Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Observer en France > La baie de Lancieux (Côtes-d'Armor), futur site d'hivernage de la Bernache nonnette ?

Observer en France

Retour à la liste des articles de Observer en France

La baie de Lancieux (Côtes-d'Armor), futur site d'hivernage de la Bernache nonnette ?

Plus de 60 Bernaches nonnettes ont été observées durant l'hiver 2016-2017 dans les polders proches de Lancieux et de Ploubalay.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

La baie de Lancieux (Côtes-d'Armor), futur site d'hivernage de la Bernache nonnette ?

Vue du polder de Ploubalay (Côtes-d'Armor).
Photographie : S7d / Wikimedia Commons

Les polders sont des terres généralement gagnées sur la mer grâce à des digues, des canaux de drainage et des pompes (ou autrefois des moulins). En Europe, la technique de la poldérisation est née aux Pays-Bas et en Belgique, mais les exemples sont nombreux le long du littoral français, les zones de polders les plus connues étant celles du Marquenterre (Somme), des baies des Veys (Manche), du Mont-Saint-Michel (Manche/Ille-et-Vilaine) et de l'Aiguillon (Vendée). Ces étendues herbeuses, souvent parsemées de zones humides (canaux et fossés, mares, roselières, saulaies) et parfois inondées en hiver, peuvent être très attractives pour les oiseaux migrateurs et hivernants, essentiellement les limicoles, les canards et les oies. Dans la baie de Lancieux, située dans le département breton des Côtes-d'Armor, s'étendent plusieurs polders à l'ouest des villages de Lancieux et de Ploubalay. Peu connus, ils sont pourtant très intéressants pour l'observation des oiseaux : une troupe de plus de 60 Bernaches nonnettes (Branta leucopsis) y a même séjourné en décembre 2016 et en janvier 2017, rejoignant les Bernaches cravants qui y hivernent chaque année. Ce site va-t-il devenir l'un des rares sites d'hivernage français de cette petite oie venue de l'Arctique ?

Abstract

A polder is a low-lying tract of land enclosed by dikes that forms an artificial hydrological entity, meaning it has no connection with outside water other than through manually operated devices. In Europe, the first polders have been created in the Netherlands and in Belgium, but there are numerous examples along the French coast, the most famous being those of the Marquenterre (Somme), the bays of the Veys (Manche), Mont-Saint-Michel (Manche / Ille-et-Vilaine) and the Aiguillon (Vendée). These grassy areas, often dotted with wetlands (canals and ditches, ponds, reedbeds) and occasionally flooded in winter, can be very attractive to migratory and wintering birds, such as waders, ducks and geese. In the bay of Lancieux, located in the department of Côtes-d'Armor (Brittany), several polders extend to the west of the villages of Lancieux and Ploubalay. Little known, they are very interesting for birdwatching: a flock of more than 60 Barnacle Geese stayed there in December 2016 and January 2017, joining the regular Brant Geese. Will this area become one of the few regular French wintering sites for this Arctic species?

Les baies de Lancieux et de Beaussais

Situation de Lancieux (Côtes-d'Armor)

Situation de Lancieux (Côtes-d'Armor).
Carte : Ornithomedia.com

La baie de Lancieux (ou de Saint-Jacut de la mer) est une étendue marine peu profonde  de plus de 500 hectares s'étendant sur les communes de Lancieux, de Ploubalay, de Saint-Jacut-de-la-Mer et de Trégon. Elle se prolonge au sud par la petite baie de Beaussais. À marée basse, de vastes zones sablo-vaseuses sont découvertes. Le littoral est bordé de prés salés ou herbus, de quelques secteurs rocheux (Le Tertre Corlieu, pointe de la Justice), de dunes (de la Manchette et de la Briantais) et de digues derrière lesquelles s'étendent des polders, parfois anciens : dès le 15ème siècle, les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Jacut, ont construit une première digue afin de protéger les fermes de la Buglais et de la Briantais et agrandir leur domaine cultivable. Dès 1749, une seconde digue (dite de la Roche) est édifiée. Une autre digue a été édifiée aux 17ème et 18ème siècles, à l'ouest du village de Ploubalay : 67,5 hectares du polder de Ploubalay ont été acquis par le Conservatoire du Littoral et des Espaces Lacustres. En partie cultivé (maïs), il conserve toutefois des secteurs intéressants pour la faune et la flore (fossés, prairies permanentes). Du fait de la déprise agricole, le Conservatoire du Littoral avait étudié la possibilité de lancer un projet de "dépoldérisation" partiel des terres situées à l'ouest de Ploubalay afin de favoriser le retour de la végétation maritime originelle.
La flore de la baie de Lancieux est intéressante, avec la présence d'une vingtaine d'espèces de plantes remarquables des prés salés, dont huit sont protégées, et 13 espèces d'orchidées recensées autour du Tertre Corlieu.

Accès

Bons points d'observation dans la baie de Lancieux (Côtes-d'Armor)

Bons points d'observation dans la baie de Lancieux (Côtes-d'Armor) : points rouges, les endroits où une troupe de plus de 60 Bernaches nonnettes a été vue durant l'hiver 2016-2017.
Carte : Ornithomedia.com

Depuis Dinard à l'est, il faut prendre la direction de Saint-Briac-sur-Mer par la D 786, puis rejoindre Lancieux par un pont traversant l'embouchure du Frémur. La D 786 traverse ensuite Ploubalay. Cette départementale longe des polders que l'on peut visiter en marchant sur les digues (voir notre carte). Au niveau de Lancieux, prendre à gauche la direction "Le Vileu-plage des Briantais", puis "Le tertre Corlieu - plage des Briantais". Dépassez le camping de la Ville Salmon et à 1 km, garez-vous sur le parking des Briantais. Le Conservatoire du Littoral a créé un sentier de découverte (vous pouvez télécharger le circuit) qui débute au parking des Briantais, non loin de l'ancienne ferme et qui permet de découvrir les dunes, falaises rocheuses, vasières, prés salés et pelouses rases et fourrés proches du Tertre Corlieu.
Rejoignez ensuite le village de Ploubalay : le Conservatoire du Littoral et la Communauté de communes Côte d'Émeraude ont créé un parcours de découverte des polders de 4 km de long (vous pouvez télécharger le circuit).
Depuis Ploubalay, vous pouvez enfin prendre la direction de Trégon en suivant la D 768 qui longe les herbus et vasières de la baie de Beaussais.

Les oiseaux

Les baies de Lancieux et de Beaussais, avec leurs vasières, leurs prés-salés et leurs polders ont un grand intérêt ornithologique, notamment en hiver et aux saisons de migrations. Plus d'une centaine d'oiseaux y ont été notés.
L'ensemble du site est en particulier d'une valeur nationale pour la Bernache cravant (Branta bernicla), des centaines d'oiseaux y hivernant. En décembre 2016 et en janvier 2017, une troupe de plus de 60 Bernaches nonnettes (Branta leucopsis) les ont rejointes, fréquentant les polders situés au nord et au sud du Tertre Corlieu et les prés salés de la baie de Beaussais (voir les sites d'observation sur notre carte). Cette espèce étant en expansion en Europe de l'Ouest (lire L'expansion de la Bernache nonnette : après la Belgique, la France ?), le secteur deviendra-t-il un site d'hivernage régulier ? En France, les sites où cette petite oie est vue régulièrement durant la mauvaise saison sont peu nombreux (voir une synthèse d'observations), le plus important étant la baie des Veys dans la Manche (lire La baie des Veys, une zone humide méconnue). Quelques oiseaux stationnent aussi dans la baie de Guissény dans le Finistère (lire Observer les oiseaux de l'étang du Curnic (Guissény)).
L'hivernage des autres anatidés, notamment du Canard siffleur (Anas penelope), demeure aléatoire et peu durable dans la baie de Lancieux du fait d'une pression de chasse élevée (six gabions actifs).

Bernaches nonnettes (Branta leucopsis) aux Pays-Bas

Bernaches nonnettes (Branta leucopsis) en hivernage en Zélande (Pays-Bas)
Photographie : Marc Fasol

La Bécassine des marais (Gallinago gallinago) atteint des effectifs remarquables lors des grands froids. Parmi les autres limicoles hivernants, citons les Bécasseaux variable (Calidris alpina), sanderling (C. alba) et maubèche (C. canutus), le Grand Gravelot (Charadrius hiaticula), le Courlis cendré (Numenius arquata), l'Huîtrier pie (Haematopus ostralegus), le Pluvier argenté (Pluvialis squatarola) le Vanneau huppé (Vanellus vanellus). Dans la baie, le Harle huppé (Mergus serrator), la Macreuse noire (Melanitta nigra) et le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis) stationnent en hiver.
Dans les polders, le Hibou des marais (Asio flammeus) est régulier (au moins quatre ensemble vus en janvier 2017 à l'ouest de Ploubalay), et les Faucons pèlerin (Falco peregrinus), crécerelle (F. tinnunculus) et émerillon (F. columbarius) chassent aussi dans cet habitat. Le long des dunes, il faut chercher d'éventuels Bruants des neiges (Plectrophenax nivalis).
Durant les migrations, de nombreux limicoles (bécasseaux, gravelots, chevaliers, barges, courlis...) se nourrissent sur les vasières découvertes à marée basse.
Au printemps, dans les fourrés et les dunes autour du Tertre Corlieu nichent notamment la Fauvette babillarde (Sylvia curruca), la Locustelle tachetée (Locustella naevia), le Tarier pâtre (Saxicola rubicola) et le Hibou moyen-duc (Asio otus).
Plusieurs couples de Tadorne de Belon (Tadorna tadorna) creusent des terriers dans les polders de Ploubalay. L'Aigrette garzette (Egretta garzetta) est visible quasiment toute l'année.

D'autres animaux

Notons la présence d'une population naturelle de Lièvres d'Europe (Lepus europaeus) dans le polder de Ploubalay. Le Lézard vert (Lacerta bilineata) et le Triton marbré (Triturus marmoratus) sont deux reptiles remarquables du Tertre Corlieu.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Bernache nonnette (Branta leucopsis)

Dans la galerie d'Ornithomedia.com

Bernache nonnette (Branta leucopsis)

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"La baie de Lancieux (Côtes-d'Armor), futur site d'hivernage de la Bernache nonnette ?"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest