaux y ont été recensées, mais son avifaune est encore imparfaitement connue. 
Dans un article publié en 2019 dans la revue BirdingAsia, Michel Ottaviani suggère ainsi que les Serins malais (Chrysocorythus estherae) du parc, qui se distinguent notamment par la présence chez les adultes de rouge-orange sur la tête, les ailes et la queue (alors que toutes les autres espèces ou sous-espèces du genre Chrysocorythus présentent une pigmentation jaune), appartiendraient à une sous-espèce distincte qu'il propose de nommer C. e. linduensis.
Nous publions ici une synthèse de son article original.

Abstract

The Indonesian island of Sulawesi is located 300 kilometers east of Borneo and 600 kilometers south of the Philippines. It is part of the Wallacea, a transitional biogeographic zone whose fauna and flora is composed of Indo-Malaysian and Austro-Malaysian species. In addition, because of its ancient isolation and the variety of its relief, it has a high rate of endemism. Unfortunately, the destruction of natural habitats, hunting and introduced species have led to the decline of many endemic species, 37 being globally threatened and surviving only in remote or protected areas such as the Lore Lindu National Park. Located in the center of the island, it covers 2,180 km², its altitude varies from 200 to 2,610 meters, and it protects vast expanses of mountain forests, despite the many threats that weigh on it. More than 227 bird species have been recorded there, but it still reveals surprises to ornithologists.
In an article published in 2019 in the BirdingAsia journal, Michel Ottaviani suggests that the population of Malay Serins Chrysocorythus estherae living in the park, and which can be distinguished by the red-orange parts of their head, wings and tail in adults (yellow in all other taxa of the Chrysocorythus genus , could constitute a distinct subspecies which he proposes to name C. e. linduensis. We publish here a detailed summary of his original article.

La taxonomie du Serin malais

Mâle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae)

Mâle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae) dans le parc national de Lore Lindu, sur l'île de Sulawesi (Indonésie), le 7 septembre 2004 : notez son front rouge-orange (cliquez sur la photo pour l'agrandir).  
Photographie : Paul Pearson

Les Serins malais (Chrysocorythus estherae) et de Mindanao (C. mindanensis), qui étaient autrefois conspécifiques, sont désormais considérés comme des espèces distinctes. Chrysocorythus estherae est composée de quatre sous-espèces réparties sur les îles de Sumatra, de Java et de Sulawesi :

  • C. e. vanderbilti (nord-ouest de Sumatra)
  • C. e. estherae (ouest de Java)
  • C. e. chaseni (est de Java)
  • C. e. renatae (sud de l'île de Sulawesi).

Les adultes des Serins malais vivant dans le centre-nord de l'île de Sulawesi, sur les monts Rorekatimbu, Rano Rano et Pakuli, dans le parc national de Lore Lindu, ont du rouge-orange sur leur tête, leurs ailes et leur queue, et ils pourraient constituer une sous-espèce à part entière que Michel Ottaviani propose de nommer C. e. linduensis.

Des observations de Serins malais "rouge-orange"

En août 1980, C. Krause avait observé de petits groupes de Serins malais à 2 300 mètres d'altitude sur le mont ("gunung" en indonésien) Rantekombola, au sud de l'île de Sulawesi, et il avait collecté un mâle qu'il avait rattaché à la sous-espèce renatae. En septembre 1980, M. D. Bruce avait découvert une autre population à 1 900 mètres d'altitude sur le Gunung Rano Rano, près du lac Lindu, dans le parc national de Lore Lindu.
Le 26 juillet 1984, van den Berg et Bosman avaient enregistré les cris de deux oiseaux se nourrissant dans de petits arbres à 2 400 mètres d'altitude sur le mont Rorekatimbu, et ils les avaient décrits comme étant différents de C. e. renatae, avec un front, un croupion et des couvertures sus-alaires rouge-orange et non pas jaunes. Dans une vidéo réalisée par Hervé Jocob le long du sentier ("track") d'Anaso le 19 octobre 2012, un oiseau avec un croupion orange est visible avec deux individus marqués de jaune. Les 29 et 30 septembre 2013, Mike Nelson a photographié et enregistré un mâle à Pakuli, au nord-ouest du parc national de Lore Lindu. Le 22 mai 2018, Julien Lamouroux a observé un mâle adulte le long du sentier d'Anaso.
Toutes ces observations ont été faites sur les monts Rorekatimbu, Rano Rano et Pakuli, dans le parc national de Lore Lindu, au nord du mont Rantekombola, où avait été collecté le spécimen-type de la sous-espèce S. e. renatae.

Description du Serin malais de la sous-espèce linduensis

Mâle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae)

Mâle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae) dans le parc national de Lore Lindu, sur l'île de Sulawesi (Indonésie), le 22 mai 2018 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).  
Photographie : Julien Lamouroux

Le mâle adulte a la tête brun-roux avec le front, l'avant de la couronne, la région malaire et le menton rouge-orange. Ses yeux sont entourés d'un fin cercle blanc. Ses parties inférieures sont blanches et fortement striées de brun-roux. Son dos est brun-roux, son croupion et ses couvertures sus-alaires sont rouge-orange, ses rémiges primaires sont noires, ses rémiges secondaires sont brun-noir avec des extrémités rouge-orange, et ses rémiges tertiaires ont des extrémités rouge-orange plus larges. Ses couvertures alaires sont brun-noir et rouge-orange et forment une triple barre alaire. Sa queue est brun-noir et ses couvertures sus-caudales rouge-orange. Ses pattes sont brunes et son bec est noir.
Le jeune mâle ressemble au mâle adulte, mais le rouge-orange de la tête, des ailes et de la queue est remplacé par du jaune. Sa tête est brune.
La femelle adulte a la tête brun sombre, le cercle oculaire est blanc et ses parties inférieures sont blanches striées de brun-roux. Son dos est brun sombre, son croupion est jaune-orange, sa queue est brun-noir avec des couvertures sus-caudales jaune-orange striées de brun. Ses rémiges primaires sont noires, ses rémiges secondaires sont brun-noir et certaines rémiges tertiaires ont leur extrémité jaune-orange. Ses couvertures alaires sont brun-noir bordées de jaune-orange et forment une triple barre alaire. Ses pattes sont brunes et son bec est noir.
Le plumage du juvénile n'a pas été décrit, mais il serait brun fortement tacheté de crème dessus et blanc strié de noir dessous.

Femelle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae)

Femelle adulte de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae), parc national de Lore Lindu, île de Sulawesi (Indonésie), le 22 mai 2018 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Thimothy Boucher
Jeunes femelle et mâle de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae)

Jeune femelle (dessus) et jeune mâle de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae), parc national de Lore Lindu, île de Sulawesi (Indonésie). Notez le front et le croupion jaunes de ces jeunes oiseaux (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Raphaël Jordan

Vocalisations

Les cris de la sous-espèce C. e. linduensis sont des notes métalliques bien distinctes de ceux de la sous-espèce chaseni. Il n'a pas été possible de faire une comparaison avec ceux de renatae car ces derniers ne sont pas disponibles en ligne.
Écoutez ci-dessous un enregistrement des cris et du chant du mâle de la sous-espèce linduensis du Serin malais réalisé par Mike Nelson dans le parc national de Lore Lindu le 09/09/2014 (source : Xeno-canto) :

Habitats 

La sous-espèce C. e. linduensis a été observée dans les zones herbeuses parsemées d’arbrisseaux à 2 300 mètres d'altitude et dans des forêts montagnardes à Agathis philippensis.

Une sous-espèce à l'aire de répartition distincte

Situation du parc national de Lore Lindu (Indonésie)

Situation du parc national de Lore Lindu, sur île de Sulawesi ou des Célèbes (Indonésie).
Carte : Ornithomedia.com

Les aires de répartition des sous-espèces renatae et linduensis du Serin malais sont séparées de plus de 260 km, mais il serait intéressant d'explorer le mont Lokilalaki, à l'ouest du mont Rorekatimbu, ainsi que le mont Dali, au sud du mont Rano Rano, deux sites avec des habitats favorables, pour y vérifier la présence éventuelle de la sous-espèce linduensis. Elle est présente entre les monts Pakuli, Rorekatimbu et Rano Rano qui forment un triangle de 50 km de côté environ, et il est possible qu'elle soit en fait répartie sur l'ensemble du parc national de Lore Lindu. 
Bishop et King (1986), ainsi que White & Bruce (1986), avaient déjà suggéré que les oiseaux rouge-orange pourraient constituer une sous-espèce distincte et non pas une variante de plumage de C. e. rentaeL'hypothèse de l'existence de linduensis avait été évoquée dès 2011 par Michel Ottaviani. Jean-François Voisin, taxonomiste au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, soutient cette proposition, mais ajoute que des études supplémentaires sur un spécimen en main seraient nécessaires pour effectuer des comparaisons directes avec la sous-espèce C. e. renatae
Les cinq sous-espèces du Serin malais (incluant linduensis) seraient vicariantes, c'est-à-dire apparentées génétiquement mais géographiquement distinctes, et elles pourraient même constituer des espèces distinctes.
La sous-espèce linduensis est composée d'oiseaux au plumage bien défini quelles que soient les localités connues. Chez les juvéniles, le jaune remplace le rouge-orange des mâles adultes et le jaune-orange des femelles adultes, la couleur typique étant progressivement acquise avec l'âge.

Une possible relique glaciaire

Le Serin malais serait une relique glaciaire (lire Reliques glaciaires : l'exemple du Pic à dos blanc en Bulgarie) qui se serait retrouvée isolée après le retrait des glaciers dans les montagnes du Sud-est asiatique, il y a environ deux millions d'années. Cette découverte confirme en tout cas le grand intérêt ornithologique de l'île de Sulawesi, où une nouvelle espèce, le Gobemouche strié de Sulawesi ou de Sodhi (Muscicapa sodhii), avait été décrite aussi récemment qu'en 2014 (lire Description d’une nouvelle espèce de gobemouche sur l’île de Sulawesi).

Le sentier montagnard d'Anaso, un site incontournable mais qui demande des efforts

Habitat du Serin malais (Chrysocorythus estherae linduensis)

Habitat de la sous-espèce linduensis du Serin malais (Chrysocorythus estherae) le long du sentier d'Anaso dans le parc national de Lore Lindu, sur l'île de Sulawesi (Indonésie), le 6 septembre 2004 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Paul Pearson

Le parc national de Lore Lindu, situé dans la province de Sulawesi central, est d'une grande richesse ornithologique, et on peut y observer 80 % des espèces endémiques de l’île. Mais étant donné sa grande surface (près de 2 290 km²), il est utile de connaître quelques bons sites d'observation : c'est le cas du sentier d'Anaso, une piste de près de 10 km de long traversant différents habitats à l'est du parc et qui mène au sommet du Gunung Rorekatimbu, à 2 300 mètres d'altitude. Ce sentier était autrefois praticable en véhicule tout-terrain, mais il s'est dégradé avec le temps faute d'entretien, et il faut désormais le parcourir à pied, ce qui demande quelques efforts, qui seront toutefois récompensés car on peut observer une grande variété d'oiseaux, dont la sous-espèce linduensis du Serin malais.
Le point de départ du sentier d'Anaso est accessible en voiture depuis Palu. Le sentier traverse d'abord une forêt tropicale où l'on peut observer entre autres les Loriquets jaune et vert (Trichoglossus flavoviridis) et orné (T. ornatus), les Échenilleurs de Temminck (Coracina temminckiiet d'Abbott (Celebesica abbotti), le Siffleur à dos marron (Coracornis raveni), le Malia des Célèbes (Malia grata), le Gobemouche à front bleu (Cyornis hoevelli), la Grive cataponère (Cataponera turdoides), la Bouscarle marron et plusieurs endémiques communs des Célèbes. Le Guêpier des Célèbes (Meropogon forsteni) creuse son terrier dans les parois argileuses exposées.
Après environ 4 km, à 2 000 mètres d'altitude, le sentier longe de petites clairières où l'on a de bonnes chances d'observer l'Engoulevent satanique (Eurostopodus diabolicus) posé ou en chasse à l’aube et au crépuscule.
À partir de 2 100 mètres d'altitude, la forêt bordant la piste devient moins haute et les branches sont davantage couvertes de mousses et d'épiphytes : c'est dans cet habitat que l'on peut observer la Grive des Célèbes (Zoothera heinrichi) et le Brachyptère des Célèbes (Heinrichia calligyna), et il faut marcher lentement et avoir un peu de chance pour réussir à les repérer. Les Myzas à oreilles sombre (Myza celebensis) et à oreilles blanches (M. sarasinorum) sont aussi présents dans cette forêt nébuleuse.
Le sentier atteint son point le plus haut à environ 2 300 mètres d'altitude, au niveau d'une vaste clairière où l'on peut noter notamment la sous-espèce linduensis du Serin malais et le Siffleur à flancs jaunes (Hylocitrea bonensis). Si l'on continue, on redescend vers une forêt nébuleuse qui accueille notamment le Brachyptère des Célèbes.
Outre le sentier d'Anaso, il est conseillé de visiter d'autres secteurs du parc national de Lore Lindu, comme les environs des lacs ("Danau") Tambing et Lindu, ou encore la piste reliant le lac Tambing et les villages de Wuasa et de Sedoa.

Contact

Michel Ottaviani - Courriel : o.ottavianimichel@orange.fr - Site Internet : http://livres.oiseaux.mo.monsite-orange.fr

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Description d'une probable nouvelle sous-espèce du Serin malais sur l'île de Sulawesi (Indonésie)"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Commentaires postés :

michkaornithomedia

Pour information, Dario Zuccon (le premier généticien à avoir analysé le serin malais) m'informe qu'il envisage d'analyser toutes les formes du serin malais dont linduensis dès que le temps et les moyens le lui permettent.
Michel Ottaviani, septembre 2019 o.ottavianimichel@orange.fr

19/09/2019

Répondre

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest