Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > Grippe aviaire : pourquoi il ne faut pas accuser les oiseaux migrateurs (Archive)

ARCHIVES DE LA RUBRIQUE "Analyses"

Retour à la liste de résultats des articles archivés

Grippe aviaire : pourquoi il ne faut pas accuser les oiseaux migrateurs

Pour avoir une vision plus claire du rôle des migrations dans la propagation du virus de la grippe aviaire.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Grippe aviaire : pourquoi il ne faut pas accuser les oiseaux migrateurs

Au cours du printemps 2005, de 5 à 10 % de la population mondiale d'Oies à tête barrée (Anser indicus) aurait péri lors d'une épidémie sur le lac Qinghai en Chine (ici des oiseaux photographiés à Bharatpur en Inde).
Photographie : J. M. Garg / Wikimedia Commons

Dans les médias, on a souvent tendance à exagérer voire à diaboliser le rôle des oiseaux migrateurs dans la propagation du virus de la grippe aviaire, parfois en inventant des voies de migration imaginaires reliant par exemple l'Asie à l'Europe : certains gouvernements ont même demandé aux chasseurs d'éliminer les migrateurs, tandis que d'autres ont proposé d'assécher les zones humides pour empêcher les oiseaux de se poser. Des nids d'oiseaux nichant près de l'Homme, comme ceux de l'Hirondelle rustique (Hirundo rustica) ou de la Cigogne blanche (Ciconia ciconia) ont été détruits. Aucune de ces décisions ne permettrait de limiter la progression de la grippe, et pourrait même la favoriser.
En nous basant sur les arguments de de plusieurs associations et organismes comme Birdlife International, Aves-Natagora et le parc ornithologique du Pont de Gau en Camargue (Bouches-du-Rhône), nous vous proposons un article afin d'avoir une vision plus claire du rôle des migrations sur la propagation du virus.

Abstract

There have been reports in the media of wild birds being demonised concerning their role in the Avian Flu. In some countries, politicians have called on hunters to wipe out incoming migrant birds. Some governments have reportedly revived plans to drain wetlands, under the pretext of denying waterfowl landing and breeding places. Nests of birds, such as the Barn Swallow or the White Stork, which breed in close proximity with man have been destroyed in the mistaken belief that this measure will lessen the risk of contracting bird flu. None of these measures will control the spread of avian influenza , instead putting wild birds and other biodiversity in jeopardy.
We explain you why migratory birds should not be considered as the principal vectors of the H5N1 virus and why focusing on migratory birds is a risk to limit the effectiveness of the control of avian influenza.

Cet article a été archivé...

Comment consulter cet article ?


  • Si vous n'êtes pas inscrit(e), vous devez remplir le formulaire d'inscription puis sélectionner le type d'abonnement souhaité afin d'accéder aux archives.

  • Si vous êtes déjà identifié(e)/connecté(e) et abonné(e), utilisez l'un des moteurs de recherche des archives accessibles parmi les 3 rubriques (Brèves, Magazine ou Pratique) dans laquelle se trouve votre article.

Le service d'archives d'Ornithomedia.com vous donne accès à l'ensemble des articles publiés dans les rubriques Brèves, Magazine et Pratique (et leurs sous-rubriques) depuis le lancement d'Ornithomedia.com en 2001.

Note : les personnes ayant contribué à la rédaction ou à l'illustration des articles publiés bénéficieront d'un accès gratuit aux archives : si c'est votre cas, merci de nous contacter par e-mail.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Le blog http://influenza.h5n1.over-blog.com

Vos commentaires sur :
"Grippe aviaire : pourquoi il ne faut pas accuser les oiseaux migrateurs"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest