Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Voyages > Séjour ornithologique à Chypre du 14 au 23 avril 2017

Voyages

Retour à la liste des articles de Voyages

Séjour ornithologique à Chypre du 14 au 23 avril 2017

Les objectifs de ce séjour printanier effectué par Samuel Desbrosses étaient d’observer les oiseaux endémiques et les migrateurs d'origine orientale.

| En cours de soumission au comité de lecture

Partager
Translate

Séjour ornithologique à Chypre du 14 au 23 avril 2017

Vue des gorges d'Avakas sur l'île de Chypre.
Photographie : Samuel Desbrosses

Chypre est la troisième plus grande île de Méditerranée avec une superficie de 9 250 km². Suite à son intervention militaire en 1974, la Turquie a occupé le nord-est du territoire et a soutenu la création de la République turque de Chypre du Nord (non reconnue internationalement). Chypre compte deux oiseaux endémiques, le Traquet de Chypre et la Fauvette de Chypre. Parmi les autres nicheurs remarquables, citons le Vautour fauve, l'Aigle de Bonelli, le Faucon d'Éléonore, la Buse féroce, l'Hypolaïs pâle, la Pie-grièche masquée et le Bruant cendrillard. L'île est située le long d'une importante voie de migration des oiseaux entre l'Afrique, l'Europe et l'Eurasie, et un séjour au printemps ou en automne est donc particulièrement intéressant d'un point de vue ornithologique.
Samuel Desbrosses a séjourné du 14 au 23 avril 2017 dans la partie chypriote de l'île dans le but d’observer les oiseaux endémiques et les migrateurs d'origine orientale : il nous a transmis son rapport de voyage illustré riche en informations pratiques.

Abstract

Cyprus is the third largest island in the Mediterranean covering an area of 9250 km2. Since 1974, it is partitioned into two main parts: the area under the effective control of the Cyprus government, located in the south and west, and comprising about 59% of the island's area, and the north, administered by the self-declared Turkish Republic of Northern Cyprus, covering about 36% of the island's area. Cyprus has two endemic species, the Cyprus Wheatear and the Cyprus Warbler. Other notable breeding birds include the Griffon Vulture, the Bonelli’s Eagle, the Eleonora’s Falcon, the Long-legged Buzzard, the Eastern Olivaceous Warbler, the Masked Shrike and the Cretzschmar`s Bunting. The siland lies on one of the major bird migration routes across the Mediterranean. With Africa to the south, Turkey and central Europe to the north and Syria and the Middle East to the east, and it thus very attractive in Spring and Autumn.
Samuel Desbrosses visited the southern part of the island from the 14th to the 23rd of April 2017 and he sent his richly illustrated trip report.

Informations pratiques

Carte de Chypre

Carte de l'île de Chypre et emplacements des sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Ornithomedia.com

Nous avons nous-mêmes organisé ce voyage (sans passer par une agence spécialisée) en achetant nos billets d’avion auprès de la compagnie Ukraine International Airlines, en louant une voiture avec Autoescape (que nous ne recommandons pas car nous avons eu des problèmes avec cette société) et en réservant nos hébergements via Airbnb (un à l’est et l'autre à l’ouest de l’île). Nous sommes uniquement restés dans la partie chypriote (= sud) de l'île. Nous avons utilisé le Guide ornitho de L. Svensson et al.
Le site web de Birdlife Cyprus présente les observations remarquables les plus récentes réalisées dans la partie sud de l'île ainsi que les zones importantes pour l'observation des oiseaux  

Les sites visités : le cap Greco

Du fait de sa situation géographique à l'extrémité orientale de l'île, le cap Greco est l'un des sites les plus intéressants de la partie grecque de Chypre pour l'observation des oiseaux migrateurs : de nombreuses raretés y ont déjà été vues, comme le Roselin de Lichtenstein (Rhodospiza obsoleta). Nous y sommes allés le lendemain d’un orage et le nombre de passereaux était très important. Nous avons pu observer durant la journée entière, même lors des heures chaudes.

On y trouve trois types de milieux :

  • une zone aride sans végétation à l'extrémité du cap. Elle est inaccessible car occupée par une base militaire britannique, mais on peut se rendre en voiture jusqu’au portail de la zone interdite (point GPS : N 34° 57’ 48’’ E 34° 04’ 53’’).  Le Traquet de Chypre (Oenanthe cypriaca) niche sur le site et utilise le grillage de la base militaire comme poste de chant. Nous y avons vu aussi le Faucon kobez (Falco vespertinus), le Tarier des prés (Saxicola rubetra) et le Traquet motteux (Oenanthe oenanthe).
  • Carte du cap Greco et les sites visités

    Carte du cap Greco et les sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
    Carte : Samuel Desbrosses d'après Google Maps
    Une zone de maquis. Elle est facilement accessible depuis les places de stationnement situées le long de la route menant à la pointe (point GPS : N 34° 58’ 12’’ E 34° 04’ 23’’). La Perdrix choukar (Alectoris chukar) était omniprésente et le maquis "regorgeait" de fauvettes, de bruants et de pies-grièches. Il est assez facile de circuler dans la végétation grâce aux nombreux sentiers de randonnée. Une seconde partie de la base militaire est visible à proximité et il est donc interdit de prendre des photos (il ne faut pas aller au-delà des panneaux d'avertissement). Il s’agit d’un bon site pour observer la Fauvette de Chypre (Sylvia melanothorax), même si elle n'est pas très abondante. Nous avons vu d'autres espèces comme la Tourterelle des bois (Streptopelia turtur), le Torcol fourmilier (Jynx torquilla), l’Hirondelle rousseline (Cecropis daurica), le Pipit des arbres (Anthus trivialis), les Fauvettes à tête noire (Sylvia atricapilla), grisette (S. communis), babillarde (S. currucea), à lunettes (S. perspicillata) et de Rüppell (Sylvia ruppelli) , la Pie-grièche à tête rousse (Lanius serrator) et le Bruant ortolan (Emberiza hortulana).
  • Une pinède. Pour s’y rendre, il faut prendre le premier chemin caillouteux sur la droite en venant de Larnaca juste avant l’accès à la base militaire (point GPS : N 34° 58’ 06’’ E 34° 04’ 06’’). C'est une forêt claire riche en insectes et donc en oiseaux insectivores. Nous y avons observé entre autres le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), la Fauvette de Rüppell, les Pouillots siffleur (Phylloscopus sibilatrix), fitis (P. trochilus) et oriental (Phylloscopus orientalis) (lire Distinguer le Pouillot de Bonelli du Pouillot oriental) et les Gobemouches gris (Muscicapa striata), noir (Ficedula hypoleuca) et à collier (F. albicollis). Une zone clôturée avec des abreuvoirs et des nichoirs (point GPS : N 34° 58’ 06’’ E 34° 04’ 03’’) est visible dans cette forêt : le Moineau espagnol (Passer hispaniolensis) y est très commun et nous avons observé le Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) de la sous-espèce samamisicus, le Traquet oreillard (Oenanthe hispanica) et la Pie-grièche masquée (Lanius nubicus).
Cap Greco

Vue du cap Greco (Chypre).
Photographie : Samuel Desbrosses
Fauvette de Chypre (Sylvia melanothorax)

Fauvette de Chypre (Sylvia melanothorax) mâle, cap Greco (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses

Les lagunes de Larnaca

Carte des lagunes de Larnaca et les sites visités

Carte des lagunes de Larnaca et les sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Samuel Desbrosses d'après Google Maps

Situé près de l'aéroport international de Larnaca, cet ensemble de lagunes est accessible depuis le village de Meneou en suivant les directions de la plage et du camping de Kiti (point GPS : N 34° 50' 45'' E 33° 37' 00''). Les lagunes sont visibles depuis la route.
C'est un site réputé pour l'observation du Gravelot de Leschenault (Charadrius leschenaultii) durant les périodes de migration. Le Pluvier asiatique (Charadrius asiaticus) et la Glaréole à ailes noires (Glareola nordmanni) ont été vus à plusieurs reprises. Lors de notre séjour, peu d'oiseaux étaient présents, mais nous avons néanmoins pu observer le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) (lire Un flamant noir sur le lac salé d'Akrotiri à Chypre), le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), l'Échasse blanche (Himantopus himantopus), l'Oedicnème criard (Oedicnemus burhinus), la Glaréole à collier (Glareola pratincola), le Petit Gravelot (Charadrius dubius), le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), le Bécasseau minute (Calidris minuta), le Combattant varié (Philomachus pugnax) et la Sterne naine (Sternula albifrons).
Le petit parc arboré face aux lagunes peut également attirer des passereaux migrateurs. Les autres lieux intéressants à visiter sont les bassins de lagunage de la station d'épuration de Larnaca. Les canards y sont nombreux en hiver et le Vanneau éperonné (Vanellus spinosus) est facile à voir au printemps. Un observatoire a été construit entre deux bassins, ce qui permet de voir la totalité de ceux-ci. Pour se rendre à l'observatoire en venant de Meneou, il faut se diriger vers le camping de Kiti et prendre la piste qui part à gauche au niveau des premiers bungalows du camping (point GPS : N 34° 51' 37'' E 33° 37' 37''). La zone de sansouires (salicornes) entre la route côtière et le bassin de lagunage du sud-est l'un des secteurs les plus réputés de Chypre pour observer le Francolin noir (Francolinus francolinus), un oiseau discret et farouche : heureusement, les mâles chantent en évidence sur un promontoire. Pour avoir une bonne vue sur ce secteur, le chemin longeant le bassin sud est idéal.

Vue des lagunes de Larnaca

Vue des lagunes de Larnaca (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Bassins de lagunage de Larnaca

Bassins de lagunage de Larnaca (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses

Le cap de Paphos

Carte du cap de Paphos et les sites visités

Carte du cap de Paphos et les sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Samuel Desbrosses d'après Google Maps

La ville de Paphos est l'une des principales destinations balnéaires de Chypre, mais le cap de Paphos a été relativement épargné par l'urbanisation grâce à la présence d'un site archéologique. C'est un site réputé pour l'observation des migrateurs, et en particulier le Gravelot de Leschenault est régulier. L'accès se fait facilement depuis le port en passant par le château de Paphos. Il est préférable d'y aller tôt le matin, dès le lever du jour, car le site est très fréquenté.
Le bord de mer (sur environ 50 mètres de large) est librement accessible, mais le site archéologique de Paphos (payant), qui occupe une grande partie du cap, est clôturé. Dans les secteurs d'herbe rase le long du chemin côtier, nous avons observé le Vanneau éperonné, le Pipit à gorge rousse (Anthus cervinus), la Bergeronnette printanière (Motacilla flava) (oiseaux de différentes sous-espèces dont beaucoup de Bergeronnettes des Balkans M. f. feldegg), le Tarier des prés, la Pie-grièche à tête rousse (Lanius serrator) et le Torcol fourmilier. Le long du rivage, nous avons vu l'Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus), l'Échasse blanche, le Goéland railleur (Chroicocephalus genei) et le Grand Gravelot.
Outre son intérêt historique, le site archéologique accueille des espèces différentes de celles du bord de mer : la zone de rochers et de colonnes nommée le labyrinthe de Thésée (point GPS : N 34°45'24'' E 32° 24' 15'') accueille des Traquets motteux (Oenanthe oenanthe), oreillard, de Chypre et isabelle (O. isabellina). Les Pipits rousselines (Anthus campestris) y sont nombreux et l'Alouette calandrelle (Calandrella brachydactyla) est visible. Le nord et l'ouest du site archéologique, aux nombreux arbres et arbustes, sont favorables au stationnement des fauvettes, pouillots et gobemouches.

Vue du cap de Paphos

Vue du cap de Paphos (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Site archéologique de Paphos

Site archéologique de Paphos (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses


Les gorges d’Avakas

Ces gorges spectaculaires et étroites ont été creusées dans les roches calcaires par la rivière Avgas. Du fait de son intérêt ornithologique, elles ont été inscrites au réseau Natura 2000. Ce site pittoresque et assez touristique est parfait à visiter durant les journées chaudes. Pour y accéder, il faut se rendre au village d’Agios Georgios Pegeias puis continuer le long de la piste qui mène à la péninsule d’Akamas par la côte occidentale (point GPS : N 34° 55’ 13’’ E 32° 20’ 16’’). L’Hypolaïs pâle (Iduna pallida) et le Traquet de Chypre sont communs, et des migrateurs comme le Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) ou le Busard pâle (Circus macrourus) peuvent être observés. La sous-espèce orientale soemmeringii du Choucas des tours (Coloeus monedula) (lire Identifier les sous-espèces du Choucas des tours visibles en Europe) niche dans les falaises. Dans une zone aux arbres espacés, à environ 1,5 km de l'aire de stationnement (point GPS : N 34° 55’ 39’’ E 32° 21’ 10’’), nous avons trouvé en pleine journée un Petit-duc scops (Otus scops) de la sous-espèce chypriote cyprius, qui pourrait être élevée au rang d'espèce (lire lire La sous-espèce chypriote du Petit-duc scops devrait être élevée au rang d'espèce). La flore est également intéressante, et les amateurs pourront entre autres trouver une fleur endémique, la Centaurée d’Akamas (Centaurea akamantis).

Petit-duc de Chypre (Otus scops cyprius)

Petit-duc de Chypre (Otus scops cyprius), gorges d'Avakas (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Hypolaïs pâle (Iduna pallida)

Hypolaïs pâle (Iduna pallida), gorges d'Avakas (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses


Les monts Troodos

Sentiers dans les monts Troodos

Les sentiers de randonnée des monts Troodos, dont celui d'Atalante (Atalanti) (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Ornithomedia.com

Le massif du Troodos est la plus importante chaîne montagneuse de Chypre. Situé au centre de l'île, son point culminant est le mont Olympe (1 952 mètres d'altitude).  Ces montagnes très érodées sont réputées pour la randonnée et de nombreux chemins bien indiqués sillonnent les forêts de cèdres et de pins (lire Voyage à Chypre en août 2004). Nous avons fait une randonnée de 14 km le long de l'Atalanti (Atalante) Trail. Ce sentier part du centre du village de Troodos (point GPS : N 34° 55’ 24’’ E 32° 52’ 49’’). Des cartes sont disponibles à l’office du tourisme du village de Troodos.
L'Atalanti Trail parcourt de superbes paysages dont l'altitude est comprise 1 700 1 750 mètres et permet notamment de visiter une belle forêt de pins et de genévriers (certains sont âgés de près de 800 ans) et de découvrir l'entrée d'une ancienne mine de chrome, inexploitée depuis 1982.  Il permet notamment d’observer facilement les sous-espèces endémiques chypriotes de la Mésange noire (Periparus ater cypriotes), du Grimpereau des jardins (Certhia familiaris dorotheae) et du Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra guillemardi), le moins commun des trois. D’autres espèces sont visibles, comme le Martinet à ventre blanc (Tachymarptis melba), le Traquet de Chypre, l’Hypolaïs pâle et la Pie-grièche masquée. Nous avons observé une Buse féroce (Buteo rufinus), un rapace qui semble peu commun.
Il est possible de voir des Mouflons de Chypre (Ovis orientalis ophion), un ovidé sauvage endémique qui serait présent sur l'île depuis au moins 10 000 ans et qui serait d'origine asiatique.  Seul le mâle, qui peut peser 45 kg, possède les fameuses cornes recourbées. C'est une espèce menacée (il ne resterait que 3 000 individus environ).

Vue des monts Troodos

Vue des monts Troodos depuis l'Atalanti Trail en avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Traquet de Chypre (Oenanthe cypriaca)

Traquet de Chypre (Oenanthe cypriaca), monts Troodos (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses
Pie-grièche masquée (Lanius nubicus)

Pie-grièche masquée (Lanius nubicus), monts Troodos (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses
Bec-croisé des sapins de Chypre (Loxia curvirostra guillemardi)

Bec-croisé des sapins de Chypre (Loxia curvirostra guillemardi), monts Troodos (Chypre), avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses


Le réservoir d’Asprokremmos et le village de Trachypedoula

Carte de l'Aspro Dam et les sites visités

Carte du sud du réservoir d’Asprokremmos et les sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Samuel Desbrosses d'après Google Maps

Le réservoir d’Asprokremmos ("Aspro dam") est le plus grand lac de barrage de l’ouest de Chypre. L'eau et la végétation attirent de nombreuses espèces d'oiseaux. C'est l'un des rares secteurs de l’ouest de l’île où la Fauvette de Chypre est encore présente (lire La Fauvette de Chypre semble reculer devant la Fauvette mélanocéphale). Pour accéder au réservoir, il faut prendre l’autoroute A6 reliant Paphos et Limassol et sortir en direction de Nikokleia. A mi-chemin entre la sortie de l'autoroute et ce village, prendre ensuite la "Dam’s service Road" sur la gauche (point GPS : N 34° 43’ 34’’ E 32° 33’ 06’’).
Deux secteurs faciles d’accès méritent une visite :

  • la zone arborée à l’ouest du barrage. Cette pinède attire de nombreux insectivores migrateurs comme le Rougequeue à front blanc, les Pouillots siffleur et oriental et les Gobemouches noir et à collier. Il est aussi possible d’y trouver le Petit-duc chypriote.
  • La partie buissonnante à l'est du barrage. C’est dans ce secteur que nichent encore quelques couples de Fauvettes de Chypre, mais nous n'avons observé qu’un mâle chanteur. La Perdrix choukar (Alectoris chukar), l'Oedicnème, le Bruant ortolan, l’Aigrette garzette (Egretta garzetta), le Héron pourpré (Ardea purpurea) et le Goéland leucophée (Larus michahellis) ont aussi été vus.

Une troisième zone peut également s’avérer intéressante quand il y a de l’eau (ce qui n’était pas le cas pendant notre visite) : la zone de buissons en contrebas du canal de délestage du réservoir, où plusieurs espèces de marouettes ont déjà été signalées.
Nous avons découvert par hasard un endroit intéressant à 15 km au nord-est du réservoir d’Asprokremos, à proximité du village de Trachypedoula : nous y avons observé les seuls Bruants cendrillards (Emberiza caesia) de notre voyage. Pour y accéder depuis le lac de barrage, il faut traverser le village de Nikokleia et remonter la vallée en direction d’Agios Georgios, puis continuer sur environ 4 km jusqu'à une petite route qui monte sur une colline sur la gauche. Le départ du sentier se situe environ 600 mètres avant les premières maisons du village de Trachypedoula (point GPS : N 34° 48’ 07’’ E 32° 41’ 05’’). C’est en nous promenant entre les cultures, que nous avons observé au moins cinq mâles chanteurs de Bruants cendrillards et une étonnante Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) mélanique.

Vue du réservoir d’Asprokremmos

Vue du réservoir d’Asprokremmos (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Paysage près du village de Trachypedoula

Paysage près du village de Trachypedoula (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses
Bruant cendrillard (Emberiza caesia) mâle

Bruant cendrillard (Emberiza caesia) mâle près du village de Trachypedoula (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) mélanique

Fauvette mélanocéphale (Sylvia melanocephala) mélanique près du village de Trachypedoula (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses


La péninsule d’Akrotiri

Carte de la plage de Lady's Mile et les sites visités

Carte de la plage de Lady's Mile (péninsule d'Akrotiri) et les sites visités en avril 2017 (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Samuel Desbrosses d'après Google Maps

La péninsule d'Akrotiri s'étend à l'extrémité sud de Chypre et est bordée par les baies d'Episkopi et d'Akrotiri. On y trouve un grand lac salé, le lac de Limassol, inondé durant la période hivernale et qui accueille alors de nombreux oiseaux migrateurs (lire Voyage à Chypre en août 2004). Sa profondeur maximale est d’environ un mètre et son point bas est à 2,7 m sous le niveau de la mer. Cette zone humide rappelle un peu notre Camargue (en beaucoup moins vaste). Du fait de sa position stratégique, une base militaire britannique occupe une grande partie de la péninsule, ce qui limite les secteurs où l'on peut observer et photographier les oiseaux (il y aurait même eu des cas de confiscation de matériel optique des ornithologues s’approchant trop près des limites de la base).
Le lac d'Akrotiri est surtout connu des ornithologues car des Grues demoiselles (Antropoides virgo) y font une halte au printemps et en août-septembre (surtout aux alentours du 29 août et du 12 septembre) (lire Assister au passage des Grues demoiselles à Chypre à la fin de l'été). Le Moineau de la mer Morte (Passer moabiticus) a déjà été observé sur la péninsule et il a même niché en petit nombre dans les fourrés de tamaris jusque dans les années 1980. Nous avons visité la plage de galets de Lady's Mile (la partie la plus accessible de la péninsule), derrière laquelle s'étend des marais salants et des roselières. Pour accéder à ce site, il faut suivre l’autoroute A6 reliant Limassol à Paphos, prendre la sortie menant au port de commerce, continuer toujours tout droit vers le sud (passer quatre ronds-points). Au niveau du dernier rond-point, continuer tout droit en direction de la plage. Un observatoire installé devant une roselière est visible sur la droite (point GPS : N 34° 38’ 32’’ E 33° 00’ 12’’).
Un grand nombre d’espèces peuvent être observées, dont l’Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus), le Crabier chevelu (Ardeola ralloides), le Blongios nain (Ixobrychus minutus), le Busard des roseaux (Circus aeruginosus) et surtout les trois espèces de marouettes "européennes". En continuant en direction de la plage, une piste part sur la droite (point GPS : N 34° 38’ 12’’ E 33° 00’ 29’’) et longe la côte. Les marais salants sont faciles à prospecter, et le Gravelot de Leschenault y est vu régulièrement. Pour notre part, nous avons observé le Flamant rose, l'Echasse blanche, le Grand Gravelot, le Gravelot à collier interrompu, le Vanneau éperonné, les Bécasseaux cocorli et minute, le Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis) et le Combattant varié (Philomachus pugnax). La plage de galets est l'un des meilleurs sites de Chypre en hiver pour observer les Goélands d’Arménie (Larus armenicus) (lire Différencier les Goélands d'Arménie et leucophée) et ichthyaète (Ichthyaetus ichthyaetus), et beaucoup d'espèces migratrices peuvent être observées dans les tamaris (fauvettes, pies-grièches, pouillots…), sur la piste et sur la plage (pipits, traquets…).

Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis)

Chevalier stagnatile (Tringa stagnatilis), péninsule d'Akrotiri (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Desbrosses
Observatoire derrière la plage de Lady's Mile

Observatoire derrière la plage de Lady's Mile, péninsule d'Akrotiri (Chypre) en avril 2017.
Photographie : Samuel Dsbrosses

Auteur

Samuel Desbrosses - samuel.desbrosses@gmail.com

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Participez à la discussion "Où voir les oiseaux à Chypre ?"

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"Séjour ornithologique à Chypre du 14 au 23 avril 2017"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest