Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Les Grues du Canada sont en expansion en Asie

Brèves

Retour à la liste des brèves

Les Grues du Canada sont en expansion en Asie

Le nombre de couples nicheurs a fortement progressé en Sibérie orientale, et de plus en plus d'oiseaux hivernent en Chine, en Corée du Sud et au Japon.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Les Grues du Canada sont en expansion en Asie

Grues du Canada (Grus canadensis) en hivernage dans le Nebraska (États-Unis).
Photographie : Mongo / Wikimedia Commons

La Grue du Canada (Grus canadensis) est plus petite que la Grue cendrée (Grus grus), avec une longueur de 120 cm et une envergure de 1,6 à 2 mètres (sa taille varie toutefois selon les sous-espèces). Elle est globalement grise, son plumage étant marqué d'ocre pendant la période de nidification. Elle a le front et les lores rouges et les joues blanches. Les immatures ont le dessus roux et le ventre gris. Les deux sexes se ressemblent. Elle niche en Amérique du Nord, à Cuba et dans le nord-est de la Sibérie. La migration concerne plus de 99 % des Grues du Canada et deux sous-espèces : G. canadensis canadensis et G. canadensis tabida.

C'est certainement la plus abondante des 15 espèces de Gruidés, avec une population globale comprise entre 670 000 et 830 000 individus en 2018. Historiquement, son aire de répartition était limitée à l'Amérique du Nord, seule une petite proportion traversant le détroit de Béring pour nicher en Sibérie. Dans un article publié en 2019 dans le journal en ligne Peer-J, on apprend que le nombre d'oiseaux nichant en Sibérie et hivernant en Asie de l'Est est en progression. Les auteurs ont basé leur étude sur l'analyse de données collectées sur le terrain entre 2008 et 2015 et en ligne entre 1950 et 2017, ils ont utilisé un système d'information géographique (ArcGIS) pour visualiser les modifications de la distribution spatiale de cette espèce, et effectué une analyse de régression pour analyser et visualiser les changements du nombre d’individus en fonction du temps.

Un suivi de 133 Grues du Canada équipées d'émetteurs et hivernant dans le centre de l'Amérique du Nord avait montré que 23 % d'entre elles se dirigeaient vers la Russie pendant la période de nidification, principalement vers la province sibérienne de la Tchoukotka (lire Inventaire ornithologique dans la Tchoukotka (Russie) du 7 au 26/06/2017). Elles arrivent dans leurs sites de reproduction vers la mi-mai et repartent au début du mois de septembre. Leur trajet automnal était plus rapide, atteignant leurs sites d'hivernage américains dès la mi-octobre. Dans les années 1980, la population russe de Grues du Canada était estimée à 20 000 oiseaux, et depuis, leur population a fortement progressé : en Yakoutie (République russe de Sakha), leur nombre  a ainsi été multiplié par 1,8 entre 1984 et 1994, leur aire de nidification a progressé de 200 à 250 km vers l'Ouest entre 1988 et 2008, et le nombre de nicheurs a augmenté de plus de 13 fois entre 1995 et 2009 dans la toundra traversée par le fleuve Indigirka.

Des Grues du Canada ont été signalées en hiver en Asie dès 1963, près d'Izumi au Japon. En 1978, des oiseaux ont été vus pour la première fois en Chine (dans la province du Jiangsu). Depuis, le nombre de grues notées en hiver a progressé dans ces deux pays, mais aussi en Corée du Sud. Le nombre de données est passé de 53 entre 2000 et 2009 à 86 entre 2010 et 2017 (0,06 oiseau par an avant 1997 et 2,53 depuis). Au cours des 50 dernières années, la longitude de l'aire de répartition hivernale a progressé de 31 degrés vers l'Ouest, atteignant la province du Henan (Chine), et la latitude a augmenté de 15 degrés vers le Sud, atteignant celle du Jiangxi. Ces Grues du Canada se mêlent parfois aux troupes de Grues cendrée (Grus grus), à cou blanc  (Antigone vipio), moine (G. monacha) et du Japon (G. japonensis). Ces hivernants sont certainement issus de la population nicheuse de Sibérie orientale, dont une proportion encore modeste mais croissante rejoint désormais en automne la Chine, le Japon et la Corée en automne, au lieu de partir vers l'Amérique du Nord, ce qui leur permet de réduire leur trajet migratoire et donc d'économiser leurs forces.

Cette progression montre l'adaptabilité de cette espèce à une grande variété d'habitats et de ressources alimentaires. Les conséquences de cette progression sur les autres espèces sont toutefois à étudier : en effet, les Grues du Canada pourraient être porteurs d'agents pathogènes, des cas d'hybridation pourraient être observés avec les autres espèces, la Grue moine étant en particulier très proche génétiquement, et elles pourraient entrer à terme en compétition pour les ressources alimentaires.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Carte Le pays des Grues cendrées, le lac du Der et les lacs aubois

Ouvrages recommandés

Source

Linqiang Gao, Chunrong Mi et Yumin Guo (2019). Expansion of sandhill cranes (Grus canadensis) in east Asia during the non-breeding period. Peer-j. https://peerj.com/articles/7545/?utm_source=TrendMD&utm_campaign=PeerJ_TrendMD_0&utm_medium=TrendMD

Vos commentaires sur :
"Les Grues du Canada sont en expansion en Asie"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest