Starling
Nature Experience
Kite Optics

Pratique | Identification

Différencier les Rousserolles effarvatte et verderolle

Critères utiles sur le terrain pour différencier ces deux espèces très proches vivant dans la végétation dense des zones humides.
13/06/2016 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Les rousserolles sont des passereaux migrateurs vivant dans la haute végétation des marais (roseaux, hautes herbes, saules…). Elles appartiennent au genre Acrocephalus qui signifie « tête pointue » en référence à leur profil allongé. Le plumage des rousserolles est globalement brun et blanchâtre et leur identification constitue souvent l’un des « défis » classiques des ornithologues européens, notamment quand elles ne chantent pas. La Rousserolle effarvatte (Acrocephalus  scirpaceus) est l’espèce la plus commune et c’est souvent la première que l’on rencontre quand on débute dans l’observation des oiseaux : elle sert donc généralement de « base de comparaison » pour identifier les autres espèces comme la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), très proche mais au chant différent et riche en imitations : chez un seul individu, les chants et les cris de plus de 90 espèces ont pu être reconnus ! Mais quand elle est silencieuse, comme c’est le cas en automne, son identification est plus problématique. Une observation patiente et la collecte du maximum de critères (silhouette, plumage, habitat, comportement) sont alors nécessaires.
Dans cet article, nous présentons les critères de terrain utiles pour différencier les Rousserolles effarvatte et verderolle. Nous n’aborderons pas ici le cas d’une espèce apparentée, la Rousserolle des buissons (Acrocephalus dumetorum), dont les sites de nidification les plus proches de la France se situent en Finlande et que nous avions déjà décrite dans un article spécifique. Nous remercions les photographes qui nous ont aidés à illustrer cet article et dont les noms figurent sous leurs clichés.

Abstract

Reed Warblers are migratory songbirds living in the marsh vegetation (reeds, grass, willows …). They belong to the genus Acrocephalus, that means « pointed head », referring to their receding forehead and their long bill. The plumage of reed warblers is generally brown and whitish and their identification is often one of the classic « challenges » of European birders, especially when they do not sing. The Eurasian Reed Warbler (Acrocephalus scirpaceus) is the most common species and it is often the first Acrocephalus species that beginners watch: it therefore serves as a “reference” to identify other species, including the Marsh Warbler (Acrocephalus palustris), a very similar-looking bird but with a very different song, rich in imitations. But when it is silent, as is the case in autumn, its identification is more problematic. A patient observation of the maximum of field criteria (silhouette, plumage, habitat, behavior) is needed.
In this article, we present the useful field tips to differentiate Eurasian Reed Warbler and Marsh Warbler.
We will not speak about the case of a closely related species, the Blyth’s Reed Warbler (Acrocephalus dumetorum), that we have already presented in a specific article. We thank the photographers who helped us illustrating this article.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d’Ornithomedia.com

Participez à la discussion « quelle est cette rousserolle ? »

Ouvrages recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !