Publicité

Longue-vue Zeiss Victory Harpia

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Conseils > Toucher un oisillon peut-il provoquer son abandon ?

Conseils

Retour à la liste des articles de Conseils

Toucher un oisillon peut-il provoquer son abandon ?

Cette croyance populaire répandue va à l'encontre de plusieurs aspects de la biologie et de l'anatomie des oiseaux.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Toucher un oisillon peut-il provoquer son abandon ?

Peut-on toucher des oisillons (ici d'Hirondelles rustiques) en cas de force majeure sans provoquer l'abandon du nid ?
Photographie : Kati Fleming / Wikimedia Commons

Une question nous est fréquemment posée: si l'on touche un oisillon ou même un œuf, ceux-ci seront-ils abandonnés par leurs parents ? Cette croyance populaire minimise non seulement l'instinct parental des oiseaux, mais elle va aussi à l'encontre d'un aspect fondamental de leur biologie, qui est de ne pas abandonner si facilement ce qui lui a coûté de l'énergie (en termes d'attention et de fourniture de nourriture) à élever et à protéger. En outre, elle suppose que les oiseaux ont un excellent odorat, ce qui n'est généralement pas le cas, sauf pour certaines espèces, et dans le doute, il vaut donc mieux prendre certaines précautions.
Nous vous proposons la traduction d'un article de Robynne Boyd publié sur sur le site web Scientific American.com.

Abstract

According to a popular thought, birds will reject their eggs and young if humans have laid a finger on them. This prevalent belief, however, denies animal parents' innate drive to nurture their broods and ignores a bird's basic biology. The myth also derives from the belief that birds can detect human scent. Actually, birds have generally relatively small and simple olfactory nerves, which limit their sense of smell, even if some birds have a good sense of smell. In case of doubt, it is better to take some precautions.
We propose you a French version of an article by Robynne Boyd published on the website Scientific American.com.

Un mythe

Selon une croyance populaire, les oiseaux adultes rejettent leurs œufs et leurs petits si un humain les touche. Cette conviction nie toutefois leur instinct parental et néglige un aspect fondamental de la biologie de l'oiseau : on ne gaspille pas de l'énergie à élever un petit si c'est pour l'abandonner à la "moindre occasion". Pour Frank B. Gill, ancien président de l'American Ornithologists Union, les oiseaux n'abandonnent pas facilement leurs jeunes, et surtout pas juste en réaction à un contact humain. Il précise: "si un nid est dérangé par un prédateur potentiel pendant les étapes de nidification ou de ponte, il y a une possibilité que celui-ci soit abandonné. Cependant, une fois que les jeunes ont été couvés et qu'ils sont dans la phase d'élevage, les adultes sont généralement assez tenaces".

L'odorat des oiseaux est variable

Etourneau sansonnet (Stumus vulgaris)

L'Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) a un certain odorat.
Photographie : Noël Petaud

Le mythe de l'abandon a pour origine la conviction que les oiseaux peuvent détecter l'odeur humaine. En fait, ils ont des nerfs olfactifs relativement petits et primitifs, ce qui limite leur odorat. Toutefois certains oiseaux ont un bon odorat, comme les Urubus noirs (Coragyps atratus) qui sont attirés par le Méthyle Mercaptan (MeSH), un gaz produit lors de la putréfaction des matières organiques et qui, associé au méthane, le rend odorant. Les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) peuvent détecter des composés insecticides dans la végétation qu'ils utilisent ensuite pour éloigner les parasites de leurs nids (lire Les étourneaux sont capables d'identifier le sexe de leurs congénères par leur odeur). Pourtant, aucun oiseau n'a un odorat comparable à celui de l'Homme.

Mais il ne faut pas déranger un nid occupé

Toutefois, il y a de bonnes raisons pour ne pas toucher un nid occupé, surtout à main nue. Thomas E. Martin, de l'Université du Montana et de l' U.S. Geological Survey, explique : "les oiseaux n'abandonnent pas leur nid si on le touche, mais ils abandonneront leur progéniture et leur nid en cas de fort dérangement". Il a pu contrôler au cours de ses études de nombreux nids d'oiseaux dans plusieurs pays du monde sans déclencher d'abandons.

Un rapport coût/bénéfice

Un nid

Généralement, un nid ne sera pas abandonné après un simple contact humain, par exemple pour le replacer s'il est tombé de son emplacement.
Photographie : Noël Petaud

En fait, les oiseaux pèsent le rapport coût/bénéfice avant d'abandonner un nid ou des petits. Quand un prédateur potentiel a découvert les oisillons, si un oiseau a investi beaucoup de temps et d'énergie dans la couvaison et l'élevage de ses derniers, il est plus probable qu'il déplace sa progéniture vers un nouveau site de nidification plutôt qu'il ne décide de l'abandonner.
Les oiseaux qui vivent plus longtemps, comme les rapaces, sont plus sensibles aux dérangements que les passereaux; les premiers sont ainsi plus enclins à abandonner leurs jeunes que les seconds.
La même logique s'applique à la plupart des animaux. Pour Laura Simon, responsable de l'Urban Wildlife Program à l'Humane Society of the United States, "les animaux sauvages tiennent généralement à leurs petits et ne les abandonnent pas facilement". En fait, la plupart d'entre eux rivalisent d'imagination pour assurer la survie de leurs jeunes. Par exemple, le Pluvier kildir (Charadrius vociferus) et les canards feignent une aile cassée pour éloigner un prédateur, tandis que les écureuils et les ratons-laveurs déménagent promptement leur petits vers un site plus sûr en cas de menace potentielle. Les Lapins de garenne (Oryctolagus cuniculus) constituent une exception selon Laura Simon : "ces animaux semblent être les plus sensibles à l'Homme et aux odeurs. C'est une espèce très nerveuse, et les adultes abandonneront parfois leur nid en cas de de simple dérangement, comme le passage d'un chat ou d'une tondeuse près d'un terrier".

Quelques principes à suivre

En cas de découverte d'un oisillon ou d'un petit mammifère, il est toujours préférable de le laisser sur place, sauf danger immédiat, car généralement les parents continuent à s'en occuper. Toutefois, si vous trouvez un oisillon sans plume au sol et que vous avez repéré son nid, vous pouvez le remettre dedans.
Il vaut mieux éviter de toucher les oisillons et les œufs à main nue : utilisez plutôt des gants ou une serviette car certaines espèces, comme les hirondelles, ont un certain odorat et pourraient être perturbées. Cela vous permettra aussi de vous protéger des mites, des bactéries et d’éventuels parasites et évitera de laisser votre odeur, ce qui pourrait attirer des prédateurs.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Le site web de U.F.C.S. (Union Française des Centres de Sauvegarde de la Faune sauvage) : http://uncs.chez.com/

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"Toucher un oisillon peut-il provoquer son abandon ?"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest