Publicité

Découvrez la boutique de vêtements griffés Ornithomedia.com !

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Pratique > Conseils > L'élagage de printemps et d'été, une menace pour les oiseaux (et les arbres)

Conseils

Retour à la liste des articles de Conseils

L'élagage de printemps et d'été, une menace pour les oiseaux (et les arbres)

Les corvidés et certains rapaces nocturnes construisent leur nid dès le mois de mars, et l'élagage des arbres est donc à éviter à partir de la fin de l'hiver chaque fois que cela est possible.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

L'élagage de printemps et d'été, une menace pour les oiseaux (et les arbres)

La Pie bavarde (Pica pica) construit son nid dès le mois de mars, et l'élagage des arbres est donc à éviter quand cela est possible à partir de ce mois.
Photographie : Tangopaso / Wikimedia Commons

La plupart des livres et des sites web sur le jardinage le disent : il  faut éviter d'élaguer les arbres entre avril (et même mars pour les corvidés et certains rapaces nocturnes) et juillet pour différentes raisons (ils mobilisent alors leurs réserves pour développer leurs feuilles et leurs fleurs, la chaleur augmente le stress hydrique, l'absence de feuilles permet de mieux apprécier les structures...). Pourtant, les exemples de particuliers et d'entreprises réalisant ces travaux durant cette période sont nombreux pour plusieurs raisons (ignorance, problème de disponibilité, conditions atmosphériques agréables, demandes des clients...). Or ces coupes constituent une menace pour beaucoup d'oiseaux qui sont alors en pleine période de reproduction : exposition des œufs et des poussins à la chaleur, aux intempéries et aux prédateurs, risques de chute des petits... 
Dans cet article, nous recensons les raisons pour lesquelles les travaux d'élagage doivent être évités durant cette période critique pour assurer la protection des oiseaux mais aussi des arbres.

Abstract

Many books and websites about gardening advice not to prune trees between April (and even March for Corvids and Owls) and July for several reasons (they need more reserves to develop leaves and flowers, the heat increases the  hydric stress, the absence of leaves, one can better appreciate the structures when trees are without leaves...). However, the cases of people and companies performing this type of works in spring and summer are numerous for several reasons (ignorance, time availability, good weather conditions, demands by customers...). But the pruning threatens many birds which are in full breeding: exposure of eggs and chicks to heat, rain and predators, risk of falls ...
In this article, we list the reasons why the pruning work should be avoided during this critical period for the protection of birds and the respect of trees.

Les principes de base de l'élagage

Elagage d'un arbre

L'élagage des arbres au printemps ou en été, comme c'est le cas sur cette photo prise en avril 2008 en Caroline du Nord (États-Unis), devrait être évité au maximum.
Photographie : Ildar Sagdejev / Wikimedia Commons

L'élagage consiste à orienter ou limiter le développement d'un arbre en coupant ses branches de taille moyenne ou grande. Cette opération n’est pas indispensable à la bonne santé des végétaux et répond avant tout à nos besoins : créer une forme particulière, dégager une vue, un bâtiment ou des fils électriques, empêcher les chutes de bois morts sur la voie publique... Mais ces travaux ne sont pas anodins pour la santé et la durée de vie des végétaux.
Les coupes ne doivent pas être trop sévères et trop répétées sous peine de fragiliser les arbres. Les coupes drastiques les traumatisent en effet et en réaction, les branches peuvent ne pas s’ancrer avec suffisamment de profondeur, fragilisant ainsi la ramure. Couper une grosse branche (d'un diamètre supérieur à 10 cm) peut  conduire à terme à un affaiblissement mécanique de l’arbre, et il faut toujours s’interroger sur l’utilité d’une coupe. Certaines essences sont particulièrement sensibles aux plaies et pourrissent vite comme les peupliers, les tilleuls, les bouleaux, les érables, les cerisiers, voire les marronniers. D’autres arbres, comme les platanes et les chênes, cicatrisent également très mal mais leur résistance mécanique est beaucoup plus élevée.
La coupe des branches ne devrait concerner que des sections de faible diamètre, inférieures à cinq centimètres, qui cicatrisent rapidement, et elle devrait être la plus limitée possible.
Il faut éviter d'élaguer durant la période de montée de la sève, c'est-à-dire généralement au début du printemps, car les écoulements sont alors très importants (surtout pour les essences feuillues).
Il ne faut pas tailler durant le débourrement ou le débourrage (= moment de l'année où les écailles protectrices qui recouvrent les bourgeons s'écartent, laissant apparaître la bourre) car l'arbre doit alors mobiliser toutes ses réserves pour mettre en place sa masse foliaire ou fleurir.

Avril-juillet, une période critique pour les arbres et les arbustes

L'élagage est à éviter entre avril et juillet pour plusieurs raisons :

  • les températures peuvent alors être élevées et le risque de stress hydrique (manque d'eau) important (accru en cas de plaies) ;
  • l'exposition subite du tronc aux rayons du soleil peut induire des brûlures sur les écorces minces (tilleul, marronnier, merisier, érable...) ;
  • la photosynthèse est perturbée et l'arbre est obligé de puiser dans ses réserves pour créer de nouveaux rejets et de nouvelles feuilles ;
  • la présence de feuilles décuple le volume de végétation à évacuer après l'élagage ;
  • la libération de spores de champignons nocifs est alors maximale.

Mais de plus en plus de professionnels élaguent à la fin du printemps et en été car la vitesse de cicatrisation est alors plus rapide...

Avril-juillet, une période critique pour les oiseaux

Épervier d'Europe (Accipiter nisus) femelle couvant ses oeufs

Épervier d'Europe (Accipiter nisus) femelle couvant ses oeufs à Montmartre (Paris), avril 2012 : l'élagage a été fait durant l'hiver, et ce rapace a pu nicher tout de même.
Photographie : Jérémie Rone / Aya Murata

Beaucoup d'oiseaux arboricoles (mésanges, grimpereaux, sittelles, grives, éperviers...) sont en pleine période de reproduction (ponte puis élevage des jeunes) entre avril et juillet (certains comme les corvidés ou les chouettes nichant même plus tôt, dès la fin de l'hiver) et donc toute opération d'élagage pourra avoir de graves conséquences :

  • abandon du site à cause du dérangement durant la coupe des branches ;
  • chute ou destruction du nid ;
  • exposition des œufs  et des oisillons aux intempéries (pluie, vent..) et à la chaleur ;
  • exposition des œufs et des oisillons aux prédateurs (corvidés, chats..).

Or la directive européenne "Oiseaux" du 30 novembre 2009 impose une protection stricte de tous les oiseaux sauvages pendant leur période de reproduction, et le code de l’environnement français précise (article L.424-10) qu'il est interdit de détruire, d’enlever ou d’endommager intentionnellement les nids et les œufs, des actes qui deviennent même délictuels quand ils concernent des espèces protégées. Même la destruction de nids actifs de Corbeaux freux (Corvus frugilegus) est illégale.

Conseils pour un élagage respectueux des arbres et des oiseaux

  • Pour respecter les arbres, l'élagage se fera de préférence en automne ou en hiver, avant le début du mois de mars (= période de montée de la sève). L'arbre est alors en repos végétatif, les écoulements de sève sont quasiment nuls, les spores de champignons inexistantes et l'on dispose aussi de plus de temps pour ce genre d'activité. L'absence de feuilles permet aussi d'apprécier facilement les opérations à effectuer et la quantité de végétaux à évacuer est moindre. Le gel est souvent considéré en France comme une période défavorable à la taille, mais ce n'est pas un facteur limitant, si ce n'est pour le confort de l'élagueur.
  • Elagage d'un arbre en hiver

    L'élagage des arbres se fera de préférence au automne ou en hiver.
    Photographie : Wenflou / Wikimedia Commons
    La taille de formation, qui est réalisée sur les jeunes arbres, est conseillée car elle permet de les adapter à certaines contraintes et de réduire les interventions sur les sujets adultes. C’est de loin la solution la moins traumatisante.
  • L'élagage de printemps ou d'été devrait être exceptionnel, justifié (risque de chute imminente) et d'ampleur limitée (en terme de nombre d'arbres et de branches concernés).
  • La fréquence d'élagage devra être la plus réduite possible, tout en évitant de devoir faire en une seule fois des coupes drastiques.
  • Les opérations d'élagage devront conserver autant que possible des parties mortes des arbres pour permettre la conservation des organismes xylophages, des oiseaux et des chauve-souris.
  • Si une commune décide de supprimer une corbeautière (colonie de  Corbeaux freux), les vieux nids (que les oiseaux réutilisent souvent d'année en année en les renforçant) devront être retirés avant février pour ne pas détruire les oeufs et les poussins et pour limiter l'attractivité du site en diminuant le nombre de nids visibles.

Comment agir ?

  • Essayez avant toute opération d'élagage (si vous obtenez l'information assez tôt) de repérer (et si possible de photographier) la présence éventuelle de nids, d'informer les agents  effectuant les travaux et de mettre en place avec eux des mesures de protection comme leur déplacement (lire Déplacer un nid occupé), la conservation de certaines branches ou la création de nids de remplacement (lire Oiseau blessé ou oisillon tombé du nid : que faire ?).
  • La sensibilisation des responsables des entreprises de jardinage et de leurs clients, des salariés et des particuliers est importante : chaque fois que vous assistez à un élagage au printemps ou en été, parlez aux intervenants et écrivez en même temps aux entreprises et aux communes concernées en leur expliquant les menaces qu'ils font peser sur les oiseaux.
  • Demandez par lettre recommandée avec accusé de réception au maître d’ouvrage le report de l’opération en présentant le problème.
  • Si la commune accepte de retarder les travaux, conseillez à la municipalité d'expliquer dans le journal ou sur le site internet de la commune pourquoi les services d'espaces verts taillent les arbres (et les haies) moins souvent et plus tard que d’habitude pour protéger les oiseaux nicheurs.
  • Quand des arbres ont été taillés sévèrement, proposez l'installation de nichoirs pour compenser la perte des sites de nidification (lire Installer un nichoir : les dix commandements à respecter).
  • Contactez si nécessaire une association de protection des oiseaux. En France, l’Association pour la Protection des Animaux sauvages (ASPAS) pourra vous conseiller juridiquement (si un dépôt de plainte pour destruction d'espèces protégées est à envisager).
  • Informez la presse locale si l’opération de destruction des nids est importante.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"L'élagage de printemps et d'été, une menace pour les oiseaux (et les arbres)"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest