Publicité

Longue-vue Zeiss Victory Harpia

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Équipement > Tester l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller"

Équipement

Retour à la liste des articles de Équipement

Tester l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller"

Nous avons mis à jour notre article avec les résultats des essais de ce modèle d'enceinte par Jean-Baptiste Martineau en février 2018.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Tester l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller"

En février 2018, Jean-Baptiste Martineau a utilisé avec succès l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" pour faire réagir des Grosbecs casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes).
Photographie : Marc Fasol

Pour étudier les oiseaux (réalisation d'inventaires et de comptages, analyse des modes de communication...), les ornithologues peuvent avoir besoin de diffuser des cris ou des chants pour obtenir des réactions vocales ou comportementales. Cette technique, appelée repasse, est aussi parfois employée par des observateurs souhaitant mieux voir ou plus rapidement des espèces discrètes réagissant à la diffusion de vocalisations de congénères. Quand elle est pratiquée sans précaution, la repasse peut occasionner des dérangements et être source de stress : il est donc nécessaire de réduire au maximum son utilisation.
Pour amplifier et diffuser des enregistrements lus par un appareil numérique (lecteur de fichiers MP3, smartphones, tablettes..), une enceinte externe est souvent nécessaire: elle doit être légère, robuste, suffisamment puissante, altérer le moins possible la qualité des sons, avoir une bande passante (en Hertz) large et être compatible avec le maximum d'appareils grâce à un connecteur standard (prise Jack de 3,5 mm).
Deux modèles étaient populaires chez les ornithologues, la mini-enceinte RadioShack et l'enceinte Bluetooth d'Innoo Tech, mais il est désormais très difficile (voire impossible) de les importer en Europe. Nous essayons donc de trouver des alternatives pouvant répondre aux besoins des observateurs. Philippe Poiré a essayé un modèle semblant intéressant, le "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller". Nous en avons acquis deux exemplaires, et nous allons organiser des tests sur le terrain.

Abstract

To study birds (census, communication behaviour ...), ornithologists may need to broadcast calls or songs in order to obtain vocal or behavioral reactions. This technique, called playback, is also sometimes used by birders wishing to watch better or more quickly shy species reacting to the diffusion of conspecific vocalizations. When it is done without care, it can cause disturbances and be a source of stress: it is therefore necessary to minimize its use.
To amplify and broadcast recordings play by a digital device (mp3 players, smartphones, tablets...), an external speaker is often necessary: ​​it must be light, robust, powerful enough, degrade as little as possible the quality of the sounds, have a wide bandwidth (in Hertz) and be compatible with the maximum number of devices thanks to a standard connector (3.5 mm jack plug).
Two models were popular among birdwatchers, the RadioShack mini-speaker and the Innoo Tech Bluetooth speaker, but they are now very difficult (if not impossible) to import them into Europe. We are therefore looking for other models that could meet the needs of observers.
Philippe Poiré discovered and tried an interesting model, the Hunting Speaker Bird Caller Call Predator Sound Caller. We have acquired two exemplars, and we are going to test them in the field. We will publish here the results of these tests.

La repasse : des précautions nécessaires à prendre

Chevêche d'Athéna (Athene noctua)

Le mâle de la Chevêche d'Athéna (Athene noctua) réagit bien à la diffusion du chant enregistré de l'espèce (technique de la repasse), ce qui permet de gagner du temps pour vérifier la présence de l’espèce et étudier sa répartition dans un secteur géographique donné.
Photographie : Jean Morillon

Les ornithologues utilisent surtout des enceintes externes pour pratiquer la repasse ("playback" en anglais), une méthode qui consiste à diffuser des cris ou des chants d'oiseaux afin de les faire réagir et de pouvoir les observer et/ou de les entendre (lire La repasse et les oiseaux : utilisation, avantages, risques et conseils).
Mais avec la multiplication des smartphones et des lecteurs de son MP3, beaucoup d'observateurs utilisent la repasse simplement pour observer des oiseaux timides ou rares qui peuvent se montrer ou se rapprocher en entendant des chants ou des cris enregistrés de leur espèce.
La repasse peut éveiller la curiosité de n'importe quelle espèce quelle que soit la période de l'année, mais elle sera particulièrement efficace pour un oiseau territorial en pleine saison de reproduction : croyant entendre un concurrent, le mâle va en effet réagir en inspectant son domaine et/ou en chantant, et la femelle va quelquefois s'approcher pour essayer de voir le nouveau venu.
Aucune recherche n'a réellement démontré un impact négatif de la repasse sur les oiseaux, mais cela ne veut pas dire que cette pratique est sans conséquence. En effet, elle pourrait les perturber, les stresser et les exposer à des prédateurs. En outre, cela peut gêner et tromper les autres observateurs. Il est donc conseillé de suivre quelques précautions :

  • choisissez des endroits précis et ne vous promenez pas partout en diffusant des sons.
  • Utilisez la repasse de façon parcimonieuse et soyez patient et calme. Débutez par de courts extraits, faites une pause pendant 30 à 60 secondes, attendez les éventuelles réactions, puis rediffusez un enregistrement durant 15 à 30 secondes de chant. Réessayez 10 à 30 minutes plus tard.
  • Ne diffusez pas de sons forts et continus.
  • Évitez de pratiquer la repasse pour des espèces rares ou sensibles.
  • Idéalement, avant de commencer une séance de repasse, assurez-vous que cela ne gênera pas d'autres observateurs.

L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller"

Enceinte Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller

L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller".

Philippe Poiré a repéré une enceinte semblant prometteuse pour pratiquer la repasse, le "Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" (modèle E388).
Des utilisateurs anglo-saxons avaient également publié des critiques positives : une puissance surprenante  (les sons sont audibles à environ 400 mètres) pour un poids et des dimensions raisonnables. Le son est clair et fidèle. Cette enceinte ne possède pas de carte mémoire intégrée et on ne peut pas y stocker des sons : il faut utiliser une micro-carte SD (par exemple la carte mémoire micro SDHC SanDisk Ultra de 32GB) ou une clé USB où sont stockés vos enregistrements MP3. On peut passer d'un enregistrement à un autre avec un système de pistes numérotées.
L'autonomie est de 68 heures. On peut charger l'enceinte ou insérer des piles de 7,4 V.
Aucun câble USB n'est fourni dans la boîte.
Un sac de camouflage est inclus, ainsi qu'une sangle.
Un micro externe peut être ajouté.
Le manuel est très succinct, mais l'utilisation est assez intuitive après quelques essais.
Le prix de vente unitaire de ce modèle est plus élevé que ceux de la mini-enceinte Radioshack et de l'enceinte Bluetooth d'Innoo Tech, mais il pourrait être diminué en cas d'achat d'une certaine quantité d'exemplaires.

Caractéristiques techniques :

  • dimensions (mm) : 95 × 52 × 135
  • poids (avec emballage) : 707 grammes
  • Enceinte Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller

    L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller".
    puissance : 48 W
  • entrée : 110-240 V / 50-60 Hz AC
  • sortie : 10 V DC
  • temps de chargement complet : 34 heures
  • piles : Lithium, 7,4 V, 2 600 mAh
  • autonomie : 68 heures.

Des essais sur le terrain

Afin de découvrir des enceintes répondant aux besoins des observateurs pouvant succéder à la célèbre mini-enceinte de Radioshack, nous avions déjà organisé des tests (lire Deux possibles modèles alternatifs à la mini-enceinte RadioShack ?). Nous allons faire de même pour essayer sur le terrain le "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller".  Des volontaires se sont déjà manifestés, mais nous pourrons de nouveau faire appel à des personnes intéressées.

Le compte-rendu des essais de Jean-Baptiste Martineau

Jean-Baptiste Marineau a pu tester sur le terrain en février 2018 l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller", et voici son compte-rendu :

Emballage et documentation

Les indications sur la boîte sont en chinois, et le manuel en anglais est assez succinct.

Design, solidité et étanchéité 

Enceinte Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller

L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" est livrée avec un étui léger et une télécommande.

Cette enceinte de conception assez originale, qui n'est a priori pas conçu pour pratiquer la repasse, mais semble-t-il plutôt aux conférenciers ou aux guides qui ont besoin de se faire entendre de loin à l'extérieur, d'où la présence d'un casque peu utile pour les ornithologues. Dans un reportage récent diffusé à la télévision sur la Corée du Nord, des journalistes étaient conduits par une guide utilisant ce modèle.
Sa peinture évoque un camouflage militaire, et il est livré avec un simple étui en "tissu" souple de la même couleur, qui qui permet de l'accrocher à la ceinture.
Cette enceinte est approximativement de la taille d'un livre de poche, il n'est pas lourd et tient dans une large. On regrette toutefois un peu la toute petite enceinte Radioshak, mais il est vrai que la qualité d'un haut-parleur est en partie liée à sa taille.
Ce modèle ne semble pas étanche, et je l'ai toujours gardé en main et j'ai évité de le poser sur un support humide sur le terrain. C'est dommage car l'un des principaux attrait de cette enceinte réside dans sa télécommande, qui permet de diffuser les sons à distance tout en restant caché.

Qualité du son

Rien à dire, les sons sont rendus fidèlement, sans bruit de fond ni sons parasites. Un bémol toutefois sur le potentiomètre qui gère l'intensité du son : on passe trop vite du minimum au maximum, ce qui peut être embêtant quand on fait de la repasse. L'intensité du son a en effet un impact direct sur la réponse de l'oiseau : il doit être ni trop faible ni trop fort. Malgré cette réserve, la qualité sonore de ce modèle est supérieure à celle de l'enceinte Radioshak.

Finitions techniques et ergonomie

Il y a deux prises jack du type femelle, mais il n'y a pas d'indications pour savoir laquelle sert d'entrée ou de sortie casque. Les prises ne sont soudées de façon parfaite, et j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois avant de pouvoir diffuser des sons de mon téléphone via un câble jack j'ai été obligé de bouger un peu la prise, et je ne pense pas que ce soit lié à mon câble qui fonctionne très bien par ailleurs. Une fois que la connexion est en place, l'appareil fonctionne bien.
Il y a également une entrée USB qui permet de connecter un appareil ou une carte où sont stockés des sons numériques. Pour choisir le fichier à jouer, il faut apprendre à se servir des boutons qui encadrent le petit écran. La fonction de chacun est indiquée par de très petites indications écrites en noir sur fond marron : marche/arrêt/avance et retour rapide, et dix boutons numérotés de 0 à 9 (placés dans un ordre non classique). Ils sont en effet disposés de haut en bas en de droite à gauche, ce qui n'est pas très intuitif. Quand on appuie sur l'un de ces boutons, c'est le son correspondant à son numéro dans la clef USB qui est diffusé, et l'on peut même effectuer des combinaisons (jusqu'à 1 000).

Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes)

L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" fonctionne bien avec le Grosbec  casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes).
Photo : Marc Fasol

La concordance est toutefois assez complexe, l'appareil attribuant semble-t-il un numéro d'appel à chaque fichier son de la clef USB. J'ai fait un test en essayant de nommer cinq fichiers, mais cela n'a pas été pris en compte. Si l'on a une clef avec plusieurs sons, j'ai du jouer tous les sons jusqu'à trouver le bon. L'enceinte  passe automatiquement au  son suivant, ce qui n'est pas très pratique.

Tests sur le terrain

Ces réserves mises à part, on peut utiliser sans  problème l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" sur le terrain. J'ai choisi la connexion USB, et je l'ai utilisé dans deux contextes : lors d'une sortie de découverte en groupe (huit sons utiles d'espèces stockés sur la clef), et lors d'une sortie de prospection du Pic mar (Dendrocopos medius) en forêt (deux sons stockés pour une prospection ciblée). Dans les deux cas, l'appareil a bien joué son rôle. Un essai de repasse avec des Grosbecs casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) (lire L'automne 2017 et l'afflux des Gros-becs cassenoyaux en Europe de l'Ouest) a parfaitement fonctionné, et a clairement attiré  un individu. Par contre, la manipulation n'est pas très simple et nécessite une certaine expérience : il faut chercher le bon son en appuyant sur tous les boutons.
La repasse au Pic mar n'a pas été très concluante, mais cela est sans doute lié à des conditions météorologiques et à un moment de la journée défavorable.Dans le cas où l'enceinte ne contient que deux sons, elle constitue un accessoire efficace, facile à utiliser, léger et assez compact.
Le volume sonore maximum du "Bird Deer Caller Predator" semble un peu inférieur à celui de l'enceinte Radioshak, mais je n'ai pas fait de comparaison directe. Mais sii le fichier sonore est de bonne qualité, la puissance de l'appareil est largement suffisante.

Conclusion

L'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller" rend le service qu'on lui demande, une fois que l'on a pris en compte ses faiblesses. Par rapport à un haut-parleur Bluetooth étanche de bonne qualité sonore comme l'enceinte W-King, un peu moins chère, le principal avantage est l'existence d'une télécommande, si on en a l'utilité.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Vos commentaires sur :
"Tester l'enceinte "Hunting Speaker Bird Deer Caller Predator Sound Caller""

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest