Publicité

Découvrez la boutique de vêtements griffés Ornithomedia.com !

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Débuter > Le dimorphisme sexuel inversé chez les rapaces (Archive)

ARCHIVES DE LA RUBRIQUE "Débuter"

Retour à la liste de résultats des articles archivés

Le dimorphisme sexuel inversé chez les rapaces

Généralement chez les oiseaux, le mâle est plus grand et plus coloré que la femelle. Mais chez les rapaces notamment, c'est l'inverse.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Le dimorphisme sexuel inversé chez les rapaces

Faucon bérigora (Falco berigora).
Photographie : JJron / Wikimedia Commons

Le dimorphisme sexuel est l'ensemble des différences morphologiques plus ou moins marquées entre les individus mâles et femelles d'une même espèce. Chez les oiseaux, ces différences peuvent porter sur la taille, la coloration du plumage, la présence d'ornementations ou d'appendices variés ou la voix.
Généralement, le mâle est plus grand et plus coloré que la femelle. Mais chez les rapaces notamment, c'est l'inverse, et l'on parle alors de dimorphisme sexuel inversé (DSI). De nombreuses hypothèses ont été proposées afin d'expliquer cette particularité.
Paul G. McDonald, Penny D. Olsen et Andrew Cockburn ont publié en 2005 dans la revue Behavioral Ecology une étude sur le Faucon bérigora (Falco berigora) qui remet en cause plusieurs explications et qui souligne l'importance de la compétition intra-sexuelle dans l'existence et le maintien d'un dimorphisme sexuel inversé.

Abstract

In most birds of prey including falcons, hawks, eagles and owls, the female is larger than the male. When one sex is larger than the other, scientists call it sexual dimorphism. Many animals exhibit sexual dimorphism inlcuding humans, but for us it is the males who are generally larger. In raptors, the female is larger.
An overabundance of hypotheses have been proposed to account for reversed sexual size dimorphism (RSD; females the larger sex) in raptors. Previous research principally focused on examining interspecific patterns of RSD, rarely testing predictions of various hypotheses within populations. To redress this, Paul G. McDonald, Penny D. Olsen and Andrew Cockburn (in a study published in 2005 in Behavioral Ecology) used data from both sexes of a large brown falcon, Falco berigora, population to evaluate the importance of size and body condition indices on the hunting prowess of males and the reproductive success. This study has been published in 2005 in Behavioral Ecology under the title: "Selection on body size in a raptor with pronounced reversed sexual size dimorphism: are bigger females better?". Of all the hypotheses proposed to account for the maintenance and evolution of RSD in raptors, only the intrasexual competition hypothesis seems to be consistent with the results of their study.

Cet article a été archivé...

Comment consulter cet article ?


  • Si vous n'êtes pas inscrit(e), vous devez remplir le formulaire d'inscription puis sélectionner le type d'abonnement souhaité afin d'accéder aux archives.

  • Si vous êtes déjà identifié(e)/connecté(e) et abonné(e), utilisez l'un des moteurs de recherche des archives accessibles parmi les 3 rubriques (Brèves, Magazine ou Pratique) dans laquelle se trouve votre article.

Le service d'archives d'Ornithomedia.com vous donne accès à l'ensemble des articles publiés dans les rubriques Brèves, Magazine et Pratique (et leurs sous-rubriques) depuis le lancement d'Ornithomedia.com en 2001.

Note : les personnes ayant contribué à la rédaction ou à l'illustration des articles publiés bénéficieront d'un accès gratuit aux archives : si c'est votre cas, merci de nous contacter par e-mail.

Ouvrages recommandés

Sources

  • LAGARDE Frédéric, LORMEE Hervé et LE CORRE Matthieu (2004). Parental care in frigatebirds: A comparison between two sympatric species. Revue d'écologie .Volume 59, numéro 3, pages 465-474
  • Paul G. McDonald, Penny D. Olsen aet Andrew Cockburn (2005). Selection on body size in a raptor with pronounced reversed sexual size dimorphism: are bigger females better?. Behavioral Ecology. Volume 16, numéro 1. http://beheco.oxfordjournals.org/cgi/content/abstract/16/5/922
  • Wikipedia (2009). Le dimorphisme sexuel. Date de mise à jour: 06/09. http://fr.wikipedia.org/wiki/Dimorphisme_sexuel

Vos commentaires sur :
"Le dimorphisme sexuel inversé chez les rapaces"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest