Nature Experience
Starling
Kite Optics

Magazine | Analyses

Réflexions à propos du Fou à pieds rouges du lac de Sainte-Croix

Le 2 juillet 2011, E. Rocha a observé sur un lac des Alpes-de-Haute-Provence un Fou à pieds rouges, un oiseau rarissime venus des mers tropicales. Comment est-il arrivé ici ?
04/07/2011 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Le 2 juillet 2011, deux observations d’oiseaux rarissimes originaires de mers tropicales ou subtropicales ont été faites dans le sud-est de la France : Edouard Rocha (responsable du site web Var Nature) a découvert un Fou à pieds rouges (Sula sula) sur le lac de Sainte-Croix, dans les Alpes-de-Haute-Provence, et Frédéric Le Gouis a photographié une très probable Sterne voyageuse (Sterna bengalensis) sur la gravière du Pré de Joux à Arnas dans le Rhône.
Il s’agit de la troisième donnée de Fou à pieds rouges pour l’Europe. Bien qu’il soit difficile d’imaginer comment ces deux oiseaux, dont les colonies les plus proches de la France se trouvent respectivement dans l’Océan Indien et en Libye, aient pu arriver sur deux plans d’eau à l’intérieur des terres, nous vous proposons quelques pistes de réflexion.
Nous remercions Edouard Rocha, Pascal Gaillard et Frédéric Le Gouis pour leurs photos et/ou leurs détails.

Abstract

On Saturday of 2 July, 2011, two very rare tropical seabirds have been watched in South-eastern France : an adult Red-footed Booby (Sula sula) on Sainte-Croix lake (Alpes-de-Haute-Provence department) (still here the 4th of July), and a very probable Lesser Crested Tern (Sterna bengalensis) on the Pré de Joux gravel pit (Rhône department).
The Red-footed Booby breeds on tropical islands worldwide, including Caribbean Sea, Pacific dand Indian Oceans and South-western Atlantic. The Red-footed Booby was sitting the 4th of July on paddleboat next to the entrance of the Verdon gorges, around 43.801 / 6.247, so probably visible from the bridge over the Verdon on the road D957 between Moustiers-Sainte-Marie and Les Salles-sur-Verdon (source : Pierre-André Crochet).
Even if it is difficult to imagine how two tropical seabirds could have reached two inland lakes, we propose you some possible elements of explanation.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire sur le web

Le site web d’Edouard Rocha : http://varnature.free.fr

Ouvrages recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !