Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > Ces Grandes Outardes anglaises qui traversent la Manche (Archive)

ARCHIVES DE LA RUBRIQUE "Analyses"

Retour à la liste de résultats des articles archivés

Ces Grandes Outardes anglaises qui traversent la Manche

Depuis le début du programme de réintroduction de la Grande Outarde en Grande-Bretagne en 2004, plusieurs oiseaux ont traversé la Manche et ont été vus dans l'ouest de la France.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Ces Grandes Outardes anglaises qui traversent la Manche

Grande Outarde (Otis tarda) "T5" issue du programme de réintroduction britannique photographiée à Montchaton (Manche) le 10/01/2012.
Photographie : Françoise Laty

La Grande Outarde ou Outarde barbue (Otis tarda) a disparu de Grande-Bretagne au 19ème siècle, mais un programme de réintroduction, mis en oeuvre par le Great Bustard Group, a été lancé dans le pays en 2004 : des oiseaux nés dans la région de Saratov en Russie ont été lâchés dans la plaine de Salisbury, dans le Wiltshire, au sud-ouest. En 2009, les trois premiers poussins sont nés en liberté. En 2011, un autre site de réintroduction a été choisi dans la même région. Au total, 100 oiseaux ont été lâchés en Grande-Bretagne, le but final étant d'établir plusieurs noyaux de populations viables.
Certains de ces oiseaux, surtout des immatures, effectuent des déplacements, parfois importants : une femelle a par exemple été vue près de Salcombe dans le Devon, à plus de 225 km de la plaine de Salisbury. Depuis 2005, plusieurs individus (près d'une dizaine au moins) ont  traversé la Manche et ont été observés dans l'ouest de la France, du département de la Manche à celui de l'Ariège.

Abstract

The Great Bustard (Otis tarda) was formerly native in Great Britain, but it was hunted excessively and it disappeared by the 1840s. In 2004, a project of reintroduction began in the Salisbury Plain in Wiltshire with chicks born in the Saratov region in Russia was undertaken by The Great Bustard Group, a Registered Charity that aims to establish a self-sustaining population of Great Bustards in the UK. In 2011, a second releasing site has been chosen in the Wiltshire. More than 100 birds have been released in the country since 2004.Some of these birds, mainly immatures, had undergone movements of several hundred kilometres : since 2005, several birds (more than 10) have crossed the Channel and have been watched in Western France.

Cet article a été archivé...

Comment consulter cet article ?


  • Si vous n'êtes pas inscrit(e), vous devez remplir le formulaire d'inscription puis sélectionner le type d'abonnement souhaité afin d'accéder aux archives.

  • Si vous êtes déjà identifié(e)/connecté(e) et abonné(e), utilisez l'un des moteurs de recherche des archives accessibles parmi les 3 rubriques (Brèves, Magazine ou Pratique) dans laquelle se trouve votre article.

Le service d'archives d'Ornithomedia.com vous donne accès à l'ensemble des articles publiés dans les rubriques Brèves, Magazine et Pratique (et leurs sous-rubriques) depuis le lancement d'Ornithomedia.com en 2001.

Note : les personnes ayant contribué à la rédaction ou à l'illustration des articles publiés bénéficieront d'un accès gratuit aux archives : si c'est votre cas, merci de nous contacter par e-mail.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Les observations sur Ornithomedia.com

Grande Outarde (Otis tarda)

À lire aussi sur le web

Ouvrage recommandé

Le guide Ornitho de L. Svenssson et al

Sources

Vos commentaires sur :
"Ces Grandes Outardes anglaises qui traversent la Manche"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Commentaires postés :

bertounette

Bonjour
Pour information j'ai longuement photographié l'outarde T5 le 19 mai 2012 ( donc postérieurement de 2 jours à la date de la dernière observation que vous avez dans le coin à Auderville) dans un magnifique champs de luzerne et de boutons d'or en fleur, au bord de la mer, très exactement derrière le sémaphore de La Hague . Comme elle venait de Montchaton au centre de la Manche on pouvait espérer qu'elle continue vers le nord et rentre en Angleterre ce qui a visiblement été le cas...
Marie-Noëlle Bertière

24/02/2013

Répondre

Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest