Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Forums

L'inscription et la connexion à nos forums sont indépendantes de l'inscription/connexion générale sur le site web.
Pour participer à nos forums, vous devez vous connecter avec votre identifiant (login) si vous en avez déjà ou vous inscrire pour en créer un.

Généralités et Environnement

Abordez dans ce forum tous les sujets d'ordre général sur l'environnement, les énergies, l'écotourisme, ...

Changer de sujet : Page précédente | Suivant


Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Laurent (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 13:55:43

salut David,

ce que je pense de ce Goéland :

je ne vote pas pour le Bougmestre, car la taille ne correspond pas du tout. Il est noté comme inférieur au Goéland argenté ou brun. Or le Bourmestre est un très gros Goéland, presque aussi gros que le marin. Dans ces teintes et vu la taille, on aurait pu dire Goéland à ailes blanches. Mais la bec ne va pas. Le bec n'est jamais bicolore comme celui du bourgmestre, mais d'une teinte grisatre diffuse.

Je ne pense pas que l'on puisse faire coller ces critères à une espèce. Pour moi, c'est une aberration de plumage. Un goéland albinos.

Qu'en pense les autres ?

Laurent


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 14:33:25

Il n'est pas si petit (taille inférieure au brun = taille inférieure à l'aile blanche, etc). Je pense qu'il a la taille d'un brun, à voir sur la photo avec le Mouette atricille. Le plumage pourrait être celui d'un aile blanche, mais pas du tout la forme (front fuyant notamment). Ce dernier reste le plus semblable en terme de taille/plumage.

Je n'ai pas réagit car au premier coup d'oeil comme ça je ne sais pas.

A+

V.


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Laurent (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 14:39:29

Je pense que dans ce cas précis, les détails de structures (silhouette...) sont plus importants que les critères de plumage. Car il est plus probable que cela soit un oiseau présentant cette silouette avec un plumage aberrant, qu'un aile blanche avec la "gueule" de travers.


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 14:59:19

Je suis tout à fait d'accord. Le problème, c'est qu'il n'a pas une "gueule" d'une espèce de cette taille que je connaisse!


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : @lex (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 15:05:01

Drôle d'oiseau, cependant ...

L'hybridation est t'elle courrante chez les Laridés ?

@lex


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : @lex (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 15:08:34

Euh ... je voulais dire "possible" !!!
Sorry

@lex


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Laurent (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 15:36:04

Possible, oui.
dans l'un des dernier numéros d'Ornithos, il y a un article sur un probable hybride Mouette rieuse x Goéland cendré. Et sur le banc d'Arguin (Gironde), il y a le cas (célèbre) de la Sterne voyageuse apparié avec une caugek.

mais à mon avis, tous les croisements ne sont pas équiprobables : Goéland marin x Sterne naine, me semble peu crédible


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : David Bismuth (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 15:38:55

hello,
moi aussi je pense à un Goéland leucistique : un Goéland argenté "américain" ou un Goéland brun.
Mais une autre espèce américaine est-elle possible (Goéland d'Audubon, Goéland à manteau ardoisé ...) ?


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Stéphane Baty (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 16:39:29

Voici la réponse que vient de me fournir Frédéric Jiguet du CRBPO

"La structure de cet oiseau ne colle avec aucun goéland 'blanc', pour moi ce
n'est ni un bourgmestre, ni un ailes blanches, mais plutôt un oiseau
leucistique d'une espèce plus classique (y en a t il a la Martinique ?). De
tels leucistiques sont déjà rares chez nous alors en Martinique !
Le bec est long, ce pourrait être un goéland brun leuc., mais la je ne peux
rien dire."





Petites précisions concernant les goélands en Martinique
les mentions ne sont pas légion.
Larus argentatus: 15/09/93 Arnaud Le Dru
Larus delawarensis: 4/12/52 RP Pinchon
15/09/93 Arnaud Le Dru
Latus Fuscus et marinus: aucune en Martinique
Et pourquoi pas d'autres espèces comme le soulignaient David et Frédéric en me parlant du goéland dominicain pour la précédente mention. (malheureusement, les photos sont de nettement moins bonne qualité)
Mais il faut également souligner que le nombre des observateurs est plus que restreint. D'autre part les pêcheurs font plutôt bien la différence entre les espèces mais ils utilisent des noms locaux qui, bien sur, varient d'une île à l'autre.
le fait que j'aie pu observer deux goélands en deux semaines laisse à penser que le nombre de visites est plus important que l'on ne pourrait croire.
J'ai réussi à joindre A Le Dru qui doit également me donner son opinion.
Affaire à suivre...


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : David Bismuth (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 16:54:41

Merci beaucoup pour l'info Stéphane.
Continuez tous à faire vos propositions !


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 5 mai 2003 17:05:49

F. Jiguet confirme ce que nous pensions: ce n'est pas un G. bourgmestre ni un G. à ailes blanches.
Vous pouvez aussi éliminer le Goéland dominicain (et du Cap) [Larus dominicanus et Larus (d.) vetula], bien plus grand(s).

En fait, je viens de comprendre pourquoi je ne dis pas "Brun": c'est le gros oeil foncé dans une tête blanche qui me choque. Evidemment, l'oiseau n'est pas forcément un individu de plus de deux ans. Je sais, mais avec des pattes aussi colorée...?

En fait, pourquoi pas un Larus californicus (Goéland de Californie)? Il a le bec d'un oiseau de c.3 ans, la taille, de ce que j'en connais le jizz avec les longue ailes (longues projections primaires), le corps peu massif, les ailes pointues (évidemment, il mue).

A cette âge, les pattes ne sont pas encore jaunes, mais seraient-elles aussi roses?

Enfin, voilà une nouvelle suggestion.

V.


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Stéphane Baty (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 6 mai 2003 21:00:12

Voici la réponse de A Le Dru

Bonjour,
je me suis penché sur les goelands, et voici ce que je pense (ce n'est pas du garanti 100%, car à chaque fois, il me manque la couleur de l'iris):
-le Goeland blanc.
Ce peut être un goeland albinos, mais je n'y crois pas, l'iris serait rouge, car aussi blanc que cela, ce ne pourrait être qu'une forme albinos complête (comprendre "pas monozygote")
Le Goeland bourmestre peut être écarté, car la forme du bec ne colle pas (le bec est ici trop fin, et pas assez massif). La taille ne me parait pas être assez importante non plus.
Par contre le Goeland à ailes blanches colle parfaitement à plusieurs points de vue: la couleur générale blanche bien sûr, tt blanc avec un peu de crême (= adulte en hiver), la forme du bec(plutôt long et fin), la quantité de noir au bec, et la couleur des pattes. Le Goeland à ailes blanches descend jusqu'en Floride; donc d'un point de vue répartition, il lui suffit de pousser un peu, et il arrive en Martinique. C'est par contre à ma connaissance la première fois qu'il descend aussi bas.

Pour ma part, voici en gros les critères que j'utilise pour les Goélands:
-2 tailles courantes
*une grande= avec dos gris: Goéland argenté/leucophée ou avec dos brun ou noir: Goéland brun; si le l'oiseau est blanc: Goeland à ailes blanches
*une taille plus petite: Goeland à bec cerclé ou Goéland cendré bien regarder l'iris)

Ensuite, les extrêmes:
*très grand: dos noir= Goéland marin, dos clair et tout blanc= Goeland bourgmestre
*plus petit que le Goeland cendré ou le Goéland à bec cerclé= Mouette
* très petit= Mouette pygmée.
Avec cela on peut déjà identifier pas mal de Goélands.

de quoi laisser perplexe...
stef


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 6 mai 2003 22:53:54

Pas de commentaire sur Larus californicus?


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Pascal Asselin (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 12 mai 2003 20:36:03

Je viens de tomber sur cette discussion mais je n'ai pas l'image ! Peut-on encore voir la photo de ce goéland quelque part ?
Je voudrais la comparer avec les goélands qu'on voit à Saint-Pierre et Miquelon, notamment les très communs goélands "arctiques" (à ailes blanches si vous préférez, mais ici c'est beaucoup plus varié quant à la couleur des rémiges primaires)


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : lun. 12 mai 2003 20:51:54

Voir

[www.ornithomedia.com]

Valéry


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Pascal Asselin (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 13 mai 2003 03:09:51

Merci à Valery; j'ai pu dénicher le goéland en question.

En voyant la première photo sans autres commentaires, je n'ai pu m'empêcher de penser au bourgmestre à cause du bec bicolore qui semble rose au bout noir bien délimité, de son air sévère bien que le front fuyant est en partie du au cou qui est très tendu (oiseau en alerte)(idem pour la position de vol). Ce serai alors un bourgmestre de 2e printemps (3e année civile)en en jugeant par son manteau. L'extension des rémiges primaires par rapport à la queue apparait un peu long,mais c'est variable et surtout les plumes de cet oiseau là sont tellement usées que ça ne peut pas être pris comme référence. D'ailleurs, ce stade d'usure se rencontre généralement en fin d'été, rarement en avril : Il a du sacrément bourlinguer !

Oui mais voilà, la taille annoncée de ce goéland me laisse perplexe : Présenté d'abord comme un "grand goéland", David nous annonce ensuite qu'il est plus petit qu'un argenté et même un brun : Sans doute est-ce la perception de Stéphane sur le terrain ? Stephane peux-tu confirmer ? (La photo avec les articilles montre en effet peu de différence de taille mais elle manque sérieusement de définition et il peut y avoir un phénomène d'aberration)

Si cet oiseau est bien de taille si modeste, on pourra en effet se tourner vers le goéland "arctique" comme on appelle en Amérique du Nord le Larus Glaucoides qui est essentiellement la sous espèce "Kumlieni". (On peut même dire carrément le goéland de Kumlien). Celui-ci peut présenter toute la gamme des couleurs entre le blanc et le noir sur l'extrémité de ses ailes.
Il est tout a fait possible qu'il s'agisse donc d'un arctique, kumlien à ailes blanches, ou alors pourquoi pas glaucoides glaucoides du Groenland. Le bec bicolore est en effet de mise chez les individus de 2eme année, soit jaune-verdâtre, soit rosâtre, avec bout noir. Pour le front fuyant, j'en reviens à mon explication de tout à l'heure. La couleur des pattes n'est vraiment pas un critère à mon sens. Une chose bizarre est le dessous des ailes très foncé; simple effet d'ombre et de contre-jour sans doute ?
Quant aux dimensions du bec, j'ai peur de ne pouvoir me faire un bonne idée : ni fin, ni épais... les photos peuvent souffrir là- aussi d'un peu d'aberration.

Voilà une longue intervention pour ne pas arriver à une conclusion tranchée. Tout dépend de la taille réelle de l'oiseau. Notons que les arctiques ne sont pas très petits, il y en a même qui dépassent les plus petits argentés. Ils sont par ailleurs généralement un peu plus grands que les bruns.

Je crois que ces deux possibilités suffisent largement. Je ne me hazarderai pas chez les albinos et les hybrides...


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 13 mai 2003 07:36:41

Toujours pas d'avis sur le Goél de Californie leucisitique?

Cet oiseau n'a pas la forme d'un glaucoides/kumlieni.

A+

Valéry


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Pascal Asselin (Adresse IP journalisée)
Date : mar. 13 mai 2003 14:22:40

Personellement je n'ai aucune expérience du G. de Californie et pour envisager cette solution il faudrait suspecter fortement une dépigmentation, des rémiges primaires (P5 à P10), chose que je n'ai personnellement jamais vu sur aucun des autres goélands de St-Pierre et Miquelon pourtant assez nombreux.
On pourrait aussi prendre en compte l'état d'usure très avancée des dites rémiges dont l'extrémité semble presque se réduire à la hampe pour certaines, ce qui aurait pu avoir pour conséquence la disparition des vexilles foncés. Ceci parait possible pour des plumes peu colorées comme celles de certains arctiques Kumlien mais moins probable chez les espèces dont les primaires sont très foncées; il devrait demeurer une dominante brune.
Quant à éliminer le goéland arctique (ou à ailes blanches)immature, il me semble que c'est aller vite en besogne. Tous les individus de cette espèces ne sortent pas du même moule et on peut observer bien des différences entre eux : variation dans la coloration bien sûr (influence + ou - grande du croisement avec le G. de Thayer) mais aussi dans les formes. Ainsi le front fuyant et un bec un peu plus long peuvent très bien se rencontrer chez cette espèce (tous n'ont pas une tête ronde de pigeon comme on le présente quelque fois). En plus, Ici l'oiseau n'a pas une position vraiment de repos car le cou est tendu; il est visiblement préoccupé par quelque chose, sans doute le souci de s'alimenter en dépit de la concurrence. Et si on considère une nouvelle fois le phénomène d'usure avancée, il peut très bien s'appliquer aux autres parties du plumage, tête comprise. Celà aussi est de nature à modifier les formes d'un oiseau.

Il reste que les photos ont leur limite. Bien des détails n'y sont pas perceptibles et ce goéland pourrait bien garder son mystère. "Il faut lever le voile sur les photos d'identité" a récemment déclaré un de nos compatriotes. On pourrait ajouter : " A quand l'obligation de présentation du passeport aux frontières pour tous les oiseaux en migration " ;-)


Re: Goéland blanc observé à la Martinique

Envoyé par : Valéry (Adresse IP journalisée)
Date : mer. 14 mai 2003 12:04:50

"Personellement je n'ai aucune expérience du G. de Californie et pour envisager cette solution il faudrait suspecter fortement une dépigmentation, des rémiges primaires (P5 à P10), chose que je n'ai personnellement jamais vu sur aucun des autres goélands de St-Pierre et Miquelon pourtant assez nombreux."

Mais des goélands leucistiques, il y en a quand même régulièrement dans toutes les régions du monde!

Je pensais à un L. californicus leucistique, évidemment.

A+

Valéry



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer dans ce forum.
Afin d'éviter les problèmes de spams, une connexion préalable (indépendante de la connexion générale au site) est nécessaire avant de pouvoir envoyer ou répondre à un message.


Note : donnez des émotions à vos messages avec un smiley ! Toute la liste des smileys ici

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest