Starling
Kite Optics
Nature Experience

Pratique | Conseils

Compter les oiseaux aquatiques

Présentation des principes et des méthodes de recensement des oiseaux aquatiques, notamment pour préparer les comptages Wetlands de janvier.
05/01/2013 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Les oiseaux sont les animaux les plus faciles à compter, car ils sont souvent relativement visibles et même parfois bruyants. Ce sont aussi des indicateurs de la qualité d’un biotope.
Les zones humides sont des secteurs où s’observent de fortes concentrations d’oiseaux, et ils constituent donc des secteurs privilégiés pour réaliser des recensements. Ces derniers sont indispensables pour estimer la taille des populations de plusieurs espèces, évaluer les tendances des effectifs et leur répartition, mais aussi identifier les zones humides les plus importantes et prendre des mesures de protection.
Chaque année, au mois de janvier, les zones humides (baies, estuaires, zones humides littorales, plaines alluviales, fleuves, plans d’eau, marais, deltas et carrières en eau) de plus de 100 pays sont parcourues par des milliers d’ornithologues et d’amateurs qui y dénombrent les oiseaux aquatiques : il s’agit des comptages Wetlands, appelés autrefois BIROE. En 2013, ils se déroulent les 12 et 13 janvier.
Dans cet article, nous décrivons les principes, les types et les méthodes de recensement des oiseaux aquatiques, ainsi que les comptages internationaux Wetlands.

Abstract

Birds are the easiest of all animals to census as they are often brightly coloured, relatively easy to see and highly vocal. The bird census and monitoring is an extremely cost-effective way of monitoring the overall health of the ecosystem.
Waterbirds are broadly defined as: “birds ecologically dependent on wetlands” and include traditionally recognised groups popularly known as wildfowl, waterfowl and shorebirds and waders. Counting waterbirds is crucial to collect data which underpin conservation of waterbirds and their wetland habitats. The aims of the census are to monitor the numerical size of waterbird populations to describe changes in numbers and distribution of these populations, to identify wetlands of  importance for waterbirds at all seasons and to provide information to assist protection and management of waterbird populations through international conventions, national legislation and other means.
The International Waterbird Census (IWC) is organised every year since 1967 in mid-January by Wetlands International, formerly the International Waterfowl and Wetlands Research Bureau (IWRB). In 2013, it will take place the 12 and 13 of January.
In this article, we present you the principles of waterbird counting, the different techniques to count aquatic birds and the Wetlands census.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

Auteur

Ornithomedia.com

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Un logiciel de comptage des oiseaux par Raymond Fetiveau

Dans la boutique d’Ornithomedia.com

Produits recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !