Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Interviews > L. Mazilu et Y. Guény : Birdie Memory, un moyen original pour apprendre à reconnaître 20 chants

Interviews

Retour à la liste des articles de Interviews

L. Mazilu et Y. Guény : Birdie Memory, un moyen original pour apprendre à reconnaître 20 chants

Ces deux concepteurs ont développé une application pour smartphones fonctionnant avec un poster.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

L. Mazilu et Y. Guény : Birdie Memory,  un moyen original pour apprendre à reconnaître 20 chants

De gauche à droite, Maxime Zucca, Léna Mazilu et Yoann Guény.
Source : Europeana Pro

Lorsque l'on se promène dans la nature, il est agréable de pouvoir reconnaître les chants et les cris des oiseaux, au moins pour les espèces les plus communes. Pour les retenir plus facilement et plus longtemps, la meilleure méthode est de se promener sur le terrain avec une personne vous montrant les oiseaux que vous entendez : mais ce n'est pas toujours possible ou facile, par exemple quand on habite dans une grande ville, ou pour les jeunes enfants. Léna Mazilu et Yoann Guény, deux concepteurs indépendants issus de l’école des Gobelins (Paris), ont développé, avec l'aide de l'ornithologue Maxime Zucca, l'application Birdie Memory pour smartphones fonctionnant avec un poster où figurent 20 espèces variées et communes d'oiseaux visibles en Europe. Après avoir téléchargé le programme, il suffit de passer son téléphone devant les dessins, et ceux-ci s'animent (sur l'écran) et les chants et les cris sont diffusés. Birdie Memory a été conçue pour les enfants, mais elle est adaptée à un usage familial et grand public. Léna Mazilu et Yoann Guény ont répondu à nos questions concernant ce projet et ses perspectives.

Abstract

When one walks in nature, it is pleasant to recognize songs and calls birds, at least for the most common species. To memorize them faster and longer, the best method is to walk in the field with a person showing you the birds you are listening to: but this is not always possible or easy, for example when you live in large cities or for young children. Léna Mazilu and Yoann Guény, two independent French multimedia designers graduated from the Ecole des Gobelins (Paris), with the ornithologist Maxime Zucca, have created Birdie Memory, an application for smartphones running with a beautiful poster featuring 20 common European birds: after having downloaded the program, you just have to roll his phone over the drawings, and the songs are played. Birdie Memory has been designed for children, but it is suitable for a large public. Léna Mazilu and Yoann Guény answered our questions about their their project and its perspectives.

Présentation de Birdie Memory

L'application Birdie Memory fonctionne avec un poster

L'application Birdie Memory pour smartphones fonctionne avec un poster.
Source : Birdie Memory

Birdie Memory est un projet numérique imaginé et conçu par Léna Mazilu et Yoann Guény : ils ont été lauréats de la bourse #Edtech 2018 de la fondation Europeana, ce qui leur a permis de financer le développement initial.
Cette application, compatible avec les systèmes d'exploitation iOS (Apple) et Android (Google) (lire Applications pour smartphones pour l’identification des oiseaux), est associée à un poster décoratif servant de support d’apprentissage, sur lequel sont représentées 20 espèces d'oiseaux communes des villes et des campagnes d'Europe de l'Ouest (lire Identifier les oiseaux des jardins et des villes en hiver) : l'Accenteur mouchet, l'Alouette des champs, le Bruant jaune (Emberiza citrinella), le Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), les Fauvettes grisette (Sylvia communis) et à tête noire (S. atricapilla), la Grive musicienne (Turdus philomelos), l'Hirondelle rustique (Hirundo rustica), le Martinet noir (Apus apus), le Merle noir (Turdus merula), les Mésanges bleue (Cyanistes caeruleus) et charbonnière (Parus major), le Pic vert (Picus viridis), le Pinson des arbres (Fringilla coelebs), le Pouillot véloce (Phylloscopus collybita), le Roitelet huppé (Regulus regulus), le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), le Rougegorge familier (Erithacus rubecula), le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) et le Verdier d'Europe (Chloris chloris).
Les chants proviennent d’enregistrements de la British Library de Londres et du Museum für Naturkunde de Berlin (lire Stanislas Wroza : l’approche sonore pour étudier et identifier les oiseaux).
Birdie Mémory est adaptée à un usage familial et grand public : elle a été conçue pour permettre aux débutants de progresser rapidement et facilement, et les enfants peuvent y jouer à partir de six ans. Le joueur peut se "promener" le long du poster pour écouter autant de fois qu’il le désire les chants, et il peut ensuite faire des tests pour essayer d’identifier les chanteurs. Neuf niveaux de difficulté progressive permettent de voir tous les oiseaux.

L'interview de Léna Mazilu et Yoann Guény

1. Comment avez-vous eu l'idée de développer Birdie Memory ? Pourquoi avez-vous choisi un nom de produit en anglais ?

Le poster de l'application Birdie Memory

Le poster de l'application Birdie Memory, avec les vingt espèces d'oiseaux (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : Birdie Memory

Léna Mazilu et Yoann Guény : la Fondation Europeana a lancé au début de l’année 2018 un appel à projets pour financer des projets éducatifs utilisant sa base de contenus culturels européens. Dans celle-ci figuraient 5 000 enregistrements de sons d’oiseaux mis à disposition par la British Library. Léna avait précédemment développé chez Albin Michel Jeunesse une collection d’albums pour enfants utilisant la réalité augmentée (la collection "Histoires animées") et voulait étendre ses recherches au domaine éducatif.
Le temps de recherche et développement a été financé par une bourse européenne, dont l'une des conditions était que le projet soit disponible en anglais : nous l’avons donc d’emblée conçu en trois langues (français, anglais et espagnol), et étant destiné à un public international, l’anglais s’est imposé pour le nom.

2. Ce produit est-il unique sur le marché ? Existe-t-il des produits concurrents ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : à notre connaissance, non ! Il existe évidemment des livres-CD ou bien des quiz en ligne pour s’entraîner, mais rien de similaire mêlant papier et réalité augmentée.

3. L'ornithologue Maxime Zucca a choisi les 20 espèces dessinées sur le poster pour leur diversité et leur présence dans toute l’Europe : avez-vous hésité avec d'autres espèces qui n'ont finalement pas été retenues ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : oui, et cela n’a pas été facile. Nous avons par exemple dû écarter des espèces très courantes en France parce qu’elles étaient absentes dans certains pays européens, comme le Pigeon biset (Columba livia). Le Moineau domestique (Passer domesticus) n’a pas non plus été retenu car il n’a pas vraiment de chant reconnaissable, mais plutôt des cris (piaillements). Pour rester cohérents avec le dessin, nous ne pouvions pas représenter d'oiseaux nocturnes, et donc malheureusement, il n'y a ni chouettes ni hiboux.

4. Pensez-vous ajouter d'autres espèces dans le futur ? Lesquelles par exemple ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : sur ce poster, nous n’allons pas ajouter d’autres oiseaux car la représentation de 20 oiseaux semble être un maximum, à la fois en termes de mémorisation et de fonctionnement de la reconnaissance d’images. Nous aimerions par contre à l’avenir, créer d’autres posters avec des oiseaux d’autres continents, et pourquoi pas même d’autres animaux. Nous réfléchissons également à décliner ce poster sous des formes plus “transportables” (livres, cartes à jouer) ou in situ, comme des panneaux dans les parcs. Toutes ces déclinaisons seraient utilisables avec la même application.

5. Les deux concepteurs de l'application sont issus de l’école des Gobelins : en quoi votre formation vous a-t-elle aidés à élaborer ce produit ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : nous avons été formés pour savoir collaborer entre des métiers différents (designer et développeur), et surtout pour toujours se placer du point de vue de l'utilisateur. Nous avons testé et fait tester tout ce que nous avons réalisé. Nous avons effectué plusieurs phases d’itération tout au long du projet, et nous avons remis beaucoup de choses en question après certaines d'entre elles : c'était coûteux en temps, mais cela nous a permis de concevoir un produit dont l’usage est fluide et intuitif.

6. Combien de temps avez-vous mis pour développer le produit ? Quelles ont été les principales difficultés techniques ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : depuis la toute première phase de conception jusqu’à l’envoi des posters à nos contributeurs, neuf mois environ se sont écoulés. Le développement s’est déroulé sur plusieurs phases : un prototype a été créé pour valider le principe technique, puis après un temps de conception, nous avons mis au point une première version basique pour valider nos hypothèses auprès d’utilisateurs, pour enfin élaborer la version finale avec toutes ses fonctionnalités. L'une des principales difficultés était d’animer correctement les oiseaux : nous avons dû mettre en place une technique appelée “Skeletal Animation”. L’oiseau est découpé en plusieurs parties (tête, corps et ailes), puis grâce à un système de liaisons appelé “bones”, elles sont animées sur l'écran du smartphone. Cette technique est différente de celle de l’animation traditionnelle, où chaque position doit être dessinée, et permet d’optimiser le poids des éléments sans en diminuer la qualité.

7. Était-il nécessaire dès le démarrage de développer une version pour les systèmes d'exploitation Android et iOS ? Est-ce beaucoup plus coûteux ?

Application Birdie Memory

L'application Birdie Memory est compatible avec les systèmes d'exploitation iOS et Android.
Source : Birdie Memory

Léna Mazilu et Yoann Guény : Android et iOS sont les deux principaux systèmes d’exploitation pour smartphones, et nous ne pouvions donc choisir entre l’un et l’autre. Nous avons créé l’application grâce au moteur de jeu multiplateforme Unity, qui nous a permis de ne la développer qu’une fois et de l’exporter aux deux formats. Il peut parfois y avoir des spécificités liées à la plateforme qui nécessitent un développement particulier, mais nous n’en avons pas rencontrées. Malgré tout, une fois exportée, il faut gérer l’application sur les deux plateformes, ce qui constitue plutôt un coût de gestion que de développement.

8. Combien le développement a-t-il coûté au total ? Le financement participatif de 5 000 euros a-t-il été déterminant pour boucler le budget ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : Birdie Memory a été créé suite à l’obtention d’une bourse Européenne, mais nous avons aussi beaucoup investi personnellement afin de pousser notre ”bébé” aussi loin que possible, et nous avons considéré cela comme du temps de recherche et développement. Le budget de 5 000 €, qui a largement été dépassé puisque le projet a finalement coûté 8 000 €, nous a permis d’imprimer les posters et de gérer la logistique, le conditionnement et les envois, sans avancer les frais. Il a  surtout été déterminant pour nous faire connaître auprès de notre public et de démarcher de potentiels partenaires commerciaux.

9. Avez-vous créé une société pour commercialiser le produit ? Comment démarre-t-il commercialement ? Avez-vous des objectifs commerciaux ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : nous sommes en discussion avec plusieurs partenaires pour la suite, mais nous préférons ne rien dire tant que rien n’est fait !

10. Sur votre site web, vous consacrez une page au processus de mémorisation des chants d'oiseaux (observation, répétition, utilisation de sonagrammes...) : avez-vous pu vérifier auprès de plusieurs utilisateurs qu'ils avaient réussi à mémoriser les chants proposés ? L'avez-vous testé sur vous-mêmes ?

Niveaux d'aprentissage

Plusieurs niveaux d'apprentissage permettent de progresser.
Source : Birdie Memory

Léna Mazilu et Yoann Guény : heureusement qu’après ces six mois de travail, nous réussissons à reconnaître tous les chants des oiseaux du poster, même s’il nous faut parfois rafraîchir un peu notre mémoire ! Nous avons rencontré beaucoup de monde dans les écoles et les bibliothèques, et nous avons pu observer des enfants de 3 à 13 ans utiliser Birdie Memory. Il est certain que le processus de mémorisation fonctionne, notamment parce que nous avons élaboré la jouabilité ("gameplay") avec des niveaux de difficulté progressive, des répétitions et de l'aléatoire (lire Apprendre à reconnaître et à retenir les chants et les cris des oiseaux).
À partir de sept ou huit ans, les enfants se prennent au jeu et restent concentrés, parfois plus de 45 minutes. Ils ont souvent réussi à débloquer les quatre premiers niveaux après une heure d’animation, c’est-à-dire qu’ils ont identifié entre huit et dix oiseaux différents, et certains ont même réussi le “chorus”, dans lequel tous les oiseaux (déjà écoutés auparavant) chantent tous en même temps, comme dans la nature (lire Le chœur de l'aube des oiseaux, plus qu'un simple concert matinal).
Les contributeurs de la campagne de financement participatif de la plateforme Ulule vont recevoir sous peu leurs posters et nous sommes très curieux d'étudier leurs retours à long terme : les enfants vont-ils avoir envie de jouer tous les jours ? Au bout de combien de temps termineront-ils le jeu ? À quelle fréquence faut-il rejouer pour ne pas tout oublier ? Ce sont des informations que nous ne pourrons récolter qu'après une utilisation quotidienne par de nombreux utilisateurs.

11. Votre application a-elle déjà été installée dans des écoles et des bibliothèques ? Lesquelles par exemple ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : pas encore, puisque le poster vient tout juste d’être imprimé, mais il sera bientôt installé dans dix bibliothèques parisiennes. Des animations ont été faites dans le réseau des médiathèques de la ville de Cannes (Alpes-Maritimes), qui ont manifesté leur intérêt pour accueillir le dispositif de manière pérenne.

12. Votre produit est-il aussi utile pour les adultes ou est-il tout de même plutôt conseillé aux enfants de moins de 13 ans ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : rien n’empêche les adultes de l’utiliser, surtout s’ils s’intéressent aux oiseaux et à la nature !

13. Vous indiquez sur votre  site web que l'application Birdie Memory pouvait être utilisée dès l'âge de trois ans : n'est-ce pas un peu jeune ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : évidemment,  le très jeune enfant doit être accompagné. Il s’agira alors plutôt d’une initiation, car les petits sont très attentifs à la façon dont les oiseaux s’animent et réagissent de manière très positive aux chants. Bien sûr, la partie mémorisation est encore trop difficile pour eux, mais quelques années plus tard, en ayant entendu ces chants dès leur petite enfance, ce sera sûrement très facile pour eux !

14. Avez-vous d'autres projets d'applications dans le monde de l'observation des oiseaux, et de la nature plus généralement ?

Léna Mazilu et Yoann Guény : rien pour l’instant, mais ce projet nous a beaucoup apporté et si une opportunité se présentait, il est certain que nous la saisirions !

Une vidéo de présentation de Birdie Memory

Afin de mieux comprendre le concept de Birdie Memory, voici une vidéo explicative :



Vidéo de présentation de l'application Birdie Memory pour smartphones.
Source : Birdie Memory

Contact et informations

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Vos commentaires sur :
"L. Mazilu et Y. Guény : Birdie Memory, un moyen original pour apprendre à reconnaître 20 chants"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest