Kite Optics
Nature Experience
Starling

Magazine | Interviews

Grippe aviaire : deux spécialistes du Cirad nous en disent plus

Alors que des foyers sont détectés en France depuis novembre 2015, A. Caron et N. Gaidet ont répondu à nos questions sur la grippe aviaire chez les oiseaux sauvages et domestiques.
26/01/2016 | Validé par le comité de lecture

Introduction

La grippe (influenza) aviaire est une maladie virale contagieuse affectant une grande variété d’oiseaux sauvages et domestiques. Elle peut provoquer une mortalité élevée dans les élevages de volailles. Elle est causée par des virus grippaux (influenzavirus) de type A. Ceux-ci sont classés en sous-types (ou souches) en fonction des glycoprotéines présentes à leur surface, les hémagglutinines (H1 à H16) et les neuraminidases (N1 à N9). Certains sous-types sont particulièrement pathogènes, comme H5N1, H5N2 et H5N9. Le sous-type  H5N1 est le plus connu et le plus inquiétant car il se propage rapidement, provoque une mortalité extrêmement élevée dans les élevages de volailles, mute facilement et peut, dans certaines circonstances se transmettre à l’Homme.
De nombreux oiseaux sauvages, en particulier aquatiques (canards, oies, cygnes, limicoles), sont porteurs du virus de la grippe aviaire dans leurs voies respiratoires ou leur tube digestif, toutefois, la plupart du temps, ils ne sont pas malades eux-mêmes. Ils jouent un rôle dans la propagation virale lors de leurs migrations, mais le risque de contamination des élevages est difficile à évaluer, l’existence d’espèces « relais » compliquant encore la compréhension du processus. Les épizooties (épidémies) qui frappent depuis plusieurs années des élevages à travers le monde semblent essentiellement dues à certaines pratiques (manque d’hygiène, trop forte concentration d’animaux) et à l’intensification des échanges commerciaux, y compris illégaux.
Depuis fin novembre 2015, plusieurs (au moins 69) foyers de grippe aviaire ont été signalés dans des élevages de huit départements du sud-ouest de la France, et plusieurs sous-types ont été détectés, dont H5N1 (de la souche européenne), H5N2 et H5N9. Des mesures de confinement, d’abattage et d’interdiction des exportations ont rapidement été prises, mais la propagation n’a pas pu être stoppée jusqu’à présent.
Le Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement (Cirad) mène depuis plusieurs années des recherches sur la surveillance des virus de la grippe aviaire chez les oiseaux sauvages, notamment en Afrique, et sur les risques de transmission aux élevages. Alexandre Caron, vétérinaire au Cirad Mozambique, et Nicolas Gaidet, écologue au Cirad Montpellier, ont répondu à nos questions à propos des foyers de grippe aviaire dans le sud-ouest de la France et sur le rôle possible des oiseaux sauvages dans la propagation et la transmission du virus.

Abstract

Avian influenza is a contagious viral disease affecting a wide variety of wild and domestic birds. It can be highly contagious and cause high mortality in poultry. It is caused by influenza viruses (influenzavirus) type A which are classified into subtypes based on the glycoproteins present on their surface: hemagglutinin (H1 to H16) and neuraminidase (N1-N9). Some subtypes are particularly pathogens such as H5N1, H5N2 and H5N9. The H5N1 subtype is the best known and most worrying as it spreads rapidly, it causes extremely high mortality in farms, mutates easily and can in certain circumstances be transmitted to humans.
Many species of wild birds, in particular wildfowl (ducks, geese, swans, waders) host the influenza virus in their respiratory or digestive tracts, but most of the time they are not sick. They naturally play a role in the spread during migration, however, the risk of contamination between wild and domestic birds is difficult to assess, and the existence of « relay » species complicates the understanding of the process. Disease outbreaks (epidemics) that hit farms for several years around the world seem mainly due to inappropriate use (lack of hygiene, excessive concentration of animals) and the intensification of trade, including illegal one.
Since late November 2015, several (69) outbreaks of bird flu have been detected in poultry in eight departments of the Southwest of France, and several strains were detected, including H5N1 (European strain), H5N2 and H5N9. Measures of confinement, slaughter and export ban were quickly taken, but the spread could not be stopped until now.
The International Center for Cooperation in Agricultural Research for Development (Cirad) works for several years one the survey of avian influenza viruses in wild birds, particularly in Africa, and about the risk of transmission to poultry. Alexandre Caron, veterinarian for the Cirad in Mozambique and Nicolas Gaidet, ecologist for the CIRAD in Montpellier, answered our questions about the outbreaks of avian influenza in south-west France and the possible role of wild birds in the spread and transmision of the virus.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !