Nature Experience
Starling
Kite Optics

Magazine | Interviews

Stanislas Wroza : l’approche sonore pour étudier et identifier les oiseaux

Le créateur du blog Soundbirding.org nous parle des possibilités sous-exploitées de cette approche et nous donne des conseils pour enregistrer les oiseaux.
08/07/2017 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Stanislas Wroza est passionné par l’étude et l’observation des oiseaux, et en particulier par leurs chants et leurs cris : c’est un fervent adepte de l’approche sonore (« sound approach » pour les Anglo-saxons), et il a créé un blog collaboratif riche en informations (en anglais) nommé Soundbirding.org dédié à ce sujet. Selon lui, prendre davantage en compte les vocalisations des oiseaux permet d’améliorer de façon importante notre capacité à les identifier et à les détecter : en effet, ils peuvent rester cachés dans la végétation, l’angle de vue peut être défavorable, la lumière peut être mauvaise ou même absente, comme c’est le cas durant la nuit, et ils peuvent passer haut et/ou vite dans le ciel. En outre, l’observation du plumage et/ou des autres caractéristiques visibles peut ne pas être suffisante pour réussir à distinguer deux espèces l’une de l’autre, et  l’écoute de leurs chants ou de leurs cris peut être déterminante (l’évolution peut en effet avoir fait diverger plus rapidement leur répertoire vocal que leur apparence).
Stanislas Wroza a répondu à nos questions concernant l’utilisation de l’approche sonore pour identifier certaines espèces d’oiseaux et les techniques d’enregistrement.

Abstract

Stanislas Wroza is passionate about ornithology and birding, and especially by birds songs and calls. He is a fervent adept of the « sound approach », and he has created a collaborative blog called Soundbirding.org dedicated to this subject. According to him, taking into account the vocalisations of birds can significantly improve our ability to identify and detect them. Indeed, they may remain hidden in the vegetation, the angle of view may be unfavorable, light may be bad or even absent (during the night) and they can fly high and/or fast. In addition to that, the study of their plumage and /or other visible features may not be sufficient to distinguish two species from each other: listening to their songs and calls can then be decisive, as evolution can make their voice diverging faster than their appearance.
Stanislas Wroza answered our questions about the use of the sound approach to identify some species and about the recording techniques.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !