Publicité

Nouvelles Zeiss Conquest HD 32

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Débuter > Apprendre à reconnaître et à retenir les chants et les cris des oiseaux

Débuter

Retour à la liste des articles de Débuter

Apprendre à reconnaître et à retenir les chants et les cris des oiseaux

Nous vous proposons une liste de conseils pratiques pour faciliter l'apprentissage des chants et des cris des oiseaux.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Apprendre à reconnaître et à retenir les chants et les cris des oiseaux

Connaître le chant du Pipit des arbres (Anthus trivialis) facilite son identification.
Photographie : Gilles Bourrioux

Au printemps, la nature retentit des chants et des cris de plusieurs espèces d'oiseaux : pour un débutant, il peut sembler difficile, voire impossible, de les distinguer les uns des autres. Pourtant, savoir reconnaître les chants constitue un grand avantage pour un observateur car certaines espèces sont très discrètes et restent souvent cachées, tandis que d'autres ont des plumages très proches les unes des autres et leur voix est le critère le plus fiable pour les distinguer. Connaître les chants et les cris est aussi utile pour mieux observer en comprenant le comportement des oiseaux et savoir par exemple si un individu parade, défend un territoire ou alarme en présence d'un danger.
Nous vous proposons plusieurs conseils pratiques pour progresser dans l'apprentissage des sons des oiseaux : ils sont basés sur une série d'articles publiés par l'association américaine Audubon.

Abstract

In spring, one can hear lots of songs and calls of birds: for a beginner, it may seem difficult or even impossible to distinguish them. However, knowing how to identify songs is a great advantage for a birder because some species are very discreet and often remain hidden, while others have plumages which are very close to each other and their voice is the  most reliable criterion to identify them. Songs and calls are also very important to better understand the behavior of birds and to know for example if an individual is displaying, defending a territory or alarming in the presence of danger.
We propose you practical tips for progressing in the learning of birdsongs: they are based on a series of articles published by the Audubon association.

Quelques rappels sur les cris et les chants des oiseaux

Grand Corbeau (Corvus corax)

On a identifié 33 cris différents chez le Grand Corbeau (Corvus corax).
Photographie : Jérémy Gerbeaud

Les cris des oiseaux sont généralement instinctifs, courts, simples et peu mélodieux, tandis que les chants sont globalement plus élaborés et plus longs. Ces derniers ont principalement une fonction territoriale et/ou nuptiale (lire L'élection du meilleur oiseau chanteur de France), tandis que les cris ont des rôles variés. Il existe aussi des sous-chants, plus simples que les chants (lire Le sous-chant des oiseaux).
Certaines espèces ont un large répertoire de cris : on en a par exemple recensé 33 chez le Grand Corbeau (Corvus corax).
On peut distinguer entre autres :

  • les cris d'alarme, qui servent à signaler la présence d'un danger (lire Le houspillage chez les oiseaux)
  • les cris de contact, qui servent à maintenir la cohérence d'un groupe, par exemple durant la recherche de nourriture, et qui peuvent être plus ou moins forts suivant la distance séparant les individus
  • les cris de vol, qui sont émis par exemple durant la migration (lire Pourquoi certains oiseaux crient-ils et/ou chantent-ils la nuit ?), et qui sont parfois nettement différents des cris de contact. Ces cris émis en vol sont utiles pour détecter et identifier les oiseaux en migration de nuit ou par temps nuageux (voir le MP3-CD "Chants des oiseaux en vol")
  • les cris de quémandage, qui sont émis par les jeunes réclamant de la nourriture.

Il n'est pas toujours facile de décrire un cri que l'on vient d'entendre, mais voici quelques repères :

  • un trille est une suite rapide et prolongée de deux sons (exemples : les chants du Courlis cendré et de la Locustelle tachetée)
  • un bourdonnement est un trille au tempo plus rapide (exemple : le chant de la Locustelle luscinioïde)
  • un cri peut être grave, caverneux, aigu, montant, descendant, dur, rauque, sec, doux, métallique, sifflé, fluté, roulé, plaintif, explosif, sonnant, roucoulant, claironnant, gloussant, vibrant, grinçant, perçant, nasillard, clair, étouffé...

Les chants sont utiles pour identifier les oiseaux

Fauvette orphée (Sylvia hortensis)

La voix est le meilleur critère pour distinguer les Fauvettes orphée (Sylvia hortensis) et orphéane (Sylvia crassirostris).
Photographie : Samuel Desbrosses

Savoir reconnaître les chants et/ou les cris des oiseaux est utile car certaines espèces sont très discrètes et ne sont souvent qu'entendues, comme les Râles d'eau (Rallus aquaticus) et des genêts (Crex crex). Dans les forêts tropicales, on entend plus souvent les oiseaux qu'on ne les voit car beaucoup restent dans le feuillage des arbres.
Les sons permettent aussi de distinguer des espèces aux plumages très similaires, comme les Pouillots véloce (Phyllocopus collybita) et fitis (P. trochilus) (lire Distinguer les Pouillots fitis et véloce), les Sturnelles de l'Ouest (Sturnella neglecta) et de l'Est (S. magna), les Bécassins à long bec (Limnodromus scolopaceus) et à bec court (Limnodromus griseus), les Fauvettes orphée (Sylvia hortensis) et orphéane (Sylvia crassirostris), les Tariers pâtre (Saxicola rubicola) et de Sibérie (Saxicola maurus), les Rousserolles des buissons (Acrocephalus dumetorum) et effarvatte (Acrocephalus scirpaceus) (lire Identifier la Rousserolle des buissons en main : un cas aux Pays-Bas), les Gobemouches nain (Ficedula parva) et de la taïga (Ficedula albicilla)...

Commencez doucement et entraînez-vous

Il faut commencer doucement et écouter les chants des oiseaux communs dans son jardin ou dans le parc voisin (lire Identifier les oiseaux des jardins et des parcs au printemps et en été), ce qui vous permettra d'acquérir des repères et de constituer une "base de référence". Vous n'avez pas besoin de retenir tous les chants que vous entendrez pour la première fois, concentrez-vous sur certaines espèces. Une fois que vous connaîtrez bien les chants des espèces familières, vous repérerez plus facilement les nouveaux sons et vous pourrez vous concentrer dessus. Il est souvent plus facile de retenir les chants et les cris quand on voit en même temps les chanteurs.
Apprenez à reconnaître tous les types de chants et de cris des espèces communes car certaines ont des répertoires vocaux variés comme la Grive musicienne (Turdus philomelos) ou le Merle d'Amérique (Turdus migratorius).
Un bon exercice au printemps est d'essayer d'identifier les chants du choeur de l'aube dans son quartier car tous les oiseaux ne commencent pas à chanter à la même heure (lire Le chœur de l'aube des oiseaux, plus qu'un simple concert matinal).
Vous pouvez vous entraîner en achetant des CD (voir une sélection de CD dans notre boutique) ou en téléchargeant des applications pour smartphones (lire Applications pour smartphones pour l’identification des oiseaux). 

Essayez de retranscrire les chants avec des mots

Caille des blés (Coturnix coturnix)

Le chant de la Caille des blés (Coturnix coturnix) peut être retranscrit grossièrement par la phrase "paie tes dettes".
Photographie : Laurent Rouschmeyer

Écoutez bien les chants et les cris que vous entendez et essayez de les décrire, sur une feuille de papier si nécessaire. Bien sûr, si cela est possible, vous pouvez les enregistrer.
Lorsque vous entendez un son inconnu, vous pouvez le décrire avec des mots. Posez-vous des questions : quels sont les différentes syllabes que l'on peut distinguer ? Sont-elles montantes ou descendantes, aigües ou graves, longues ou courtes ? ...
Vous pouvez essayer de retranscrire le chant avec des mots ou des expressions. Dans les guides d'identification, les sons sont décrits syllabe par syllabe : elles sont séparées, reliées par des traits d'union ou accolées si elles se succèdent avec ou sans pause. Des accents sont ajoutés pour essayer de décrire plus précisément la prononciation. L'ajout d'un point d'exclamation à la fin d'un cri signifiera qu'il est explosif. Voici quelques exemples : "vohrr" pour le cri soufflé du Cygne tuberculé (Cygnus olor), "gruuiitt-groit-grui-gru" pour les grognements du Râle d'eau, "kuur-li-li" pour le cri de l'Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus), "guéaou" pour le cri strident du Goéland argenté (Larus argentatus), "krruk-krruk-krruk" pour le cri d'alarme du Pic noir (Dryocopus martius), "tsip tsap tsip tsap tsup tsip" pour le chant du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita)...
Un chant peut aussi rappeler une expression, comme la célèbre "paie tes dettes" de la Caille des blés (Coturnix coturnix). Inventez vos propres retranscriptions pour mieux les retenir.

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant de la Caille des blés réalisé aux Pays-Bas le 23/06/2015 (source : Xeno-canto) :

La technique de l'imagerie mentale

Paruline noir et blanc (Mniotilta varia)

Le chant de la Paruline noir et blanc (Mniotilta varia) évoque une roue de vélo qui grince...
Photographie : Cephas / Wikimedia Commons

Une technique efficace pour retenir les chants et les cris est de les associer à des perceptions, à des impressions et/ou à des images générées par votre cerveau. Pour cela, lorsque vous écoutez un son, fermez vos yeux, laissez votre cerveau former des images ou des mots, et essayez de relier ces impressions à l'espèce.
Par exemple, le chant de la Paruline noir et blanc (Mniotilta varia) est simple et composé de deux motifs répétés. Lorsqu'on l'écoute, on peut imaginer une roue de vélo qui grince. En outre, son plumage fait penser à la tenue d'un voleur : vous pouvez donc imaginer un voleur ayant dérobé un vélo dont la roue grince, ce qui vous permet d'associer mentalement cette espèce à son chant.

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant de la Paruline noir et blanc réalisé aux États-Unis le 04/05/2015 (source : Xeno-canto) :



Le chant de la Paruline jaune (Setophaga petechia) est agréable, et les Américains le retranscrivent souvent par "sweet sweet I'm so sweet" ("douce, douce, je suis si douce). Ce passereau étant jaune, vous pouvez en effet imaginer qu'il a été plongé dans un sucre doré et doux...

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant de la Paruline jaune réalisé aux États-Unis le 02/03/2016 (source : Xeno-canto) :



Le chant du Cardinal rouge (Cardinalis cardinalis) fait un peu penser au bruit d'un jouet laser : vous pouvez imaginer un personnage de la saga "Star Wars" portant un costume rouge et un masque noir se battant avec son sabre laser...

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant du Cardinal rouge réalisé aux États-Unis le 01/06/2016 (source : Xeno-canto) :



Après avoir associé une espèce à une impression, il faut tester celle-ci en écoutant le chant sans connaître l'espèce et vérifier que vous l'avez bien identifiée.
Créez une liste de quatre ou cinq chants/cris sur votre smartphone ou votre lecteur MP3, appliquez cette technique sur chacun d'entre eux, faites une pause, puis refaites le test en écoutant les chants dans un ordre différent. Peu à peu, ajoutez d'autres chants à votre liste. Il serait ainsi possible d'apprendre à reconnaître plus de 200 chants en cinq ou six semaines.

Utilisez les sonagrammes

Sonagramme du chant du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita)

Sonagramme du chant du Pouillot véloce (Phylloscopus collybita).
Source : Jordi Calvet / Xeno-Canto

Un sonagramme ou sonogramme est la représentation graphique d'un son montrant l'évolution de sa fréquence et de son intensité en fonction du temps. Le temps est porté en abscisse, la fréquence en ordonnée et l'intensité (puissance sonore) est représentée par la couleur, la noirceur ou l'épaisseur du graphique. Chaque point du diagramme correspond ainsi à la fréquence et à la puissance du son à un instant donné. Un sonagramme est utilisé pour identifier les sons et sert notamment dans le domaine de la reconnaissance de la parole.
On lit un sonagramme de la gauche vers la droite, comme une partition musicale. Les notes aigües sont plutôt situées en haut du graphe, et les notes plus basses sont plus proches de la ligne des abscisses. Plus un son dure longtemps, plus il apparaît long. Sa forme évoque le type de son : un sifflement ressemble par exemple à une ligne simple presque horizontale, alors qu'un son nasal produit plusieurs lignes horizontales empilées les unes sur les autres.  
Visualiser le sonagramme d'un chant ou d'un cri d'oiseau permet de l'associer à un dessin, de mieux l'écouter et de repérer les subtilités (petites pauses, notes très brèves, notes répétées très près les unes des autres...) que l'on n'aurait pas forcément notées lors d'une écoute simple. Un spectrogramme constitue en quelque sorte la signature vocale d'un oiseau. Par exemple, quand on écoute le chant de la Mésange à tête noire (Poecile atricapillus), on a l'impression qu'il n'est composé que de deux parties, que l'on pourrait retranscrire par "fee bee", mais quand on voit le sonagramme associé, on peut repérer une pause entre les deux premières syllabes.   
Les sonagrammes sont créés par des logiciels : certains d'entre eux sont désormais téléchargeables sur son smartphone comme SpectralPro Analyzer (système d'exploitation Android de Windows) ou SpectrumView (système d'exploitation Ios d'Apple). Si vous téléchargez l'une de ces deux applications, il faudra en modifier les paramètres et choisir un taux d'échantillonnage de 22 000 Hz et une représentation en noir sur blanc qui sont préférables pour représenter graphiquement les sons d'oiseaux. Choisissez aussi une vitesse de mise à jour “fast” et une vue "scroll” si vous utilisez SpectralPro. Ces deux applications permettent de sélectionner certaines parties des sonagrammes et de les enregistrer sur le téléphone pour une utilisation ultérieure. L'oiseau doit chanter assez fort et ne pas être trop éloigné pour que les graphiques soient nets, mais vous pouvez ajouter un microphone externe comme le VideoMic de RØDE.
Une fois que vous aurez généré vos propres sonagrammes, vous pourrez utiliser des sites web comme Xeno-Canto ou Avocet, des applications (lire Applications pour smartphones pour l’identification des oiseaux) ou des ouvrages comme le "Peterson Field Guide to Bird Sounds of Eastern North America" pour essayer de voir de quelle espèce il s'agit.

La méthode de Dominique Boucharel

Dominique Boucharel, un observateur passionné, a appris à reconnaître les chants et les cris en écoutant des CDs et en passant de longues heures sur le terrain, et il a mis au point une méthode pour le grand public composée de trois étapes (l'écoute, le décodage (basé sur un ensemble de symboles) et l'identification). Pour la découvrir, lire notre article Dominique Boucharel et sa méthode pour apprendre à identifier les oiseaux par le chant.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Apprendre à reconnaître et à retenir les chants et les cris des oiseaux"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest