Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Interviews > Francis Hengy et la migration de la Grue cendrée

Interviews

Retour à la liste des articles de Interviews

Francis Hengy et la migration de la Grue cendrée

Alors que la Grue cendrée entame actuellement sa migration de printemps, nous avons interviewé le réalisateur du film "Migration au rythme des saisons" sorti en 2016.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Francis Hengy et la migration de la Grue cendrée

Francis Hengy, le réalisateur du documentaire "Migration au rythme des saisons".

La Grue cendrée (Grus grus) symbolise la fidélité et le renouveau du printemps. En février et en mars, quand les jours rallongent, les grues d’Europe de l’Ouest quittent leurs zones d’hivernage situées dans la péninsule ibérique et en France pour rejoindre leurs sites de nidification en Europe du Nord. Elles survolent alors l’Hexagone selon un axe Sud-ouest-Nord-est, s’arrêtant parfois pour reprendre des forces, par exemple dans la vallée de l’Allier, sur les réservoirs de Champagne ou dans les prairies de Lorraine. Cette migration prénuptiale, plus rapide que celle d’automne, est suivie avec intérêt par de nombreux observateurs.
Francis Hengy a réalisé un documentaire intitulé "Migration au rythme des saisons" sorti en 2016 présentant le trajet aller-retour de cette espèce entre la Scandinavie et l’Espagne. Durant 52 minutes, on découvre ainsi plusieurs aspects de sa biologie tout en parcourant avec elle des milliers de kilomètres, de la taïga suédoise au parc national de Doñana en Andalousie en passant par le lac du Der à cheval sur les départements de la Marne et de la Haute-Marne, la réserve naturelle d’Arjuzanx dans les Landes, le réservoir de La Sotonera et la lagune de Gallocanta en Aragon.
Francis Hengy a répondu à nos questions sur son film et sur la Grue cendrée.

Abstract

The Common Crane (Grus grus) symbolizes fidelity and the renewal of spring. In February and March, when the days are longer, they leave their wintering areas in the Iberian peninsula and in France to reach their breeding grounds in Northern Europe. They then fly over France along a south-west north-east axis, they sometimes stop over to rest and feed, for example in the Allier valley, in the Champagne reservoirs or in the meadows of Lorraine. Francis Hengy has realized a documentary entitled "Migration au rythme des saisons" released in 2016 and presenting the migration of this species between Scandinavia and Spain. During 52 minutes, we discover several aspects of its biology while traveling with it thousands of kilometers, from the Swedish taiga to the national park of Doñana in Andalusia, passing by Der lake in the Marne and Haute-Marne departments, the natural reserve of Arjuzanx in the Landes department, the reservoir of La Sotonera and the lagoon of Gallocanta in the Spanish Aragon autonomous community.
Francis Hengy answered our questions about his film and about the Common Crane.

Le DVD "Migration au rythme des saisons"

DVD "Migration au rythme des saisons"

La couverture du DVD "Migration au rythme des saisons" de Francis Hengy.

Francis Hengy est passionné depuis son enfance par la nature. Il a réalisé plusieurs films documentaires sur l’industrie, le bois et l’environnement.
L’idée du documentaire "Migration au rythme des saisons" est née en 2010, et le DVD est finalement sorti en 2016. Des années de travail ont été nécessaires : documentation, préparation (contacts, matériel, véhicule…), repérages et affûts sur le terrain et montage. Un camping-car a même été spécialement acheté et aménagé.
"Migration au rythme des saisons" est un film didactique et ludique de 52 minutes, destiné à tous les publics, présentant la migration des Grues cendrées (Grus grus) entre la Scandinavie et l’Espagne. Il aborde également plusieurs aspects de la biologie de cet oiseau mythique (alimentation, reproduction…) et présente plusieurs sites fréquentés par l’espèce en Allemagne, en France, en Espagne et en Suède, comme l’île de Rügen, le lac du Der-Chantecoq (lire Où observer les oiseaux remarquables en hiver autour du lac du Der-Chantecoq ?), la réserve d’Arjuzanx (lire Observer les Grues cendrées dans la réserve nationale de chasse d'Arjuzanx), le lac de Puydarrieux (lire Observer les oiseaux du lac de Puydarrieux), le réservoir de La Sotonera, les forêts pâturées de chênes de l’Estrémadure (lire Observer les oiseaux en Estrémadure), le parc national de Doñana, la lagune de Gallocanta (dont le nom espagnol, qui signifie "Coq chanteur", rappelle étrangement celui du lac du Der-Chantecoq) ou le lac Hornborga.
Outre la Grue cendrée, ce film propose également des séquences où apparaissent entre autres les Vautours fauve (Gyps fulvus), moine (Aegypius monachus) et percnoptère (Neophron percnopterus), l’Aigle ibérique (Aquila adalberti), le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) et la Cigogne noire (Ciconia nigra) dans le parc national de Monfragüe, la Talève sultane (Porphyrio porphyrio) dans le parc national de Doñana ou le Cygne chanteur (Cygnus cygnus) sur le lac Hornborga en Suède. On y voit aussi des mammifères, comme le Glouton (Gulo gulo).
Le DVD est disponible au prix de 15 € + 3 € de frais de port. Pour le commander, envoyez un e-mail avec vos références à l'adresse : migration.grue@gmail.com. Plus d’informations sur www.migration-au-rythme-des-saisons.com.

La bande-annonce du film "Migration au rythme des saisons"



Bande-annonce du film "Migration au rythme des saisons" de Francis Hengy.
Source : Francish46

L'interview de Francis Hengy

Grues cendrées (Grus grus)

Grues cendrées (Grus grus).
Photographie : Francis Hengy

1. Pourquoi avoir consacré un documentaire sur la migration des Grues cendrées, alors que plusieurs films ont déjà été réalisés sur le sujet ? Qu'est-ce que votre film a de particulier ?

Francis Hengy : à ma connaissance, aucun film en français aussi didactique n'a été réalisé sur la Grue cendrée (NDLR : d’autres documentaires sont toutefois disponibles sur cette espèce, lire Arnaud Devroute et Maxence Lamoureux : filmer la migration des Grues cendrées). Mon film apporte des précisions sur les us et coutumes de cette espèce envoûtante qui véhicule des légendes à travers le monde depuis la nuit des temps. C’est l’un des oiseaux les plus photographiés et les plus observés pendant les périodes de migration, mais il est mal connu du grand public qui le confond souvent avec le Héron cendré (Ardea cinerea). J’ai déjà entendu des appellations bizarres, comme le "grand dindon" ou "l’aigrette grise". J’ai donc voulu apporter des éléments concrets sur ces grands oiseaux.

2. Était-ce un projet que vous aviez en tête depuis longtemps ?

Francis Hengy : il y a plus de deux ans, suite à une sortie photographique au lac du Der, le cri de ces oiseaux m'a envoûté. J’ai alors commencé à les étudier et à imaginer le scénario d’un film, ainsi qu'à prendre contact avec des spécialistes en Europe : à cette occasion je tiens à remercier notamment messieurs Petit, Couzi, Salvi et Nowald.

3. Quelles ont été les plus grandes difficultés techniques ou autres ?

Glouton (Gulo gulo)

Glouton (Gulo gulo) dans la taïga suédoise.
Photographie : Francis Hengy

Francis Hengy : je dirais d’abord la préparation et l’aménagement d'un camping-car afin d’affronter les conditions difficiles routières et climatiques (jusqu’à -20 °C en Scandinavie) et de ranger mon matériel de prise de vue (caméra, appareil photo, drone, équipement personnel, affûts). Trouver des solutions et des astuces pour faire face à l'humidité dans les affûts pendant mes longues heures d'observation a également été compliqué. Dans la taïga, gérer le quotidien, le ravitaillement (nourriture, eau), la solitude ou la présence de certains animaux (ours, glouton, loup) a aussi été difficile. Dans ces espaces, pas de téléphone portable : jamais je n'aurais imaginé que le silence serait aussi angoissant.

4. Quelles sont les séquences filmées dont vous êtes le plus "fier" ?

Francis Hengy : ma fierté est surtout d’avoir présenté le film lors de plus de trente projections et d’avoir animé des conférences-débats devant plus de 2 500 scolaires. Je pense que je peux être fier de toutes les séquences, comme semblent le montrer la présence du public lors des avant-premières et les ventes de DVDs.

5. Avez-vous appris des choses sur le comportement de la Grue cendrée qui n'étaient pas décrites dans la littérature ?

Françis Hengy : non, mais je peux par contre confirmer les écrits des spécialistes de la Grue cendrée, la "demoiselle grise".

6. Vous évoquez une "route du maïs" que suivraient en partie les Grues cendrées : existe-t-il un lien entre la progression de cette culture et la migration de cette espèce ?

Grues cendrées (Grus grus)

Grues cendrées (Grus grus) dans les chaumes de maïs près du lac du Der (Marne/Haute-Marne).
Photographie : Francis Hengy

Francis Hengy : depuis la fin des années 1960, le développement de la culture intensive du maïs, combiné avec des mesures de protection, ont en effet favorisé la croissance de la population de la Grue cendrée.

7. Vous indiquez dans le film que les sifflements des jeunes sont typiques du début de l'hivernage ; cessent-ils à la fin de l'hiver ?

Francis Hengy : ce sifflement du début d'hivernage permet aux jeunes de rester en contact avec les parents pendant la migration. Par la suite, les émissions sonores des jeunes évoluent durant environ trois ans, jusqu’au stade adulte.

8. Le rouge sur la tête serait plus visible en fonction de l'émotion : cette différence de couleur peut-elle être notée sur le terrain ?

Françis Hengy : cette zone rouge dépourvue de plumes est bien visible, et l’intensité de la couleur varie selon le degré d’excitation, le maximum étant atteint durant la période des amours.

9. Les deux narines du bec sont situées face à face : est-ce vraiment unique parmi les oiseaux ?

Francis Hengy : d’autres oiseaux ont aussi des narines oblongues, comme l’autruche et l’émeu, mais elles sont plus difficiles à voir chez les espèces de petite taille.

10. Connaissez-vous des étapes de migration importantes entre l'île de Rügen et le lac du Der ?

Grues cendrées (Grus grus)

Grues cendrées (Grus grus) en migration.
Photographie : Francis Hengy

Francis Hengy : oui, mais l’on ne peut pas parler d’étapes car, les Grues cendrées peuvent voyager plus de 1 000 kilomètres sans s’arrêter, si les conditions sont favorables. Les sites où elles s’arrêtent sont des zones humides et dégagées, où elles peuvent dormir les pattes dans l’eau.

11. Quels sont les bons coins pour filmer les grues sur le lac du Der ?

Francis Hengy : il est difficile d’indiquer des lieux précis car ils peuvent changer suivant les conditions météorologiques et le niveau de l’eau. Mais certains sites sont favorables, comme la digue de Chantecoq, la presqu’île de Champaubert, le château d'eau d'Outines ou le village musée du Der de Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement.

12. Les séquences du Bihoreau gris pêchant, les quatre Ibis falcinelles en halte ou de l'Autour des palombes attrapant une foulque sont filmées au lac du Der ?

Francis Hengy : lors de mes observations à l’affût dans la région du lac du Der, j'ai en effet pu filmer ces scènes et bien d’autres encore…

13. Vous évoquez le lac du Puydarrieux en France et le réservoir de La Sotonera en Espagne, mais vous ne montrez pas d'images de grues sur ces sites : était-ce un choix ?

Françis Hengy : des images de Grues cendrées fréquentant le lac exondé sont bien visibles durant l’interview de Valérie Ducasse. De même, des séquences de grues en vol venant des Pyrénées et se dirigeant vers le barrage Alberca Alboré sont présentées.

Grue cendrée (Grus grus) et poussins en Suède

Grue cendrée (Grus grus) et poussins en Suède.
Photographie : Francis Hengy

14. Vous montrez une scène où l'on voit des ornithologues courir derrière de jeunes grues pour les baguer : où cette scène a-t-elle été filmée ? N'est-ce pas une technique "traumatisante" pour les oiseaux et les parents ?

Francis Hengy : cette scène de baguage a été filmée en Suède par des ornithologues de l’université de Stockholm ; je suppose qu'ils connaissent leur travail et que les oiseaux sont respectés.

15. Allez-vous proposer votre documentaire à une chaîne de télévision ?

Francis Hengy : depuis la sortie du film, je suis très pris entre les multiples projections et les diverses participations à des événements comme le colloque des ornithologues du Grand Est, les festivals de Ménigoute et de Montier-en-Der ou la Fête de la Grue, et de ce fait, je n'ai pas encore eu le temps de prospecter plus loin, mais je reste ouvert à toutes propositions.

16. Avez-vous d'autres projets de films sur les oiseaux ?

Francis Hengy : oui, les projets se bousculent dans ma tête. Je recherche toujours des sujets mal connus du public, cela afin de partager ma passion. Pour moi, filmer c’est apprendre en voyageant.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la galerie photos d'Ornithomedia.com

Grue cendrée (Grus grus)

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Carte Le pays des Grues cendrées, le lac du Der et les lacs aubois

À lire sur le web

Le site web du film "Migration au rythme des saisons" : www.migration-au-rythme-des-saisons.com

Ouvrages recommandés

Vos commentaires sur :
"Francis Hengy et la migration de la Grue cendrée"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest