Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Forums

L'inscription et la connexion à nos forums sont indépendantes de l'inscription/connexion générale sur le site web.
Pour participer à nos forums, vous devez vous connecter avec votre identifiant (login) si vous en avez déjà ou vous inscrire pour en créer un.

Généralités et Environnement

Abordez dans ce forum tous les sujets d'ordre général sur l'environnement, les énergies, l'écotourisme, ...

Changer de sujet : Page précédente | Suivant


les oubliés

Envoyé par : fx (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 22 juillet 2003 15:55:27

Il vaut mieux être un éléphant, un panda ou un tigre de Sibérie qu'un cagou ou d'autres espèces moins médiatiques mais tout aussi menacées.

Dix-sept zoos français au secours des espèces animales "oubliées"
[mardi 22 juillet 2003 - 15h40 heure de Paris]


© AFP/CEPA
SAINT-MARTIN-LA-PLAINE (AFP) - Du cagou à la loutre géante en passant par la panthère de l'Amour, une association créée en 1997 par des parcs zoologiques français s'efforce de contribuer à la sauvegarde des espèces animales "oubliées" par des actions peu onéreuses mais concrètes.

"La Conservation des espèces et des populations animales (CEPA) ne travaille ni pour la protection des éléphants, ni pour celle des gorilles, ni pour celle des pandas géants", insiste son président et directeur du Parc zoologique et botanique de Mulhouse Jean-Marc Lernould, en présentant à l'AFP le bilan des cinq premières années de cet organisme.

"Notre action porte sur des espèces dont les effectifs vont de quelques dizaines à quelques milliers, mais qui sont d'autant plus menacées qu'elles ne bénéficient d'aucune célébrité médiatique", précise M. Lernould, à l'issue d'une réunion organisée dans l'un des zoos fondateurs de la CEPA, l'Espace zoologique de Saint-Martin-La-Plaine (Loire).

Avec un budget de moins de 80.000 euros sur cinq ans provenant des contributions de dix-sept zoos membres, des cotisations individuelles et de quelques dons, l'association a pu soutenir une série d'opérations en aidant des conservateurs locaux, professionnels ou bénévoles, dans les quatre coins du monde (Asie, Afrique, Amérique du Sud, îles de l'océan Indien et du Pacifique).

"La CEPA, relève le secrétaire de l'Association Marc Boussekey, intervient aussi dans les Départements et territoires français d'outre-mer (DOM-TOM), qui n'attirent aucune attention des grands organismes, tout simplement parce que ces régions appartiennent à un pays développé."


La loutre géante, mammifère aquatique protégé
© AFP/CEPA ROLAND SEITRE
Par exemple, la situation de la loutre géante demeure obscure en Guyane, alors que son statut est connu dans tous les autres pays concernés d'Amérique du Sud.

"Espèce menacée ou pas? Il est impossible d'avancer un chiffre pour la Guyane", souligne Cathy Pelsy, coordinatrice des programmes de la CEPA, qui s'est rendue récemment dans ce pays dans le cadre d'une étude lancée localement. A priori, ses effectifs auraient tendance à diminuer, avec la pollution des eaux par le mercure issue de l'orpaillage.

L'association a également engagé des actions en faveur du cagou, oiseau emblème de Nouvelle-Calédonie incapable de voler et de ce fait proie facile des mammifères introduits (chiens, chats, rats...), et de deux pigeons vivant exclusivement sur l'île polynésienne de Makatea, le pigeon vert et le carpophage de la Société.

Enfin, une autre grande espèce "oubliée" fait l'objet d'actions ciblées: la panthère de l'Amour, félin qui doit son nom au grand fleuve de l'Extrême-Orient russe, dont il ne survit qu'une petite cinquantaine dans une indifférence quasi totale, alors que des millions de dollars ont été dépensés pour le tigre de Sibérie.

Régie par la loi de 1901, la CEPA (www.association-cepa.org), association soeur de la ZGAP (Zoologische Gesellschaft für Arten und Populationsschut) allemande, regroupe les zoos de Saint-Martin, Mulhouse, Lisieux, Champrepus, La Palmyre, Thoiry, Peaugres, Branféré, la Boissière-du-Doré, Doué-La-Fontaine, Beauval, Besançon, la ménagerie du Jardin des Plantes (Paris), le Parc des oiseaux (Villars-les-Dombes), la Fauconnerie du Puy-du-Fou, la Vallée des Singes (Romagnes) et la Ferme aux crocodiles (Pierrelatte).



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
Afin d'éviter les problèmes de spams, une connexion préalable (indépendante de la connexion générale au site) est nécessaire avant de pouvoir envoyer ou répondre à un message.


Note : donnez des émotions à vos messages avec un smiley ! Toute la liste des smileys ici

Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest