Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Observer en France > Le Val Suzon (Côte-d'Or), une avifaune variée dans un paysage pittoresque

Observer en France

Retour à la liste des articles de Observer en France

Le Val Suzon (Côte-d'Or), une avifaune variée dans un paysage pittoresque

Le printemps est la bonne période pour visiter cette réserve où nichent entre autres le Faucon pèlerin, l'Autour des palombes et le Pic cendré.

| En cours de soumission au comité de lecture

Partager
Translate

Le Val Suzon (Côte-d'Or), une avifaune variée dans un paysage pittoresque

Falaises calcaires et forêt dans la réserve naturelle régionale du Val Suzon (Côte-d'Or).
Source : blog Fénay-Loisirs-Culture

Situé à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon (Côte-d'Or), le Val Suzon est une petite vallée boisée encaissée dominée par de hautes falaises calcaires. Zone de contact entre le Châtillonnais, du type montagnard, et la côte Dijonnaise, sous influence méditerranéenne, sa flore est riche. Le relief accidenté, formé de plateaux et de versants aux orientations variables, et la mosaïque des habitats (pelouses sèches, éboulis, marais tufeux, prairies, cultures, ripisylve, chênaie-charmaie et hêtraie), contribuent aussi à cette diversité. La faune est très intéressante, avec entre autres la présence de 18 espèces de chauves-souris et du Chat sauvage, mais surtout de plusieurs oiseaux nicheurs remarquables incluant le Faucon pèlerin, l'Autour des palombes, le Circaète Jean-le-Blanc, les Pics mar, noir et cendré, les Pouillots siffleur et de Bonelli, le Cincle plongeur et l'Engoulevent d'Europe. Ce patrimoine est protégé depuis 2011 par une réserve naturelle régionale qui s’étend sur près de 5 000 hectares.
Dans cet article, nous vous présentons ce site peu connu et nous vous proposons un circuit pour découvrir son avifaune.

Abstract

Situated about twenty kilometers north-west of Dijon (French department of Côte-d'Or), the Val Suzon is a small wooded and enclosed valley dominated by high limestone cliffs. As a zone of contact with the mountain and mediterranean influences, its flora is rich. The rugged terrain, composed of plateaus and slopes with varying orientations, and the mosaic of habitats (dry lawns, screes, tufted marshes, meadows, crops, woods of oaks and beeches, riverine forest) also contribute to this diversity. The wildlife is very interesting, including 18 species of bats, the Wild Cat and several remarkable breeding birds including the Peregrine Falcon, the Goshawk, the Short-toed Eagle, the Middle Spotted Woodpecker, the Black Woodpecker, the Grey-headed Woodpecker, the Wood and Bonelli's Warblers, the Dipper and the European Nighthjar. This rich area is protected since 2011 by a regional nature reserve that covers nearly 5,000 hectares.
In this article, we present this little known site and we propose you a circuit to birdwatch.

La réserve naturelle régionale du Val Suzon, un patrimoine remarquable

Situation du Val Suzon (Côte-d'Or)

Situation du Val Suzon (Côte-d'Or).
Carte : Ornithomedia.com

La rivière Suzon a creusé sa vallée dans un plateau calcaire, se faufilant parfois dans  de véritables  gorges. Les versants boisés sont dominés  par de hautes falaises, de petites buttes et des pics isolés. Les roches calcaires sont parcourues par un ensemble de galeries souterraines dont les gouffres et les grottes sont les témoins apparents.
Le patrimoine historique est remarquable : fortifications du Néolithique (camps fortifiés de Roche-Château d’Étaules et de la Fontaine-au-Chat), ruines du village gallo-romain de Goa, temple gallo-romain de Lingon, abbaye de Saint-Seine, haut-fourneau du Val Suzon construit au 19ème siècle...
Le Val Suzon est l'un des sites floristiques les plus riches de Bourgogne, avec 11 espèces botaniques bénéficiant d’un statut de protection régionale, une espèce protégée au niveau national et quelques espèces en limite d’aire de répartition. Plus de 80 % de la diversité floristique des forêts calcaires du Nord-est de la France est représentée. Cette richesse s'explique par le relief varié, la rencontre de plusieurs influences climatiques (montagnarde, méditerranéenne) et la mosaïque des habitats :

  • des forêts, qui occupent une grande partie du Val Suzon, et où dominent les hêtres, les Chênes pubescents et pédonculés, les charmes et les tilleuls;
  • une  ripisylve bien conservée le long de la rivière Suzon;
  • des pelouses sèches sur le plateau et en haut des pentes qui accueillent de nombreuses plantes à affinité méditerranéenne et montagnarde, dont plusieurs orchidées;
  • La rivière Suzon

    Méandre de la rivière Suzon (Côte-d'or) : le Pic cendré (Picus canus) niche dans sa ripisylve.
    Source : François de Dijon / Wikimedia
    des éboulis, des falaises et des pentes rocailleuses, exposés au soleil ou à l'ombre, qui constituent un refuge pour des plantes spécifiques et rares en Bourgogne comme l'Anthyllide des montagnes (Anthyllis montana), la Lunetière lisse (Biscutella laevigata) ou la Fraxinelle (Dictamnus albus);
  • des prairies pâturées dans la vallée du Suzon;
  • des petits marais tufeux près des sources et des suintements carbonatés, qui accueillent une végétation adaptée à l’excès d’eau en milieu alcalin.

Le Val Suzon est protégé par une forêt domaniale. Une réserve naturelle régionale de près de 5 000 hectares a été créée en 2011. La haute vallée du Suzon a été désignée comme site d'importance communautaire dans le cadre du réseau Natura 2000 sur une surface de 2 790 hectares. 

Accès

Depuis Dijon, rejoindre au nord Messigny-et-Vantoux, puis suivre la D7 vers le village de Val-Suzon. Vous pouvez laisser votre véhicule au niveau de l'aire de stationnement de Sainte-Foy et suivre le GR 2 qui longe la côte au Cimetière (numéro 2 sur notre carte) jusqu'au niveau des Argillets (1 sur notre carte). Suivre ensuite le GR7 le long de la combe de Joussy (3 sur notre carte). Il est aussi intéressant de suivre le sentier qui passe par la combe Charbonnière (4 sur notre carte), la combe de Charrière (5) et la combe de Saint-Fol (6).

Propositions de promenades dans la réserve naturelle régionale du Val Sauzon (Côte-d'Or)

En rouge, propositions de promenades dans la réserve naturelle régionale du val Suzon (Côte-d'Or). Secteurs intéressants : (1) Les Argillets, (2) la côte au Cimetière, (3) la combe de Joussy, (4) la combe Charbonnière, (5) la combe Charrière et (6) la combe de Saint-Fol.
Carte : Ornithomedia.com

Rejoindre ensuite l'aire de stationnement de la fontaine de Jouvence et suivre le sentier qui rejoint la maison forestière du Roy Jeannot (voir notre carte) et le village d'Étaules.

Les oiseaux

Grâce à ses habitats variés, le Val Suzon accueille des oiseaux nicheurs remarquables typiques des milieux forestiers et rupestres, et le printemps est certainement la meilleure période pour le visiter. La richesse en rapaces est remarquable : l'Autour des palombes (Accipiter gentilis) se reproduit dans la hêtraie-chênaie, et plusieurs aires sont connues. On a de bonnes chances de l'observer à la fin de l'hiver et au début du printemps lors de la parade nuptiale, mais il ne faudra pas le confondre avec l'Épervier d'Europe (Accipiter nisus), bien présent (lire Différencier l'Épervier d'Europe de l'Autour des palombes).
En 2012, un suivi de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de Côte-d'Or a permis de conclure à la présence probable de deux à trois couples de Bondrées apivores (Pernis apivorus) : cette espèce peut être cherchée du côté des Argillets (voir notre carte) et du village d’Étaules. Selon certaines sources, l'Aigle botté (Aquila pennata) se reproduirait dans le Val Suzon, mais les informations disponibles sont rares. Plus de dix couples de Buses variables (Buteo buteo) ont été recensés. Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) niche dans les falaises du Val Suzon, et on peut par exemple l'observer en suivant le sentier GR2  qui part de Sainte-Foy (voir notre carte).
Le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) niche sur le site, l'association boisements et pelouses calcaires étant favorable à l'espèce : le nombre de couples diffère selon les sources, variant d'un à quatre. En 2012, deux observations ont par exemple été faites dans la combe de Saint-Fol.

Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus)

Le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) niche dans la réserve naturelle régionale du val Suzon (Côte-d'Or).
Photographie (prise dans les Hautes-Alpes) : Thomas Cugnod

Le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) est non nicheur, mais il fréquente tout de même certaines combes : son chant avait été entendu en 2009 dans la combe au Majister, non loin du village de Messigny-et-Vantoux, et il a été réentendu en 2014 depuis la maison forestière du Roy Jeannot (voir notre carte).
Le chant de la Chouette de Tengmalm (Aeogolius funereus) a été entendu en 1980 dans la combe de la Pépine, mais l'espèce ne niche pas dans le secteur a priori : les cavités creusées dans les troncs de hêtres par le Pic noir et la présence de l'espèce ailleurs en Bourgogne seraient favorables à une éventuelle installation future.
Le Pic cendré (Picus canus) se reproduit dans le Val Suzon : on peut l'entendre dans la ripisylve qui borde la rivière Suzon, mais aussi dans les combes Charbonnière et Charrière (voir notre carte). Les combes de Chênaux, de Saussy et au Prêtre semblent aussi favorables. Les Pics épeiche (Dendrocopos major), mar (D. medius) et épeichette (D. minor) sont sédentaires, tout comme le Pic noir (Dryocopus martus), assez commun. Autre espèce cavernicole, le Pigeon colombin (Columba oenas) est répandu dans plusieurs combes, notamment dans la forêt à l'ouest de la fontaine de Jouvence.
La nidification de la Bécasse des bois (Scolopax rusticola) a été prouvée il y a quelques années près de Sainte-Foy.
Un inventaire mené conjointement par la Ligue de la Protection des Oiseaux de Côte-d'Or et l'Office National des Forêts en 2015 a permis de détecter la présence de 15 Engoulevents d’Europe (Caprimulgus europaeus) chanteurs sur les pelouses sèches du plateau.

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli)

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli).
Photographie (prise dans la Drôme) : Nathalie Santa Maria / Birdwatching and Photography.

Le Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) est bien présent sur les zones arborées claires en haut des combes, tandis que le Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) préfère les hêtraies dans plusieurs combes (de Ragot, Saint-Fol...). L’Alouette lulu (Lullula aborea) fréquente les secteurs ouverts et secs (coteaux calcaires, hauts de pente, plateaux rocheux,...).
Le Bruant jaune (Emberiza citrinella) niche dans les lisières forestières, les coupes récentes ou des zones de friches, par exemple près de Sainte-Foy. Les Mésanges noire (Periparus ater) et huppée (Lophophanes cristatus) fréquentent les peuplements de résineux, par exemple dans la combe de Saint-Fol, la côte au Cimetière, ou près de la fontaine de Jouvence. Le Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) est bien présent dans la vallée, notamment près de la fontaine de Jouvence.
Un suivi organisé par le Groupe Naturaliste Universitaire de Bourgogne entre 2008 et 2010 a permis de détecter un couple de Cincles plongeurs (Cinclus cinlus) le long de la rivière Suzon, entre Sainte-Foy et la confluence avec le ru Blanc. La section en aval de Sainte-Foy, bien que moins favorable du fait de la variation du niveau d’eau en période estivale, semble aussi accueillir au moins un couple au niveau du bâtiment de la Société Protectrice des Animaux (SPA).
La Cigogne noire (Ciconia nigra) a déjà été vue lors de son passage postnuptial à la fin de l'été et au début de l'automne, en vol ou pêchant dans la rivière Suzon.
Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) est un hivernant rare mais régulier sur les falaises. 

D'autres animaux

Hêtraie dans la réserve naturelle régionale du Val Suzon

Hêtraie dans la réserve naturelle régionale du Val Suzon (Côte-d'Or).
Source : François de Dijon / Wikimedia

Le Val Suzon accueille une belle diversité de papillons, dont plusieurs peu communs comme le Damier du frêne (Euphydryas maturna) lié aux bois de feuillus clairs et frais ou le Damier de la Succise (Euphydryas aurinia), butinant principalement les fleurs des scabieuses sur les pelouses sèches.
Les éboulis et les falaises sont le domaine du Lézard vert (Lacerta bilineata), et les marais tufeux constituent un lieu de reproduction pour un grand nombre d’amphibiens et de libellules.
La rivière Suzon, rapide et bien oxygénée, héberge le Chabot commun (Cottus gobio), un poisson d’intérêt européen vivant tapi dans le fond pierreux.
Le Val Suzon est connu des spécialistes pour sa richesse en chauves-souris, avec au moins 18 espèces recensées sur les 34 connues en France ! Six d'entre elles sont reconnues d’intérêt communautaire, comme le Vespertilion de Bechstein (Myotis bechsteinii), le Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), le Petit Rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) et la Barbastelle d’Europe (Barbastella barbastellus).
Plus de dix Chats sauvages (Felis silvestris) vivent dans la vallée du Suzon, et la forêt accueille bien sûr le Cerf élaphe (Cervus elaphus), le Chevreuil (Capreolus capreolus) et le Sanglier d'Europe (Sus scrofa).

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Le Val Suzon (Côte-d'Or), une avifaune variée dans un paysage pittoresque "

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest