Publicité

Nouvelles Zeiss Conquest HD 32

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Identification > Identifier les macreuses dans des conditions difficiles

Identification

Retour à la liste des articles de Identification

Identifier les macreuses dans des conditions difficiles

Nous avons complété notre article à l'occasion de l'observation de Macreuses à front blanc du type femelle dans le Morbihan et en Charente-maritime en ce début de décembre 2016.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Identifier les macreuses dans des conditions difficiles

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) du type femelle, Pas du Grouin, Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime), le 7/12/2016.
Photographie : Antoine Salmon

Les macreuses (genre Melanitta) sont des canards marins plongeurs au plumage globalement sombre. Entre septembre et avril, deux espèces peuvent être vues en migration ou en hivernage le long des côtes d'Europe de l'ouest, la Macreuse noire (Melanitta nigra) (la plus commune) et la Macreuse brune (Melanitta fusca), cette dernière étant aussi parfois observée sur les plans d'eau de l'intérieur. La Macreuse à front blanc (ou à lunettes) (Melanitta perspicillata), une espèce américaine, est beaucoup plus rare, mais elle peut parfois être repérée au sein de troupes d'autres espèces. La Macreuse à ailes blanches (Melanitta deglandi), nicheuse en Sibérie et en Amérique du Nord et également très rare en Europe, n'est pas traitée dans cet article.
Quand les conditions d'observation sont favorables, l'identification de ces trois espèces est relativement aisée, mais la distance ou le manque de lumière peuvent compliquer les choses. Dans cet article, nous vous proposons ici quelques conseils pour distinguer ces trois macreuses dans un plumage du "type femelle". Nous remercions les photographes qui nous ont aidés à illustrer cet article.

Abstract

The three species of scoters that can be watched in Western Europe, i.e. the Common Scoter Melanitta nigra, the Velvet Scoter Melanitta fusca and the very rare Surf Scoter Melanitta perspicillata can be distinguished readily by details of the head and bill, but like many birds of open water they are often seen at a great distance in bad light, when details cannot be ascertained. For this reason shape is then becoming a key feature. Head shape is by far the most useful clue, but other characteristics can be helpful as well. Other things to note include wing shape, body shape, flock formations, and plumage patterns. We present you the features to identify the female-type plumage scoters. The White-winged Scoter (Melanitta deglandi) is not treated in this article.

Les oiseaux abordés dans cet article

Le dessin de la tête des Macreuses noire (Melanitta nigra), brune (Melanitta fusca) et à lunettes (Melanitta perspicillata) femelles

Le dessin de la tête des Macreuses brune (Melanitta fusca), noire (Melanitta nigra), et à front blanc (Melanitta perspicillata) femelles adultes.
Schéma : Ornithomedia.com d'après Dominic Couzens

Dans cet article, nous abordons les trois macreuses observables en Europe de l'Ouest, les Macreuses noire (Melanitta nigra), brune (Melanitta fusca) et à front blanc ou à lunettes (Melanitta perspicillata) : cette dernière est une espèce nord-américaine très rare sur notre continent. La Macreuse à ailes blanches (Melanitta deglandi), nicheuse en Sibérie et en Amérique du Nord, également très rare en Europe, n'est pas traitée dans cet article.
Nous ne traitons pas des mâles adultes en plumage nuptial : ces oiseaux sont alors noirs, avec des becs jaune et noir (avec du blanc pour la Macreuse à lunettes), et parfois des marques blanches sur la tête (sous l'oeil pour le mâle de la Macreuse noire, sur le front et sur la nuque pour la Macreuse à lunettes). Les mâles de premier hiver ont un plumage moins net, avec notamment des becs moins colorés.
Nous traitons dans cet article des plumages des femelles adultes. Les immatures ont des plumages très proches, mais leur ventre est plus pâle. Pour plus de simplicité, on parlera de plumages "du type femelle".

Les caractéristiques du plumage ne sont pas toujours utiles

Les trois macreuses observables en Europe de l'Ouest peuvent facilement être distinguées par leur plumage, notamment le dessin de leur tête et de leur bec, mais ces éléments ne sont utilisables que lorsque les conditions de lumière et de distance sont favorables, ce qui n'est pas toujours le cas. Certes, les plages alaires blanches de la Macreuse brune, voire même les joues claires de la femelle de la Macreuse noire, peuvent être repérées même dans des situations difficiles, mais dans ce genre de situation, il peut être nécessaire d'utiliser d'autres critères que nous énumérons dans cet article.

La silhouette de la Macreuse noire (Melanitta nigra)

Macreuse noire (Melanitta nigra) du type femelle

Macreuse noire (Melanitta nigra) du type femelle, digue du Braek, Dunkerque (Nord), le 22/11/2015. Notez les joues claires contrastant avec la calotte sombre, rappelant une femelle de Nette rousse (Netta rufina).
Photographie : Laurent Rouschmeyer / Laurent Rouschmeyer Photographe

La Macreuse noire, la plus commune des trois macreuses visibles en Europe de l'ouest (et donc la plus susceptible d'être notée le long de nos côtes), présente plusieurs caractéristiques de forme repérables même quand la lumière est mauvaise (voir le schéma 1 plus bas) :

  • A - un bec court, légèrement retroussé, et un front bombé
  • B - une couronne arrondie avec un angle à l'arrière de la tête très peu marqué
  • D - un dos arrondi
  • E - une queue longue et souvent nettement relevée.

D'autre part, sa ligne de flottaison est plus haute que celle des deux autres macreuses : elle semble donc moins "enfoncée" dans l'eau. Son cou est plus mince que celui des deux autres espèces, et l'arrière de celui-ci est plus arrondi. En vol, ses rémiges translucides (voir schéma 2) sont parfois visibles.

La silhouette de la Macreuse brune (Melanitta fusca)

La Macreuse brune est la plus grande des trois espèces visibles en Europe de l'ouest. Elle est beaucoup moins abondante que la Macreuse noire, mais elle est plus susceptible que cette dernière d'être vue, surtout en hiver, sur les plans d'eau de l'intérieur.
Voici quelques critères utiles au niveau de sa forme (schéma 1 ci-dessous) :

  • A - un bec relativement grand à pointe fine, avec un front en pente ou légèrement "déprimé"
  • B - une tête relativement petite, avec un sommet descendant vers l'angle situé à l'arrière du crâne (qui est moins prononcé que celui de la Macreuse à lunettes)
  • C - la distance entre le sommet du crâne et l'angle arrière de la tête est plus faible que chez la Macreuse à lunettes
  • D - le dos est relativement plat, plus haut à l'avant et descendant graduellement vers la queue
  • E - une queue relativement courte et moins souvent relevée que chez les deux autres macreuses. Par ailleurs, son cou est épais à la base.

Ses poignets sont en outre davantage orientés vers l'avant que ceux de la Macreuse noire (voir schéma 2 ci-dessous), et ses plages alaires blanches sont presque toujours repérables de loin.

Schéma 1

Schéma 1- Silhouettes des trois macreuses (ici des femelles) posées : (A) : la forme du bec et du front, (B) la présence (ou l'absence) d'un angle à l'arrière de la tête, (C), la distance entre le sommet de la tête et l'angle de l'arrière de la tête (et la forme de la couronne), (D) le dos plus ou moins plat, (E) la queue plus ou moins longue et relevée.
Schéma : Ornithomedia.com d'après David Sibley
Schéma 2

Schéma 2- Les silhouettes des trois macreuses (femelles adultes) en vol. La Macreuse brune est la plus grande, et ses ailes sont davantage orientées vers l'avant que celles de la Macreuse noire. Le bec de la Macreuse noire est très court, et il semble même parfois "absent" de loin. Les ailes de la Macreuse à lunettes sont les plus pointues.
Schéma : Ornithomedia.com d'après David Sibley
Macreuses brunes (Melanitta fusca) du type femelle

Macreuses brunes (Melanitta fusca) du type femelle, lac de Nimy (Belgique), le 24/11/2016 : notez le motif blanc variable sur la tête et le profil légèrement concave (cliquez sur la photo pour l'agrandir)
Photographie : Marc Fasol
Macreuses brunes (Melanitta fusca) du type femelle

Macreuses brunes (Melanitta fusca) du type femelle, lac de Nimy (Belgique), le 24/11/2016 : notez le motif blanc variable sur la tête et le profil légèrement concave (cliquez sur la photo pour l'agrandir)
Photographie : Marc Fasol

La silhouette de la Macreuse à front blanc ou à lunettes (Melanitta perspicillata)

La Macreuse à front blanc est très rare en Europe de l'ouest, mais elle peut parfois être vue entre septembre et avril dans les grandes troupes de Macreuses noires en stationnement ou en hivernage le long des côtes. En France, la baie de Douarnenez dans le Finistère et les plages de Vendée ou de Charente-Maritime sont particulièrement favorables à la recherche de cette espèce : en décembre 2016, deux oiseaux au plumage du type femelle ont ainsi été observés, l'un au large de la plage de Penthièvre dans la commune de Saint-Pierre-Quiberon dans le Morbihan et l'autre au large de Saint-Clément des-Baleines en Charente-Maritime (voir notre rubrique Observations).

Les critères de silhouette utiles sont (voir le schéma 1 plus haut) :

  • A - un bec large et volumineux, légèrement incliné vers le bas
  • B - un sommet du crâne situé vers l'avant
  • C - le sommet du crâne est relié à l'angle de l'arrière de la tête par une distance plus longue que celle de la Macreuse brune
  • D - le point le plus haut de son dos est situé en son centre. Ce dos n'est pas aussi arrondi que celui de la Macreuse noire
  • E - la queue est assez longue et parfois soulevée, mais de façon moins visible que celle de la Macreuse noire.

D'autre part, l'arrière de son cou (uniformément épais), est relativement droit. En vol, son cou est relativement long (voir le schéma 2 plus haut).

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) et Macreuses noires (Melanitta nigra) du type femelle

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) du type femelle (au centre) et Macreuses noires (Melanitta nigra) du type femelle, plage de Penthièvre (Morbihan) le 6/12/2016.
Photographie : Blaise Raymond
Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) du type femelle

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata) du type femelle, Pas du Grouin, Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime) le 7/12/2016.
Photographie : Maxime Vaucelle

D'autres critères utiles

Le long des côtes, les troupes de Macreuses brunes sont souvent moins grandes que celles des Macreuses noires, une espèce bien plus commune en Europe. Les Macreuses brunes posées sur l'eau sont assez isolées les unes des autres, alors que les Macreuses noires forment plutôt des "radeaux" compacts. Les Macreuses noires se rencontrent rarement à l'intérieur des terres, ce qui est plus fréquent chez les Macreuses brunes.
Les vols de Macreuses noires sont assez denses, avec de nombreux mouvements internes. Les petits groupes sont généralement de forme ovale.
En migration, la forme typique d'un vol de Macreuses noires est un "amas" dense suivie d'une "queue" mouvante. En Amérique du Nord, la Macreuse à front blanc a tendance à voler en groupes plus organisés que ceux des Macreuses noires. Elles sont fréquemment alignées en file indienne, avec des espaces assez importants entre chaque individu.
Avant de plonger, la Macreuse noire fait un petit bond, les ailes plaquées au corps, tandis que la Macreuse brune plonge sans saut préalable avec les ailes à demi ouvertes et que la Macreuse à front blanc plonge avec un petit bond en ouvrant les ailes juste avant de disparaître sous l'eau.

Vol typique

Vol typique de Macreuses noires (Melanitta nigra) : les oiseaux sont regroupés en amas denses, et sont assez désorganisés.
Photographie : Cameron Cox
Vol typique de Macreuses à front blanc

Vol typique de Macreuses à front blanc (Melanitta perspicillata) en Amérique du Nord : les oiseaux sont assez espacés les uns des autres, et se suivent souvent en file indienne.
Photographie : Cameron Cox

Un petit test

Essayez donc maintenant d'identifier les macreuses ci-dessous. Les réponses sont indiquées à la fin.

Photo 1

Test d'identification : photo 1
Photographie : Cameron Cox
Photo 2

Test d'identification : photo 2
Photographie : Cameron Cox
Photo 3

Test d'identification : photo 3
Photographie : Cameron Cox
Photo 4

Test d'identification : photo 4
Photographie : Cameron Cox
Photo 5

Test d'identification : photo 5.
Photographie : Claire Chatagnon
Photo 6

Test d'identification : photo 6.
Photographie : Anthony Faure

Les réponses au test

  • Photo 1 : Macreuses noires (oiseaux 1 et 2) et à front blanc (oiseau 3)
  • Photo 2 : Macreuse noire
  • Photo 3 : Macreuse noire
  • Photo 4 : Macreuse à front blanc
  • Photo 5 : Macreuse brune
  • Photo 6 : Macreuse brune

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Macreuse à front blanc (Melanitta perspicillata)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Ouvrage recommandé

Le guide Ornitho de Killian Mullarney et al

Sources

Vos commentaires sur :
"Identifier les macreuses dans des conditions difficiles "

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest