Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Voyages > Voyage ornithologique au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017

Voyages

Retour à la liste des articles de Voyages

Voyage ornithologique au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017

Plusieurs observateurs australiens ont séjourné dans le sud-ouest de cette île et ils ont observé toutes les espèces d'oiseaux endémiques.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Voyage ornithologique au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017

Vue de la Sinharaja Forest Reserve (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Le Sri Lanka est une île de 65 610 km² située dans l’océan Indien, à environ 31 km au sud-est de l'Inde. Malgré sa petite taille, ses paysages et ses habitats sont variés. Il existe trois grandes zones climatiques : une sèche avec une seule mousson couvrant près de la moitié de la surface, une humide avec deux moussons dans le sud-ouest (où subsistent des forêts tropicales pluvieuses), et une tempérée dans la zone centrale montagneuse. La densité de population est forte, mais de nombreuses zones protégées couvrant plus de 15 % de la superficie ont permis de conserver une faune et une flore riches et variées. 433 espèces d'oiseaux ont été notées au Sri Lanka, dont 34 uniques au monde.
Max Breckenridge, Joshua Bergmark, Simon Gorta et Nathan Ruser ont visité le sud-ouest de l'île du 6 au 18 février 2017 pour essayer d'observer tous les endémiques, mais également les autres "spécialités ornithologiques". Malgré un séjour assez court concentré sur une partie limitée du territoire, ils ont pu voir toutes les espèces espérées. Ils nous ont transmis leur rapport illustré.

Abstract

Sri Lanka is an island of 65,610 km² located in the Indian Ocean, about 31 km south-east of India. Despite its small size, its landscapes and habitats are varied. There are three main climatic zones: a dry one with a single monsoon covering about half of the surface, a wet one with two monsoons located in the southwest (where rainy rain forests remain), and a temperate zone in the central ranges. The population density is high, but many protected areas covering more than 15% of the area have preserved a rich and varied flora and fauna. 433 bird species have been recorded in Sri Lanka, of which 34 are unique in the world.
Max Breckenridge, Joshua Bergmark, Simon Gorta and Nathan Ruser visited the southwest of the island from 6 to 18 February 2017 to try to watch all the endemics, but also the other "ornithological specialties". Despite a rather short stay concentrated on a limited part of the territory, they were able to watch all the expected birds species. We propose you a French version of their report also published on Cloudbirders.com.

Emplacements des sites visités au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017

Emplacements des sites visités au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017.
Carte : Ornithomedia.com

Informations pratiques

Avant de visiter le Sri Lanka du 6 au 18 février 2017, nous avons parcouru l'Inde durant cinq semaines. Sur l'île, nous avons croisé à plusieurs reprises d'autres observateurs, alors que dans son grand voisin, nous n'avons rencontré que deux groupes d'ornithologues étrangers. Le Sri Lanka présente d'autres particularités par rapport à l'Inde : les prix y sont plus élevés (par exemple, une portion de riz coûte généralement 5 euros, soit sept fois plus qu'en Inde), les distances entre les sites sont courtes et les oiseaux sont globalement assez communs.
Durant la première semaine sur l'île, nous avons loué les services d'un chauffeur, Denver, grâce à Nandy (courriel : thimara@yahoo.com), ce qui nous a bien simplifié les choses. Son tarif était de 50 USD par jour (ce qui semble être le prix moyen), et la voiture était une Toyota à hayon. Les trajets entre Mirissa et Colombo via Sinharaja ont par contre été effectués en bus : bien que peu confortables, ils sont étonnamment ponctuels (nous n'avons jamais attendu plus de dix minutes) et ils ne sont pas bondés. Ce mode de transport s'est donc révélé être peu coûteux et relativement pratique, à l'exception du parcours entre Nuwara Eliya et le parc national des Horton Plains, qui a été plus chaotique.
Les possibilités d'hébergement sont nombreuses partout, sauf peut-être près de la forêt de Sinharaja. Les prix sont raisonnables, mais toujours plus élevés qu'en Inde.
Nous avons bénéficié de conditions météorologiques très agréables, sauf à Mirissa lorsque nous avons été surpris par un orage. En plaine, les journées étaient généralement ensoleillées, chaudes et assez humides, plus agréables à l'aube et au crépuscule. Il faut noter que le temps sec que nous avons connu à Nuwara Eliya était inhabituel (le propriétaire de l'hôtel où nous avons séjourné nous a signalé qu'il avait plu sans arrêt pendant trois semaines avant notre arrivée). Les températures chutaient la nuit autour de 8 °C à Nuwara Eliya mais remontaient à 25 °C en journée, et elles étaient nettement plus basses dans le parc national des Horton Plains.
Benoît Forget nous précise par ailleurs que les sangsues peuvent poser un problème dans certaines zones, et il faut donc se préparer à gérer ce désagrément.

Le 6 février 2017 : de Colombo à Kitulgala

Nous sommes arrivés à l'aéroport international de Bandaranaike vers 16 h 30 en provenance de Kochi (Inde). Il a été facile et rapide d'obtenir un visa et une carte SIM, contrairement à ce que nous avons connu en Inde. Nous avons rencontré notre chauffeur une heure plus tard, et nous nous sommes rapidement mis en route vers Kitulgala. Située dans les contreforts occidentaux du Sri Lanka, le long des rives de la rivière Kelani, cette zone comprend de belles zones boisées ponctuées de villages arborés. Malgré l'heure tardive (23 heures), nous avons trouvé une chambre bon marché le long de la route principale, à environ un kilomètre à l'ouest du pont suspendu. 

Bec-ouvert indien (Anastomus oscitans)

Bec-ouvert indien (Anastomus oscitans) dormant dans un arbre près de Kitulgala (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge
Coq de Lafayette (Gallus lafayettii) mâle

Coq de Lafayette (Gallus lafayettii) mâle, Sinharaja Forest Reserve (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Le 7 février 2017 : Kitulgala et Makandawa Forest

Carte du sud-ouest du Sri Lanka et emplacements des sites visités du 6 au 18/02/2017 
Carte du sud-ouest du Sri Lanka et emplacements des sites visités du 6 au 18/02/2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Ornithomedia.com

Le lendemain matin, nous avons emprunté le pont suspendu et marché vers l'Est. Nous avons observé les premières espèces endémiques près du village de Kitulgala, au sud-est de la rivière : Calao de Ceylan (Ocyceros gingalensis), Barbu à front d'or (Psilopogon flavifrons), Cratérope de Ceylan (Turdoides rufescens), Bulbul à tête noire (Pycnonotus melanicterus), Pic du Bengale (Dinopium benghalense), Coryllis de Ceylan (Loriculus beryllinus) et Hirondelle du Sri Lanka (Cecropis hyperythra) (un groupe de dix).
Nous avons ensuite fait demi-tour, retraversé le pont, marché un kilomètre vers l'Ouest, puis nous sommes arrivés à l'entrée de la forêt de Makandawa. Le prix du billet est normalement de 650 Rs pp, mais l'accès semblait gratuit lors de notre séjour. C'est une zone boisée riche en oiseaux endémiques, et intéressante pour chercher les oiseaux nocturnes.
Nous avons traversé une zone de rizières (coordonnées : 6.985066, 80.402995) puis nous avons atteint la forêt s'étendant au-delà. Nous nous sommes postés dans les vieilles cabanes en limite des champs de riz pour observer les oiseaux : des Perruches de Layard (Psittacula calthrapae) et des Coryllis de Ceylan nous ont survolés, tandis que des Dicées de Ceylan (Dicaeum vincens), des Mainates de Ceylan (Gracula ptilogenys) et des Drongos du Sri Lanka (Dicrurus lophorinus) évoluaient dans les acacias. Nous avons aussi noté le Trogon de Malabar (Harpactes fasciatus), le Pomatorhin de Horsfield (Pomatorhinus horsfieldii), le Drongo du Sri Lanka (nicheur), la Timalie à tête noire (Rhopocichla atriceps) et le Rossignol indien (Larvivora brunnea) le long des 150 premiers mètres de piste forestière.
Dans la soirée, nous sommes revenus sur ce site avec une lampe puissante et nous avons entendu plusieurs Chevêchettes à dos marron (Glaucidium castanotum) près des rizières, mais elles sont restées perchées haut dans les arbres malgré la diffusion d'enregistrements de l'espèce. Nous avons entendu un seul appel de Petit-duc de Sérendip (Otus thilohoffmanni) le long des 200 premiers mètres de piste, mais c'est une espèce très calme, beaucoup plus facile à trouver durant la journée. Nous avons contacté le Petit-duc indien (Otus bakkamoena), la Chouette leptogramme (Strix leptogrammica), le Podarge de Ceylan (Batrachostomus moniliger), et une Ninoxe hirsute (Ninox scutulata) a été observée au-dessus des cabanes. Nous avons aussi passé un peu de temps à essayer d'identifier les batraciens dans les cours d'eau. 

Barbu à tête brune (Psilopogon zeylanicus)

Barbu à tête brune (Psilopogon zeylanicus), Sri Lanka, février 2017 : les oiseaux de cette île ont un cercle oculaire jaune bien visible.
Photographie : Simon Gorta
Calao de Ceylan (Ocyceros gingalensis)

Calao de Ceylan (Ocyceros gingalensis) près de Kitulgala. (Srui Lanka), février 2017.
Photographie : Simon Gorta


Le 8 février 2017 : Kitulgala et Makandawa Forest

Nous nous sommes levés bien avant l'aube et nous nous sommes dirigés vers Kitulgala, à la recherche de la Chevêchette à dos marron. Le site classique pour l'observer a été pendant de nombreuses années une station balnéaire abandonnée située à l'ouest de la Kitulgala Rest House. Après avoir attendu pendant deux heures sans résultat, nous avons repéré un oiseau dans les arbres du centre de rafting Rafters Retreat. Deux guides accompagnés de leurs clients nous ont rejoints rapidement, et nous avons finalement pu observer et écouter dans de bonnes conditions un couple de chevêchettes. Selon le guide, l'ancien site n'est plus occupé. Pour rentrer dans le Rafters Retreat, il faut demander une permission à l'entrée principale ou marcher le long de la rivière et repérer de grands arbres près d'un moulin en bois : les chevêchettes sont généralement actives vocalement entre 6 et 9 heures du matin, puis elles traversent la rivière et se reposent dans un site impossible d'accès. Nous n'avons entendu aucun cri avant 6 heures du matin.

Après ce succès, nous avons pris le bac au sud de la Kitulgala Rest House (le prix normal de la traversée est de 100 Rs pp, mais souvent le batelier tentera de vous faire payer davantage). Parmi les oiseaux observés dans la forêt au-delà du village de Kitulgala, signalons en particulier le Colombar pompadour (Treron pompadora) et le Capucin domino (Lonchura striata).
Avant les rizières de la forêt de Makandawa, nous avons repéré un couple bruyant de Pirolles de Ceylan (Urocissa ornata) dans le plus grand arbre et un groupe discret d'Akalats à calotte brune (Pellorneum fuscocapillus) au nord du premier ruisseau. En quittant la forêt et en retournant vers l'hôtel, nous avons noté plusieurs espèces intéressantes, dont le Coq de Lafayette (Gallus lafayettii), l'Aigle de Legge (Nisaetus kelaarti) (cerclant) et un Coucal de Ceylan (Centropus chlororhynchos) près d'un groupe d'akalats.  
Lors d'une autre sortie nocturne en forêt, nous n'avons pas vu de Petit-duc de Sérendip, mais nous avons entendu au moins 12 Podarges de Ceylan et vu une femelle. Diffuser un enregistrement de Grand-duc du Népal (Bubo nipalensis) a "violemment" fait réagir quatre podarges.

Le 9 février 2017 : de Kitulgala à Nuwara Eliya

Grive de Ward (Geokichla wardii)  
Grive de Ward (Geokichla wardii), Victoria Park (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Nous sommes arrivés à Nuwara Eliya vers midi. Le prix de l'entrée du Victoria Park est élevé, et nous y avons passé plusieurs heures jusqu'au crépuscule. La Grive de Ward (Geokichla wardii) était abondante : plusieurs mâles ont été observés dans les arbres. La Bergeronnette de forêt (Dendronanthus indicus) était également commune, en particulier le long du ruisseau et sur les pelouses.
Josh et Nathan ont observé le Zostérops de Ceylan (Zosterops ceylonensis), le Pomatorhin de Ceylan (Pomatorhinus melanurus), la Brève du Bengale (Pitta brachyura), le Gobemouche muttui (Muscicapa muttui) et la Buse de l'Himalaya (Buteo refectus). Notre "objectif" principal, le Gobemouche du Cachemire (Ficedula subrubra), a été repéré près des toilettes pour femmes : un mâle immature se nourrissait au sol.

Le 10 février 2017 : Horton Plains National Park

Nous sommes arrivés juste après 6 heures du matin dans le Horton Plains National Park, mais ce n'était a priori pas assez tôt car de nombreux véhicules faisaient déjà la queue. Le prix de l'entrée est assez élevé (3000 Rs pp). Peu après, nous nous sommes arrêtés près de l'Arrenga Pool (= étang) (coordonnées : 6.831148, 80.807053), et heureusement, il n'y avait aucun touriste. Les premiers oiseaux vus étaient un couple d'Arrengas de Ceylan (Myophonus blighi). Nous avons aussi noté les espèces suivantes : Gobemouche de Tickell (Cyornis tickelliae), Bulbul oreillard (Pycnonotus penicillatus), Zostérops de Ceylan (Zosterops ceylonensis) (nombreux) et la Bouscarle de Ceylan (Elaphrornis palliseri) (mieux vue près de la route).
En roulant vers le centre du parc, nous avons peu vu d'oiseaux  en dehors de la sous-espèce mahrattarum de la Mésange indienne (Parus cinereus). Au lieu de nous mêler à foule près du célèbre point de vue du World's End, nous avons rejoint les bungalows du Maha Eliya Wildlife Dormitory (coordonnées : 6.813399, 80.804070), situés près d'une belle forêt et de bassins près desquels nous avons noté plusieurs oiseaux : Grive à ailes tachetées (Geokichla spiloptera), Pouillot à gros bec (Phylloscopus magnirostris), Merle des Nilgiri du Sri Lanka (Turdus simillimus kinnisii), Rossignol indien et Coq de Lafayette. Le soir, nous avons observé les oiseaux le long de la rive nord du lac Gregory : nous avons vu un Épervier besra (Accipiter virgatus) immature et avons fait s'envoler six Bécassines à queue pointue (Gallinago stenura).

Le 11 février 2017 : secteur de Nuwara Eliya

Ayant observé la plupart de nos "cibles" dans le Horton Plains National Park, nous avons décidé de visiter d'autres sites. Nous avons fait un premier arrêt le long d'un ruisseau à la sortie de Nuwara Eliya (coordonnées : 6.959405, 80.798674) : en dehors d'un couple de Grives de Ceylan (Zoothera imbricata), nous y avons vu peu d'oiseaux.
Nous avons ensuite exploré d'autres coins le long de la route vers Seetha Eliya pour chercher l'Arrenga de Ceylan, mais sans résultat. Par contre, notre arrêt à Pattipola a été productif : un Gobemouche du Cachemire dans une petite forêt, plusieurs Pigeons d'Elphinstone (Columba elphinstonii) et un Pic de Ceylan.
Dans l'après-midi, nous avons suivi le sentier ("trail") Waterfield (6.981072, 80.765312) à la recherche de l'Arrenga de Ceylan ! nous ne l'avons pas observé, mais avons noté une femelle de Pic de Ceylan et un Aigle de Legge dans une forêt de pins.

Gobemouche du Cachemire (Ficedula subrubra)

Gobemouche du Cachemire (Ficedula subrubra) mâle, forêt près de Pattipola (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Simon Gorta
Hirondelle des Nilgri (Hirundo domicola)

Hirondelle des Nilgri (Hirundo domicola) près de Nuwara Eliya, Sri Lanka, février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Le 12 février 2017 : de Nuwara Eliya à l'Udawalawa National Park

Avant de rejoindre Udawalawa, nous avons essayé une nouvelle fois d'observer l'Arranga de Ceylan et le Gobemouche du Cachemire. Près de Pattipola, nous avons bien vu un mâle de cette dernière espèce, un couple de Souimangas de Loten (Cinnyris lotenius) et plusieurs Galloperdrix de Ceylan (Galloperdix bicalcarata) ont été entendues dans la forêt en contrebas de la route (curieusement, les ouvrages indiquent que cette espèce n'est pas présente sur les hauts plateaux). Après un long trajet à travers les collines, nous avons atteint Udawala. En fin d'après-midi, nous avons observé les oiseaux le long du canal principal de débordement du réservoir (6.413927, 80.834200) : dans les buissons entre le pont et le mur du barrage, nous avons observé de nombreuses espèces (73), dont trois Téphrodornes de Ceylan (Tephrodornis affinis), plusieurs Colombars à double collier (Treron bicinctus) et un mâle de Souimanga de Loten.

Le 13 février 2017 : de l'Udawalawe National Park à Mirissa

Grâce à notre hôtel, nous avons organisé ce matin une visite en jeep de l'Udawalawe National Park. Nous sommes arrivés à 6 heures du matin, et nous avons observé la plupart des espèces attendues. Les Calaos de Malabar (Anthracoceros coronatus) étaient nombreux dans les grands arbres. Le Pipit de Godlewski (Anthus godlewskii) a été noté dans les secteurs à herbe rase près de l'eau. Un couple de Ioras à queue blanche (Aegithina nigrolutea) a été vu dans les buissons très près de la voiture. Juste avant de quitter le parc, Nathan a repéré un petit groupe de Capucins à dos marron (Lonchura malacca) (des milliers de munias avaient été vus en vol très tôt le matin, mais ils n'avaient pas été identifiés). Parmi les autres oiseaux intéressants, citons l'Échasse blanche (Himantopus himantopus), l'Aigle huppé (Nisaetus cirrhatus), le Pygargue à tête grise (Haliaeetus ichthyaetus), le Busard pâle (Circus macrourus), le Téphrodorne de Ceylan, la Brève du Bengale, la Moinellette croisée (Eremopterix griseus), l'Alouette du Dekan (Mirafra affinis) (> 40) et la Bergeronnette de forêt. Il convient de noter que toutes les espèces clés peuvent être vues à moins de deux kilomètres de la porte d'entrée même si le parc fait plus de 308 km². Nous sommes arrivés à Mirissa en début d'après-midi et nous sommes assis au bord de l'océan, observant les sternes en buvant quelques verres.

Iora à queue blanche (Aegithina nigrolutea)

Iora à queue blanche (Aegithina nigrolutea) mâle, Udawalawe National Park (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge
Aigles huppés (Nisaetus cirrhatus)

Aigle huppé (Nisaetus cirrhatus) défendant sa proie face à un congénère, Udawalawe National park (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Le 14 février 2017 : Mirissa

Nous avons effectué une belle sortie en bateau au large de Mirissa avec la compagnie "Raja dans the Whales". Nous avons vu notamment quatre Baleines bleues (Balaenoptera musculus) et un Rorqual de Bryde (Balaenoptera edeni) peu de temps après avoir quitté le port. Nous avons aussi observé huit espèces de sternidés : Sternes bridée (Onychoprion anaethetus), fuligineuse (Onychoprion fuscatus), pierregarin (Sterna hirundo), hansel (Gelochelidon nilotica), naine (Sternula albifrons) et huppée (Thalasseus bergii), Guifettes leucoptère (Chlidonias leucopterus) et moustac (Chlidonias hybrida), et une possible Sterne de Saunders (Sternula saundersi).

Baleine bleue (Balaenoptera musculus)

Baleine bleue (Balaenoptera musculus) au large de Mirissa (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge
Éléphant d'Asie (Elephas maximus)

Éléphant d'Asie (Elephas maximus), Udawalawe National Park (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge

Le 15 février 2017 : de Mirissa à Kudawa

Nous avons effectué quatre trajets (Mirissa-Aluthgama-Mathugama-Kalawana-Kudawa) avec différents bus avant d'atteindre la réserve forestière de Sinharaja. Nous avions réservé quatre nuits dans le Martin's Simple Lodge, mais à cause de différents problèmes, nous avons finalement dormi chez l'un des gardes forestiers (P. Gunarathna) : sa maison était proche de l'entrée du parc (coordonnées : 6.439510, 80.421652), dans un endroit pittoresque, et son accueil était formidable, tout cela pour un prix beaucoup plus raisonnable que si nous avions séjourné dans le Martin's Simple Lodge, dont les tarifs ont nettement augmenté au cours des deux dernières années.

Le 16 février 2017 : Sinharaja Forest Reserve et Kudawa

Pirolle de ceylan (Urocissa ornata) 
Pirolle de ceylan (Urocissa ornata), Sinharaja Forest Reserve (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Simon Gorta
Nous sommes entrés dans la réserve forestière de Sinharaja et nous avons pu réserver un guide pour deux jours. Nous avons entendu le Coq de Lafayette des deux côtés de la rivière, et Simon a même vu un couple. Nous avons également observé un mâle de Trogon de Malabar de la sous-espèce nominale, l'Akalat à calotte brune, le Bulbul à tête noire, le Garrulaxe à tête cendrée (Garrulax cinereifron) (un groupe), l'Étourneau de Ceylan (Sturnornis albofrontatus) (un chantant au sommet d'un arbre) et le Malcoha à face rouge (Phaenicophaeus pyrrhocephalus) (discret, dans la canopée). Dans la forêt, à défaut de trouver le Petit-duc de Sérendip, nous avons observé le Coucou à collier (Clamator coromandus), le Drongo du Sri Lanka (construisant un nid), la Timalie à tête noire (Rhopocichla atriceps) de la sous-espèce nigrifrons et le Tchitrec de paradis  (Terpsiphone paradisi).
Près de l'ancienne station de recherche, nous avons repéré une Grive du Sri Lanka (Zoothera imbricata), un Pouillot à gros bec (Phylloscopus magnirostris) et un Rossignol indien. Alors que la température augmentait, nous avons entamé notre retour vers l'entrée principale tout en faisant encore quelques tentatives pour rechercher le Petit-duc de Sérendip dans les zones boisées : il faut en effet préciser que si l'on quitte le parc à midi, il faut repayer une entrée complète si l'on souhaite y retourner dans l'après-midi. Près du centre d'information, nous avons observé une Colombine turvert (Chalcophaps indica). Précisons que la Pirolle de Ceylan et le Coq de Lafayette n'hésitent pas à se nourrir des grains de riz laissés par les gardes du parc.
Dans l'après-midi, nous avons observé les oiseaux près du village de Kudawa : un Barbu à couronne rouge (Psilopogon rubricapillus) chantait au sommet d'un arbre près du pont, un Aigle de Legge cerclait, un Capucin à ventre roux (Lonchura kelaarti) s'abreuvait, et nous avons entendu un Râle de forêt (Rallina eurizonoides) dans la végétation.

Le 17 février 2017 : Sinharaja Forest Reserve et Kudawa

Nous avons été réveillés ce matin par un couple de Coucals de Ceylan le long de la rivière. Près de la maison où nous logions, nous avons observé la Pirolle de Ceylan, la Grive à ailes tachetées, le Dicée de Ceylan (Dicaeum vincens), l'Hirondelle du Sri Lanka, le Coucou de Sennerat (Cacomantis sonneratii) et le Râle de forêt.
Alors que nous commencions à nous désespérer de ne pas voir le Petit-duc de Sérendip, notre guide nous a indiqué qu'il allait demander aux habitants et aux autres guides de nous aider à en repérer un. Grâce aux indications d'un garde, nous avons finalement observé un Petit-duc de Sérendip dans les bambous après une longue marche en forêt : c'était le dernier endémique du Sri Lanka qui nous manquait ! Un Podarge de Ceylan et un Épervier besra immature ont été observés sur le chemin de retour vers l'entrée.
Nous avons passé notre dernier après-midi autour de Kudawa, et nous avons bien vu la Perruche de Layard et un Râle de forêt furtif dans une plantation de thé (coordonnées : 6.441212, 80.414488) (de nombreux cris de cette espèce ont été entendus dans le secteur).
Même si la réserve forestière de Sinharaja n'a pas été aussi productive que prévu, nous y avons tout de même fait de belles observations.

Petit-duc de Serendip (Otus thilohoffmanni)

Petit-duc de Serendip (Otus thilohoffmanni), Sinharaja Forest Reserve (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Max Breckenridge
Podarge de Ceylan (Batrachostomus moniliger)

Podarge de Ceylan (Batrachostomus moniliger), Sinharaja Forest Reserve (Sri Lanka), février 2017.
Photographie : Simon Gorta


Le 18 février 2017 : de Kudawa à Negombo

Nous avons fait un long parcours avec plusieurs bus (Kudawa-Kalawana-Mathugama-Colombo-Negombo) et nous avons dormi dans un bon hôtel à Negombo. Lors d'un voyage en Asie, il y a toujours des surprises et rien ne se passe comme on l'attend, mais cela fait partie des charmes de ce continent. Nous avons passé un jour et une nuit complète à Negombo avant d'entamer notre long voyage de retour vers Sydney via Abu Dhabi.

La Liste des oiseaux et des mammifères observés durant le voyage

Vous pouvez télécharger la liste des espèces d'oiseaux et de mammifères observées durant ce séjour.

Contact

Max Breckenridge : mbreckenridge1995@gmail.com

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Participez à la discussion "Sri Lanka en septembre 2013"

Ouvrages recommandés

Source

Max Breckenridge (2017). Sri lanka February - 6/2017 to February 20/2017. www.cloudbirders.com/tripreport/repository/BRECKENRIDGE_SriLanka_02_2017.pdf

Vos commentaires sur :
"Voyage ornithologique au Sri Lanka du 6 au 18/02/2017"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest