Publicité

Longue-vue Zeiss Victory Harpia

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Identification > Identifier les macreuses dans des conditions difficiles (Archive)

ARCHIVES DE LA RUBRIQUE "Identification"

Retour à la liste de résultats des articles archivés

Identifier les macreuses dans des conditions difficiles

Nous avons complété notre article à l'occasion de l'observation de Macreuses à front blanc du type femelle dans le Morbihan et en Charente-maritime en ce début de décembre 2016.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Identifier les macreuses dans des conditions difficiles

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) du type femelle, Pas du Grouin, Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime), le 7/12/2016.
Photographie : Antoine Salmon

Les macreuses (genre Melanitta) sont des canards marins plongeurs au plumage globalement sombre. Entre septembre et avril, deux espèces peuvent être vues en migration ou en hivernage le long des côtes d'Europe de l'ouest, la Macreuse noire (Melanitta nigra) (la plus commune) et la Macreuse brune (Melanitta fusca), cette dernière étant aussi parfois observée sur les plans d'eau de l'intérieur. La Macreuse à front blanc (ou à lunettes) (Melanitta perspicillata), une espèce américaine, est beaucoup plus rare, mais elle peut parfois être repérée au sein de troupes d'autres espèces. La Macreuse à ailes blanches (Melanitta deglandi), nicheuse en Sibérie et en Amérique du Nord et également très rare en Europe, n'est pas traitée dans cet article.
Quand les conditions d'observation sont favorables, l'identification de ces trois espèces est relativement aisée, mais la distance ou le manque de lumière peuvent compliquer les choses. Dans cet article, nous vous proposons ici quelques conseils pour distinguer ces trois macreuses dans un plumage du "type femelle". Nous remercions les photographes qui nous ont aidés à illustrer cet article.

Abstract

The three species of scoters that can be watched in Western Europe, i.e. the Common Scoter Melanitta nigra, the Velvet Scoter Melanitta fusca and the very rare Surf Scoter Melanitta perspicillata can be distinguished readily by details of the head and bill, but like many birds of open water they are often seen at a great distance in bad light, when details cannot be ascertained. For this reason shape is then becoming a key feature. Head shape is by far the most useful clue, but other characteristics can be helpful as well. Other things to note include wing shape, body shape, flock formations, and plumage patterns. We present you the features to identify the female-type plumage scoters. The White-winged Scoter (Melanitta deglandi) is not treated in this article.

Cet article a été archivé...

Comment consulter cet article ?


  • Si vous n'êtes pas inscrit(e), vous devez remplir le formulaire d'inscription puis sélectionner le type d'abonnement souhaité afin d'accéder aux archives.

  • Si vous êtes déjà identifié(e)/connecté(e) et abonné(e), utilisez l'un des moteurs de recherche des archives accessibles parmi les 3 rubriques (Brèves, Magazine ou Pratique) dans laquelle se trouve votre article.

Le service d'archives d'Ornithomedia.com vous donne accès à l'ensemble des articles publiés dans les rubriques Brèves, Magazine et Pratique (et leurs sous-rubriques) depuis le lancement d'Ornithomedia.com en 2001.

Note : les personnes ayant contribué à la rédaction ou à l'illustration des articles publiés bénéficieront d'un accès gratuit aux archives : si c'est votre cas, merci de nous contacter par e-mail.

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Ouvrage recommandé

Le guide Ornitho de Killian Mullarney et al

Sources

Vos commentaires sur :
"Identifier les macreuses dans des conditions difficiles "

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Commentaires postés :

Phil59

Un bon article que je viens de découvrir.

Je pense que vous vouliez dire que les mâles de macreuses brunes avaient une tache blanche sous l'oeil, non pas les macreuses noires.

10/10/2017

Répondre

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest