Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Voyages > Falsterbo (Suède), l'un des meilleurs sites européens pour observer les oiseaux en automne

Voyages

Retour à la liste des articles de Voyages

Falsterbo (Suède), l'un des meilleurs sites européens pour observer les oiseaux en automne

Entre juillet et novembre, de très nombreux migrateurs survolent cette péninsule située à l'extrémité sud de la Scandinavie.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Falsterbo (Suède), l'un des meilleurs sites européens pour observer les oiseaux en automne

Le phare (fyr) de Falsterbo (Suède), un très bon site pour l'observation des oiseaux migrateurs en automne.
Source : Skåne i Tiden

Située à l'extrémité sud de la Suède, à 30 km de Malmö, la péninsule de Falsterbo, dont la forme rappelle une queue de poisson, est bordée de plages sablonneuses qui attirent les touristes. Mais elle est surtout connue pour son intérêt ornithologique : en effet, grâce à sa position géographique, elle constitue un entonnoir pour des centaines de milliers d'oiseaux qui traversent la Baltique au printemps et en automne, et c'est l'un des meilleurs sites d'Europe pour suivre la migration, en particulier des rapaces et des passereaux. Des raretés sont vues chaque année, dont un Accenteur montanelle le 12 octobre 2016, l'un des huit oiseaux notés en Suède cet automne. Une station ornithologique (la Falsterbo Fågelstation) est active depuis 1973. La fin de l'été et l'automne sont sans doute les périodes les plus passionnantes pour visiter la péninsule de Falsterbo. Dans cet article, nous évoquons la richesse ornithologique de ce site et nous vous indiquons les bons sites pour y observer les oiseaux. Nous remercions P-G Bentz (site web : Sturnus.se) pour ses photos.

Abstract

Located at the southern tip of Sweden, 30 km from Malmö, the Falsterbo peninsula, whose shape reminds a fish tail, is lined with sandy beaches that attract lots of tourists. But it is best known for its ornithological interest: indeed, thanks to its geographical position, it is a funnel for hundreds of thousands of birds that cross the Baltic Sea in spring and autumn, and it is one of the best European sites to follow the migration, particularly of raptors and passerines. And rarities are seen every year, including a Siberian Accentor the 12th of October 2016, one of eight birds recorded this fall in Sweden. A bird observatory (Falsterbo Fågelstation) has also been installed and is active since 1973. The late summer and autumn are probably the best times to visit the peninsula of Falsterbo. In this article, we present you the ornithological interest of this spot and we list the good birding spots. We thank P-G Bentz (website: www.sturnus.se) for his photos.

Falsterbo, un haut-lieu européen du suivi de la migration en automne

Situation de Falsterbo (Suède)

Situation de Falsterbo (Suède).
Carte : Ornithomedia.com

La péninsule de Falsterbo est intéressante toute l'année pour observer les oiseaux, mais l'automne est certainement la période la plus excitante, quand une partie significative des millions d'oiseaux de Scandinavie et de l'ouest de la Russie se dirige vers le Sud-ouest et survole ce point de passage privilégié pour rejoindre le reste de l'Europe : en effet, la Suède n'est ici séparée du Danemark que par un détroit de 24 kilomètres de large, ce qui permet aux migrateurs d'éviter de traverser de grandes étendues marines.
Des rapaces diurnes et nocturnes, des pigeons, des passereaux et bien d'autres oiseaux sont visibles au-dessus des terres, tandis que des oiseaux aquatiques et marins longent la côte. Des comptages et des activités de baguage sont organisés depuis 1973 par la station ornithologique de Falsterbo (Falsterbo Fågelstation) : durant l'automne 2015, 12 834 oiseaux appartenant à 62 espèces ont été bagués et 2 260 846 de 146 espèces ont été comptés. Des détails et des rapports sont disponibles sur le site web www.falsterbofagelstation.se.
L'automne est la meilleure période pour visiter la péninsule de Falsterbo. La saison débute dès la fin du mois de juin, avec le passage de certains limicoles et du Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), parmi lesquels il faut chercher le Bec-croisé perroquet (Loxia pytyopsittacus) (lire Distinguer le Bec-croisé perroquet du Bec-croisé des sapins). En juillet, des limicoles et l’Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) prennent le "relais". En août, les pipits, les bergeronnettes, les hirondelles et les oiseaux aquatiques passent en nombre. Des milliers de Bergeronnettes printanières (Motacilla flava) passent la nuit dans les roselières de la réserve naturelle de Flommen à la fin du mois d'août et en septembre.

Épervier d'Europe (Accipiter nisus) mâle

Épervier d'Europe (Accipiter nisus) mâle en migration au-dessus de Nabben, péninsule de Falsterbo (Suède), le 29/09/2009.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Ce sont surtout les rapaces qui ont rendu célèbre Falsterbo, des centaines de milliers d'entre eux survolant chaque automne la péninsule. A la fin du mois d'août, plusieurs centaines de Bondrées apivores (Pernis apivorus) passent chaque jour (près de 7 000 chaque automne). Au cours du mois de septembre et en octobre, des milliers de Buses variables (Buteo buteo) et d'Éperviers d'Europe (Accipiter nisus) (l'espèce la plus nombreuse) passent. Les Milans noir (Milvus migrans) et royal (M. migrans) (augmentation régulière des effectifs depuis 30 ans), les Busards des roseaux (Circus aeruginosus), Saint-Martin (C. cyaneus), cendré (C. pygargus) et pâle (C. pallidus) (rare), la Buse pattue (Buteo lagopus), l'Aigle pomarin (Aquila pomarina), le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), les Faucons crécerelle (Falco tinnunculus), émerillon (F. columbarius), hobereau (F. subbuteo) et pèlerin (F. peregrinus) sont réguliers. En novembre, l'Autour des palombes (Accipiter gentilis) fait partie des derniers migrateurs.
Quand les passereaux volent à faible hauteur, il n'est pas rare de voir l'Épervier d'Europe et parfois le Faucon émerillon les pourchasser, par exemple au-dessus des pelouses du golf de Falsterbo !
Des raretés sont toujours possibles : un Vautour fauve (Gyps fulvus) a été vu le 21 juillet 2013, l'Aigle criard (Aquila clanga) est pratiquement annuel depuis le début des années 2000, l'Aigle des steppes (Aquila nipalensis) a été vu chaque année entre 2003 et 2009, un Aigle impérial (Aquila heliaca) a été noté à la mi-octobre 2007, et le Faucon d'Éléonore (Falco eleonorae) a été observé en septembre 2002 et septembre 2006. Au total, 31 espèces de rapaces ont déjà été observées à Falsterbo.

Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis)

Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis) en migration au-dessus de Nabben, péninsule de Falsterbo (Suède), le 30/09/2009.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Le pic du passage automnal à Falsterbo est atteint au début du mois d'octobre, quand plusieurs centaines de milliers d'oiseaux peuvent être vus en une seule journée ! Il n'est pas rare de compter quotidiennement près de 300 000 Pinsons des arbres (Fringilla coelebs) et du Nord (Fringilla montifringilla). Les espèces volent à des hauteurs différentes : les Pigeons colombin (Columba oenas) et ramier (C. palumbus) très haut, les Étourneaux sansonnets et les fringilles à mi-hauteur, et les mésanges à quelques mètres du sol. Des milliers de mésanges, principalement bleues (Cyanistes caeruleus), sont comptées chaque automne : en 2012, qui fut une année record, plus de 250 000 Mésanges bleues ont été comptées durant la dernière semaine de septembre et la première semaine d'octobre, dont 87 500 en une seule journée !
Ajoutons que le 12 octobre 1990, pas moins de 120 000 pigeons ont été comptés depuis Nabben.
Certains automnes, on assiste à des irruptions de certaines espèces, comme le Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) : ce fut le cas en 1995, quand 457 oiseaux ont été comptés en une seule journée d'octobre. En 1994, il y a eu un fort mouvement de Geais des chênes (Garrulus glandarius), avec 5 000 notés en une journée et 18 800 au début du mois d'octobre depuis Nabben (lire Comment expliquer les invasions de Jaseurs boréaux (et d'autres espèces nordiques) ?).

Des raretés chaque année

Robin à flancs roux (Tarsiger cyanurus) capturé

Robin à flancs roux (Tarsiger cyanurus) capturé, phare (fyr) de Falsterbo (Suède), le 22/09/2008.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Des raretés sont vues chaque automne sur la péninsule de Falsterbo : parmi les données récentes, citons plusieurs Robins à flancs roux (Tarsiger cyanurus), un Bruant auréole (Emberiza aureola) dans la réserve naturelle de Flommen le 28 août 2015, un Élanion blanc (Elanus caeruleus) au-dessus de Nabben le 12 septembre 2016, un Tarier de Sibérie (Saxicola maurus) (lire Identifier les Tariers pâtre, de Sibérie, de la Caspienne et de Stejneger) dans la réserve naturelle de Flommen le 20 septembre 2016, un Accenteur montanelle (Prunella montanella) à Skanör le 12 octobre 2016 (lire "Afflux" d'Accenteurs montanelles en Europe du Nord en octobre 2016) ou un Traquet pie (Oenanthe pleschanka) le 24 octobre 2016 près du port de Skanör.

Informations pratiques

Il est facile d'atteindre Falsterbo depuis le Danemark grâce au pont de l'Øresund qui relie Copenhague au Danemark et Malmö en Suède. Falsterbo est située à 32 km au sud de Malmö. Des vols relient par ailleurs Paris et Malmö. Le bus 100, qui passe toutes les 30 minutes tous les jours, relie Malmö à Falsterbo. Vous pouvez aussi louer une voiture à Malmö. Il y a des hôtels à Falsterbo et à Skanör, et le camping de Ljungens est sympathique.

Les bons points d'observation de la péninsule de Falsterbo

Carte de la péninsule de Falsterbo (Suède) et bons points d'observation

Carte de la péninsule de Falsterbo (Suède), bons points d'observation et circuit pédestre conseillé (en rouge) (cliquez sur la carte pour l'agrandir).
Carte : Ornithomedia.com

Nabben

Nabben est l'un des sites ornithologiques les plus visités de Suède car il est intéressant toute l'année, mais surtout en automne. Il est situé à la pointe sud de la péninsule de Falsterbo. Pour y arriver depuis le centre de Falsterbo, il faut suivre la direction du phare (fyr) ou du golf (golfklub) de Falsterbo et continuer le long de la Fyrvägen jusqu'à son extrémité (parking). En automne, il est parfois difficile de trouver une place pour se garer et une alternative possible est de se garer près du golf de Flommen (voir notre carte), puis de marcher vers le sud jusqu'à Nabben (environ 2 km).
Si le passage est important et que les conditions sont propices (vents modérés de sud-ouest ou d'ouest et bonne visibilité), vous pouvez rester à Nabben pour toute la journée. Dès la fin du mois de juin, la migration débute par le passage des goélands et des étourneaux qui prennent la direction du Sud-ouest et en juillet, de nombreux limicoles et sternes commencent à passer.
Dans les buissons se reposent de nombreux passereaux migrateurs. Lors de conditions météorologiques particulières, certains jours de migration peuvent être spectaculaires à la fin de l'été.

Presqu’île de Måkläppen

Cette ancienne île est reliée au continent depuis 1990 par un cordon sablonneux. C'est la plus ancienne réserve naturelle de Suède (créée en 1899). Avant les années 1970, des sternes et des Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) s'y reproduisaient en nombre, avant d'être progressivement remplacées par des Goélands argentés (Larus argentatus) (jusqu'à 3 000 couples) et des Eiders à duvet (Somateria mollissima) (jusqu’à 400 couples). Mais lorsque l'isolement de Måkläppen a cessé, les dérangements et les Renards roux (Vulpes vulpes) ont entraîné une chute des effectifs d'oiseaux nicheurs. Toutefois, durant les passages et en hiver, de nombreux oiseaux aquatiques stationnent le long des rives de Måkläppen. Mais Måkläppen est aussi connu comme étant le seul site de la côte sud de la Suède pour observer facilement les Phoques gris et veau-marin, qui s'y reproduisent. Il est possible de visiter ce site entre le 1er novembre et le 31 janvier.

Phare (fyr) de Faslterbo

Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) en migration

Cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes) en migration, phare (fyr) de Falsterbo (Suède), le 03/10/2005.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

C'est un site alternatif à Nabben, en particulier lors des jours très venteux. Pour y accéder depuis Falsterbo, il faut suivre la direction du phare (fyr) et prendre la route de Fyrvägen jusqu'à son extrémité (parking). Depuis le phare, on peut à la fois suivre la migration des oiseaux marins et le passage des passereaux qui volent souvent assez bas. En outre, le site étant plus abrité que Nabben, on peut mieux entendre les cris des oiseaux. C'est aussi un meilleur endroit pour assister aux irruptions d'oiseaux de la taïga (pics, mésanges, Geais des chênes, Cassenoix mouchetés…). Certains migrateurs, notamment nocturnes (pouillots, grives, roitelets, troglodytes...), peuvent stationner dans le jardin du phare, mais il faut observer depuis l'extérieur car c'est une propriété privée. Des filets de baguage sont d'ailleurs installés dans ce dernier.
La partie Est du phare n'est pas recommandée car l'on risque d'être heurté par les balles du golf voisin (c’est très rare toutefois !).

Colline de Kolabacken

La petite colline de Kolabacken est le vestige d'un phare du Moyen-Âge. Elle est située à côté du parking du phare, à un kilomètre de Nabben. C'est un bon site pour suivre la migration des rapaces lorsque les vents soufflent de l'Ouest ou du Sud-ouest. Quand le vent est trop fort, les rapaces ne volent pas, et s'il souffle depuis le Nord-ouest, il est préférable de se poster près du canal de Falsterbo (voir plus bas). Les pigeons et les passereaux passent aussi en nombre, et l'on peut assister à des irruptions d'oiseaux (pics, jaseurs, mésanges, geais..) venus des forêts de Scandinavie. Des passereaux peuvent stationner dans les buissons et les taillis. Il est aussi recommandé de se promener le long du golf jusqu'à l'hôtel de Falsterbohus.

Sud de la réserve naturelle de Flommen

Vue de la réserve naturelle de Flommen

Vue de la réserve naturelle de Flommen, péninsule de Falsterbo (Suède), le 12/10/2009.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

La réserve naturelle de Flommen couvre 560 hectares et protège un ensemble de dunes, de lagunes, de marais, de prairies (incluant celles du golf de Flommen) et de zones buissonneuses. Les chiens doivent être tenus en laisse du 1er mars au 31 octobre. La Panure à moustaches (Panurus biarmicus) s'y reproduit occasionnellement, et la Marouette ponctuée (Porzana porzana) régulièrement. Le rare Crapaud vert (Bufo viridis) peut être entendu au printemps.
Lors de la migration d'automne, les pipits et bergeronnettes se nourrissent dans les prairies du sud de la réserve. Parmi les espèces communes, les Pipits rousseline (Anthus campestris) et à gorge rousse (Anthus cervinus), et parfois la Bergeronnette citrine (Motacilla citreola), ont déjà été vus.
Lorsque les vents soufflent du sud, la partie méridionale de la réserve naturelle de Flommen est plus intéressante que le site de Nabben pour suivre la migration des rapaces.

Parc de Falsterbo

Le parc de Falsterbo présente une collection de près de 70 espèces d'arbres et d'arbustes. Au printemps, c'est un bon site pour observer des oiseaux forestiers nicheurs intéressants, comme le Gobemouche nain (Ficedula parva) et le Pouillot verdâtre (Phylloscopus trochiloides). Ces deux dernières espèces sont particulièrement à chercher dans les hêtres au sud de la station ornithologique ("bird observatory"). En automne, le Faucon hobereau chasse dans les clairières..

Environs du port de Skanör

Vue de Suslan

Vue de Suslan, le débouché dans la mer de la lagune d'Ålasjön, péninsule de Falsterbo (Suède), le 16/05/2008.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Depuis Skanör, on peut rejoindre la mer en suivant la route de Hamnvägen. Cette route traverse un ensemble de prairies humides et de lagunes (comme celle d'Ålasjön qui est reliée à la mer au niveau de Suslan). Au nord, les étangs sont reliés à la baie de Bakdjupet. La pinède de Hovbacken s'étend au nord du port de Skanör.

Beaucoup de limicoles nichent dans ce secteur, dont une colonie d'Avocettes élégantes (Avosetta recurvirosa) qui est installée sur l'îlot de Landgrens. Le Pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla), qui niche depuis peu sur la péninsule de Falsterbo, peut être vu en chasse le long de la côte. De nombreux échassiers se nourrissent et se reposent toute l’année dans les marais et les lagunes. En mer, quand soufflent les vents d'Ouest, on peut assister au passage de Fous de Bassan (Sula bassana), de Fulmars boréaux (Fulmarus glacialis) et de Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla).
De nombreux passereaux stationnent dans la pinède de Hovbackenn, et des traquets et des pies-grièches font une halte dans les buissons en lisière de celle-ci. En hiver, de nombreux canards se rassemblent sur les lagunes, et dans le port, des grèbes (cinq espèces) et le Bécasseau violet (Calidris maritima) (sur les rochers des digues) sont réguliers.

Skanörs revlar et Bakdjupet

Le Skanörs revlar est une avancée sablonneuse de plusieurs kilomètres de long située au nord du port de Skanör et qui borde à l'ouest la baie de Bakdjupet. Il fait partie de la réserve naturelle de Flommen. On peut le visiter à pied (accès interdit du 1er avril au 15 juillet), et ce site est particulièrement attractif lors des migrations, quand de nombreux canards, limicoles et laridés se rassemblent le long des rivages sablonneux et vaseux. Parmi les limicoles communs, il faut rechercher des espèces orientales comme le Bécasseau falcinelle (Limicola falcinellus). Le pont de Borgmästarstigen, entre Hovbacken et la ville de Skanör, est un bon site d'observation. Le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus) a hélas disparu en tant que nicheur.

Knösen et Knävången

Knösen est situé à l'extrémité de la pointe de Knävången, et c'est le point le plus nordique de la péninsule de Falsterbo. Ce secteur assez vaste est composé de prairies, de cultures et de bois, sillonné par des chemins et de petites routes. Plusieurs milliers de canards de surface passent au large de Knösen au printemps et en automne. Des limicoles se nourrissent sur les vasières. Des oies, principalement des Oies cendrées (Anser anser) et des Bernaches nonnettes (Branta leucopsis), se rassemblent dans les prairies de Knävånge à la fin de l'automne. Les Busard Saint-Martin et des roseaux, le Faucon crécerelle, les Buses variable et pattue, le Hibou des marais (Asio flammeus) et le Faucon pèlerin chassent dans les champs. Au début du mois de mai, Knösen est un très bon site pour voir le Merle à plastron (Turdus torquatus) et le Bruant ortolan (Emberiza hortulana) de passage. 

Les pinèdes accueillent des passereaux migrateurs au printemps et en automne, et ce passage est encore accentué quand soufflent les vents du Nord.

Storevång et l'ancienne décharge de Skanör

Eiders à duvet (Somateria mollissima)

Eiders à duvet (Somateria mollissima), péninsule de Falsterbo (Suède), le 05/10/2009.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Le Storevång est un secteur de prairies s'étendant à l'est de Skanör. Les rapaces le survolent en nombre en automne, quand soufflent les vents du Sud. L'ancienne décharge de Skanör, située sur les bords de la baie de Höllviken, est un bon site d'observation au printemps pour assister au rassemblement de centaines d'Eiders à duvet, qui stationnent ici avant de survoler le canal de Falsterbo, et parmi lesquels il faut rechercher un éventuel Eider à tête grise (Somateria spectabilis). De nombreux cygnes et canards se reposent aussi dans la baie. Il est conseillé en automne de parcourir les zones de buissons sur les rives de la baie pour chercher des passereaux migrateurs.
En hiver, des bandes de Chardonnerets élégants (Carduelis carduelis), de Linottes à bec jaune (Linaria flavirostris), de Serins cinis (Serinus serinus) et de Sizerins cabaret (Acanthis flammea cabaret) et flammé (Acanthis flammea) (lire Distinguer les Sizerins cabaret et flammé) se nourrissent de graines le long de la côte.

Parc de Skanör

Comme le parc de Falsterbo, cet espace boisé mérite une visite au printemps pour observer son avifaune nicheuse.

Skanörs Ljung

Le Skanörs Ljung ou Ljungen est peut-être le meilleur site de la péninsule de Falsterbo pour observer le passage des rapaces en automne : la lande favorise en effet la formation d'ascendances thermiques en fin de matinée. Le sud-ouest du Skanörs Ljung est le meilleur site d'observation, particulièrement quand soufflent les vents de Sud-ouest.

Le Hibou des marais niche parfois dans la lande, et des groupes de Courlis corlieux (Numenius phaeopus) y stationnent en été. En hiver, la Bécasse des bois (Scolopax rusticola) est parfois visible, par exemple au nord du rond-point. La lande est pâturée par des vaches écossaises pour limiter le développement des hêtres.

Ängsnäset

Vue de la lagune d'Ängsnäset

Vue de la lagune d'Ängsnäset, péninsule de Falsterbo (Suède), le 13/08/2005.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Ängsnäset est la partie la plus méridionale du Skanörs Ljung : ce secteur est composé d'une grande lagune côtière de prairies pâturées. On peut le parcourir en suivant le chemin côtier qui traverse. L'accès est interdit du 1er avril au 15 juillet, mais cela n'a pas empêché la disparition du Gravelot à collier interrompu en tant que nicheur. Les ornithologues connaissent surtout ce site car une Glaréole orientale (Glareola maldivarum) y avait été observée au début des années 2000. À la fin de l'été, le Pipit rousseline fréquente les pâtures sèches, et en hiver, la Bécassine sourde (Lymnocryptes minimus) peut être cherchée dans les zones inondées. Lors des migrations, c'est un bon site pour observer des groupes d'oies, de limicoles (sur le lido de sable qui isole la lagune de la mer), de canards et de laridés, et on peut aussi assister au passage des rapaces lorsque soufflent les vents de Nord-ouest.

Stenudden

Stenudden est un bon site d'observation des rapaces et des passereaux lorsque soufflent les vents de Nord et de Nord-ouest : ces oiseaux, quand ils sont poussés vers la mer, doivent lutter pour revenir vers la côte, un spectacle impressionnant.

Canal de Falsterbo

Aigle pomarin (Aquila pomarina)

Aigle pomarin (Aquila pomarina) en migration, péninsule de Falsterbo (Suède), le 01/10/2006.
Photographie : P-G Bentz / Sturnus

Ce canal sépare la péninsule de Falsterbo et le reste de la Suède. En hiver, de grands groupes de canards plongeurs s'y rassemblent car même lors de grands froids, il reste toujours des secteurs non gelés. Le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis) pêche régulièrement entre les piliers en béton. En automne, des groupes d'Eiders à duvet survolent le secteur, et c'est aussi un bon site pour suivre le passage des rapaces (ils passent plus bas ici qu’au-dessus du Ljungen), en particulier depuis la route qui longe le canal à l'ouest. Lorsque soufflent les vents de Nord-est, il faut se placer à l'extrémité sud du canal, et au nord de celui-ci quand les vents soufflent du Sud-est.

Îlot de Black

L'îlot sablonneux et rocheux de Black est situé au nord du canal de Falsterbo. Suivant le niveau de la mer, le nombre d'oiseaux qui y stationnent est variable. À la fin de l'automne, de grands groupes de Canards souchets (Anas clypeata) et de Chevaliers gambettes (Tringa totanus) de la sous-espèce islandaise robusta s'y rassemblent.

D'autres bons sites d'observation

D'autres lieux intéressants pour l'observation des oiseaux sont situés non loin de Falsterbo, comme la baie de Foteviken et ses vasières ou les lacs de Krankesjön, de Hackebergar, de Bôrringesjön : ces plans d'eau sont surtout intéressants au printemps, mais les Grues cendrées (Grus grus) et des oies de différentes espèces font une halte en automne sur les rives du Krankesjön.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Produits recommandés

Sources

  • Tim Harris (2013). Falsterbo. RSPB Migration Hotspots: The World's Best Bird Migration Sites. Pages : 60-69.
  • Station ornithologique de Falsterbo (Falsterbo Fågelstation) : www.falsterbofagelstation.se

Vos commentaires sur :
"Falsterbo (Suède), l'un des meilleurs sites européens pour observer les oiseaux en automne"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest