Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Voyages > La laguna Chiquita, un petit bout d'Amazonie colombienne

Voyages

Retour à la liste des articles de Voyages

La laguna Chiquita, un petit bout d'Amazonie colombienne

Cette lagune située près de San José del Guaviare, ainsi que la forêt qui la borde, sont faciles d'accès et accueillent une avifaune particulièrement variée à cette période de l'année.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

La laguna Chiquita, un petit bout d'Amazonie colombienne

Forêt inondée près de la laguna Chiquita (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)

La Colombie possède la plus riche avifaune du monde, avec 1912 espèces recensées, et ce chiffre continue d'augmenter car de nouvelles espèces et sous-espèces sont découvertes presque chaque année. Cette richesse est due à la grande taille du pays (1,14 million de km², soit près de deux fois la superficie de la France métropolitaine), à sa situation géographique particulière, entre la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique, à son relief varié, des basses plaines amazoniennes aux pics andins et de la sierra Nevada de Santa Marta qui dépassent les 5 000 mètres d'altitude, et à ses habitats naturels variés, des forêts tropicales de plaine aux glaciers de la cordillère Centrale en passant par le désert de La Guajira.
Le département de Guaviare est situé dans le bassin amazonien. La plus grande partie de ce territoire est encore couverte de forêts tropicales humides, de forêts-galeries et de savanes, même si la forte pression démographique qui a suivi la nette amélioration de la situation sécuritaire depuis plusieurs années s'est accompagnée d'un développement important des surfaces de cultures et de pâturages. De grandes zones protégées ont toutefois été créées, comme les parcs nationaux de la Serranía de la Macarena et de la Serranía de Chiribiquete ou la réserve naturelle Nukak.
La capitale, San José del Guaviare, compte 49 000 habitants environ et constitue une bonne base pour découvrir l'avifaune de ce département : elle est en effet entourée de forêts humides, de savanes et de lagunes. Ramón Carrillo Lopez, fondateur du Grupo Observadores de Aves del Guaviare (GOAG), nous propose de découvrir la laguna Chiquita, une zone humide située non loin de San José del Guaviare et bordée par une belle forêt tropicale décidue. 171 espèces d'oiseaux y ont été observées, dont plusieurs sont vulnérables ou menacées comme le Pigeon vineux (Patagioenas subvinacea), le Toucan à bec rouge (Ramphastos tucanus), le Toui de Huet (Touit huetii), l'Ara militaire (Ara militaris), l'Amazone farineuse (Amazona farinosa) et le Batara demi-deuil (Thamnophilus nigrocinereus).
La saison des pluies, entre mars et décembre, est particulièrement intéressante pour visiter ce site.

Abstract

Colombia has the richest avifauna of the world, with 1912 species already recorded. And this list is still growing as new species and subspecies are discovered every year. This richness is due to the large size of the country (1.14 million square km, or nearly twice the size of metropolitan France), to its special geographical position, between the Caribbean Sea and the Pacific Ocean, to its varied relief, from the low Amazonian plains to the peaks of the Andean Cordilleras and the Sierra Nevada de Santa Marta that can exceed 5,000 meters, and to its varied natural habitats, from tropical lowland forests to the glaciers of the Cordillera Central through the desert of La Guajira.
The department of Guaviare is located in the Amazon Basin. Much of this territory is still covered with tropical rainforests, natural savannas and gallery forests along the rivers, although the strong demographic pressure, which has followed an improvement in the security since for several years, is accompanied by a significant expansion of the cultivated areas and pastures. Large protected areas, however, have been created, as the national parks of the Serrania de la Macarena and the Serrania de Chiribiquete or the natural reserve of Nukak.
The capital San José del Guaviare has 49 000 inhabitants and is a good base to discover the birdlife of this department: it is indeed surrounded by rainforests, savannahs and lagoons. Ramón Carrillo Lopez, founder of Grupo Observadores of Aves del Guaviare (GOAG), proposes us to discover the Laguna Chiquita, a wetland area located 25 minutes from San José del Guaviare, bordered by a beautiful semi-deciduous rainforest, where 171 species birds can be watched, including threatened species such as the Ruddy Pigeon, the White-throated Toucan, the Scarlet-shouldered Parrotlet and the Military Macaw. The wet season (March-December) is particularly interesting to birdwatch.

San José del Guaviare, la "porte d'entrée" de l'Amazonie colombienne

Situation de San José del Guaviare (Colombie)

Situation de San José del Guaviare (Colombie).
Carte : Ornithomedia.com

La ville de San José del Guaviare, la capitale du département de Guaviare, est située au centre-est de la Colombie et est considérée comme la "porte d'entrée" de l'Amazonie colombienne. Bien pourvue en hôtels adaptés à tous les budgets, en magasins divers et en centres commerciaux, elle constitue une bonne base pour découvrir les forêts, les zones humides et les savanes de cette partie du pays (lire Observer les oiseaux sur le "front pionnier" colombien : le secteur de San José del Guaviare). Elle est reliée à Bogota par plusieurs vols par semaine (durée : 1 h 30). On peut aussi rejoindre la ville par la route (400 km, soit 7 heures de trajet environ). 

La lagune Chiquita, un site facile à visiter

La lagune Chiquita est située à l'ouest de la municipalité de San José del Guaviare. Elle mesure moins de 1 000 mètres de long et est bordée par une grande forêt-galerie tropicale semi-décidue. Le climat se caractérise par une alternance de deux saisons, une courte saison sèche et une longue saison des pluies qui s'étale d'avril à novembre.
La lagune est facilement accessible depuis la ville : depuis le centre, il faut rejoindre les bords du fleuve Guaviare, puis à l'extrémité ouest de la ville, suivre le sentier qui longe le cours d'eau sur environ 1 km, puis tourner à gauche au niveau d'une clairière et marcher vers le sud sur environ 500 mètres. Ce trajet (dessiné en rouge sur notre carte) peut être parcouru en deux heures. Observez les oiseaux tout au long de ce parcours qui vous permettra de découvrir plusieurs habitats : forêts tropicales primaire et secondaire (inondées ou non durant la saison des pluies), cultures vivrières et marais.

Vue de la lagune Chiquita (Colombie)

Vue de la lagune Chiquita (Colombie).
Photographie : Ramon Carrillo Lopez (GOAG)
Vue de la lagune Chiquita (Colombie)

Vue de la lagune Chiquita (Colombie).
Photographie : Ramon Carrillo Lopez (GOAG)

Observer les oiseaux durant l'été austral

Carte d'accès à la laguna Chiquita (Colombie)

Carte d'accès à la laguna Chiquita (Colombie) : en rouge, le trajet à suivre.
Carte : Google Maps d'après le GOAG

171 espèces d'oiseaux ont été recensées par le Grupo de Observadores de Aves del Guaviare près de la lagune Chiquita (et 650 espèces recensées pour tout le département de Guaviare). 
Durant l'été austral (de décembre à mars), les oiseaux sont moins nombreux que durant le reste de l'année car le niveau d'eau des rivières et des lagunes est bas et la nourriture est moins abondante. C'est une très bonne période pour observer des oiseaux aquatiques comme le Canard musqué (Cairina moschata) et une impressionnante variété d'échassiers qui profitent de la concentration en poissons : l'Onoré rayé (Tigrisoma lineatum), les Hérons flûte-du-soleil (Syrigma sibilatrix) (visible toute l'année), cocoi (Ardea cocoi) et coiffé (Pilherodius pileatus), la Grande Aigrette (Ardea alba), les Aigrettes neigeuse (Egretta thula) et bleue (Egretta caerulea), l'étrange Savacou huppé (Cochlearius cochlearius) et le discret Ibis vert (Mesembrinibis cayennensis).
Le Grébifoulque d'Amérique (Heliornis fulica), qui plonge souvent et est donc difficile à repérer, est aussi présent. Le Caurale soleil (Eurypyga helias) (rare) et le Jacana noir (Jacana jacana) sont visibles le long des berges.
Fait remarquable, quatre espèces de martins-pêcheurs peuvent être vues sur ce site : les Martins-pêcheurs d'Amazonie (Chloroceryle amazona), vert (Chloroceryle americana), bicolore (Chloroceryle inda) et nain (Chloroceryle aenea).
Des limicoles venus d'Amérique du Nord passent la mauvaise saison le long du rio Guaviare et de la lagune Chiquita comme les Chevaliers solitaire (Tringa solitaria) et à pattes jaunes (Tringa flavipes).

De mars à décembre, la saison la plus riche car la plus humide

Caïque maïpouri (Pionites melanocephalus)

Caïque maïpouri (Pionites melanocephalus), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)

Il est particulièrement conseillé de visiter ce site de mars à décembre, et notamment en juin-juillet : la diversité ornithologique est en effet alors particulièrement élevée car la nourriture est abondante. Toutefois, les conditions d'observation peuvent être difficiles à cause des fortes pluies (près de 7 mètres de précipitations par an !).
C'est la bonne période pour rechercher des oiseaux frugivores comme les Cabézons oranvert (Capito aurovirens) et doré (Capito auratus), trois espèces de trogons, le Toucan à bec rouge (Ramphastos tucanus), les Araçaris de Humboldt (Pteroglossus inscriptus), à oreillons roux (Pteroglossus castanotis) et multibande (Pteroglossus pluricinctus) et neuf espèces de pigeons et de tourterelles, dont la Colombe à front gris (Leptotila rufaxilla) et le Pigeon vineux (Patagioenas subvinacea).
Comme beaucoup de columbidés, l'Ortalide maillée (Ortalis guttata) cherche des fruits tombés au sol.
La forêt tropicale résonne à cette période des cris de plusieurs perroquets : les Touis de Huet (Touit huetii), de Deville (Brotogeris cyanoptera) et de Sclater (Forpus modestus), les Amazones à front jaune (Amazona ochrocephala) et farineuse (A. farinosa), le Caïque maïpouri (Pionites melanocephalus), la Conure cuivrée (Eupsittula pertinax) et les Aras (Ara militaris) (peu commun), macao (A. macao) et vert (Ara severus). D'autres oiseaux colorés, les tangaras (onze espèces appartenant aux genres Tangara, Thraupis, Piranga et Euphonia) et les dacnis (deux espèces), se gavent aussi des nombreuses baies.

Cassique cul-rouge (Cacicus haemorrhous)

Cassique cul-rouge (Cacicus haemorrhous), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)

Les chants des cassiques, qui nichent en colonies et qui construisent des nids élaborés, font aussi partie des bruits familiers de la forêt tropicale, et le Cassique cul-rouge (Cacicus haemorrhous) est le plus commun. Mais les cris de singes de taille moyenne, les Hurleurs roux (Alouatta seniculus), sont plus puissants.
La famille des tyrannidés est particulièrement bien représentée durant la période des pluies, avec pas moins de vingt espèces recensées dont le Tyranneau roitelet (Tyrannulus elatus) et les Tyrans mélancolique (Tyrannus melancholicus) et de Cayenne (Myiozetetes cayanensis), les plus faciles à voir.
Plusieurs oiseaux insectivores comme les Bataras demi-deuil (Thamnophilus nigrocinereus) et d'Amazonie (Thamnophilus amazonicus) ou le Myrmidon à flancs blancs (Myrmotherula axillaris) suivent parfois les colonnes de fourmis légionnaires qui parcourent la forêt-galerie (lire Ces oiseaux qui suivent les fourmis légionnaires pour se nourrir).
Au début de la saison humide, de nombreuses fleurs éclosent, attirant l'Ermite hirsute (Glaucis hirsutus), le Mango à cravate noire (Anthracothorax nigricollis), l'Ariane versicolore (Amazilia versicolor) et le Saphir azuré (Hylocharis cyanus) (entre autres).
Le secteur de la lagune Chiquita est aussi le domaine de plusieurs rapaces, dont les plus communs sont la Buse à gros bec (Rupornis magnirostris), l'Élanion perle (Gampsonyx swainsonii) et le Milan des marais (Rostrhamus sociabilis).
Citons également la présence de deux étranges espèces, la Coracine à col nu (Gymnoderus foetidus) (lire Les coracines : des oiseaux originaux, voire bizarres) et l'Hoazin huppé (Opisthocomus hoazin) (lire Les 15 espèces d’oiseaux les plus étranges du monde). Et avec un peu de chance, vous assisterez à la curieuse parade nuptiale des Manakins filifères (Pipra filicauda)...
Décidément, cela vaut le coup de faire cette petite balade lors d'un séjour en Colombie !

Buse à gros bec (<em>Rupornis magnirostris</em>)

Buse à gros bec (Rupornis magnirostris), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)
Milan des marais (Rostrhamus sociabilis)

Milan des marais (Rostrhamus sociabilis), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramon Carrillo Lopez (GOAG)


Le Grupo Observadores de Aves del Guaviare (GOAG)

Le Grupo Observadores de Aves del Guaviare (GOAG) a été créé en 2009. Son objectif est de mener des inventaires ornithologiques, comme ceux de la réserve naturelle playa güio ou de Los humedales afin d'aboutir à leur protection, d'organiser des visites (par exemple de la Serranía La Lindosa, de Buena Vista, des hauteurs de San Jorge ou de la lagune de Los Cambulos), et enfin de sensibiliser les enfants des écoles de la municipalité de San José del Guaviare. Le GOAG manque de moyens pour étudier les oiseaux de façon efficace : l'association recherche des jumelles, des filets de baguage, des appareils photo, des guides ou des soutiens financiers pour contribuer à la connaissance et donc à la protection des habitats, l'un des objectifs principaux de l'association étant d'identifier les ZICO (Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux) de la région de Guaviare pour pouvoir ensuite les protéger.
Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Ramon Carrillo Lopez : minchocarrillo@hotmail.com.

Quelques photos

Manakin filifère (Pipra filicauda)

Manakin filifère (Pipra filicauda), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Batara demi-deuil (Thamnophilus nigrocinereus)

Batara demi-deuil (Thamnophilus nigrocinereus), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Hoazin huppé (Opisthocomus hoazin)

Hoazin huppé (Opisthocomus hoazin), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Coracine à col nu (Gymnoderus foetidus)

Coracine à col nu (Gymnoderus foetidus), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Héron flûte-du-soleil (Syrigma sibilatrix)

Héron flûte-du-soleil (Syrigma sibilatrix), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Dacnis à ventre jaune (Dacnis flaviventer)

Dacnis à ventre jaune (Dacnis flaviventer), Guaviare (Colombie).
Photographie : Wilmer Ramirez (GOAG)
Tyran de Cayenne (Myiozetetes cayanensis)

Tyran de Cayenne (Myiozetetes cayanensis), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)
Hurleur roux (Alouatta seniculus)

Hurleur roux (Alouatta seniculus), Guaviare (Colombie).
Photographie : Ramón Carrillo Lopez (GOAG)

Contact

Ramon Carrillo Lopez : minchocarrillo@hotmail.com. - Site web du GOAG : http://goagguaviare.blogspot.fr.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"La laguna Chiquita, un petit bout d'Amazonie colombienne"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest