Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Les deux sous-espèces du Méliphage gracile pourraient constituer des espèces distinctes

Brèves

Retour à la liste des brèves

Les deux sous-espèces du Méliphage gracile pourraient constituer des espèces distinctes

Les sous-espèces gracilis et imitatrix diffèrent notamment par leur chant, leur habitat et leur répartition.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Les deux sous-espèces du Méliphage gracile pourraient constituer des espèces distinctes

Méliphage gracile (Oreornis gracilis), Julatten, Queensland (Australie).
Photographie : JJ Harrison (Wikimedia Commons)

Le Méliphage gracile (Oreornis gracilis) est un oiseau mesurant de 15 à 17 cm de long. Le dessus est vert olive, le dessous est gris clair (avec une tache jaunâtre diffuse sur la poitrine), la base du bec et la zone auriculaire sont jaunes, et les rémiges secondaires et tertiaires et le dessus de la queue sont jaune-vert. Le dessous des ailes et de la queue est gris. Le bec arqué et les pattes sont noirs.

Comme les autres membres de la famille des Meliphagidés, il se nourrit de nectar, de fruits et d'insectes. Il vit dans les forêts tropicales primaires et secondaires du nord-est de l'Australie et du sud de la Nouvelle-Guinée.

Deux sous-espèces sont actuellement reconnues : 

  • O. g. gracilis présent sur l'île Aru, le sud de la Nouvelle-Guinée (de la baie de Triton au delta du fleuve Purari), l'île de Bristow (au large de Daru) et au nord-est de l'Australie (dans le Queensland, du Cape York aux fleuves Archer et Mitchell, et de la Princess Charlotte Bay à la région de Cooktown–Ayton) 
  • O. g. imitatrix présent le long de la côte du nord-est du Queensland, de la Princess Charlotte Bay et de Cooktown à la Halifax Bay et aux monts Paluma, et à l'intérieur des terres jusqu'au plateau d'Atherton.

O. g. imitatrix vit dans des habitats plus humides que O. g. gracilis, et les vocalisations de ces deux sous-espèces varient nettement. D'après Lloyd Nielsen, l'auteur d'un article publié en 2018 dans le journal Australian Field Ornithology, ces deux taxa pourraient constituer des espèces distinctes. Leurs aires de répartition sont en outre distinctes : elles sont séparées d'environ 140 km dans la zone allant du Cape Flattery à la Princess Charlotte Bay, à l'est de la péninsule du Cape York. Aucun spécimen n'aurait été collecté dans cet espace, et aucun hybride n'est connu.

Écoutez ci-dessous un enregistrement des vocalisations de O. g. gracilis réalisé dans l'Oyala Thumotang National Park au Queensland (Australie) le 31/08/2018 (source : Xeno-canto) :

Écoutez ci-dessous un enregistrement des vocalisations de O. g. imitatrix réalisé dans près de Wooroonooran au Queensland (Australie) le 31/08/2018 (source : Xeno-canto) :

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Source

Tim Dolby (2018). Are there two species of Graceful Honeyeater in Australia? Australian Field Ornithology. Numéro : 35. Pages :149-157. Janvier. www.birdlife.org.au/afo/index.php/afo/article/view/2132

Vos commentaires sur :
"Les deux sous-espèces du Méliphage gracile pourraient constituer des espèces distinctes"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest