Kite Optics
Starling
Nature Experience

Pratique | Conseils

Favoriser certains oiseaux pour lutter contre la Processionnaire du pin

Quelques espèces d'oiseaux sont capables de manger la Processionnaire du pin à différents stades de son cycle de vie : comment les favoriser ?
10/05/2018 | Validé par le comité de lecture

Introduction

La Processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) est un papillon nocturne de la famille des Notodontidés : l’adulte a des ailes grisâtres marquées de sombre et une envergure de 35 à 40 mm, mais cette espèce est surtout connue pour ses chenilles, qui sont à l’origine de son nom : en effet, elles se déplacent toujours en file indienne quand elles quittent leur cocon collectif de soie construit dans les branches. Elles se nourrissent des aiguilles de certains résineux, ce qui affaiblit les arbres. Elles sont couvertes de soies urticantes pouvant provoquer d’importantes réactions allergiques et des troubles oculaires ou respiratoires chez les hommes et les animaux domestiques. L’aire de répartition de la Processionnaire du pin était autrefois limitée au bassin méditerranéen, mais du fait du réchauffement climatique et du commerce du bois, elle a progressé vers le nord depuis plusieurs décennies et elle est désormais présente dans le nord de la France.
Il existe plusieurs techniques de lutte biologique, dont la pose de nichoirs favorisant certains oiseaux mangeant les oeufs, les chenilles et/ou les chrysalides. En mai 2018, l’un de nos visiteurs a même observé des Chardonnerets élégants détruisant des cocons pour garnir leur nid de soie en Eure-et-Loir (France).
Dans cet article, nous recensons les espèces d’oiseaux qui aident à contenir les populations des Processionnaires du pin et nous vous indiquons comment les aider.

Abstract

The Pine Processionary (Thaumetopoea pityocampa) is a moth belonging to the Notodontidae family: the adult has dark-marked grayish wings and a 35 to 40 mm wingspan, but this species is best known for its caterpillars, which are at the origin of its name: indeed, they move in single file when they leave their collective silk cocoons built between branches. They feed on the needles of some conifers, causing significant weakening of the trees. They are covered with stinging bristles that can cause severe allergic reactions, eye or respiratory problems in men and pets. The range of the Pine Processionary was formerly limited to the Mediterranean basin, but due to global warming and commercial timber activity, it has been moving north for several decades and is now present in the north of France.
There are several biological control techniques, including installation of nest boxes favoring some bird species that eat eggs, caterpillars or chrysalis. One of our visitors even watched in Eure-et-Loir (France) in May 2018 Common Goldfinches destroying cocoons to fill their nest of silk. In this article, we list the bird species that can help us containing the Pine Processionary populations.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d’Ornithomedia.com

Kit vidéo : caméra couleur 6 LEDs + câble + livret

Ouvrages recommandés

Sources

  • La Mésange verte. La mésange charbonnière, redoutable prédateur de la processionnaire. www.lamesangeverte.com
  • Nature et Environnement Brévinois (2016). Comment détruire les chenilles processionnaires du pin ? Date : 18/02. www.naturenbrev.org
  • Gundogdu, Ebubekir et Sarikaya, Oguzhan (2015). The Role of Insectivorous Birds in Biological Control in The Lakes District Forests. www.researchgate.net
  • INRA (2013). Processionnaire du pin : une chenille sous haute surveillance. www.inra.fr
  • Luc Barbaro et Andrea Battisti (2011). Birds as predators of the pine processionary moth (Lepidoptera: Notodontidae). Biological Control. Volume : 56. Numéro : 2. Pages : 107-114. www.sciencedirect.com
  • Carla Piemntel et Jan-Ake Nilsson (2009). Response of passerine birds to an irruption of a Pine Processionary moth Thaumetopea pitycampa population with a shifted phenology. Ardeola. Volume : 56. Numéro : 2. Pages : 189-203. http://citeseerx.ist.psu.edu
  • Christel M. M. Mols et  Marcel E. Visser (2002). Great tits can reduce caterpillar damage in apple orchards. Journal of Applied Ecology. https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com
  • A. Battisti, M. Bernardi et C. Ghiraldo (2000).  Predation by the hoopoe (Upupa epops) on pupae of Thaumetopoea pityocampa and the likelyinfluence on other natural enemies. BioControl. Volume : 45. Numéro : 3,. Pages : 311–323. https://link.springer.com/article/10.1023/A:1009992321465
  • France Chenilles. Chenille processionnaire du pin. chenilles-processionnaires.fr
  • A la découverte de. La processionnaire du pin. https://viagallica.com/a/processionnaire_du_pin.htm

1 commentaire(s) sur ce sujet

Participer à la discussion !

je l’ai indiqué dans la rubrique Observations : les chardonnerets effectuent un dépiautage en règle des nids de processionnaires, qui disparaissent totalement.