Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Interviews > Jérémie Royer nous parle de la bande dessinée "Sur les ailes du monde, Audubon"

Interviews

Retour à la liste des articles de Interviews

Jérémie Royer nous parle de la bande dessinée "Sur les ailes du monde, Audubon"

Le dessinateur de cet album consacré au célèbre peintre ornithologue du 19ème siècle a répondu à nos questions.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Jérémie Royer nous parle de la bande dessinée "Sur les ailes du monde, Audubon"

Jérémie Royer, le dessinateur de l'album "Sur les ailes du monde, Audubon".
Source : Dargaud

Jean-Jacques (ou John James) Audubon est un ornithologue, naturaliste et peintre français né le 26 avril 1785 aux Cayes (dans l'ancienne Saint-Domingue) et mort le 27 janvier 1851 à New York (il a été naturalisé américain en 1812). Il s'est passionné très jeune pour l'histoire naturelle. Il a débarqué aux États-Unis en 1803. Après la faillite de la scierie dans laquelle il avait investi toutes ses économies, il décide de se consacrer à la découverte et à la peinture des oiseaux d’Amérique du Nord, menant une vie errante de chasseur naturaliste dans les bois, les marais et les forêts. Il a séjourné à Londres à partir de 1826 et y a récolté suffisamment d'argent pour publier Les Oiseaux d'Amérique entre 1830 et 1839, un ouvrage majeur de quatre volumes composé de 435 planches grandeur nature peintes à la main remarquables par l'exactitude des détails, la beauté de l'exécution, et la représentation vivante des sujets, dans leur environnement naturel. Audubon est aujourd’hui encore l’un des personnages historiques français les plus connus aux États-Unis, où de nombreux établissements publics et rues portent son nom, ainsi que la plus importante association américaine de protection des oiseaux, la National Audubon Society.
En février 2016, les éditions Dargaud ont publié une bande dessinée intitulée "Sur les ailes du monde, Audubon" réalisée par Jérémie Royer selon un scénario de Fabien Grolleau. Cet album raconte de façon passionnante la vie du célèbre peintre naturaliste. L’auteur a répondu à nos questions.

Abstract

 Jean-Jacques (or John James) Audubon (April 26th 1785-January 27th 1851) is a French ornithologist, naturalist and painter (he was naturalized American in 1812). Since he was young, he was passionate by natural history. In 1803 he arrived in the United States. After a failure in his commercial activities, he decided to devote himself to the discovery and painting of North American birds, living as a nomadic hunter through woods, marshes and forests. He published his masterpiece The Birds of America between 1830 and 1839, a major work consisting of four volumes containing 435 plates-size painted by hand with a remarkable accuracy of the details, a beauty of the performance, and living representations of birds in their natural environment. In 1842, he published a popular edition of Birds of America
Audubon is today one of the most famours French character in the US, where many public institutions and streets bearing his name, as well as the largest US association of protection of birds, the National Audubon Society.
In February 2016, the Dargaud company published a cartoon titled "Sur les ailes du monde, Audubon" drawn by Jérémie Royer and based on a scenario written by Fabien Grolleau: it describes the exciting life of this true "naturalist adventurer." Jérémie Royer answered our questions.

Présentation de la bande dessinée "Sur les ailes du monde, Audubon"

La couverture de la BD "Sur les ailes du monde, Audubon"

La couverture de la BD "Sur les ailes du monde, Audubon", avec des dessins de Jérémie Royer et un scénario de Fabien Grolleau

Cette bande dessinée de 184 pages publiée en février 2016 par les éditions Dargaud décrit de façon vivante et romancée l’histoire de Jean-Jacques Audubon à partir de 1812. Après la faillite de la scierie dans laquelle il avait investi toutes ses économies, il décide, avec le soutien de Lucy, sa patiente et compréhensive épouse, de se consacrer à sa dévorante passion : parcourir les forêts, les marais et les montagnes et dessiner et peindre les oiseaux. Son expédition mouvementée à travers les espaces sauvages d’Amérique du Nord a duré des années, et les épreuves ont été nombreuses : attaque d‘un ours, embuscade, fièvre paludique, rencontre avec des esclaves fugitifs, départs de ses compagnons Joseph (un jeune naturaliste) et Shogan (son guide)…
Le scénario de cette BD s'appuie sur des biographies et sur les carnets de notes du célèbre naturaliste, mais quelques libertés narratives ont été prises, notamment pour aborder les aspects psychologiques du personnage (angoisses, désirs, obsessions, solitude, regrets…). Les planches évoquent bien la quête ornithologique de Jean-Jacques Audubon (observations, chasses…) et toute l'énergie qu'il y met, et au cours des pages, on reconnaît des espèces qu'il a dessinées et aujourd’hui éteintes comme le Pic à bec d’ivoire (Campephilus principalis) (lire Des indices de la présence du Pic à bec d'ivoire en Floride), le Pigeon migrateur (Ectopistes migratorius) (le dessinateur évoque ses immenses troupes) (lire Vers une "résurrection" du Pigeon migrateur ?) ou la Conure de Caroline (Conuropsis carolinensis) (lire La Conure de Caroline était bien un oiseau d’un genre unique). D’autres aspects de sa vie, comme ses relations avec Lucy, devenue préceptrice dans une famille du Mississippi et dépositaire des dessins de son mari ou son voyage à Londres, où il a trouvé des financements pour publier ses dessins, sont abordés.
Les planches de cette bande dessinée sont précises, riches en couleurs, alternant les plans larges pour évoquer les vastes espaces du Nouveau Monde, et des plans plus serrés, notamment pour présenter les expressions des personnages. Les dialogues sont brefs, rares et faciles à lire. L'album "Sur les ailes du monde, Audubon" nous présente toute la complexité de ce personnage, à la fois galant et bon danseur, amoureux de la nature et des oiseaux au point de négliger sa famille et chasseur infatigable, courageux et angoissé... Cette bande dessinée évoque également les premiers signes de la destruction à grande échelle de la nature (déforestation, chasse…), qui se poursuit d'ailleurs de nos jours.
En résumé, lire "Sur les ailes du monde, Audubon" est un bon moyen de découvrir ou de redécouvrir Audubon et de le faire connaître au grand public. Plusieurs reproductions de dessins originaux et une biographie complètent l’album.

L'interview de Jérémie Royer

Jean-Jacques Audubon

Dans la BD "Sur les ailes du monde, Audubon", les traits du visage du naturaliste sont inspirés d'un portrait de John Syme (1826).
Source : Dargaud

1. Pourquoi avoir été publié une bande dessinée sur Audubon ? Avez-vous un intérêt particulier pour son oeuvre ou observez-vous les oiseaux ?

Jérémie Royer : je ne connaissais pas Audubon il y a deux ans. Je l'ai découvert à la radio lors d'un reportage très court. Le peu que j'ai entendu m'a intrigué et je me suis renseigné sur Internet pour savoir qui il était. Fabien, lui, le connaissait déjà un peu. Il a grandi dans la région de Nantes (NDLR : où Audubon a passé son enfance).

2. D'autres bandes dessinées ont-elles déjà été publiées à votre connaissance sur Audubon (y compris dans d'autres langues) ?

Jérémie Royer : nous avons cherché, au début du projet, si des bandes dessinées avaient été réalisées sur Audubon. Fabien est tombé sur une page ou deux pour un magazine américain je crois. C'est tout ce que je sais.

3. Quelles ont été les difficultés rencontrées lors de la réalisation de cette bande dessinée ?

Jérémie Royer : je n'ai pas rencontré vraiment de grosses difficultés, ou bien elles étaient légères. C'était le cas par exemple de la documentation : j'ai eu du mal à trouver des informations sur certaines villes ou certains lieux, et  mon imagination prenait alors le relais. Mais d'une manière générale, j'ai vraiment été heureux de travailler sur cet album.

4. De nombreux articles ont été publiés sur Internet suite à la sortie de cette bande dessinée : comment expliquer cet intérêt médiatique ?

Jérémie Royer : l'intérêt porté à Audubon est en grande partie lié à son envie de liberté. Une partie de nous recherche l'aventure, et nous avons essayé de retranscrire cela. Il y a également le personnage lui-même, très peu connu et pourtant un grand personnage. Je pense que certains lecteurs seront surpris quand ils apprendront qu'il a vécu en France et qu'il est très célèbre aux États-Unis. C'est cette originalité qui, peut-être, plait aux médias.

5. Étant donné qu'Audubon est très célèbre aux États-Unis, cette BD va-t-elle sortir dans ce pays ?

Page 15

La page 15 de la BD "Sur les ailes du monde, Audubon" (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : Dargaud

Jérémie Royer : une traduction en anglais est en effet prévue pour les États-Unis et le Royaume-Uni.

6. Pourquoi avez-vous appelé cette bande dessinée "Sur les ailes du monde" et pas "Sur les ailes de l'Amérique ?"

Jérémie Royer : nous n'avions pas voulu indiquer une partie spécifique du monde. Et puis "Sur les ailes du monde" est un titre plus poétique.

7. Plusieurs pages sont consacrées aux rêves, aux cauchemars, aux visions d'Audubon : pourquoi ? Il s'agit d'un trait particulier de sa personnalité ?

Jérémie Royer : Fabien a écrit son scénario comme une poésie, une fable. Ce n'est pas une biographie, même si certains passages sont tirés de son journal personnel. Quand on le voit cauchemarder, c'est qu'il est malade. Jean-Jacques Audubon a en effet contracté la fièvre jaune lors de sa descente du Mississippi. Il a risqué sa vie pour "ses" oiseaux. Sur ce fait, Fabien a pris la liberté de "rentrer dans ses rêves" et ainsi souligner son obsession pour les oiseaux.

8. Quelles scènes ont été entièrement imaginées ?

Jérémie Royer : Il y a quelques scènes mais je ne souhaite pas les dévoiler car je pense que cela fait partie du récit. Encore une fois, il ne s'agit  pas d'une biographie mais d'une histoire romancée fortement inspirée du réel. Fabien a pris des libertés mais elles ne trahissent pas le personnage. Les lecteurs peuvent retrouver une petite biographie à la fin de l'album pour discerner le vrai du faux. En outre, des livres entièrement dédiés à Audubon ont déjà été publiés (comme "Audubon : peintre, naturaliste, aventurier" d'Yvon Chatelin), et il faut les lire si l'on veut en savoir plus.

9. Plusieurs commentateurs ont remarqué les couleurs relativement sombres des planches : était-ce voulu ?

Audubon dessinant sa planche sur les Conures de Caroline (Conuropsis carolinensis)

La BD "Sur les ailes du monde, Audubon" montre par exemple le naturaliste dessinant des Conures de Caroline (Conuropsis carolinensis) dans son atelier (cliquez sur l'image pour l'agrandir).
Source : Dargaud

Jérémie Royer : les couleurs un peu sombres n'étaient pas voulues. Le papier de la BD est un papier qui absorbe pas mal d'encre à l'impression, ce qui explique que certains passages soient sombres. Mais les lecteurs ne s'en offusquent pas, au contraire, certains y voient une illustration de la personnalité parfois tourmentée d'Audubon.

10. Parmi les oiseaux dessinés dans votre BD figurent le Pic à bec d'ivoire, le Pigeon migrateur et la Conure (Perruche) de Caroline, trois espèces aujourd'hui disparues : était-ce un choix délibéré ? 

Jérémie Royer : oui, c'était important de montrer que l'équilibre de la nature est fragile. Même quand il y a des millions d'individus comme c'était le cas du Pigeon migrateur, le risque de disparition est possible. D'ailleurs, on ne pensait pas à l'époque que certaines espèces pouvaient disparaître.

11. Dans votre BD, Alexander Wilson, un dessinateur naturaliste contemporain et "concurrent" d'Audubon, semble être une obsession pour ce dernier : était-ce vraiment le cas ?

Jérémie Royer : je ne sais pas réellement si Alexander Wilson fut  un concurrent direct. Fabien, qui a écrit le scénario, pourrait vous en dire plus. En tout cas, je pense qu'il a été un frein quant à trouver un "éditeur" aux États-Unis. Sans Wilson, peut-être qu'Audubon aurait été édité dans son pays d'adoption ?

12. Vous abordez peu le travail réellement ornithologique/scientifique d'Audubon (description, identification, classification..) : pour quelle raison ?

Jérémie Royer : il est vrai que Audubon n'a pas fait que peindre des oiseaux, il a aussi réalisé des études poussées et détaillées, mais nous ne voulions pas "fermer" le récit en insistant trop sur son côté scientifique, nous ne voulions pas prendre un pli didactique. D'ailleurs, nous n'abordons pas son enfance et d'autres faits marquants de sa vie car il aurait fallu un album de 500 pages !

13. Quel est votre avis personnel sur ce personnage ? Le trouvez-vous attachant ?

Jérémie Royer : j'ai découvert un personnage extraordinaire. Je pense que certaines personnes, de notre histoire, sont surdouées, exceptionnelles, qu'elles font avancer nos idées et nos pensées. Audubon, pour moi, en fait partie.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Sur les forums d'Ornithomedia.com

Participez à la discussion "Le grand livre des oiseaux d'Audubon"

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"Jérémie Royer nous parle de la bande dessinée "Sur les ailes du monde, Audubon""

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest