Nature Experience
Kite Optics
Starling

Magazine | Voyages

Deux secteurs intéressants le long de la route du Manú (Pérou)

Les environs de la Wayqecha Cloud Forest Biological Station et du lodge Pantiacolla permettent d'observer une grande variété d'oiseaux du páramo, des forêts montagnardes et de plaine.
10/08/2013 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Le Pérou est une destination de rêve pour les observateurs passionnés, avec déjà plus de 1 700 espèces d’oiseaux recensées, et probablement bien plus dans un futur proche du fait de la multiplication des séjours naturalistes, de l’amélioration des conditions de sécurité (disparition de la guérilla du « Sentier lumineux ») et de la construction de routes. C’est le deuxième pays le plus riche au monde en nombre d’espèces d’oiseaux derrière la Colombie.
Cette richesse s’explique par la variété des écosystèmes qui se succèdent de la côte Pacifique au bassin amazonien : désert côtier, páramo (végétation d’altitude composée de prairies de buissons), forêts subtropicales et tropicales.
Plusieurs sites péruviens sont devenus célèbres parmi les observateurs, comme les cols d’Abra Patricia et d’Abra Malaga, la route de Satipo, la vallée de Santa Eulalia et la mythique route du (de) Manú : cette dernière relie Cusco (ou Cuzco), la mythique cité sacrée des Incas, au bassin amazonien (parc national de Manú) en franchissant les derniers cols de la Cordillère orientale des Andes. Elle permet ainsi de traverser tous les étages de végétation.
Vincent Mouret l’a parcourue lors de voyages de reconnaissance réalisés pour l’agence Ecuador-Experience : souhaitant trouver des alternatives aux établissements très connus (et souvent chers) comme le lodge Cock-of-the-Rock et le Manú Wildlfe Center, il a découvert la Wayqecha Cloud Forest Biological Station, située à 14 km du col d’Acjanacu, qui est idéale pour découvrir les oiseaux d’altitude, et le lodge Pantiacolla, construit le long de la rivière Alto Madre de Dios, qui est parfait pour observer les espèces de l’Amazonie péruvienne.

Abstract

Peru is a top destination for passionate birders, with more than 1,700 bird species already recorded, and probably more in the near future due to the growing number of naturalists visiting the country, the improvement of the safety (end of the « Shining Path » guerilla) and the building of new roads. This is the second richest country in the world in terms of the number of birds behind Colombia.
This richness is due to the variety of ecosystems, from the desert on the Pacific coast to the lowland forests in the Amazon basin.
Several Peruvian sites have become famous among observers, such as the Abra Patricia and Abra Passes, the Satipo Road, the Santa Eulalia Valley and the Manu road, which runs from Cuzco, the legendary sacred city of the Incas, crosses the last passes of the Eastern Andes and ends in the Manú National Park.
Vincent Mouret has discovered it through recognition trips for the Ecuador-Experience Agency: wanting to find alternatives to the well-known (and often expensive) housings such as the « Cock of the Rock » and Manu lodge lodges, he discovered the Wayquecha research station, located 14 km after the Acjanacu Pass, which is ideal for watching mountain birds, and the Pantiacolla lodge, situated along the Rio Alto Madre de Dios, perfect to search for Amazonian species.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

Auteur

Vincent Mouret – Ecuador Experience (Quito, Equateur) – Tel: (00-593-2) 2550821 – Portable : 0998123023  – E-mail : equateur@ecuador-experience.com – Site web : www.ecuador-experience.com.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Produits recommandés

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !