Publicité

Découvrez la boutique de vêtements griffés Ornithomedia.com !

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Débuter > Quelques conseils pour repérer un oiseau chanteur caché

Débuter

Retour à la liste des articles de Débuter

Quelques conseils pour repérer un oiseau chanteur caché

Certains oiseaux restent cachés dans la végétation ou ont un plumage mimétique, et réussir à les repérer quand ils chantent ou crient constitue parfois un vrai défi.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Quelques conseils pour repérer un oiseau chanteur caché

L'Hypolaïs ictérine (Hippolais icterina) chante souvent dans la végétation et près de la cime des arbres, et elle est donc difficile à repérer.
Photographie : Samuel Desbrosses

Si certains oiseaux chanteurs sont faciles à repérer car ils se perchent généralement bien en évidence sur une arbre, un mur ou un rocher, comme le Merle noir (Turdus merula) ou le Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros), d'autres restent volontiers cachés dans la végétation, comme le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) ou la Bouscarle de Cetti (Cettia cetti) ou beaucoup d'espèces des forêts tropicales, et les repérer peut constituer un vrai défi. Si l'identification des oiseaux communs ne nécessite pas de bien les voir, ce n'est pas le cas de ceux dont le chant ou dont les cris ne sont pas connus de l'observateur, de ceux l'identification nécessite de noter certains détails du plumage, ou encore de ceux que l'on désire photographier.
Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour localiser plus facilement des chanteurs discrets ou cachés.

Abstract

While some songbirds are easy to locate because they usually perch prominently on a tree, a wall, or a rock, such as the Common Blackbird (Turdus merula)  or  the Black Redstart (Phoenicurus ochruros), others stay often hidden in vegetation while singing, such as the Common Nightingale (Luscinia megarhynchos) or the Cetti's Warbler (Cettia cetti) or many tropical forest bird species, and watching them can be a real challenge. If the identification of common birds does not require to see them well, it is not the case of those whose song or calls are not known to the birder, whose the identification requires to note some details of their plumage, or those that one wants to photograph.
In this article, we give you some tips to locate more easily discrete or hidden singers.

Utilisez à la fois votre cerveau et vos oreilles 

Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)

Le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) est un exemple typique de chanteur difficile à repérer.
Photographie : Bob Malrieu

Notre cerveau détermine la direction d'un bruit en fonction du moment où le son atteint chacune de nos oreille : un bruit venant de la droite atteindra ainsi l'oreille droite une fraction de seconde plus tôt que la gauche, et cette différence vous permettra intuitivement de localiser son origine. Il suffit généralement d'écoutez un oiseau pendant une minute ou deux et de se concentrer pour avoir une idée de la direction vers laquelle regarder. Pour faciliter cette recherche, tournez légèrement la tête vers l'emplacement supposé du chanteur afin de vérifier que le son provient bien de cet endroit.
Pour évaluer la hauteur approximative à laquelle est perchée le chanteur, utilisez à nouveau la capacité directionnelle de votre cerveau : faites face à la source sonore, et penchez votre tête sur le côté, à l'horizontale. Dans cette position, le décalage temporel que mettra le son pour atteindre vos oreilles vous aidera à évaluer la hauteur de la source sonore.

Soyez attentifs aux moindre mouvement 

Une fois que vous pensez avoir détecté de quel côté provient le son, essayez de repérer le moindre mouvement, par exemple des feuilles ou des herbes déplacées. Si l'oiseau est immobile, il y a de bonnes chances qu'il soit perché sur son perchoir favori et qu'il y reste plusieurs minutes, voire plus longtemps.
D'une façon générale, avant d'utiliser jumelles, utilisez au maximum vos yeux car leur champ de vision est plus large que celui de votre instrument optique : cela est notamment efficace quand les oiseaux se déplacent de branche en branche en chantant ou en criant.



Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) chantant dans le marais du parc départemental du Sausset (Seine-Saint-Denis) en mai 2019 : cette espèce n'est pas toujours facile à repérer quand elle chante dans les roseaux. 
Source : Ornithomedia.com







Utiliser la technique de la triangulation

Triangulation

La triangulation peut aider à repérer un oiseau chanteur et évaluer sa distance.
Schéma : Ornithomedia.com

La triangulation est une technique permettant de déterminer la position d'un sujet (un oiseau dans notre cas) en évaluant les angles entre celui-ci et deux autres repères dont la position est connue, le chanteur pouvant être considéré comme le troisième sommet d'un triangle dont on connaît deux angles et la longueur d'un des côtés. Pour évaluer la distance avec l'oiseau, écoutez-le à partir d'un point fixe afin d'évaluer la direction où regarder, puis repérez un objet (un arbre, un rocher, un poteau...) fixe situé sur la ligne imaginaire qui vous sépare de l'endroit où l'oiseau est probablement perché, déplacez-vous de cinq ou dix mètres sur le côté, et déterminez à nouveau la position supposée du sujet. Regardez le long de cette nouvelle ligne et repérez l'objet (un arbre, un rocher, un poteau...) placé le long de la première ligne que vous aviez choisi. L'intersection entre ces deux lignes imaginaires devrait vous donner l'emplacement approximatif de l'oiseau. et vous donner une idée de la distance qui vous en sépare.
Vous pouvez aussi vous déplacer lentement autour de l'origine supposée du chant : changer de perspective vous offrira des angles de vue différents.

Il faut être patient et calme

Si vous restez calme, en faisant le moins de mouvements possibles, l'oiseau que vous essayez d'observer hésitera moins à se montrer. 

Aller souvent sur le terrain

Afin d'affûter vos sens et vos capacités de détection du moindre mouvement, sortez régulièrement sur le terrain pour observer les oiseaux et ainsi vous "entraînez".

Se renseigner sur le comportement et le chant des oiseaux

Pour être plus efficace dans la localisation des oiseaux chanteurs, apprenez-en plus sur leurs habitudes et sur leur comportement : en effet, certains espèces préfèrent chanter depuis les branches basses des arbres, dans les buissons ou au sol, tandis que d'autres restent dans la cime des arbres.
Il est très utile d'avoir quelques connaissances des chants et des cris des oiseaux : vous pouvez pour cela utiliser des CD ou des MP3-CD (voir notre sélection), télécharger des guides d'identification pour smartphones (lire Applications pour smartphones pour l’identification des oiseaux) ou consulter des sites web spécialisés ou des en, comme la Macauly Library, American Avocet Sounds, Xeno-Canto ou Oiseaux.net.

Utiliser le "pishing" et la repasse, mais avec prudence

Fauvette des jardins (Sylvia borin)

La Fauvette des jardins (Sylvia borin) est une espèce difficile à observer, qui chante dans le feuillage bas.
Photographie : Chris Romeiks (Vogelartinfo) / Wikimedia Commons

Pour attirer certains passereaux, comme les mésanges et les fauvettes, la technique du "pishing", qui consiste à imiter les cris d'alarme et de contact pour alerter les autres oiseaux de la présence d'un danger potentiel (lire Pratiquer le pishing : oui, mais...), peut les inciter à sortir de leur cachette pour voir ce qui se passe. Mais il faudra limiter au maximum cette méthode, car elle est source de stress et de dérangement, en particulier durant la période de nidification.
La méthode de la repasse est aussi efficace pour attirer des espèces discrètes et territoriale, mais elle aussi a plusieurs inconvénients, notamment durant la reproduction, et elle ne devrait servir que lors des recensements et des études ornithologiques (lire La repasse et les oiseaux : utilisation, avantages, risques et conseils).

Choisir une bonne paire de jumelles 

Le choix d'une bonne paire de jumelles peut aider à repérer plus facilement les oiseaux : pour cela, elles doivent avoir un champ de vision (une caractéristique technique donnée en mètres pour 1 000 mètres) suffisamment large , être assez lumineuses (plus le diamètre externe de l'objectif est important, plus la lumière y pénètre, et le diamètre de la pupille externe est aussi une indication utile), et elles ne doivent ne pas être trop lourdes pour vous permettre de pointer suffisamment longtemps dans une direction. Il n'est pas nécessaire d'acheter un modèle très cher, il faut juste disposer de jumelles bien adaptées à vos besoins (lire Comment choisir ses jumelles ?).   

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire aussi sur Ornithomedia.com

CDs, MP3 CDs et DVDs de chants d'oiseaux

Ouvrages recommandés

Sources

  • David Sibley (2018). David Sibley gives simple tricks for locating a bird you can hear but can’t see. Birdwachingdaily. Date : 4/10/2018. www.birdwatchingdaily.com
  • Jay Boll (2018). How do you locate a bird singing in a clump of trees? Quora. www.quora.com

Vos commentaires sur :
"Quelques conseils pour repérer un oiseau chanteur caché"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest