Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > Canards pilets au ventre ocre : ouvrez l'œil !

Analyses

Retour à la liste des articles de Analyses

Canards pilets au ventre ocre : ouvrez l'œil !

En février et en mars, parmi les Canards pilets qui remontent vers leurs zones de nidification, il est parfois possible de repérer des oiseaux au dessous teinté d'orange-ocre.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Canards pilets au ventre ocre : ouvrez l'œil !

Canards pilets (Anas acuta) au ventre teinté d'ocre, traict de Rostu, Mesquer (Loire-Atlantique), le 27/02/2019.
Photographie : Marc Le Moal

Parmi les nombreux canards de surface qui remontent à la fin de l'hiver depuis les zones d'hivernage du sud de l'Europe et d'Afrique vers l'Europe du Nord, il est parfois possible de noter des oiseaux au dessous orangé, "rouillé". Leurs plumes auraient été colorées lors de leur séjour dans les zones humides d'Afrique de l'Ouest, mais peut-être aussi d'Espagne, voire du sud-ouest de la France.
Michel Collard, qui observe régulièrement les Canards pilets et des Sarcelles d'hiver dans la réserve naturelle du Domaine de Beauguillot (Manche), nous a transmis quelques informations concernant ces oiseaux et en tire une conséquence concernant la date de fermeture de la chasse au gibier d'eau en France.

Abstract

Among the numerous dabbling ducks, in particular Northern Pintails, that fly back at the end of the winter period towards their breeding grounds, one can watch some birds with a rusty tint on their lower plumage, which they lose within a few days, probably due to ferruginous water that can be found in Western Africa, but also in Spain and maybe in some places of South-western France.
Michel Collard, that regularly find such birds in the natural reserve of the domain of Beauguillot (Manche department), sent us some informations about them and proposes to set the 31th of January as the absolute limit of the hunting period in France.

La migration des Canards pilets

Aire de répartition du Canard pilet (Anas acuta) en Eurasie

Aire de répartition du Canard pilet (Anas acuta) en Eurasie. En rouge, la zone de nidification, en bleu, les zones d'hivernage et les flèches indiquent les principales directions de la migration postnuptiale.
Carte : Ornithomedia.com

Les Canards pilets nichent principalement en Scandinavie et en Russie jusqu'en Sibérie orientale. Les oiseaux se reproduisant en Fennoscandie et dans le nord-ouest de la Russie migrent vers le sud ou le sud-ouest de l'Europe, souvent le long des côtes atlantiques, tandis que ceux se reproduisant en Sibérie centrale et occidentale migrent vers les Balkans, les mers Méditerranée, Noire et Caspienne. Une grande partie d'entre eux continue leur trajet vers l'Afrique tropicale, de la Mauritanie et du Sénégal au Soudan (lire Comparaison des rythmes d'activité des Canards pilets en hivernage en Algérie et au Sénégal).
Les oiseaux du nord de la Sibérie hivernent en Asie du Sud et en Afrique de l'Est (de l'Égypte à l'Éthiopie), et les plus orientaux vers l'Asie du sud-est. Les oiseaux ne semblent pas montrer une grande fidélité à leurs quartiers d'hivernage, et des individus ayant hiverné en Europe une année peuvent être retrouvés l'année suivante en Afrique et inversement. En Afrique, les effectifs sont plus ou moins importants en fonction des précipitations et des niveaux d'eau. 
Les Canards pilets quittent traditionnellement leurs sites d'hivernage ouest-africains en février et en mars, atteignant l'ouest de la France entre la mi-février et la mi-mars.
En France, l'hivernage est essentiellement littoral et 90 % des oiseaux sont concentrés sur une quinzaine de sites. Le passage dans l'hexagone s'achève en avril, date à laquelle le pic des arrivées est atteint en Russie. Les sites de nidification les plus septentrionaux ne sont atteints que courant mai.

La réserve naturelle nationale du domaine de Beauguillot (Manche)

Situation de la réserve naturelle du domaine de Beauguillot (Manche)

Situation de la réserve naturelle du domaine de Beauguillot (Manche).
Carte : Ornithomedia.com

La baie des Veys et les marais de l’isthme du Cotentin, qui couvrent plus de 30 000 hectares dans le département de la Manche, constituent un corridor écologique d’importance internationale pour l’accueil des oiseaux d’eau en migration et en hivernage, en particulier les canards, les oies et les foulques : c'est le cas notamment des Canards pilets (Anas acuta) et des Sarcelles d'hiver (Anas crecca(lire La baie des Veys (Manche), une zone humide méconnue)Au cœur de cette zone humide a été créée la réserve naturelle du Domaine de Beauguillot, d'une superficie de 500 hectares. Elle protège des prairies humides, est située au nord-est du village de Sainte-Marie-du-Mont et est accessible par la D329. Elle joue un rôle prépondérant dans le stationnement des canards de surface qui peuvent s'y reposer et reprendre des forces.
Si les Canards pilets n'y sont pas très nombreux en octobre-novembre, période au cours de laquelle ils ne stationnent alors que quelques heures durant la journée, si seules quelques centaines d'oiseaux y hivernent à partir du mois de décembre, ils sont très nombreux lors de leur remontée vers leurs sites de nidification dès le mois de février : des milliers d'oiseaux s'y arrêtent alors (ainsi que dans l'ensemble des marais du Cotentin).

Le cas du canard "M8"

Grâce à des activités de suivi menées en Espagne en 2008 dans le cadre d'un programme dirigé par l'ornithologue portugais D. Rodriguès (Portugal), des Canards pilets ont été équipés d'une bague nasale (= selle), dont une femelle marquée "M8" (numéro 6182142) qui est observée tous les ans dans la réserve du domaine de Beauguillot depuis 2009 : le 06/03/2009, le 08/02/2010, le 16/02/2010, le 22/02/2010, le 01/03/2010, le 14/03/2010, le 17/03/2010, le 15/02/2010, le 02/03/2010, le 13/03/2010, le 07/03/2011, et le 12/01/2012.  Selon le bagueur surnommé "Pipe" qui lui a posé sa bague nasale, "M8" serait le Canard pilet marqué en Europe qui détiendrait le record d'observations. Malheureusement, il n'a pas été observé sur ses territoires de reproduction et l'on ignore donc tout du reste de ses mouvements migratoires bisannuels. Quoi qu'il en soit, ses dates de passage à Beauguillot confirment que les Canards pilets s'arrêtent le long des côtes de la Manche lors de leur remontée prénuptiale, tandis que leur passage post-nuptial est beaucoup plus discret : ils font peut-être d'autres étapes, volent de façon plus directe ou bien leur voie de migration est-elle différente (migration en boucle ?).

Le Canard pilet (Anas acuta) femelle M8 (6182142)

Le Canard pilet (Anas acuta) femelle "M8" (6182142), réserve naturelle du domaine de Beauguillot (Manche), le 23/01/2012.
Photographie : Michel Collard
Canards pilets (Anas acuta) et Sarcelles d'hiver (Anas crecca) aux ventres "colorés" et "propres" braconnés

Canards pilets (Anas acuta) aux ventres "colorés" et "propres", réserve naturelle du domaine de Beauguillot (Manche), le 6/02/2008.
Photographie : Michel Collard


Une remontée de plus en plus précoce, et un hivernage espagnol

Ces données montrent aussi que ces oiseaux remontent de plus en plus tôt depuis quelques années, une tendance par ailleurs confirmée par les comptages effectués dans les réserves françaises. En 2012, les Canards pilets ont été plus précoces que jamais, la vague de froid subie par la France depuis le début du mois de février ne les ayant pas contraints à descendre plus au sud : elle les a au contraire "bloqués" sur place, alors que les "migrateurs à regret" venus du Nord venaient renforcer les effectifs stationnant sur place.
Et quelles que soient les conditions climatiques, les Oies cendrées (Anser anser) et les Canards pilets ayant séjourné en Espagne vont profiter de la pleine lune de février pour entamer leur mouvement de remontée vers le nord. Michel Collard mise sur un pic migratoire compris entre le 7 et le 15 février 2012. Lors des comptages qui ont eu lieu au cours de la semaine du 4 février 2012 dans le Cotentin, le nombre de Canards pilets est passé de 1 300 à Beauguillot à seulement 170, mais le total dénombré en intégrant les marais de l'intérieur est passé à 4 000 individus. Les oiseaux ont donc continué à remonter tandis que d'autres sont arrivés du Nord, chassés par la vague de froid.
La cane "'M8" confirme aussi que les Canards pilets qui remontent le plus tôt sont, au moins en partie, issus du contingent qui hiverne en Espagne.

Des Canards pilets au ventre orangé 

Canards pilets (Anas acuta) au ventre ocre

Canards pilets (Anas acuta) au ventre ocre, traict de Rostu, Mesquer (Loire-Atlantique), le 27/02/2019 (cliquez sur la photo pour l'agrandir)
Photographie : Marc Le Moal

Parmi les Canards pilets remontant vers le nord, certains ont les parties inférieures marquées d'orange/rouille. Il s'agit souvent d'individus ayant hiverné en Afrique, où les eaux de certains estuaires et marigots sont chargées de particules de latérite, un sol rouge vif ou rouge-brun très riche en oxyde de fer et en alumine qui se forme sous un climat tropical. Cette solution forme une teinture qui pénètre dans les barbes des plumes et qui peut tenir quelques jours, même si l'oiseau se baigne par la suite dans des eaux "propres". Ces oiseaux "colorés" arrivent à Beauguillot dès la première décade de février, le gros des arrivées ayant lieu entre la fin de ce mois et la mi-mars. 
Mais les canards se colorent aussi en Espagne : "Pipe" a ainsi confirmé à Michel Collard que certains individus hivernant sur le réservoir de Gargáligas à Navalvillar de Pela (Estrémadure) où il effectue ses études (marquage et radiotracking) étaient aussi teintés d'ocre. Pour le bagueur, ces oiseaux acquerraient cette couleur dans les rizières de la région. Pour d'autres ornithologues, cette coloration ne serait pas liée à la fréquentation d'eaux riches en latérite, mais à des micro-organismes (algues ou autres) qui proliféreraient dans certains milieux humides, y compris en Espagne et au Portugal. Pour un participant du forum de chasse La hutte virtuelle, cette bactérie serait aussi présente dans le sud-ouest de la France, par exemple dans la réserve naturelle des Marais d'Orx dans le département des Landes.
Les eaux des bassins de décantation pourraient également teinter le plumage des migrateurs.
Des oiseaux teintés sont vus dans d'autres endroits en France : Thierry Rigaux avait ainsi vu 15 mâles à la poitrine et au ventre orangés lors d'une visite dans le Parc Ornithologique du Marquenterre (Somme) le 23 janvier 2008.
Les 20 et 25 février 2012, Thierry Rolin eu l'occasion d'observer de nombreux Canards pilets sur le traict de Mesquer en Loire-atlantique, dont certains avaient le ventre teinté, et Marc Le Moal nous a transmis des photos prises le 27 février 2019 sur le traict de Rostu à Mesquer.
Cette teinte ocre peut être noté sur le plumage de la plupart des espèces d'anatidés, mais aussi chez les limicoles.

Une conséquence à en tirer concernant la date de fermeture de la chasse au gibier d'eau en France ?

Les Canards pilets remontant de plus en plus tôt vers leurs sites de nidification nordiques, probablement à cause du réchauffement climatique, Michel Collard souhaiterait une consolidation de la date actuelle de fermeture de la chasse au gibier d'eau, fixée le 31 janvier. Ces oiseaux ont en effet déjà entamé leur migration prénuptiale vers le nord, même si la très grande majorité d'entre eux n'atteindront leurs territoires de reproduction qu'en mai ou en juin.
La stratégie migratoire adoptée par le "gibier" varie en fait selon les espèces : de nombreux limicoles et passereaux attendent les mois d'avril et de mai pour accomplir leur migration prénuptiale, tandis que la majorité des Anatidés accomplissent cette migration progressivement, par étapes échelonnées entre janvier et mai.
Selon la Directive 79/409/CEE du Conseil du 2 avril 1979 concernant la conservation des oiseaux sauvages, la chasse devrait être interdite pendant le trajet de retour des oiseaux vers leurs lieux de nidification. Toute prolongation au-delà du 31 janvier irait à l'encontre de cette règle, à moins de remettre en question cette législation devant les instances nationales et internationales ...

Canards pilets (Anas acuta)

Canards pilets (Anas acuta) aux ventres colorés ou propres, bassin d'Arcachon (Gironde), le 22/02/2012.
Photographie : François Lelièvre
Canards pilets (Anas acuta) et Sarcelles d'hiver (Anas crecca) aux ventres "colorés" et "propres" braconnés

Canards pilets (Anas acuta) et Sarcelles d'hiver (Anas crecca) aux ventres "colorés" et "propres" braconnés en baie de Seine (Seine-Maritime), le 22/02/2009.
Source : Anonyme / La Hutte virtuelle

Auteur

Michel Collard : Deufydac@orange.fr

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la galerie d'Ornithomedia

Canard pilet (Anas acuta)

Ouvrages recommandés

Source

Mission Migraction. Canard pilet. www.migraction.net/index.php?m_id=1517&bs=13

Vos commentaires sur :
"Canards pilets au ventre ocre : ouvrez l'œil !"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Commentaires postés :

jleau

Voici une photo prise aux Lacs de la Forêt d'Orient (près de Troyes) fin décembre qui montre bien le ventre coloré des Pilets.
JP. LEAU LPO Yonne

06/03/2019

Répondre

Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest