Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Voyages > Les oiseaux de l'Uitkerkse (Uitkerke) Polder (Belgique)

Voyages

Retour à la liste des articles de Voyages

Les oiseaux de l'Uitkerkse (Uitkerke) Polder (Belgique)

L'hiver est une bonne période pour visiter ce polder qui accueille notamment des milliers d'Oies à bec court et de Canards siffleurs et où chasse le Hibou des marais.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Les oiseaux de l'Uitkerkse (Uitkerke) Polder (Belgique)

Canards siffleurs (Anas penelope) dans l'Uitkerkse Polder (Belgique) le 29 décembre 2016 : on distingue vaguement à l'arrière-plan le clocher de l'église d'Uitkerke.
Photographie : Marc Fasol

La région littorale des Flandres Occidentales en Belgique est bien fidèle à l'image du "Plat Pays" chanté par Jacques Brel : les anciennes zones humides ont été converties en polders, qui constituent désormais des zones d'hivernage importantes pour des milliers d'oies, notamment à bec court et des moissons. Parmi les différents polders de la région, l'un des plus connus est l'Uitkerkse (ou Uitkerke), un ensemble protégé de mares, de canaux et de prairies ponctué de plusieurs observatoires. Outre les migrateurs et les hivernants, des oiseaux remarquables y nichent, dont la rare Barge à queue noire. Ce site est devenu célèbre parmi les ornithologues suite au stationnement durant l'hiver 2008-2009 d'un Harfang des neiges.

Abstract

Some 2000 years ago, the original mudflats along the Belgian coast were closed off by a dune belt, behind which an extensive area of peat bogs formed. Incursions by the sea during the Middle Ages caused this bog to become saline and left it covered with a fertile layer of mud. Converted to polders, the land has been used almost exclusively as pasture since then. One of the most famous is the Uitkerkse Polder, near Blankenberge, which is a site of global importance for migrating geese and meadow birds, especially the Pink-footed goose (about 95% of the Spitzbergen population winters here), Lapwings and Golden Plovers. Several interesting birds species breed here, notably the Black-tailed Godwit.
The Uitkerkse Polde became famous among birders when a Snowy Owl stayed there during the 2008-2009 winter.

Présentation

Situation de l'Uitkerkse Polder

Situation de l'Uitkerkse Polder dans les Flandres occidentales (Belgique).
Carte : Ornithomedia.com

L'Uitkerkse Polder, qui couvre 1 400 hectares, se situe dans la partie orientale du littoral flamand, près de la ville de Blankenberge, à 15 minutes de Bruges. Une réserve a été créée en 1991, protégeant un ensemble naturel original dans une région très urbanisée.
Les fortes concentrations de sel du polder sont dues à plusieurs transgressions marines dans le passé : on y trouve donc un ensemble de plantes adaptées halophiles (= végétaux qui poussent dans les terrains salés) comme l'Atropis maritime (Puccinellia maritima), la Soude maritime (Suaeda maritima), la Spergulaire maritime (Spergularia salina) et le Glaux maritime (Lysimachia maritima). La présence d'un tel habitat en dehors de la zone des marées est remarquable. Toutefois, depuis les années 1960, plus de 40% des prés salés ont disparu du fait de changements topographiques et du drainage.
Dans le cadre du programme européen LIFE, la fédération Natuurpunt, qui regroupe pratiquement toutes les associations de protection de la nature dans la partie néerlandophone de Belgique, a mis en œuvre un ensemble de mesures pour améliorer les conditions d'accueil de la faune et de la flore dans le polder: des pâturages surélevés ont été aplanis pour favoriser la pousse des plantes halophiles, des prairies "classiques" et des terres arables ont été achetées pour être converties en prés salés, des dunes grises ont été restaurées, des fossés (ou "laantjes") enlisés ont été recreusés afin de favoriser l'installation de certaines espèces comme les Barges à queue noire, des mares-réservoirs pour abreuver le bétail ont été nettoyées...
Et le tourisme orienté vers la découverte de la nature est favorisé (panneaux d'information, expositions, publication d'un guide cycliste et pédestre, création de zones "Park & Walk" pour limiter le trafic motorisé...).

Accès

Depuis Bruges, il faut prendre la N 314 en direction de Zuienkerke et de Blankenberge. Au rond-point, prendre la 3ème sortie continuer sur la N 371 6 jusqu'à Blankenberge puis se rendre à Uitkerke. Le centre pour visiteurs du polder est indiqué depuis l'église d'Uitkerke (1 km) : de là partent différents sentiers qui permettent une très bonne découverte de la faune et de la flore. En outre, plusieurs observatoires et plateformes ont été installés.
Le centre est ouvert les mercredi, jeudi, samedi, dimanche et les jours fériés de 13h30 à 17h30. Adresse : Centre de visite Uitkerkse Polder - Kuiperscheeweg 6b B-8370 Uitkerke-Blankenberge - Tel: (+32) 50-42 90 40 - e-mail: bc.uitkerksepolder@natuurpunt.be.

Carte de l'Uitkerkse Polder

Carte de l'Uitkerkse Polder, avec les situations des observatoires, des parkings et du centre d'information. Le secteur préférentiel où un Harfang des neiges a stationné durant l'hiver 2008-2009 est indiqué.
Carte : Ornithomedia.com
Vue typique de l'Uiterkse Polder

Vue typique de l'Uitkerkse Polder, en partie inondé.
Photographie : Rudy Vantorre & Roland Martein / Uitkerkse-polder.be
Un fossé (ou "laantje")

Un fossé (ou "laantje") dans l'Uitkerkse Polder.
Photographie : Rudy Vantorre & Roland Martein / Uitkerkse-polder.be
Oies cendrées (Anser anser) et Bernaches nonettes (Branta leucopsis)

Oies cendrées (Anser anser) et Bernaches nonettes (Branta leucopsis), Uitkerkse Polder, 15 février 2009.
Photographie : G. Bottein

Les oiseaux en hiver

Oies à bec court (Anser brachyrhynchus)

Oies à bec court (Anser brachyrhynchus), Uitkerkse Polder.
Photographie : Julien Deper / Uitkerkse-polder.be

L'Uitkerkse Polder a été désigné comme site Natura 2000, car c'est une aire d'hivernage importante pour des milliers d'oiseaux aquatiques, de canards et d'oies.
Les prairies salines attirent ainsi des dizaines de milliers d'Oies à bec court (Anser brachyrhynchus) (lire Identifier les Oies cendrée, rieuse, des moissons (de la taïga), de la toundra et à bec court) : les prés accueillent en effet en hiver de 20 000 à 25 000 oiseaux, soit la quasi-totalité (plus de 75 %) de la population du Svalbard  (lire Observer les oiseaux au Svalbard).
L'Oie rieuse (Anser albifrons) fréquente les mêmes zones d'alimentation que l'Oie à bec court: en hiver, on peut en observer des milliers (elles sont quelques 10 000 à 15 000 à passer la mauvaise saison dans la région); toutefois, elles vont passer la nuit ailleurs, sur des bancs de sable dans la réserve du Zwin ou dans l'estuaire de l'Escaut. Les Oies cendrées (Anser anser) hivernent avec des effectifs plus modestes.
L'Oie des moissons (Anser fabalis) est plus rare et préfère les terrains cultivés. mais elle peut se joindre aux espèces précédentes; elle est plus courante dans le Zwarte polder de Groede, entre Sluis et Breskens (Pays-Bas).
La Bernache nonnette (Branta leucopsis) hiverne en très grand nombre aux Pays-Bas et fréquente régulièrement les polders flamands où elle se mêle aux autres oies. Attention, il existe aussi des oiseaux échappés de captivité appartenant à cette espèce et qui se reproduisent désormais à l'état sauvage. Le même "problème" s'observe pour les Bernaches du Canada (Branta canadensis) et l'Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiacus), de plus en plus nombreuses. L'Oie à tête barrée (Anser indicus) est une autre oie exotique parfois visible.
D'autres oies bien moins nombreuses peuvent être notées en hiver, comme les Bernaches cravant (Branta bernicla) : les sous-espèces du Pacifique (B. b. nigricans) et à ventre clair (B. b. hrota) ont déjà été notées.
L'Oie naine (Anser erythropus) et  la Bernache à cou roux (Branta ruficollis) sont vues pratiquement chaque hiver dans l'Uitkerkse Polder.  Et l'Oie des neiges (Anser caerulescens) a déjà été notée...
Des milliers de canards de surface hivernent sur le polder, surtout le Canard siffleur (Anas penelope) et la Sarcelle d'hiver (Anas crecca).

Canards siffleurs (Anas penelope)

Canards siffleurs (Anas penelope), Uitkerkse Polder, le 15 février 2009.
Photographie : G. Bottein
Oies rieuses (Anser albifrons)

Oies rieuses (Anser albifrons), Uitkerkse Polder, le 29 décembre 2016 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marc Fasol


D'autres espèces sont nombreuses à cette saison : jusqu'à 120 000 Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) et quelques 100 000 Pluviers dorés (Pluvialis apricaria) hivernent dans les prairies. Le Courlis cendré (Numenius arquata) est aussi un hivernant commun. Ces concentrations d'oiseaux attirent des prédateurs comme le Faucon pèlerin (Falco peregrinus). Le Hibou des marais (Asio flammeus) (régulier) et le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) chassent plutôt les rongeurs.

Hibou des marais (Asio flammeus)

Hibou des marais (Asio flammeus), Uitkerkse Polder, le 29 décembre 2016 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marc Fasol
Hibou des marais (Asio flammeus)

Hibou des marais (Asio flammeus), Uitkerkse Polder, le 29 décembre 2016 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marc Fasol

Le Harfang des neiges, la vedette de l'hiver 2008-2009

Le 24 novembre 2008, un Harfang des neiges (Bubo scandiacus) mâle immature venu du Haut-Arctique a été découvert dans le polder Uitkerkse : il a stationné jusqu'au 22 février 2009 au moins (source: www.observations.be). Cette observation remarquable s'inscrit dans un ensemble inhabituellement élevé de données en Europe de l'Ouest (lire L'hiver 2008-2009 sera-t-il un "hiver à harfangs" ?). L'oiseau se laissait parfois bien voir, généralement posé au sol ou sur des poteaux, chassant les rongeurs. Le secteur le plus fréquemment fréquenté était situé  au croisement des sentiers Scharebrugstraat et Kemmelbergstraat (voir notre carte plus haut).

Harfang des neiges (Bubo scandiacus)

Harfang des neiges (Bubo scandiacus), Uitkerkse Polder, le 15 février 2009.
Photographie : G. Bottein
Harfang des neiges (Bubo scandiacus)

Harfang des neiges (Bubo scandiacus), Uitkerkse Polder, le 15 février 2009.
Photographie : G. Bottein

Les oiseaux nicheurs

Barge à queue noire (Limosa limosa)

La Barge à queue noire (Limosa limosa) niche dans l'Uitkerkse Polder.
Photographie : Annette Mortier / Uitkerkse-polder.be

L'Uitkerkse Polder est un site important pour la nidification des limicoles, et notamment pour la Barge à queue noire (Limosa limosa), très rare en Europe de l'Ouest : 118 couples y ont été comptés en 2016.
L'Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), l'Échasse blanche (Himantopus himantopus) (?), le Chevalier gambette (Tringa totanus), le Petit Gravelot (Charadrius dubius) et le Vanneau huppé se reproduisent aussi dans ces prairies.
Autres espèces nicheuses remarquables : Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), Sarcelle d'été (Anas querquedula) (principal site de reproduction en Belgique), Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), Sterne pierregarin (Sterna hirundo), Busard des roseaux (Circus pygargus), Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), Bouscarle de Cetti (Cettia cetti), Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), Bergeronnette printanière (Motacilla flava), Pipit farlouse (Anthus pratensis)...

En migration

Durant les migrations de printemps (avril-mai) et d'automne (août-septembre), les migrateurs sont nombreux, en particulier les limicoles (bécasseaux et chevaliers). L'Uitkerkse Polder accueille aussi lors des deux passages des dizaines de Spatules blanches (Platalea leucorodia). En octobre s'arrêtent des centaines d'Oies cendrées. En fait, pendant ces périodes, des surprises attendent l'observateur pratiquement chaque jour.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

À lire sur  le web

Ouvrage recommandé

Le Guide Ornitho de L. Svensson et al

Vos commentaires sur :
"Les oiseaux de l'Uitkerkse (Uitkerke) Polder (Belgique)"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest