Starling
Kite Optics
Nature Experience

Magazine | Analyses

Corniche des forts (93) : travaux en 2018, oiseaux et projets d’étudiants

Alors que le comblement des anciennes carrières doit débuter en 2018, nous faisons un point sur ce projet de base de loisirs en Seine-Saint-Denis.
16/01/2018 | Validé par le comité de lecture

Introduction

Le plateau de Romainville est une butte-témoin s’étendant dans l’est parisien et au sud-ouest du département de la Seine-Saint-Denis. Sous une couche supérieure de calcaire de Brie s’étend une large épaisseur de marnes à huîtres riches en gypse, qui affleure par endroits sur les pentes et qui est donc accessible à ciel ouvert : cela a facilité le creusement de carrières pour l’exploitation du gypse, qui sert à la fabrication du plâtre. La dernière zone d’extraction, située sur la commune de Romainville, a fermé en 1965.
Ces carrières ont été progressivement reconquises par la nature, et un boisement dense, composé d’Érables plane et sycomore, de Robiniers faux-acacias, de Frênes communs, s’est progressivement développé. Les arbres, parfois d’une taille imposante, sont envahis de plantes grimpantes. Ce type de milieu qui a évolué naturellement en 50 ans, est rare si près de Paris. L’avifaune compte au moins 40 espèces, et des oiseaux peu communs à moins de 5 km de Paris, comme la Buse variable et le Pic noir, ont déjà été vus.
En 2000, le Conseil régional d’Île-de-France a décidé de créer sur ces anciennes carrières la base régionale de plein air et de loisirs (ou « île de loisirs ») de la Corniche des Forts qui doit s’étendre sur 64 hectares et proposer de nombreuses activités (pelouses, accrobranche, mur d’escalade, poney club…). Mais des travaux, forcément destructeurs pour la faune, seront nécessaires pour sécuriser le sous-sol qui est parcouru de nombreuses galeries. La région Île-de-France a annoncé en octobre 2017 l’aménagement de huit hectares, dont cinq seront accessibles au public, et les travaux de comblement devraient débuter en 2018.
Dans cet article, nous présentons l’historique de ce projet, l’avifaune actuelle et les propositions d’étudiants de l’École Spéciale d’Architecture qui ont visité le site en 2017 et ont recommandé un aménagement doux prenant en compte la nécessité de conserver au maximum cette forêt urbaine.

Abstract

The plateau of Romainville extends in the east of Paris and in the southwest of the department of Seine-Saint-Denis. Under an upper layer of Brie limestone, there is a large thickness of oyster marls rich in gypsum. Some quarries for the exploitation of gypsum, which is used in the manufacture of plaster, have been opened since the 17th century. The last mining area, located in the commune of Romainville, closed in 1965. These quarries were gradually reconquered by nature, and a dense wooded vegetation, composed of maples and black locusts, has gradually developed. These trees, sometimes quite big, are covered by climbing plants. This type of environment is rare so close to Paris.
At least 40 species have been recorded, and unusual birds within 5 km of Paris, such as the Common Buzzard and the Black Woodpecker, have already been watched. In 2000, the Regional Council of the Île-de-France region decided to create on these former quarries the regional base of the Corniche des Forts which must extend on 64 hectares and offer many activities (lawns, tree climbing, climbing wall, pony club…). But important works, which will be destructive for the fauna, will be necessary to secure the basement.
In October 2017, the Île-de-France region announced the adjusting of eight hectares, five of which will be open to the public, and the works should begin in 2018. In this article, we present the history of this project, its current birdlife and the proposals of students of the Ecole Spéciale d’Architecture who visited the site in 2017 and proposed a gentle development.

Vous devez vous connecter pour consulter cet article Se connecter

Poursuivez la lecture de cet article, en vous abonnant dès maintenant !

Découvrez les Archives d’Ornithomedia.com

Pour seulement 10,00 €TTC/an (ou 6,00 € les 6 mois)

Profitez de plusieurs centaines d’articles en accès illimité et sans aucun engagement.

Compléments

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

Aucun commentaire sur ce sujet

Participer à la discussion !