Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Observer en France > Observer les oiseaux près d'Hondschoote (Nord) : prairies, wateringues et mares

Observer en France

Retour à la liste des articles de Observer en France

Observer les oiseaux près d'Hondschoote (Nord) : prairies, wateringues et mares

Une visite en juin vous permettra d'observer les nicheurs remarquables de ce site, comme l'Échasse blanche, l'Avocette élégante, l'Huîtrier pie ou la Gorgebleue à miroir.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Observer les oiseaux près d'Hondschoote (Nord) : prairies, wateringues et mares

Barges à queue noire (Limosa limosa) et Foulques macroules (Fulica atra) sur une mare près d'Hondschoote (Nord) en juin 2019.
Photographie : Ghislain Bottein

La Flandre française est formée d'une partie du département du Nord et de quatre communes du Pas-de-Calais. La plaine côtière, bordée par la mer du Nord, est basse et autrefois marécageuse : elle était en partie occupée par une grande lagune qui a été progressivement drainée au cours du XVIIe siècle avec un réseau dense de fossés (les wateringues ou watergangs), puis remplacée par un polder appelé Les Moëres. Jusque dans les années 1970, celui-ci était entièrement composé de prairies, qui ont été peu à peu été transformées en cultures.
La ville d'Hondschoote, dans le département du Nord, est située au sud du polder des Moëres : du fait de l'absence d'un système de pompage efficace, les prairies de ce secteur n'ont pas toutes été transformées en champs et plusieurs parcelles ont été acquises par les chasseurs pour y creuser des mares, qui constituent désormais une zone intéressante pour le stationnement printanier des migrateurs et la nidification des oiseaux aquatiques comme l'Échasse blanche, l'Avocette élégante, l'Huîtrier pie, le Busard des roseaux ou la Gorgebleue à miroir blanc. Nous remercions Ghislein Bottein pour nous avoir aidés à illustrer cet article.

Abstract

The French Flanders consists of the northern half of the Nord department and four municipalities of the Pas-de-Calais departement. The coastal plain, bordered by the North Sea, is low and formerly marshy. It was partly occupied by a large lagoon that was gradually drained during the seventeenth century via a dense network of ditches and replaced by a polder called Les Moëres. Until the 1970s, this area was entirely covered with meadows, which were gradually transformed into fields.
The city of Hondschoote, in the Nord department, is located on the southern edge of the Les Moëres polder: due to the absence of an efficient pumping system, the meadows have not all were transformed into fields and several plots were purchased by hunters for the purpose of digging ponds, which are now attractive area for spring migrants and breeding aquatic birdsincluding the Black-winged Stilt, the Pied Avocet, the Eurasian Oystercatcher, the Marsh Harrier and the Bluethroat. We thank Ghislein Bottein for helping us illustrate this article.

Une mosaïque de mares, de canaux et de prairies

Situation d'Hondschoote (Nord)

Situation d'Hondschoote (Nord).
Carte : Ornithomedia.com

Deux paysages différents entourent Hondschoote : au sud de la ville s'étend le "Houtland" (ou "pays du bois") composé de bois, de haies d'aubépines (moins nombreuses qu'avant le remembrement) et de fermes d'élevage, tandis que la zone des Petites Moëres, une mosaïque de 3 km² de mares de chasse et piscicoles, de "flaques" temporaires, de haies de Saules tétards (Salix sp), de petits bois, de prairies, de parcelles cultivées de taille modeste, de petites roselières et de nombreux fossés, s'étend au nord de la ville et dans les communes voisines de Warhem et de Killem.
Dans une région où domine l'agriculture intensive, ce secteur, parfois encore inondé en avril, est important pour la faune et la flore des milieux humides.
Aux côtés de l'Iris des marais (Iris pseudacorus), aux belles fleurs jaunes, plusieurs espèces végétales intéressantes sont présentes, comme la Renoncule de Baudot (Ranunculus baudotii), la Pesse d'eau (Hippuris vulgaris), en voie de disparition dans la plaine maritime flamande, ou le Butome en ombelle (Butellus umbellatus).
Le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), un batracien en limite de son aire de répartition, se reproduit sur ce site, le seul de Flandre Maritime.
Les mares de chasse ont été creusées à partir des années 1960 et sont progressivement devenues des haltes pour l'avifaune lors des périodes de migration prénuptiale et de nidification, mais l'activité cynégétique les rendent beaucoup moins intéressantes en automne et en hiver.

Mare près d'Hondschoote (Nord)

Mare près d'Hondschoote (Nord) en juin 2019 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Ghislain Bottein


Wateringue près d'Hondschoote (Nord) en juin 2019 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Ghislain Bottein


Accès  

Carte d'accès à la zone de mares de Hondschoote (Nord)

Carte d'accès à la zone des Petites Moëres d'Hondschoote (Nord) et circuit de découverte possible en rouge : (A) longer le chemin le long de la Killem Becque, (B) marcher sur la D3 le long du canal de la Basse Colme, (C) longer la Becque d'Hondschoote et (D) chemin des Anguilles.
Carte : Ornithomedia.com 

Depuis Dunkerque au nord, rejoindre Bergues puis Hondschoote. Depuis le centre-ville, prendre la D 110 en direction de Bergues et se garer au niveau du hameau du Tilleul. Suivre ensuite le chemin qui longe la Killem Becque, les prairies et les mares de chasse, jusqu’à la station de pompage du canal de la Basse Colme. Marcher le long de la D3 jusqu'au pont de la Croix, puis le long de la Becque d'Hondschoote jusqu'au centre-ville, puis suivre le chemin des Anguilles vers la D 100 et le hameau du Tilleul.

Les oiseaux durant la migration prénuptiale

Les prairies, les mares de chasse, les "flaques" temporaires et les fossés des Petites Moëres sont intéressants entre février à mai car elles servent alors de haltes à des migrateurs variés, principalement les canards et les limicoles.
Les Canards colvert (Anas platyrhynchos), pilet (Anas acuta), siffleur (Anas penelope) et souchet (Anas clypeata), les Fuligules milouin (Aythya ferina) et morillon (Aythya fuligula), les Sarcelles d'été (Anas querquedula) et d'hiver (Anas crecca), l'Oie cendrée (Anser anser), le Cygne tuberculé (Cygnus olor) et le Tadorne de Belon (Tadorna tadorna) sont régulièrement observés lors du passage prénuptial.
Les limicoles stationnent avec des effectifs souvent réduits, mais plusieurs espèces peuvent être vues ensemble : parmi les plus fréquemment notées, citons le Pluvier doré (Pluvialis apricaria), le Vanneau huppé (Vanellus vanellus), les Barges à queue noire (Limosa limosa) et rousse (Limosa lapponica), le Combattant varié (Philomachus pugnax), la Bécassine des marais (Gallinago gallinago), ainsi que différents bécasseaux et chevaliers.
La Spatule blanche (Platalea leucorodia) est vue tous les ans entre mars et juin, avec par exemple 15 oiseaux le 22 avril 2019 et huit le 17 juin 2019. La Cigogne blanche (Ciconia ciconia) est plus rare mais annuelle.
Des rapaces peuvent survoler le site en migration ou faire une halte, comme le Busard cendré (Circus pygargus), la Buse variable (Buteo buteo) et l'Épervier d'Europe (Accipiter nisus).
Des passereaux stationnent plus ou moins longtemps dans les prairies : c'est le cas entre autres du Traquet motteux (Oenanthe oenanthe) et de la Bergeronnette printanière (Motacilla flava).
Des espèces peu communes sont parfois vues à cette période de l'année : citons par exemple une Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus) et un Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) trouvés en mai 2019 sur les mares.

Fuligule milouin (Aythya ferina) mâle

Fuligule milouin (Aythya ferina) mâle sur une mare près d'Hondschoote (Nord) le 5 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Spatules blanches (Platalea leucorodia)

15 Spatules blanches (Platalea leucorodia sur une mare près d'Hondschoote (Nord) le 22 avril 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus)

Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus) sur une mare près d'Hondschoote (Nord) le 12 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus)

Guifette leucoptère (Chlidonias leucopterus) sur une mare près d'Hondschoote (Nord) le 12 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein


Les oiseaux nicheurs

Échasse blanche (Himantopus himantopus)

Échasse blanche (Himantopus himantopus) sur son nid installé dans un champ de pommes de terre près d'Hondschoote (Nord) le 12 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein

La mosaïque de champs, de prairies avec de vieux saules, de mares et de bosquets accueille une belle diversité de nicheurs. Parmi les plus remarquables, citons l'Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), qui se reproduit depuis une vingtaine d'années, mais qui est en régression : le nombre de couples est passé de 15 il y a dix ans à deux ou trois actuellement. Toutefois, 30 avocettes ont été recensées le 17 juin 2019.
L'Échasse blanche (Himantopus himantopus) est nicheuse depuis dix ans, avec de cinq à dix couples : quand le niveau d'eau des mares est trop haut, elle peut pondre dans les champs, comme cela a été le cas au printemps 2019 : une femelle a pondu dans une parcelle de pommes de terre (voir photo jointe).
L'Huîtrier pie (Haematopus ostralegus) est le troisième limicole nicheur original de ce secteur, et de un à deux couples sont comptés chaque printemps : fait intéressant, l'un d'entre eux a niché en 2019 dans un champ de maïs (lire Nidification d'un couple d'Huîtriers pie dans un champ de maïs dans le Nord).
Le Vanneau huppé (quelques couples), le Tadorne de Belon (quelques couples), l'Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca) (de un à deux couples), le Canard souchet, la Perdrix grise (Perdix perdix), l'Alouette des champs (Alauda arvensis), le Pipit farlouse (Anthus pratensis) et le Tarier pâtre (Saxicola rubicola) sont des nicheurs réguliers dans les prairies, tandis que la Barge à queue noire, le Râle des genêts (Crex crex) et la Sarcelle d'été sont occasionnels. 
Les Hirondelles rustiques (Hirundo rustica) se posent volontiers sur les flaques temporaires pour collecter de la boue afin de construire leur nid, et elles chassent les insectes au-dessus des prairies car elles sont pas traitées.

Gorgebleue à miroir blanc (Luscinia svecica)

Gorgebleue à miroir blanc (Luscinia svecica) près d'Hondschoote (Nord) le 22 avril 2019.
Photographie : Ghislain Bottein

Le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), le Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), la Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), la Gorgebleue à miroir blanc (Luscinia svecica) et le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) se reproduisent dans les petites roselières.
La Foulque macroule (Fulica atra), la Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus) et le Canard colvert construisent leur nid le long des wateringues qui quadrillent la zone.
Le Hibou moyen-duc (Asio otus) (deux couples en 2019) se reproduit sur le site et peut être vu assez facilement en chasse, tout comme le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus).
L'Aigrette garzette (Egretta garzetta), la Grande Aigrette (Ardea alba) (un à deux couples depuis 2017) et le Héron cendré (Ardea cinerea), qui nichent dans les douves qui bordent les remparts de la ville voisine de Berques, viennent pêcher dans les mares de chasse.
Les bosquets accueillent encore le Pigeon colombin (Columba oenas), la Tourterelle des bois (Streptopelia turtur) et le Coucou gris (Cuculus canorus). Le Choucas des tours (Coleus monedula) est commun, et en automne, des oiseaux présentant des caractéristiques de la sous-espèce orientale soemmerringii ont déjà été repérés en automne (lire Choucas des tours : de possibles oiseaux orientaux ?).

Busard des roseaux (Circus aeruginosus)

Busard des roseaux (Circus aeruginosus) mâle près d'Hondschoote (Nord) le 24 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Hibou moyen-duc (Asio otus)

Hibou moyen-duc (Asio otus) près d'Hondschoote (Nord) en juin 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Hibou moyen-duc (Asio otus)

Hibou moyen-duc (Asio otus) chassant dans une prairie près d'Hondschoote (Nord) le 24 mai 2019.
Photographie : Ghislain Bottein
Grande Aigrette (Ardea alba

Grande Aigrette (Ardea alba) dans une mare près d'Hondschoote (Nord) en juin 2019.
Photographie : Ghislain Bottein


Les nicheurs du Houtland

Au printemps, une promenade dans le bocage du Houtland, au sud de Hondschoote (par exemple dans la vallée de l'Yser à l'est d'Herzeele) peut permettre d'observer la Chevêche d'Athéna (Athene noctua), le Pigeon colombin et le Moineau friquet (Passer montanus), qui recherchent les cavités des vieux saules tétards, ainsi que le Bruant jaune (Emberiza citrinella), de plus en plus rare. Les mares qui recueillent les eaux et servent d’abreuvoir au bétail accueillent différentes espèces de tritons et de libellules.

Les oiseaux en automne et la chasse

Durant la période d'ouverture de la chasse, entre la fin août et la mi-février, les Petites Moëres deviennent beaucoup moins intéressantes pour les oiseaux aquatiques, et il vaut mieux éviter les mares, même si le Faucon hobereau (Falco subbuteo) est souvent observé en août quand il chasse les libellules. Des milliers d'Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris) forment des dortoirs en septembre et en octobre dans les bois et les haies de saules (lire Mouvements aériens coordonnés : le cas des étourneaux) du secteur, et il est alors d'observer avec attention les passereaux qui stationnent dans les arbres et les arbustes.

Les oiseaux en hiver

En hiver, le Hibou des marais (Asio flammeus) est à rechercher dans les prairies. À une quinzaine de kilomètres au sud d'Hondschoote, les plans d'eau de la vallée de l'Yser, à l'est de Krystraete, méritent une visite durant la mauvaise saison, surtout en cas de vague de froid : le Cygne chanteur (Cygnus cygnus) y a par exemple déjà été noté parmi les canards de surface et plongeurs, les Foulques macroules et les Grands Cormorans (Phalacrocorax carbo).   

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Sources

Vos commentaires sur :
"Observer les oiseaux près d'Hondschoote (Nord) : prairies, wateringues et mares"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest