Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Observer en France > Les falaises de Gluges (Lot) : un air de Méditerranée dans le Quercy

Observer en France

Retour à la liste des articles de Observer en France

Les falaises de Gluges (Lot) : un air de Méditerranée dans le Quercy

Les falaises et les pelouses qui dominent la Dordogne accueillent un cortège d'oiseaux rappelant les rives de la Méditerranée, comme la Fauvette passerinette.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Les falaises de Gluges (Lot) : un air de Méditerranée dans le Quercy

Vue du village et des falaises de Gluges et de la vallée de la Dordogne depuis le causse de Martel (Lot).
Photographie : Jean Morillon

Les Causses du Quercy forment une région naturelle constituée de plateaux calcaires s'étendant sur la bordure sud-ouest du Massif Central. L'action de l'eau y a créé un patrimoine géologique exceptionnel composé de grottes, de gouffres (dont le plus célèbre est celui de Padirac), de rivières et de lacs souterrains, de galeries et de concrétions. Le patrimoine architectural est aussi très riche : il est composé à la fois de sites célèbres comme Rocamadour, Cahors ou Figeac, mais aussi de petits villages, de fermes, d'édifices religieux, de châteaux et de forteresses. Le Parc Naturel Régional du Quercy, devenu Géoparc Mondial en 2017, a été créé pour protéger ces richesses. La rivière Dordogne a entaillé les causses et coule au fond d’une vallée encaissée et très pittoresque, dominée par de hautes falaises : c'est le cas au niveau du village de Gluges, en bordure du causse de Martel, dans le département du Lot. Le paysage ensoleillé et sec y est composé de parois rocheuses, de pelouses sèches pâturées et de forêts de chênes : il accueille un intéressant mélange d'oiseaux méditerranéens et rupestres, dont la Fauvette passerinette, l'Hirondelle de rochers et le Faucon pèlerin. Nous remercions Jean Morillon (visitez sa galerie Flickr), membre de la Ligue pour la protection des Oiseaux du Limousin, pour ses photographies et ses informations.

Abstract

The Causses du Quercy form a natural region consisting of limestone plateaux extending on the southwestern edge of the Massif Central (France). The action of water has created exceptional geological formations composed of caves, chasms (the most famous of which is Padirac), rivers and underground lakes, galleries and concretions. The architectural heritage is also very rich: it is composed of both famous sites like Rocamadour, Cahors or Figeac, but also small villages, farms, religious buildings, castles and fortresses. The Regional Natural Park of Quercy was created to protect these riches. The Dordogne river has cut through the limestone plateaus and flows down a deep and very picturesque valley, dominated by high cliffs: this is the case near the village of Gluges, on the edge of the Causse de Martel, in the Lot department. The sunny, dry landscape is composed of rock faces, dry grasslands and oak forests: it hosts an interesting mix of Mediterranean and rocky birds, including the Subalpine Warbler, the Rock Martin and the Peregrine Falcon. We thank Jean Morillon (visit his Flickr gallery) for his photographs and information.

Le Causse de Martel

Situation de Gluges (Lot)

Situation de Gluges (Lot).
Carte : Ornithomedia.com

Le Causse de Martel fait partie des Causses du Quercy. Ce plateau calcaire, d'une altitude de 300 mètres environ, est situé dans le département du Lot. Il est couvert de pelouses sèches calcicoles, parfois pâturées par des moutons, et de peuplements de Chênes pubescent (Quercus pubescens) et vert (Q. ilex) et il est bordé au sud de falaises et d'éboulis rocheux dominant la vallée de la Dordogne.
Les étendues de graminées (bromes, fétuques...) sont parsemées de petits arbustes (genêts, genévriers, buis...). Le calcaire affleure régulièrement, où seules des espèces vivaces particulièrement résistantes à la sécheresse, comme les lichens et les orpins, peuvent pousser.
La flore des pelouses est intéressante et variée et comprend plusieurs fleurs remarquables et protégées, dont une vingtaine d'espèces d'orchidées, mais aussi la Narcisse à feuilles de jonc (Narcissus assoanus). Les éboulis et les corniches accueillent des espèces particulières comme l'Oeillet à tige courte (Dianthus subacaulis), la Tulipe australe (Tulipa sylvestris), l'Ibéris des rochers (Iberis saxatilis), le Jasmin sous-arbrisseau (Jasminum fruticans) ou le Pistachier thérébinthe (Pistacia terebinthus).
Les insectes sont nombreux : on y trouve en particulier plusieurs papillons comme le Nacré de la filipendule (Brenthis hecate), l'Hermite (Chazara briseis) et l'Azuré du serpolet (Maculinea arion), différents orthoptères comme le Criquet bourdonneur (Stenobothrus nigromaculatus) et la Magicienne dentelée (Saga pedo), mais aussi la Mante religieuse (Mantis religiosa) et l'étrange Empuse commune (Empusa pennata).
La "star" des reptiles est le Lézard ocellé (Lacerta lepida), qu'il faut rechercher dans les zones caillouteuses et les lapiaz. Bien d'autres espèces sont visibles : Lézard vert (Lacerta chloronota), Couleuvre verte-et-jaune (Coluber viridiflavus), Vipère aspic (Coluber aspis)...
Le soir, le causse est survolé par plusieurs espèces de chauves-souris comme le Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), le Rhinolophe euryale (Rhinolophus euryale) ou la Barbastelle d'Europe (Barbastella barbastellus). Grâce au réseau de grottes et de gouffres de la région, plus de 20 espèces de chiroptères sont recensées dans le Quercy.

Orchidée

Le causse de Martel (Lot) est riche en orchidées.
Photographie : Jean Morillon
Vipérine vulgaire (Echium vulgare)

Vipérine vulgaire (Echium vulgare) : une promenade au printemps (photo prise en avril 2018) sur le causse de Martel (Lot) est un délice pour l'amateur de botanique.
Photographie : Jean Morillon


La vallée de la Dordogne quercynoise

Milan noir (Mlvus migrans)

Le Milan noir (Mlvus migrans) est nicheur dans les boisements alluviaux le long de la Dordogne.
Photographie : Jean Morillon

Les falaises du Causse de Martel dominent la plaine alluviale de la Dordogne. La rivière est bordée de boisements alluviaux et de prairies, coule par endroits entre des bancs d'alluvions, et a formé des bras morts. Son cours est souvent colonisé par une abondante végétation d'herbiers aquatiques composés d'espèces intéressantes comme la Renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis), des potamots (Potamogeton alpinus, P. nodosus et P. perfoliatus) et le Flûteau nageant (Luronium natans). La diversité des poissons est remarquable : la Grande Alose (Alosa alosa), l'Anguille commune (Anguilla anguilla), la Lamproie marine (Petromyzon marinus), le Saumon atlantique (Salmo salar) et la Truite de mer (Salmo trutta trutta) y fraient. Cette richesse explique la présence de la Loutre d'Europe (Lutra lutra).
Trois espèces remarquables d'odonates  peuvent être observées : la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii), l'Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale) et la Naïade aux yeux rouges (Erythromma najas), une espèce localisée en plaine.
Les prairies de fauche mésophiles sont occupées par des papillons remarquables comme le Cuivré des marais (Lycaena dispar) et le Damier de la succise (Euphydryas aurinia), protégés nationalement. Il faut également noter la présence d'une belle diversité d'orthoptères liés aux zones humides comme le Grillon des torrents (Pteronemobius lineolatus), inféodé aux berges des cours d'eau et rare dans la région.
Les boisements alluviaux sont parfois bien conservés, et les vieux arbres accueillent une trentaine d'espèces de coléoptères patrimoniaux comme les taupins Elater ferrugineus et Ampedus rufipennis.

Accès

Carte des environs de Gluges (Lot)

Carte des environs de Gluges (Lot) : en rouge, circuit à suivre. Point rouge : emplacement de l'Espace Naturel Sensible de la couasne de Floirac.
Carte : Ornithomedia.com

Depuis Brive-la-Gaillarde au nord, rejoindre Martel en passant par Nespouls, puis suivre la D 840 jusqu'à Gluges. Se garer au niveau du parking des falaises de Gluges et emprunter le sentier : faire une halte au niveau du point de vue pour observer les oiseaux rupestres. Continuer sur la droite puis virer encore à droite en empruntant le GR46 vers Peyrazet Haut : observer les oiseaux (notamment la Fauvette passerinette) pendant la montée sur le plateau. Continuer vers le nord jusqu'à la D23 au lieu-dit Esclauzar, en observant durant le trajet les oiseaux du causse.  
Après cette promenade, il est conseillé de rejoindre Gluges, de reprendre sa voiture, de traverser la Dordogne et de rejoindre le village de Floirac. Depuis ce village, rejoindre à pied l'Espace Naturel Sensible de la couasne de Floirac, qui protège un bras mort de la rivière et une faune et une flore typiques des habitats alluviaux de la vallée.

Observer les oiseaux 

Une visite ornithologique de ce secteur se fera idéalement au printemps, quand les oiseaux chanteurs sont les plus actifs, et en particulier la Fauvette passerinette (Sylvia cantillans) (lire Distinguer les mâles des Fauvettes passerinette, de Moltoni et des Balkans au printemps), une espèce migratrice méridionale vivant dans les boisements clairs de Chênes pubescents et verts et les buissons hauts (buis, genévrier...).

Fauvette passerinette (Sylvia cantillans)

Fauvette passerinette (Sylvia cantillans) mâle, Gluges (Lot), le 22/04/2018.
Photographie : Jean Morillon

En France, elle niche dans les départements méditerranéens, mais il existe aussi des noyaux de population isolés dans la région Occitanie, par exemple dans les causses du Quercy. Lors d'une promenade fin avril 2018, Jean Morillon a observé deux mâles durant sa montée vers le causse de Martel. En France, cette espèce est en expansion vers le nord depuis les années 1980. Son habitat dense accueille d'autres espèces comme les Pouillots véloce (Phylloscopus collybita) et de Bonelli (P. bonelli), le Coucou gris (Cuculus canorus), le Merle noir (Turdus merula), le Pigeon ramier (Columba palumbus), le Pinson des arbres (Fringilla coelebs)...
Depuis le point de vue dominant la vallée, on peut observer le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) (assez facile à voir), le Milan noir (Milvus migrans) (nicheur le long de la Dordogne), la Buse variable (Buteo buteo), la Bondrée apivoire (Pernis apivorus), le Faucon crécerelle (Falco tinnunculus), le Grand Corbeau (Corvus corax), le Choucas des tours (Coloeus monedula), l'Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris) et parfois le Martinet à ventre blanc (Tachymarptis melba), plus rare. Le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) se reproduit aussi sur les falaises mais il est nocturne et difficile à repérer.
En automne et en hiver, les parois rocheuses près de Gluges, mais aussi le château de Martel et les autres anciens bâtiments, peuvent être visités par le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) (lire Le Tichodrome échelette, un "amateur" du patrimoine culturel français).
Sur le causse de Martel, une promenade vers Peyrazet Haut vous donnera l'occasion d'observer plusieurs espèces intéressantes comme la Huppe fasciée (Upupa epops) et le Bruant zizi (Emberiza cirlus), et peut-être aussi le Bruant ortolan (E. hortulana), le Pipit rousseline (Anthus campestris) et l'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) (au crépuscule à la fin du printemps). Avec un peu de chance, vous repérerez un Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) survolant le plateau à la recherche de reptiles.
Vous pouvez poursuivre votre promenade en descendant dans la vallée de la Dordogne, par exemple près de Floirac : le long de la rivière, recherchez le Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis), l'Hirondelle de rivage (Riparia riparia), la Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), le Petit Gravelot (Charadrius dubius) (nicheur sur les bancs d'alluvions), le Milan noir ou le Loriot d'Europe (Oriolus oriolus) (dans les boisements bordant la Dordogne). En hiver, le Cincle plongeur (Cinclus cinclus) est régulier.



Faucon pèlerin (Falco peregrinus), Gluges (Lot), le 21/04/2018.
Photographie : Jean Morillon
Faucon pèlerin (Falco peregrinus)

Faucon pèlerin (Falco peregrinus), Gluges (Lot), le 21/04/2018.
Photographie : Jean Morillon
Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris)

Hirondelle de rochers (Ptyonoprogne rupestris), Gluges (Lot), le 22/04/2018.
Photographie : Jean Morillon
Tichodrome échelette (Tichodroma muraria)

Le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria) est un visiteur hivernal régulier sur les falaises et châteaux de la vallée de la Dordogne quercynoise (photo prise le 31/12/2017). 
Photographie : Jean Morillon

 

Contact

Jean Morillon - Voir son album de photos "sur les rives de la Dordogne" :www.flickr.com/photos/134292466@N08/albums/72157690942976344

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Les falaises de Gluges (Lot) : un air de Méditerranée dans le Quercy"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest