Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation

Brèves

Retour à la liste des brèves

Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation

Cette espèce discrète, décrite en 1956 et non revue depuis, a été redécouverte en juin 2016 dans le parc national El Tamá, au Venezuela.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation

La Grallaire du Táchira (Grallaria chthonia), redécouverte en juin 2016 dans le parc national El Tamá, à l'ouest du Venezuela.
Photographie : Jhonathan Miranda / Abcbirds.org

L'association American Bird Conservancy (ABC) a annoncé le 25 juillet 2017 sur son site web qu'une équipe internationale de biologistes avait redécouvert en juin 2016 dans une zone de forêts montagneuses du parc national El Tamá, à l'ouest du Venezuela une espèce qui n'avait pas été observée depuis 1956 : la Grallaire du Táchira (Grallaria chthonia), un passereau rondouillard de 17 cm de long aux longues pattes grises, au dessus brunâtre, avec une couronne et une nuque grises, un manteau barré de sombre, un trait malaire blanc, un ventre blanchâtre et des flancs et une poitrine barrés de gris.

William H. Phelps et Alexander Wetmore avaient découvert cette espèce dans la vallée du rio Chiquita, dans la province vénézuelienne de Táchira, qui fait actuellement partie du parc national El Tamá. Quatre spécimens avaient été collectés et décrits, mais l'espèce n'avait pas été revue depuis, en dépit de recherches intensives. Pour l'Union internationale pour la Conservation de la Nature, cette espèce était même pratiquement considérée comme disparue.

Une équipe de la Red Siskin Initiative (RSI), un partenariat entre le Smithsonian Institute et plusieurs organisations scientifiques vénézuéliennes (dont IVIC, Provita, INPARQUES et Ascanio Birding Tours), a organisé en juin 2016 une expédition pour essayer de retrouver la Grallaire du Táchira. Elle était dirigée par Jhonathan Miranda et était composée d'Alejandro Nagy (RSI), Peter Bichier (université de Californie à Santa Cruz), Miguel Lentino et Miguel Matta (Colección Ornitólogica Phelps). L'association American Bird Conservancy (ABC) a soutenu cette recherche grâce à une subvention du William Belton Conservation Fund dans le cadre du projet "Search for Lost Birds".

Situation du parc national El Tamá (Venezuela)

Situation du parc national El Tamá (Venezuela).
Carte : Ornithomedia.com

Retrouver cette espèce était une tache difficile étant donné sa rareté, sa discrétion, son habitat (le sous-bois de la forêt nébuleuse) et la région accidentée et montagneuse où elle avait été découverte, située entre 1 500 et 2 300 mètres d'altitude. En outre, son chant et ses cris n'étaient pas connus, et elle est assez difficile à distinguer des espèces proches.

Les chercheurs ont suivi l'itinéraire décrit dans les carnets de terrain de l'expédition des années 1950 pour localiser le site original de la découverte de l'espèce. Ils ont suivi des pistes abruptes et étroites, avec des mules pour porter leur équipement. Depuis leur campement, ils ont ensuite marché deux heures dans l'obscurité pour atteindre l'habitat favorable à l'aube, le meilleur moment pour espérer entendre l'oiseau.

Le premier jour, Jhonathan Miranda et Alejandro Nagy ont entendu le chant inconnu d'une grallaire : il s'agissait bien de l'espèce recherchée ! Le biologiste précise : "nous avions été ravis de trouver la Grallaire du Táchira dès le premier jour de notre expédition, et nous pensons que cette espèce pourrait survivre dans d'autres d'endroits". Durant la semaine qui a suivi la redécouverte, l'équipe a pu photographier et enregistrer pour la première fois cet oiseau.

Daniel Lebbin, vice-président des programmes internationaux d'ABC, explique : "nous espérons que cette redécouverte contribuera à améliorer la gestion et la protection du parc national El Tamá, un site important pour la biodiversité du Venezuela".

Dans les mois à venir, l'équipe de la RSI prévoit de publier les détails complets de cette redécouverte (y compris des critères précis d'identification de l'espèce) dans un journal scientifique. Un habitat similaire subsiste en Colombie, et l'espèce pourrait également être présente dans ce pays.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Birds of Venezuela 2.0 (MP3 DVD)

Source

American Bird Conservancy (2017). Scientists Rediscover Venezuelan Bird Not Seen in 60 Years. Date : 25/07. https://abcbirds.org

Vos commentaires sur :
"Redécouverte de la Grallaire du Táchira, 60 ans après la dernière observation"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest