Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > Réflexions à propos d'un Marabout d'Afrique échappé du zoo de Beauval

Analyses

Retour à la liste des articles de Analyses

Réflexions à propos d'un Marabout d'Afrique échappé du zoo de Beauval

Début octobre 2016, un marabout s'est enfui du zooparc de Beauval (Loir-et-Cher) et s'est installé durant quelques jours dans une zone humide des Pyrénées-Atlantiques avant d'être recapturé.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Réflexions à propos d'un Marabout d'Afrique échappé du zoo de Beauval

Le Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) nommé "Guibole" dans la Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 10/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot

Chaque année, de nombreux oiseaux exotiques s'échappent de zoos ou de collections et se retrouvent dans des habitats parfois très différents de leur milieu d'origine : certaines espèces réussissent à former des populations férales (= formées d'oiseaux captifs retournés à l'état sauvage) viables et même florissantes. Les exemples les plus connus en France sont l'Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), originaire d'Afrique, dont des centaines de couples s'étaient installés au cours des années 1990 et 2000 le long du littoral atlantique avant qu'une campagne d'extermination ne soit lancée en 2007, et la Perruche à collier (Psittacula krameri), un oiseau d'Afrique et d'Asie dont des milliers d'individus vivent désormais dans les parcs et les bois. Ce n'est pas (encore) le cas du Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), une grande cigogne africaine (hauteur : 152 cm et envergure : 225 à 287 cm) chauve au bec énorme et au régime essentiellement charognard.
C'est un oiseau spectaculaire souvent détenu dans les parcs zoologiques comme celui de Beauval, situé à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher). Début octobre 2016, lors d'un spectacle, l'un d'entre eux, surnommé "Guibole", s'est enfui en utilisant un courant ascendant et est finalement arrivé le 7 octobre dans la Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis, une zone humide aménagée par la fédération des chasseurs des Pyrénées-Atlantiques située le long du Gave de Pau, à 450 km de Saint-Aignan-sur-Cher.
Andreas Guyot, créateur du blog "Oiseaux des Pyrénées 64", a pu observer et photographier cet oiseau. Dans cet article, il nous raconte cette intéressante aventure qui soulève plusieurs questions.

Abstract

Every year, many exotic birds escaped from zoos and collections are watched in areas which can be very different from their natural habitats: some species have even formed viable and even thriving feral populations. The best known examples in France are the Sacred IbisThreskiornis aethiopicus, native from Africa, whom hundreds of pairs settled along the Atlantic coast before an extermination campaign was decided in 2007, and the Rose-ringed Parakeet Psittacula krameri, an african and asian species that now lives in parks and woods. This is not (yet) the case of the Marabou Stork Leptoptilos crumeniferus, a large African bird (height: 152 cm and wingspan: 225-287 cm) with an essentially scavenger regime.
It is a spectacular species often held in zoos, including the park of Beauval in Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher). In early October 2016, during an air show, one of their bird nammed "Guibole" used a thermal and escaped, arriving the 7th of October in the Saligue of Biron-Castétis, a wetland managed by the hunting federation of the Pyrénées-Atlantiques situated along the Gave de Pau river, 450 km from Saint-Aignan-sur-Cher.
Andreas Guyot, the creator of the blog "Oiseaux des Pyrénées 64", watched and photographed this bird. In this article, he presents us this interesting adventure, which is a source of thinking.

L'aventure de Guibole, le Marabout d'Afrique

Situations du zooparc de Beauval et de la Saligue aux Oiseaux de Biron

Situations du zooparc de Beauval (Loir-et-Cher) et de la Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques).
Carte : Ornithomedia.com

"Guibole" est un Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) né en captivité il y a une dizaine d'années dans le zooparc de Beauval, situé à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher). Il a l'habitude d'être nourri par l'Homme et n'a jamais vécu en liberté. Son soigneur précise en outre qu'il est assez craintif. Il fait partie du spectacle "Les Maîtres des Airs", et c'est lors de l'un d'entre eux, au début du mois d'octobre 2016, qu'il a utilisé un courant ascendant (lire Ascendances thermiques et dynamiques) et s'est enfui. Il a été aperçu lors des jours suivants à Châteauroux (Indre), puis s'est posé le 7 octobre dans la Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis, une zone humide située dans les Pyrénées-Atlantiques, gérée et aménagée par la fédération des chasseurs des Pyrénées-Atlantiques. Christian Péboscq, technicien de la fédération, l'a vu et a contacté le centre de soins pour animaux sauvages Hegalaldia pour savoir d'où il pouvait venir. Le centre a appelé plusieurs parcs zoologiques, et celui de Beauval s'est manifesté. Une opération de récupération a été menée durant le week-end des 8 et 9 octobre, sans succès, ce dernier s'étant envolé à chaque fois.
Le vendredi 14 octobre, deux soigneuses du parc zoologique ont essayé de s'approcher de Guibole, qui s'était installé sur une plateforme destinée aux Cigognes blanches (Ciconia ciconia), mais il s'est encore envolé. Elles ont fait une nouvelle tentative le lendemain et ont mis deux heures pour être suffisamment près du marabout qui était posé dans l'eau peu profonde. Elles ont déposé un morceau de viande contenant un sédatif et ont attendu. Une heure après, Guibole a commencé son repas : étourdi, il a été capturé. Il a été ramené dans le zoo et a été placé en quarantaine, où il devait rester quinze jours avant de pouvoir participer à nouveau aux "shows" aériens du parc...

La Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis, une zone humide gérée par des chasseurs

Une saligue est une forêt alluviale inondable composée principalement de saules et de frênes poussant le long du Gave de Pau, une rivière capricieuse qui s'écoule entre des bancs de graviers dont le profil et le nombre varient en fonction des crues. Ce milieu naturel a disparu de nombreux secteurs à cause des aménagements de la rivière. Un barrage a même été créé en 1957 à Artix pour refroidir les eaux d’une centrale thermique. Le lac s’est progressivement comblé et est devenu une zone humide très riche (lire Les oiseaux du lac d'Artix, une sorte de "delta" intérieur artificiel).
La saligue de Biron-Castétis est un autre site intéressant pour l'observation des oiseaux. Pour y accéder depuis l’autoroute A64 reliant Bayonne et Toulouse, il faut prendre la sortie numéro 8 vers Orthez, suivre la direction de Biron puis le panneau "Saligue aux oiseaux".
Une partie de ce marais avait été asséchée par les agriculteurs pour créer des champs de maïs. En 1995, la fédération des chasseurs des Pyrénées-Atlantiques a repris ce site d'environ 24 hectares pour favoriser l'accueil des oiseaux. Un observatoire a été installé. Andréas Guyot nous précise que l'Échasse blanche (Himantopus himantopus), la Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus) et le Goéland leucophée (Larus michahellis) nichent sur ce site. L'Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) s'y est reproduit en 2015. La Cigogne blanche et le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) y hivernent régulièrement, et une quinzaine de Grues cendrées (Grus grus) y ont récemment passé une partie de l'hiver.

Quelques réflexions à propos de l'aventure de Guibole

L'aventure de Guibole est intéressante à plus d'un titre : elle rappelle tout d'abord que les parcs zoologiques constituent parfois des centres de diffusion et de dispersion d'oiseaux exotiques. Rappelons que les Ibis sacrés (Threskiornis aethiopicus) qui ont colonisé à partir des années 1990 et jusqu'au milieu des années 2000 plusieurs départements du littoral atlantique français, provenaient du parc zoologique de Branféré, situé dans la commune du Guerno (Morbihan). Les propriétaires avaient importé 20 oiseaux du Kenya entre 1975 et 1980. Cet effectif avait été renforcé en 1987 par dix oiseaux provenant du parc ornithologique de Villars-les-Dombes (Ain). Plus ou moins capables de voler, ces oiseaux ont rapidement créé une colonie qui a atteint 150 couples en 1990 et 350 individus en 1993. Les jeunes issus de cette colonie, laissés libres, se sont mis à fréquenter les zones humides des environs...
Comme l'Ibis sacré, le Marabout d'Afrique est détenu dans plusieurs parcs car c'est un oiseau spectaculaire. Il peut se reproduire en captivité.

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), aigrettes et Héron cendré

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 14/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot

La tentative de fuite de Guibole montre aussi la grande capacité de dispersion du Marabout d'Afrique : l'oiseau du zooparc de Beauval a parcouru 450 km en quelques jours. Une étude menée dans le Swaziland entre 2003-2007 avait d'ailleurs montré que les jeunes peuvent se disperser sur plus de 1 500 km lors de leur première année.
Guibole s'est spontanément dirigé vers le sud-ouest de la France, une voie de migration automnale suivie par de nombreuses espèces comme la Cigogne blanche : comment et pourquoi un oiseau né en captivité a-t-il suivi cette direction ?
Dans la saligue, il cohabitait très bien avec les Cigognes blanches, et même avec les Grues cendrées. Il semblait tout à fait capable de trouver seul sa nourriture. Les marabouts sont d'ailleurs connus pour leur opportunisme alimentaire et fréquentent volontiers les décharges (lire Des villageoises indiennes ont formé une brigade pour sauver le Marabout argala), tout comme sa "cousine" la Cigogne blanche (cette capacité d'adaptation et le réchauffement climatique permettent d'ailleurs désormais à cette dernière espèce d'hiverner en Île-de-France depuis plusieurs années, lire Un cas d'hivernage de Cigognes blanches en Ile-de-France).
Tous les facteurs semblent donc en théorie réunis pour que le Marabout d'Afrique soit capable de former une petite population férale si un nombre suffisant d'oiseaux élevés en captivité réussissaient à s'échapper d'un zoo ou d'une collection... 

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) et Grues cendrées (Grus grus)

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), Cigogne blanche (Ciconia ciconia) et Grues cendrées (Grus grus), Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 10/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot
Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus)

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus), Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 12/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot
Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) et Héron cendré (Ardea cinerea) en vol

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) et Héron cendré (Ardea cinerea) en vol (notez la différence de taille), Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 14/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot
Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) sur une plateforme

Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumeniferus) sur une plateforme pour cigognes, Saligue aux Oiseaux de Biron-Castétis (Pyrénées-Atlantiques) le 14/10/2016.
Photographie : Andréas Guyot

Contact

Andréas Guyot - Blog : "Oiseaux des Pyrénées 64"

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Participez à la discussion "Où observer les oiseaux dans les Pyrénées-Atlantiques ?"

À lire sur le web

Sources

Vos commentaires sur :
"Réflexions à propos d'un Marabout d'Afrique échappé du zoo de Beauval"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest