Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Forums

L'inscription et la connexion à nos forums sont indépendantes de l'inscription/connexion générale sur le site web.
Pour participer à nos forums, vous devez vous connecter avec votre identifiant (login) si vous en avez déjà ou vous inscrire pour en créer un.

Généralités et Environnement

Abordez dans ce forum tous les sujets d'ordre général sur l'environnement, les énergies, l'écotourisme, ...

Changer de sujet : Page précédente | Suivant


Page courante : 1 parmi 2 1 2   


oiseaux et business

Envoyé par : Jacqueline Oria (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 16 septembre 2002 16:00:16

Bonjour tout le monde !

En France il existe un débat un peu stérile entre les ornithologues désirant que

l'observation des oiseaux reste limitée à un petit nombre et ceux voulant au

contraire développer l'observation de masse.

Voici une info allant dans ce dernier sens :

Autrefois, les safaris sud-africains étaient surtout centrés sur les grands mammifères (lions, ..). Aujourd'hui, de plus en plus d'amateurs vont en Afrique Australe pour observer les oiseaux.
En effet, l'Afrique du Sud abrite environ 760 des 950 espèces africaines !Il existe
plus de 21,000 observateurs d'oiseaux dans le pays et plus de 1,500 visiteurs internationaux y vont chaque année. Au total, près de 27 millions de $ sont dépensés chaue année dans le pays par les amateurs.ces données économiques, ainsi
que les emplois ruraux générés devraient favoriser la prise de conscience nationale
de l'importance de préserver les oiseaux et leurs habitats ...
Comme quoi, il n'y a que le business qui sauvera les oiseaux !

Qu'en pensez-vous ?
Jacqueline


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Michel B. (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 17 septembre 2002 08:46:58

Bonjour Jacqueline

Cette histoire de business avec de la nature me laisse pour ma part perplexe : on reproche de plus en plus la mondialisation, la merchandisation (?!) de la vie, et voilà que certains d'entre nous usent de cette possibilité de source de revenus pour commercialiser la nature.

Moi je dis : attention au phénomène de mode ! Le message d'une nature propre en risque d'être amoindrie. Et puis, faire transporter des masses en des contrées lointaines par charters n'est peut-être pas le meilleur moyen de contribuer "durablement" à la préservation de nos climats; sans compter que s'est ancrer dans l'esprit des gens que la nature, c'est ailleurs, et pas à deux pas de chez eux, c'est oublier que la nature "extraordinaire" n'existerait pas sans la nature dite "ordinaire" (évidemment certains pensent que c'est l'inverse).

Aussi, avant de se promener au bout de l'Afrique je ne peux que conseiller aux personnes débutantes d'étudier leur environnement immédiat, et, si possible, par eux-même, bien que je ne nie absolument pas l'intérêt qu'il y a de s'associer avec des personnes motivées pour aller plus loin ensuite. Mais faire visiter une colonie de Manchots du cap comme s'il s'agissait du Musée du Louvre ne correspond pas à ma déontologie et au respect des animaux, et même si ça ne dérange pas trop l'espèce citée plus haut, les personnes en revenant chez eux pourraient reproduire la même approche pour des espèces indigènes qui elles ne pourraient le supporter...

L'observation, la recherche de la connaissance est au fond des tâches assez ardues et parfois ingrates, celà, les vacanciers naturalistes devraient le savoir et le respecter, et si possible, y participer par la suite. En somme, la nature, elle se mérite, elle ne s'achète pas.


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 17 septembre 2002 11:03:01

Voilà un sujet qui me tiens à coeur: je suis un professionnel de l'écotourisme, un des seuls guide ornithologue professionnel.

En résumant la situation, voilà ce que je peux dire

1. La seule chance de conserver, à court terme, des zones naturelles dans des pays dis "pauvres" ou PVD est que ces zones rapportent de l'argent. Ce n'est pas très réjouissant, mais c'est un fait. Alog terme, peut-être comme l'Homme changera...

2. L'ornithologie telle que pratiquée actuellement est une des activités qui a le moins d'impact sur la nature. Petits groupes (je limite à 8), discretion sur le terrain, etc. De plus, comme les voyages sont accompagnés, on peut contrôler le comportement des clients (éviter l'achat de matériel animal, pas laisser de déchets sur le terrain, etc).

3. Pour l'aspect méritoire, sachez que si dans ce monde presque tout s'achète, il y a toujours des sites, des paysages et des espèces acessibles qu'aux personnes voulant faire des expéditions délicates. En tout cas, certains aspects de la nature restent très exclusifs et inaccessible aux groupes organisés. Je pense notamment à des expédition que j'ai fait pour voir Newton's Fiscal (São Tomé), Degodi Lark (Ethiopie), Uluguru Bush-Shrike (Tanzanie) et bien d'autres.

Les risques de "commercialisation à outrance de la nature" viennent plutôt des parcs animaliers qui inhibe l'importance des zones protégée aux yeux de certains. Si on visite plus les parcs nationaux dans le monde, ils disparaîtrons!

Cordialement

Valéry Schollaert


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Cpn/Brabant (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 17 septembre 2002 11:34:14

A Valéry Schollaert

Malheureusement, certaines asssociations organisent des promenades avec 15 personnes et parfois plus.

La protection de la nature ne se fait pas
n'importe comment !

Denis Salmon
Président CPN/Brabant


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 17 septembre 2002 11:53:00

Vrai. D'ailleurs mon prochain projet majeur est la formation de guides. Je ne compte pas me contenter de seulement guider toute ma vie.

Valéry


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Frédéric Bouchinet (Adresse IP journalisée)
Date : mer. 18 septembre 2002 09:30:37

Bonjour à tous,je suis d'accord avec Valéry dans son approche de l'écotourisme. Ce genre de comportement, je l'adopte également en métropole(pas les moyens de voyager, du moins pour l'instant,un jour sans doute, pourquoi pas dans un groupe animé par Valéry).
D'accord aussi avec Michel. En effet, beaucoup de gens cherchent à découvrir la nature à l'étranger, comme si il n'y avait rien en France.Ces mêmes personnes ne cherchent ou ne savent souvent pas qu'une flore et une faune riches vivent parfois à quelques mètres de chez-elles. J'ai souvent croisé des gens en forêt se demandant bien ce que je regardais aux jumelles, alors qu'en fait, un chevreuil broutait tranquillement à 30 mètres.Combien de français connaissent-ils l'existence d'une colonie de 80 phoques en Baie de Somme (à 2h30 de Paris).On le voit bien à la télé, la plupart des documentaires diffusés ne traitent souvent que de la grande faune spectaculaire des autres continents, presque jamais rien sur celle de l'Europe. Personnellement, je n'ai jamais vu à la tv de docs sur la Mouette rieuse, le Chat forestier, le Crapaud commun, ou le Papillon Vulcain (exception de la BBC, toujours carrée dans ses programmes). Actuellement, les gens en savent plus sur le Tigre de Sibérie ou l'Impala que sur Le Merle noir et le Hérisson. Il n'est donc pas étonnant que ces mêmes personnes ne pensent découvrir "la" nature qu'uniquement à l'étranger.
Frédéric.


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : mer. 18 septembre 2002 18:39:13

Frédéric, pour la question sur les docs des animaux européens à la télé, saches qu'il est beaucoup plus difficile de faire un reportage sur cette faune-ci que sur la faune africaine par exemple. Cela demande beaucoup plus de temps, d'énergie, de patience et finalement d'argent. Les animaux sont plus farouches et méfiants. On n'est jamais sûr du résultat. Je parles de ma modeste expérience de photogragphe animalier.
Sinon, Valéry à raison pour le business animalier en Afrique, pas de business, plus de réserves......
Sinon, j'aimerais bien avoir des infos sur le métier de guide.
Merci d'avance....


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Salmon (Adresse IP journalisée)
Date : mer. 18 septembre 2002 18:51:13

Salut à toi noble Gerfaut,

C'est exact dans nos pays :les animaux
sont farouches.

En Afrique:

(Sujet de Mammifères)

Hèlas, pour la faune sauvage.
Il y a quelques années ont organisaient
des promenades pour voir vivre des
gorilles.
Ceux-ci ne connaissaient pas les hommes et ils ne pouvaient faire la
diffèrence entre un touriste et un braconnier.
Malheureusement, plusieurs d'entre eux
ont fini leur vie.

Le tourisme oui mais avec une surveillance.

Salmon


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : jeu. 19 septembre 2002 10:47:32

Bonjour Salmon;

Je ne penses pas être vraiment "noble",(dans tous les sens du terme), mais en ce qui concerne ton mail, je suis
entièrement d'accord avec toi.
Tu disait que tu organisait des promenades ?
Peux-tu m'en dire plus à ce sujet ?
Es-ce ton métier ?

Ammicalement, Gerfaut.


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : jeu. 19 septembre 2002 10:50:52

Bonjour,

Effectivement, il ne faut pas faire n'importe quoi. Néanmoins, pour parler de l'exemple des gorilles, quand on sait qu'en Ouganda (Bwindi Forest) il faut €250,00 pour un permis d'une personne et qu'il sont plein tout le temps (10 personnes par jour - il faut réserver quelques 9 mois à l'avance), coyez-moi, les autorités font tous pour empêcher les braconniers d'agir (y compris les abattre).

Quant au manque d'intérêt pour notre propre nature, il n'est pas si évident. Mes clients, même s'ils savent que je suis spécialisé dans l'avifaune Africaine, et que je leur propose aussi des destinations néo-tropicales, me demande de plus en plus l'Europe et la France en particulier.

Le problème est que pour satisfaire un groupe, il faut qu'il n'y ai pas trop de temps morts. Et plus on va vers le Nord, moins il y a à voir (en densité) et l'inverse vers le Sud.

Quant à mon métier de guide, en gros je peux dire que pour arriver à quelque chose j'ai trimer 10 pour me faire un nom, une clientèle et trouver des gens pour me soutenir. Et c'est encore parfois difficile de remplir les voyages. Mais cela évolue dans le bon sens.

Par contre, le jeux en vaut la chandelle. Personnellement, j'apprécie encore plus la nature et les belles obs quand je peux partager cela avec d'autres personnes passionnées.

Je travaille activement sur une formation de guides-ornithologues pour les pays francophones et je pense pouvoir en reparler bientôt.

Cordialement,

Valéry


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : jeu. 19 septembre 2002 10:52:42

J'ai oublié :
Si tu cherches une K7 sur le LYNX je te conseille : Vivre Lunx dans le Jura. de Loîc Coat.
Elle à été tournée pas très loin de chez moi et cette K7 est bien réalisée.
Au dernières nouvelles, il préparait quelque chose sur le chat sauvage, me semble t-il.
A suivre.....


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : jeu. 19 septembre 2002 20:57:23

Valéry, j'ai cru comprendre que tu es indépendant en ce qui concerne ton métier ?
Pour les les populations d'animaux Nord/Sud, tu as peux-être raison, durant tes voyages tu as du voir pas mal de choses....
Pourtant il reste dans le Nord des coins sympas (suivant les saisons), même pour la densité d'animaux. Je pense à l'Ecosse par exemple. J'aimerais avoir l'avis d'un voyageur-naturaliste là dessus.
A +


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : ven. 20 septembre 2002 06:17:20

Bonjour,

Effectivement, je suis indépendant!

Personnellement, j'adore le Nord aussi. Ce que j'ai voulu dire c'est qu'il est plus difficile de tenir "en haleine" un groupe toute la journée dans le Nord que dans le sud. Car dans un groupe, il en faut pour tous les goûts. Et dans le Nord, il arrive de faire des balades à la recherche de l'une ou l'autre espèce difficile, et de ne "rien" voir durant plusieurs heures. Cela ne me dérange pas, mais certaines personnes s'en plaignent parfois.

Dans certains pays tropicaux, le rythme des observations est quasiment délirant!

Mais comme je l'ai dit, l'Europe est une destination que je (re-)développe (c'est par là que j'ai commencé dans les année 1990 - 1992).

Cordialement,

Valéry


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : ven. 20 septembre 2002 15:29:46

Bonjour !

J'imagine qu'au début, ça n'a pas dû être évidant, tu as du pas mal galérer, n'étant pas seul sur ce créneau. Pas mal d'agences proposent des voyages.....


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : ven. 20 septembre 2002 15:45:23

J'ai galéré, oui. Mais pas cause des "concurrents" qui finalement visent un autre créneau. En effet, je vise exclusivement des ornithologues alors que les agences ou assoc qui proposent des voyages sont plus généralistes.

Le problème est que, justement, il a fallu communiquer auprès des prospects cette particularité de mes voyages.

Notez que ce que je dis est surtout vrai en Belgique (je suis basé à Bruxelles). J'ai "attaqué" le marché français plus récemment. Résultat? J'ai un grand nombre de... Suisses et de Canadiens qui s'inscrivent aux voyages.

J'ai un peu de mal de faire décoler la clientèle française. Et pourtant, l'expérience que j'ai de quelques dizaines de clients français, est que l'optique de mes voyages (l'équilibre entre l'ornitho et le rythme du voyage et les centres d'intérêt secondaires) leur convient particulièrement.

A part 2002 qui est exceptionnelle dans le tourisme, depuis 1991 lorsque j'ai commencé, chaque année fut meilleure que la précédente. Je ne dois donc pas me plaindre!

Bien cordialement,

Valéry


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Gerfaut (Adresse IP journalisée)
Date : sam. 21 septembre 2002 13:06:56

Continues comme ça, je te souhaites bonne chance, tu fais un super métier.

Gerfaut.


Re: oiseaux et business

Envoyé par : CPN Brabant (Adresse IP journalisée)
Date : sam. 21 septembre 2002 16:38:51

oh Gerfaut :

Voici les renseignements :

j'organise des promenades pour les
jeunes.
Initiation à l'Ornithologie, à la Botanique,
à la Mammalogie.

Amicalement.

Denis


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : sam. 21 septembre 2002 16:42:56

Merci à Gerfaut et Bravo à Denis!

Valéry


Re: oiseaux et business

Envoyé par : CPN Brabant (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 24 septembre 2002 22:56:44

Valéry,

Ton site est formidable.

La carte de l'Afrique !

Tu organises souvent des voyages dans
les pays africains.
Quels sont tes plus belles observations.

Merci pour la réponse.
CPN /Brabant


Re: oiseaux et business

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mer. 25 septembre 2002 11:08:04

Merci.

Des belles observations? Il y en a tellement.

Le contexte joue beaucoup. Par exemple, lorsqu'on a photographier avec Gilles Willem la Pie-grièche de Saõ Tomé (à São Tomé), c'est la première fois que cette espèce était photographiée sur le terrain, dans une zone non encore prospectée par les scientifiques, c'est sur que c'est inoubliable. D'autant qu'une Pie-grièche forestière, jaune, noir et blanche avec une longue queue échancrée c'est pas moche.

Au niveau "belles obs" uniquement, je me souviens d'une soirée sur le bord d'un lac éthiopien ou des milliers d'oiseaux allaient au dortoir (j'avais été là pour les compter): busards, ibis, pélicans, canards, bergeronnettes, etc

Un Torcol à col roux (Rufous-necked Wryneck) agrémentait le paysage avec quelques Engoulevents (notamment Slender-tailed Nightjars), jacanas, Cigognes, Chevalier, etc quand, dans le soleil couchant, un Grand-Duc lacté (Giant Eagle-Owl) est venu se poser sur un arbre mort à moins de 10 m de mon collègue d'alors Benoit Foret et moi.

Cette obs là m'a "frappée".

Bonne journée

Valéry


Page courante : 1 parmi 2 1 2   >


Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
Afin d'éviter les problèmes de spams, une connexion préalable (indépendante de la connexion générale au site) est nécessaire avant de pouvoir envoyer ou répondre à un message.


Note : donnez des émotions à vos messages avec un smiley ! Toute la liste des smileys ici

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest