Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Une Bondrée apivore utiliserait des rameaux pour attirer des fourmis

Brèves

Retour à la liste des brèves

Une Bondrée apivore utiliserait des rameaux pour attirer des fourmis

Dans le centre de l'Espagne, une bondrée a été vue plaçant des brindilles avec leurs feuilles sur un chemin sablonneux, puis étalant ses ailes sur le sol.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Une Bondrée apivore utiliserait des rameaux pour attirer des fourmis

Bondrée apivore (Pernis apivorus) pratiquant le formicage dans le centre de l'Espagne après avoir étalé des rameaux frais d’érables et de chênes avec leurs feuilles (visibles à gauche de l'oiseau sur la photo).
Photographie : Octavio Jiménez-Robles (license CC BY)

Plusieurs espèces d'oiseaux utilisent des outils : c'est le cas par exemple du Corbeau calédonien (Corvus moneduloides), qui est capable de fabriquer un crochet pour attraper des larves dans les écorces à partir d'une brindille flexible dont il taille une extrémité et accentue la courbure en la pliant de différentes façon, du Géospize pique-bois (Camarhynchus pallidus) qui sert parfois d'épines de cactus pour extraire des larves et des insectes sous l'écorce des arbustes, ou du Percnoptère d'Égypte (Neophron percnopterus), qui est capable de casser un œuf avec une pierre. Dans un parc de Londres (Grande-Bretagne), une Sittelle torchepot (Sitta europae) a aussi été observée avec un petit bout de bois dans le bec employé comme levier pour soulever des morceaux d'écorces à la recherche de proies (lire Une Sittelle torchepot utilise un outil dans un parc de Londres).

Dans un article publié en 2018 dans la revue en ligne PLOS One, Carlos Camacho et Jaime Potti ont décrit le comportement atypique d'une Bondrée apivore (Pernis apivorus) en 2012 dans une forêt près de La Hiruela, dans la communauté de Madrid (Espagne) : elle a collecté des rameaux frais et feuillus d’Érables de Montpellier (Acer monspessulanum) et, dans une moindre mesure, de Chênes des Pyrénées (Quercus pyrenaica), elle les a ensuite répandus sur une route sablonneuse, puis elle a étalé ailes ses ailes sur le sol. Elle a répété ce comportement durant 13 jours. Elle pratiquait probablement le formicage, ou bain de fourmis, une technique qui sert à se débarrasser des parasites et qui été notée chez près de 210 espèces d'oiseaux (lire Observation d'une Buse variable pratiquant le formicage en Belgique).

Selon les auteurs, les rameaux verts rassemblés servaient à attirer plus vite les fourmis grâce aux substances volatiles libérées ou à leurs nectaires (= glandes) excrétant du nectar attractif pour les insectes. Étant donné la difficulté à s'approcher du rapace pour vérifier la présence des fourmis dans ses plumes, leurs deux ornithologues ont cassé des rameaux frais d'érables et de chênes et ils les ont répandus sur le sol : ils ont constaté que dans 80 % de cas, des dizaines de fourmis étaient attirées en moins de 30 minutes. Ils ont aussi vérifié, en effectuant des tests de résistance, que les brindilles fraîches de l'érable étaient les plus faciles à briser, ce qui explique certainement qu'elles étaient davantage utilisées par la bondrée.

Les fourmis n'ayant pas été observées directement sur le rapace, il est éventuellement possible que les rameaux servaient d'appâts pour attirer des proies potentielles, mais c'est peu probable étant donné que les bondrées se nourrissent principalement de larves de guêpes, et que celles-ci ne sont pas attirées par les rameaux. Ce comportement pourrait éventuellement jouer un rôle dans la parade en démontrant la force du partenaire, mais dans ce cas, des branches plus grosses auraient probablement été choisies.

Rappelons que plusieurs espèces d'oiseaux placent des rameaux verts et des feuilles dans leur nid pour éloigner les parasites (lire Certains oiseaux utilisent leurs connaissances en botanique pour construire leur nid).

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Source

Carlos Camacho et Jaime Potti (2018). Non-foraging tool use in European Honey-buzzards: An experimental test. PLOS ONE. Date : 21/11. https://journals.plos.org

Vos commentaires sur :
"Une Bondrée apivore utiliserait des rameaux pour attirer des fourmis"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest