Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Études > Bilan de la migration postnuptiale 2016 de la Cigogne noire sur les lacs aubois

Études

Retour à la liste des articles de Études

Bilan de la migration postnuptiale 2016 de la Cigogne noire sur les lacs aubois

Le parc naturel régional de la forêt d'Orient constitue depuis plusieurs années le 1er site français de halte post-nuptiale pour cette espèce.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Bilan de la migration postnuptiale 2016 de la Cigogne noire sur les lacs aubois

Cigognes noires (Ciconia nigra) et Grande Aigrette (Ardea alba) en halte migratoire post-nuptiale, lac d'Auzon-Temple (Aube).
Photographie : Fabrice Croset / Digiscopie photos d'oiseaux

Les lacs Amance, Auzon-Temple et d'Orient sont des réservoirs artificiels couvrant une superficie totale d'environ 5 000 hectares. Situés en Champagne humide, dans le département de l'Aube, dans une zone initialement couverte de forêts de feuillus, ils ont été créés entre 1966 et les années 1990 pour réguler les cours de l'Aube et la Seine afin d'éviter les crues dans la région parisienne. En été, ils restituent de l'eau pour améliorer la navigabilité de ces deux cours d'eau et recharger les nappes phréatiques. Ils font partie du parc naturel régional de la forêt d'Orient.  
Ces trois lacs constituent d'importants sites de halte migratoire et d'hivernage pour de nombreuses espèces d'oiseaux comme la Grue cendrée (Grus grus), dont les grands rassemblements en automne et à la fin de l'hiver attirent des observateurs de toute l'Europe. Entre août et octobre, des dizaines de Cigognes noires (Ciconia nigra) font aussi une halte sur ces lacs, le parc naturel régional de la Forêt d'Orient constituant le premier site français de halte post-nuptiale pour cette espèce.
Stéphane Gaillard, garde de la réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient, qui est située au coeur du parc régional, nous a transmis le bilan des comptages de Cigognes noires réalisés entre le début août et la mi-octobre 2016, une saison marquée par une vidange tardive suite aux fortes précipitations printanières. 

Abstract

The lakes Amance, Auzon-Temple and Orient are artificial reservoirs covering a total area of about 5000 hectares. Located in a wooded area in the Aube department, in Champagne, Eastern France, they were created between 1966 and 1990 to regulate the Aube and the Seine rivers to prevent flooding around Paris. In summer, they improve the navigability of the two rivers and the recharge groundwater. They are part of the Regional Natural Park of the Foret d'Orient.  
These three lakes are important for the migration and the wintering of many bird species like the Common Crane (Grus grus): dozens of thousands of them gather in autumn and at the end of winter and this spectacle attracts birders from all Europe. Between August and October, dozens of Black Storks (Ciconia nigra) also stop on the shores of the lakes to feed and rest, and the Regional Natural Park of the Foret d'Orient is fo several years the first French postbreeding site for this species.
Stéphane Gaillard, warden of the National Nature Reserve of the Foret d'Orient, located in the heart of the park, sent us the results of the Black Storks counts conducted between early August and mid-October 2016, a season marked by  a late emptying following heavy spring rainfalls.

Observer les oiseaux sur les lacs aubois

Situation globale des trois réservoirs aubois

Situation globale des trois réservoirs aubois.
Carte : Ornithomedia.com

Pour en savoir plus sur l'observation des oiseaux sur les lacs aubois, vous pouvez lire notre article Observer les oiseaux sur les lacs d'Orient, d'Auzon-Temple et Amance.
Nous vous conseillons aussi la carte "Le pays des Grues cendrées, le lac du Der et les lacs aubois".

La réserve naturelle de la forêt d'Orient

La réserve naturelle de la forêt d'Orient fait partie du parc naturel régional de la forêt d'Orient. Elle a été créée le 9 juillet 2002. Elle couvre une surface de 1 560 hectares, dont plus de 90 % d’espaces lacustres sur les lacs d’Orient et du Temple. Les zones terrestres sont constituées de l’île du Temple, de forêts littorales et de la pointe de Charlieu. La diversité des milieux (lacs, queues de retenues, pointes, île boisée et forêts littorales, vasières et îlots) lui confère un intérêt écologique exceptionnel. Son accès est réglementé.
L’intérêt scientifique majeur de la réserve réside sans nul doute dans ses populations d’oiseaux, notamment durant les périodes de migration et d’hivernage. Parmi les espèces visibles, citons l’emblématique Grue cendrée (Grus grus) (zones de dortoir pouvant rassembler plusieurs milliers d’individus au plus fort de la migration), l’Oie cendrée (Anser anser) (plusieurs dizaines d’individus en hivernage), la Cigogne noire (Ciconia nigra) (de nombreux oiseaux lors de la migration post-nuptiale, voir ci-dessous), la Grande Aigrette (Ardea alba) (en automne et en hiver), l'Aigrette garzette (Egretta garzetta) (en été et en automne), le Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) (en hivernage), le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) (lors des migrations) et le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) (en automne et en hiver).

Limites de la réserve naturelle nationale de la forêt d'Orient

Limites de la réserve naturelle nationale de la forêt d'Orient (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient

La faune comprend aussi des oiseaux forestiers (pics et rapaces…) nicheurs intéressants, des amphibiens et des reptiles dont le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) et le Lézard vivipare (Zootoca vivipara), des mammifères dont le Chat sauvage (Felis silvestris) et plusieurs espèces de poissons. La réserve abrite aussi plusieurs espèces végétales protégées au niveau national comme la Pulicaire vulgaire (Pulicaria vulgaris) et la Germandrée d’eau (Teucrium scordium).

Une zone survolée par les Cigognes noires en automne

La Champagne humide, située dans l'est de la France, est survolée à la fin de l'été et en automne par des centaines de Cigognes noires (Ciconia nigra) ayant niché en France, en Belgique (lire Cigogne noire : sexe, violences et vidéos), au Luxembourg, en Allemagne et en Tchéquie (informations issues d'observations d'oiseaux bagués). Le parc naturel régional de la forêt d’Orient constitue depuis quelques années le premier site français de halte post-nuptiale pour la Cigogne noire, la réserve naturelle nationale de la forêt d'Orient concentrant la quasi-totalité des observations effectuées sur les lacs aubois sur la période 2001-2016.
Elles survoleront ensuite les Pyrénées au cours du mois de septembre : un nouveau record journalier pour le col d’Organbidexka (Pyrénées-Atlantiques) a même été battu le 21 septembre 2016 avec 202 individus comptés. Ces oiseaux rejoindront ensuite l'Afrique noire via l'Espagne et le détroit de Gibraltar.

Cigognes noires (Ciconia nigra)

Cigognes noires (Ciconia nigra) en halte migratoire post-nuptiale sur le lac d'Auzon-Temple (Aube)(cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Fabrice Croset / Digiscopie photos d'oiseaux

L'Office National des Forêts (ONF) s'est engagé depuis 2001 avec des associations ornithologiques françaises et belges, dans un programme de baguage et de suivi satellitaire des Cigognes noires. Ces surveillances ont notamment révélé que les secteurs de regroupement pré-migratoire semblaient capitaux pour la survie de l'espèce. Ils permettent en effet un repos, de quelques jours à plusieurs semaines, et une constitution des réserves avant la reprise de leur route migratoire qui les conduira au-delà du Sahara (lire L'activité humaine influence la répartition des Cigognes noires qui hivernent en Afrique).

Méthodologie suivie

Afin de suivre la chronologie de la migration post-nuptiale de la Cigogne noire, la méthode utilisée consiste en l'observation et l'identification (bague, blessure, couleur, anomalie de plumage...) des individus présents. Pour cela, des comptages hebdomadaires sont organisés de manière simultanée depuis 2008 sur le lac du Der (Marne-Haute-Marne) (lire Où observer les oiseaux remarquables du lac du Der-Chantecoq en hiver ?) et sur les réservoirs aubois pendant la période de passage migratoire la plus intense de l'espèce, entre le début du mois d'août et la mi-octobre. Ces comptages sont effectués par des ornithologues du parc naturel régional de la forêt d'Orient, de l'Office National des Forêts et de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. En complément, des observations sont réalisées quotidiennement par le personnel de la réserve naturelle nationale de la forêt d'Orient lors des tournées de surveillance et par quelques ornithologues locaux.

Résultats du suivi de la saison 2016

Figure 1

Figure 1- Effectifs maximums de Cigognes noires observées simultanément sur les lacs aubois lors des comptages hebdomadaires entre 1992 et 2016 (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient

La saison 2016 de suivi du passage post-nuptial des Cigognes noires a été particulière : conséquence des intempéries de printemps (lire Les effets possibles d'un printemps pluvieux sur la reproduction des oiseaux) et notamment de la situation critique en juin en aval des barrages-réservoirs, la vidange a été retardée d’un mois par rapport à la courbe théorique. Néanmoins, elle s'est accélérée à la mi-août avec une baisse impressionnante de 8-9cm par jour, le retard étant finalement rattrapé au début du mois de septembre, au moment du pic de stationnement moyen des cigognes.
En 2016, les comptages hebdomadaires ont débuté tardivement, le 11 août et ont duré jusqu'au départ des oiseaux. Un premier groupe conséquent de 11 cigognes, toutes juvéniles et non baguées, a survolé le 3 août à faible altitude le lac du Temple. Le pic de stationnement a eu lieu le 25 août, avec 43 oiseaux comptés, dont 33 ensemble (19 adultes, 8 immatures et 6 juvéniles).
Alors que le niveau d'eau sur les sites traditionnels de halte comme la Fontaine aux oiseaux n'était pas encore optimal, un important départ a lieu autour du 27 août : une cigogne portant l'inscription 609J sur sa bague, qui faisait partie du groupe des 33 oiseaux du 25 août, a été observée en Haute-Marne le 29 août.
Un groupe d’une douzaine d'oiseaux, dont la "mascotte" de la réserve, munie de la bague 614J, a longtemps stationné sur le site de la Fontaine aux oiseaux.
Il n'y a pas eu record de stationnement cette année, et les effectifs ont diminué progressivement au cours du mois de septembre. La dernière cigogne a été observée le 10 octobre sur le lac d'Orient.
On observe sur le graphe 2 que le pic de stationnement a eu lieu plus tôt que d’habitude, au cours de la troisième décade d’août. En revanche, ces oiseaux ne sont restés que quelques jours avant de reprendre leur migration.

Figure 2

Figure 2- Phénologie des stationnements de Cigognes noires sur les lacs aubois (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient
Cigogne noire (Ciconia nigra) baguée

Cigogne noire (Ciconia nigra) baguée, lac aubois.
Photographie : David Ledan

Utilisation des lacs aubois par les Cigognes noires en 2016

Le site préférentiel de stationnement des Cigognes noires en 2016 reste le secteur E (La Fontaine aux oiseaux, Frouasse...), suivi de près par le secteur B (Napoléon, Morge des bois…), situé sur le lac d'Orient. Le secteur C (Rossignol, Valois…), situé sur le lac du Temple, a été cette année relativement délaissé par les cigognes : elles y étaient présentes quotidiennement, mais toujours en petit nombre.
La proportion des oiseaux en fonction de leur âge sur le secteur D (anse de Charlieu), situé sur le lac du Temple, a été biaisée, avec 33 juvéniles pour 17 adultes : ce résultat pourrait laisser penser, à tort, que les juvéniles ont une préférence pour ce secteur, mais la plupart de ces observations ont été faites depuis la digue, une distance qui ne permet pas de différencier les adultes des immatures, les juvéniles étant plus faciles à repérer. Ceci explique d'ailleurs l'importante proportion d’oiseaux d'âge indéterminé (88 sur 141).

Nombre de contacts par secteur en 2016

Nombre de Cigognes noires par secteur sur les lacs aubois pour la saison 2016 (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient
Secteurs préférentiels en 2016

Secteurs préférentiels des Cigognes noires sur les lacs aubois pour la saison 2016 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient

Cigognes noires baguées

Durant la période 2001-2016, 134 relectures de Cigognes noires baguées ont été réalisées sur les lacs aubois. Leur origine est répartie comme suit : 37 % pour la Tchéquie, 23 % pour la Belgique, 15 % pour l'Allemagne, 13 % pour le département des Ardennes (France), 2 % pour le Luxembourg, 2 % pour la Pologne, 1 % pour le département de Côte-d'Or (France), 1 % pour le département de la Meuse (France) et 1 % pour le département des Vosges (France).
Depuis le début du suivi, 65 individus bagués (à ne pas confondre avec le nombre de relectures) ont été comptés, dont la majorité venue de Belgique, de Tchéquie et d’Allemagne.
En 2016, six bagues ont été relues : 5 adultes (4 tchèques, 1 allemande) et 1 juvénile (allemande). C'était le dixième séjour pour deux oiseaux tchèques bagués 614J (âgé de 11 ans) et 60M4 (âgé de 12 ans). Notons que l'oiseau 609J est réapparu cette année (photo prise le 25 août) alors qu'il n’avait pas été observé sur les lacs depuis 2007, et qu'aucune relecture n'avait été faite non plus (communication personnelle de F. Pojer) : cela laisse donc l’espoir de revoir certaines "habituées" sur le site dans les années suivantes.
Précisons que la cigogne 609J avait été baguée poussin au nid à Nove Veseli en République tchèque en 2003, ce qui en fait la cigogne la plus âgée observée sur les lacs aubois.

Origines des Cigognes noires baguées observées en 2016

Origines des Cigognes noires baguées observées en 2016 (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient
Origines des Cigognes noires baguées observées en 2016

Origines des Cigognes noires baguées observées en 2016 (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : réserve naturelle nationale de la forêt d’Orient

Remerciements

Je souhaite remercier les organismes (ONF, LPO Champagne-Ardenne, parc naturel régional de la forêt d'Orient, réserve naturelle nationale de la Forêt d'Orient) qui ont participé aux comptages hebdomadaires, ainsi que les divers observateurs qui nous ont fourni leurs données sur la présence de cigognes noires sur les lacs aubois et leurs périphéries. Je remercie aussi Fabrice Croset et David Ledan pour les photos. Je remercie également tous nos partenaires et amis étrangers qui nous ont renseignés sur l'origine des oiseaux bagués.

Auteur

Stéphane Gaillard - Garde de la réserve naturelle nationale de la Forêt d'Orient - Courriel : stephane.gaillard@pnrfo.org 

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Les observations sur Ornithomedia.com

Cigogne noire (Ciconia nigra)

Dans la galerie photos d'Ornithomedia.com

Cigogne noire (Ciconia nigra)

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Carte "Le pays des Grues cendrées, le lac du Der et les lacs aubois"

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"Bilan de la migration postnuptiale 2016 de la Cigogne noire sur les lacs aubois"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest