Publicité

Longue-vue Zeiss Victory Harpia

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Identification > Identifier les bouvreuils "trompetteurs" ou "trompettants" ("trompetants")

Identification

Retour à la liste des articles de Identification

Identifier les bouvreuils "trompetteurs" ou "trompettants" ("trompetants")

Présentation des critères pour repérer et identifier ces bouvreuils particuliers observés en nombre inhabituel depuis novembre 2017 dans le nord-est de la France.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Identifier les bouvreuils "trompetteurs" ou "trompettants" ("trompetants")

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Suède, mai 2011. 
Photographie : Graham Catley / Pewit

Le Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) est un beau passereau discret, au doux chant mélancolique. Plusieurs sous-espèces sont reconnues, qui diffèrent les unes des autres par leur taille et/ou leur plumage, souvent de façon légère. La sous-espèce nordique P. p. pyrrhula, qui niche de la Scandinavie à la Sibérie et qui est partiellement migratrice, ressemble étroitement aux oiseaux d'Europe de l'Ouest, les critères d'identification étant subtils et assez difficiles à utiliser sur le terrain. Toutefois, certains d'entre eux, qui seraient originaires de l'ouest des monts Oural (Russie), peuvent être repérés par leurs cris particuliers rappelant une petite trompette pour enfant : pour cette raison, ils ont été surnommés Bouvreuils "trompetteurs" ou "trompettants" (parfois aussi écrit "trompetants"). Certains les appellent Bouvreuils des Komis, du nom de la région à l'ouest de l'Oural (Russie) d'où ils proviendraient principalement.
Durant les automnes 2004 et 2005, ils avaient été observés en grand nombre en Europe, de la Finlande aux îles britanniques, et de l'Italie à la Bulgarie mais aussi en France et les pays voisins. Depuis novembre 2017, un nombre plus important que la moyenne de Bouvreuils "trompetteurs" est signalé dans plusieurs départements de l'est de France. Dans cet article, nous recensons des critères pouvant servir à repérer et à identifier les Bouvreuils "trompetteurs". Nous remercions Graham Catley (blog : Pewit) et Jean-Philippe Paul (sa page Facebook) pour leurs photos de bouvreuils "trompetteurs". Nous remercions aussi tous les autres photographes, dont les noms figurent sous leurs clichés.

Abstract

The Eurasian Bullfinch (Pyrrhula pyrrhula) is a beautiful and shy passerine with a melancholic sweet song. Several subspecies are recognized, which differ from each other by their size and / or their plumage. The partially migratory northern subspecies P. p.  pyrrhula, which breeds from Scandinavia to Siberia, closely resembles the western european birds, and the tips to identify them are subtle and quite difficult to use in the field. However, some of these birds, which may come mainly from western Urals (Russia), can be localized by their particular calls that can be compared to a "toy trumpet", and for this reason, they are called "trumpeting" bullfinches. During the autumns 2004 and 2005, large numbers of trumpeting bullfinches were recorded in Europe, from Finland to the British Isles, Italy and Bulgaria, including France and the neighboring countries.
The autumn and the beginning of winter 2017, which are already characterized by influxes of hawfinches, redpolls and crossbills, are also marked in several Eastern French departments by the arrival of a greater number of trumpeting bullfinches than during an average year.
In this article, we enumerate the criteria that can be used to identify these trumpeting birds. We thank Graham Catley (blolg: Pewit) and Jean-Philippe Paul (sa page Facebook)  for their photos of trumpeting Bullfinches, and all the other photographers who helped us illustrate this article.

Présentation du Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula)

Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula europae) mâle

Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) mâle ouest-européen (probablement europae), Diesen (Moselle), le 16/02/2016. Notez (1) la barre alaire assez terne et de forme régulière. 
Photographie : Jean-Pascal Weber / Les oiseaux dans leur environnement

Longueur : 15,5 - 17,5 cm.

Envergure : 28 cm.

Description : passereau assez grand et charpenté. Le bec est gros et gris sombre.
Le mâle a le dessous rouge ou rose vif et le dessus gris bleu. La calotte, le menton, les rémiges primaires, secondaires et tertiaires et le dessus de la queue sont noirs. Large barre alaire blanche ou gris clair. Le croupion est blanc chez les deux sexes, et il est bien visible en vol. La femelle adulte est identique mais le dessous est gris rosé.
Les oiseaux de premier hiver ressemblent étroitement aux adultes, mais ils conservent des plumes juvéniles (aux extrémités beige-chamois), généralement au niveau des couvertures primaires et de l'alula (poignet), parfois aussi sur les grandes couvertures.

Biologie : le Bouvreuil pivoine est un passereau sédentaire, sauf dans le nord de son aire de répartition. C'est un oiseau calme, en couple l'été et en petits groupes l'hiver. La femelle construit un nid en forme de coupe dans un buisson épais. La femelle couve de 12 à 14 jours, souvent nourrie par le mâle. Pond 4 à 5 œufs de la fin avril au mois de juillet. Il peut y avoir jusqu'à trois couvées par an. Il se nourrit de bourgeons, de graines d'arbres et de buissons ou, à défaut, de plantes herbacées, parfois aussi de quelques insectes.

Habitats : forêts de conifères et mixtes, parcs, haies, jardins et vergers (lire Identifier les oiseaux du jardin et des parcs au printemps et en été).

Distribution : le Bouvreuil pivoine niche dans toute l'Europe et dans une grande partie de l'Asie. Des oiseaux nordiques hivernent en Europe centrale et de l'Ouest.

Les différentes sous-espèces européennes du Bouvreuil pivoine

Bouvreuils pivoines P. p. pyrrhula et P. p. europae mâles

Bouvreuils pivoines P. p. pyrrhula et P. p. europae mâles, Pays-Bas, novembre 2004. La différence de taille est nette. Notez aussi (1) la différence de taille du bec, (2) le gris plus pâle du dessus chez P. p. pyrrhula et (3) le dessous rose plus pâle chez P. p. pyrrhula.
Photographie : Arnoud B. van den Berg / British Birds

Clement et al. (1993) ont reconnu dix sous-espèces du Bouvreuil pivoine, dont deux sont parfois considérées comme des espèces à part entière :

  • le Bouvreuil à tête grise (P. p. cineracea), dont le mâle a le dessous entièrement gris;
  • le Bouvreuil du Japon (P. p. griseiventris), dont le mâle a le dessous gris et les joues roses.

On reconnaît au moins cinq sous-espèces du Bouvreuil pivoine en Europe :

  • P. p. pyrrhula. La sous-espèce nominale est parfois appelée Bouvreuil pivoine nordique. Il niche du nord de l'Europe à la Sibérie. Il est plus gros et a un bec plus fort que les oiseaux ouest-européens. Les  bouvreuils "trompetteurs" appartiendraient à cette sous-espèce;
  • P. p. europae nichant de l'ouest de la France au Danemark;
  • P. p. pileata nichant dans les îles britanniques. Cette sous-espèce est proche de P. p. europae, mais elle est un peu plus sombre et plus petite;
  • P. p. coccinea nichant dans les Alpes (taxon non reconnu par tous les auteurs). Cette sous-espèce est un peu plus grande que P. p. europae, et son croupion blanc serait plus étendu;
  • P. p. iberiae nichant au nord de l'Espagne et du Portugal. Cette sous-espèce est plus terne que P. p. europae.

Le Bouvreuil des Açores (P. murina), sans dimorphisme sexuel, qui était autrefois rattaché au Bouvreuil pivoine, est désormais considéré comme une espèce distincte. C'est un oiseau menacé et endémique (lire À la recherche du Bouvreuil des Açores en juin 2017).

Les cris et le chant des Bouvreuils pivoines d'Europe de l'Ouest

Les cris de contact des Bouvreuils pivoines ouest-européens sont des "pluit" ou des "dyu-diyu" flûtés, plaintifs, doux et clairs.

Écoutez ci-dessous un enregistrement des cris de Bouvreuil pivoine réalisé aux Pays-Bas par Franck Roos le 30/12/2014 (source : Xeno-Canto Foundation) :



Le chant du Bouvreuil pivoine est agréable, un peu triste et composé d'une strophe répétée.

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant du Bouvreuil pivoine réalisé aux Pays-Bas par Lars Buckx le 03/04/2014 (source : Xeno-Canto Foundation) :

L'Invasion de bouvreuils

En bleu, l'étendue approximative de l'afflux de bouvreuils "trompetteurs" en 2004. En rouge, la zone de nidification des Bouvreuils pivoines nordiques (P. p. pyrrhula). Les oiseaux "trompetteurs" proviendraient principalement de la région des Komis (Russie).
Schéma : Ornithomedia.com

Les invasions européennes de 2004 et de 2005 et les observations de l'automne 2017

Les bouvreuils "trompettants" (trompetants) appartiendraient donc à la sous-espèce nominale P. p. pyrrrhula. Tous les oiseaux de cette sous-espèce n'émettent pas ces cris particuliers : ils proviendraient principalement de la république des Komis, à l'ouest des monts Oural, et c'est pour cela que certains ornithologues les appellent Bouvreuils des Komis. Mais ils nicheraient aussi localement plus à l'ouest, jusqu'en Finlande.
Des afflux européens exceptionnels de bouvreuils "trompetteurs" se sont produits en Europe durant les automnes 2004 et 2005 (lire L'invasion des bouvreuils trompettants ou "trompetteurs"). Leur cause est inconnue, mais ces mouvements pourraient avoir été causés par un manque de nourriture (graines) dans les zones traditionnelles d'hivernage (lire Comment expliquer les invasions de Jaseurs boréaux et d'autres espèces nordiques ?). Selon les résultats de plusieurs séances de baguage menées dans le Jutland (Danemark) entre novembre 2004 et avril 2005, les mâles étaient plus nombreux que les femelles, il s'agissait surtout d'oiseaux de premier hiver, et ils avaient pris du poids durant leur hivernage (leur masse était passée de 30 à 40 grammes).
L'invasion de l'automne 2004 avait débuté en juillet dans la province finlandaise de Carélie (lire Observer les oiseaux au printemps en Carélie du Nord et du Sud). Des oiseaux ont atteint le Danemark vers le 8 octobre et les côtes polonaises vers le 16 octobre. Ils se sont ensuite dispersés en Europe continentale, notamment dans le nord de l'Allemagne et aux Pays-Bas, avant de rejoindre à partir de décembre (à cause du froid) les îles britanniques, la France, la Suisse, l'Italie et les Balkans. Des oiseaux isolés ont encore été signalés dans l'hexagone à la fin du mois de mars 2005.
En novembre et en décembre 2017, des dizaines de bouvreuils "trompettants" ont été observés dans plusieurs départements du nord-est de la France, principalement le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Côte-d'Or (voir une synthèse de données dans notre rubrique Observations).

Le critère le plus facile : le bruit de "trompette"

Le bouvreuil "trompetteur" ou "trompettant" appartient à la sous-espèce nominale nordique P. p. pyrrhula, mais il se repère par ses cris particuliers. Ce sont les cris particuliers et distincts, rappelant une trompette d'enfant, une flûte, une sonnerie de téléphone, un klaxon lointain de train ou les vocalisations du Roselin githagine (Rhodopechys githaginea), qui permettent le plus souvent de repérer et d'identifier un Bouvreuil pivoine "trompettant". Ce cri peut-être retranscrit par un "toot" court et discordant. Quand l'oiseau chanteur est dérangé, les cris montent et font alors penser à ceux du mâle de la Sarcelle d'hiver (Anas crecca).

Écoutez ci-dessous un enregistrement des cris de trompette du Bouvreuil "trompetteur" réalisé en Suède par Jelmer Poelstra le 06/11/2010 (source : Xeno-Canto Foundation) :



Écoutez ci-dessous un autre enregistrement des cris de trompette du Bouvreuil "trompetteur" réalisé en Russie par Albert Lastukhin le 05/03/2015 (source : Xeno-Canto Foundation) :



Comme nous l'avons précisé plus haut, tous les Bouvreuils pivoines de la sous-espèce nominale P. p. pyrrhula n'émettent toutefois pas ces cris de trompette, mais leur pourcentage augmenterait en allant vers l'est de l'aire de répartition de P. p. pyrrhula. Il semblerait ainsi que la plupart des oiseaux de la république russe des Komis, à l'ouest des monts Oural, soient "trompettants". Le répertoire vocal n'est pas hérité génétiquement mais est appris, ce qui complique les choses : des oiseaux "non trompetteurs" peuvent ainsi avoir entendu et appris ce type de cris et les imiter. En outre, certains cris des bouvreuils ouest-européens peuvent ressembler vaguement à ceux des individus "trompetteurs" : un intervenant sur notre forum Identification a ainsi signalé que même en été, "nos" Bouvreuils pivoines pouvaient émettre le même type de cris, mais nettement moins sonores, voire même un peu éteints.  

Les autres critères pour identifier le mâle de bouvreuil "trompetteur"

Bouvreuil trompetteur

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Suède, mai 2011. Notez (1) le gros bec prolongeant le front, (2) la nuque grise  distincte, (3) le dessous rose assez clair (attention à l'effet de la lumière), (4) le dessus gris-bleu, (5) la présence (parfois) de plumes roses dans le manteau (un critère peu fiable), (6) la barre alaire blanche large, aux bords non parallèles, (7) la bordure blanche parfois bien visible sur les primaires externes et (8) les ailes assez longues.
Photographie : Graham Catley / Pewit

Le bouvreuil "trompetteur" ou "trompettant" ressemble aux oiseaux des sous-espèces P. p. europae et P. p. pileata qui nichent en Europe de l'Ouest, et l'identification des individus silencieux, basée sur les seuls critères de morphologie et de plumage, est très délicate.
Voici ci-dessous plusieurs critères pouvant être utilisés pour distinguer un mâle de Bouvreuil pivoine "trompetteur" des mâles ouest-européens (sous-espèces P. p. europae et P. p. pileata) :

  • il est de 25 à 40 % plus lourd que P. p. europae, et 30 % plus lourd que P. p. coccinea;
  • le rose-rouge soutenu assez clair (les oiseaux ouest-européens ont des couleurs plus vives au printemps à cause de l'usure de leurs plumes);
  • la zone rose-rouge des joues et des parties inférieures est plus étendue;
  • le gris du cou est un peu plus distinct;
  • un dessus gris bleu pâle;
  • la barre alaire est plus blanche (elle a une légère teinte grisâtre chez les oiseaux ouest-européens), un peu plus large et a une forme en "U", alors qu'elle est généralement rectangulaire chez les oiseaux ouest-européens (les bords supérieur et inférieur sont parallèles). La bordure supérieure de la barre alaire est dentelée et non pas droite;
  • quelques plumes roses sont parfois visibles dans le manteau gris (toutefois un critère peu fiable);
  • la deuxième rémige primaire la plus externe (= située le long de la bordure externe de l'aile) est bordée de blanc, mais ce critère est souvent difficile à noter, et il n'est pas très fiable;
  • les sous-caudales sont marquées de blanc chez environ 20 % des individus;
  • la projection primaire (la partie des rémiges primaires dépassant des rémiges tertiaires quand l'aile est fermée) est légèrement (environ 10 %) plus longue;
  • la queue est légèrement (environ 10 %) plus longue;
  • le bec est légèrement plus gros et "prolonge" le front, alors que ce dernier est un peu plus marqué chez les oiseaux ouest-européens.
Bouvreuil trompetteur mâle 
Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Champagne-sur-Loue (Jura), le 01/01/2018. Notez (1) le gros bec prolongeant le front, (2) le dessus gris-bleu, (3) le dessous rosé assez clair (attention à l'effet de la lumière), (4) la barre alaire blanche large, en forme de "U", (5) la présence (parfois) de plumes roses dans le manteau (un critère peu fiable), (6) les ailes assez longues et (7) la queue assez longue.
Photographie : Jean-Philippe Paul / Sa page Facebook
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) mâle ouest-européen 
Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Champagne-sur-Loue (Jura), le 01/01/2018. Notez (1) la barre alaire blanche et (2) le dessous rosé assez clair.
Photographie : Jean-Philippe Paul / Sa page Facebook
Bouvreuil trompetteur mâle 
Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Suède, mai 2011. Notez (1) le dessus gris-bleu, (2) le dessous rose assez pâle, (3) la barre alaire bien blanche, aux bords non parallèles (forme en "U") et (4) les ailes assez longues.
Photographie : Graham Catley / Pewit
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) mâle ouest-européen 
Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ouest-européen (probablement europae) mâle, Slovaquie, juin 2013. Notez (1) le dessus gris plus sombre, (2) le rose-rouge plus prononcé, (3) la barre alaire plus grisâtre, avec une forme plus régulière (bords davantage parallèles) et (4) les ailes assez courtes.
Source : Carduelis32
Bouvreuil trompetteur mâle

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) mâle, Suède, mai 2011. Notez (1) le dessus gris-bleu, (2) le dessous rouge-rose assez pâle, (3) la barre alaire bien blanche, aux bords non parallèles (forme en "U") et (4) les ailes assez longues.
Photographie : Graham Catley / Pewit
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) mâle ouest-européen 
Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ouest-européen (probablement europae) mâle, Danemark, le 13/03/2004. Notez (1) le dessus gris plus sombre, (2) le rose-rouge plus prononcé, (3) la barre alaire moins blanche, avec une forme plus régulière (bords davantage parallèles) et (4) les ailes assez courtes.
Photographie : Marlene Thyssen / Wikimedia Commons


Les autres critères pour identifier la femelle de bouvreuil "trompetteur"

Voici quelques critères pouvant être utilisés pour identifier une femelle de bouvreuil "trompetteur", qui est encore plus difficile à distinguer des femelles ouest-européennes :

  • elle est plus grande et plus grosse;
  • elle est globalement un peu plus pâle et plus uniforme, les teintes du dessus et du dessous étant assez proches. Chez les femelles ouest-européennes, le contraste est légèrement plus net entre le dessus gris et le dessous beige;
  • les parties inférieures (poitrine et ventre) sont d'un brun-gris délicatement teinté de lavande ou de rose (une couleur qui rappelle celle du Jaseur boréal) et non pas brun-beige.
Bouvreuil trompetteur femelle 
Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) femelle, Suède, mai 2011. Notez (1) le dessus gris contrastant assez peu avec (2) le dessous gris-rosé.
Photographie : Graham Catley / Pewit
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne 
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne (probablement europae), Slovaquie, juin 2013. Notez (1) le dessus gris contrastant légèrement davantage avec (2) le dessous gris-beige.
Source : Carduelis32
Bouvreuil trompetteur femelle

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) femelle, Suède, mai 2011. Notez (1) le dessus gris contrastant assez peu avec (2) le dessous gris-rosé.
Photographie : Graham Catley / Pewit
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne 
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne (probablement europae), Slovaquie, juin 2013. Notez (1) le dessus gris contrastant légèrement davantage avec (2) le dessous gris-beige.
Source : Paul Dinning
Bouvreuil trompetteur femelle

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula) femelle, Champagne-sur-Loue (Jura), le 07/01/2018. Notez (1) le dessus gris contrastant assez peu avec (2) le dessous gris-rosé, et (3) les ailes assez longues.
Photographie : Jean-Philippe Paul / Sa page Facebook
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne 
Bouvreuil pivoine (P. pyrrhula) femelle ouest-européenne (probablement europae), Allemagne, le 21/03/2013. Notez le contraste un peu plus fort entre le dessus (1) et le dessous et (2)  et (3) les ailes un peu plus courtes.
Source : Eckhard Lietzow

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Participez à la discussion "Bouvreuils des Komis"

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Bouvreuil "trompetteur" (Pyrrhula pyrrhula pyrrhula)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula)

Sources

Vos commentaires sur :
"Identifier les bouvreuils "trompetteurs" ou "trompettants" ("trompetants")"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Commentaires postés :

Edmond

Aperçu dans mon jardin plusieurs mâles et femelles ce 28 janvier à 71240 Vers (France). Magnifique! J'ai une photo un peu floue mais qui correspond tout à fait à la description...

28/01/2018

Répondre

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest