Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > Pourquoi le Vanneau sociable est-il souvent observé avec des Vanneaux huppés ?

Analyses

Retour à la liste des articles de Analyses

Pourquoi le Vanneau sociable est-il souvent observé avec des Vanneaux huppés ?

Un Vanneau sociable adulte a été découvert en avril 2019 dans les Yvelines en compagnie de Vanneaux huppés.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

Pourquoi le Vanneau sociable est-il souvent observé avec des Vanneaux huppés ?

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) adulte en plumage nuptial et Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines), le 14/04/2019.
Photographie : Marie-Lan Taÿ Pamart

Le Vanneau sociable (Vanellus gregarius) est un limicole avec les parties supérieures et la poitrine gris-beige, une calotte sombre, la gorge et les sourcils clairs, des ailes tricolores (brun, blanc et noir), un croupion blanc, une queue blanche à l'extrémité noire, et un bec et de longues pattes noirs. En plumage estival, son abdomen est noir et châtain. L'adulte en plumage hivernal et le juvénile ont un plumage plus terne. C'est une espèce rare et en diminution, qui niche dans les steppes de Russie et du Kazakhstan et qui hiverne dans les zones dégagées, principalement du Soudan au nord-ouest de l’Inde. En Europe, c'est un migrateur rare (une vingtaine de données par an), principalement noté en mars-avril et en octobre-novembre, en compagnie de Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) : un adulte en plumage nuptial a par exemple été découvert le 12 avril 2019 en compagnie de plusieurs Vanneaux huppés dans une petite gravière dans la vallée de la Seine près de Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines), et il était encore présent le 18 avril 2019 au moins.
Après une présentation de cette espèce peu connue, nous évoquons les principales caractéristiques des observations européennes (dates et répartition), et nous essayons de comprendre pourquoi il est généralement vu avec des Vanneaux huppés, durant les passages de printemps et d'automne ou en hiver.
Nous remercions Marie-Lan Taÿ Pamart, Marc Fasol et Alain Fossé pour nous avoir permis d'illustrer cet article.

Abstract

The Sociable Lapwing (Vanellus gregarius) is a wader with gray-beige upperparts and breast, a dark cap, a white throat and eyebrows, brown, white and black wings, a white rump, a white tail with a black subterminal mark, and long black legs. In summer plumage, the abdomen is black and chestnut. Adult winter plumage and juvenile have duller plumage. It is a rare and declining species that breeds in the steppes of Russia and Kazakhstan and that winters in open areas, mainly from Sudan to northwestern India. In Europe, it is a rare migrant (about twenty records per year), mainly watches in March-April and October-November with Northern Lapwing (Vanellus vanellus): an adult in breeding plumage was for example discovered on the 12th of April 2019 in with several Northern Lapwings in a small gravel pit in the Seine Valley near Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines), and it was still present on the 18th of April 2019 at least.
After a presentation of this little-known species, we discuss the main characteristics of its European observations (dates and distribution), and we try to understand why it is generally associated with Northern Lapwings, during the spring and summer passages. fall and in winter.
We thank Marie-Lan Taÿ Pamart, Marc Fasol and Alain Fossé for their help to illustrate this article.

Le Vanneau sociable (Vanellus gregarius)

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) adulte en plumage nuptial

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) adulte en plumage nuptialSaint-Martin-la-Garenne (Yvelines), le 14/04/2019 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marie-Lan Taÿ Pamart 

Longueur : 26-30 cm.

Envergure : 65-70 cm.

Description : la silhouette du Vanneau sociable est proche de celle du Vanneau huppé (Vanellus vanellus), mais il est légèrement plus petit et plus élancé, ses pattes sont plus longues et plus sombres, et son profil est différent : l'arrière de la tête est arrondi et sans huppe et son front est plus fuyant. Son bec noir est plus long.
Ses couleurs sont bien différentes : les parties supérieures et la poitrine sont gris-beige, le bas-ventre et les couvertures sous-caudales sont blancs, le croupion et les sus-caudales sont également blancs, et une tache subterminale noire est présente à l'extrémité de la queue (bien visible en vol).
Sa tête est gris-beige, avec des sourcils nets pâles allant du front à la nuque, un menton blanchâtre, et une calotte et des lores (= zones entre la base du bec et les yeux) sombres.
Les ailes sont tricolores : les rémiges primaires sont noires et forment un triangle bien visible en vol, les rémiges secondaires sont blanches, et les couvertures et les scapulaires sont du même gris-beige que le dos. Le dessous des ailes est entièrement blanc, à l'exception des rémiges primaires. Le Vanneau sociable a un vol plus lent que celui des autres vanneaux.
Chez l'adulte en plumage nuptial, les joues sont chamois, les sourcils sont jaune-beige et le ventre est noir et bordé par une ligne postérieure bordeaux.
Les adultes non nicheurs ont les sourcils chamois pâle et l’abdomen clair.
Le juvénile est semblable à l’adulte en plumage d’hiver, mais les parties supérieures ont un dessin écaillé du fait de la présence sur chaque plume d'un liseré chamois et d'une tache subterminale sombre. Sa calotte, sa tête, son cou et sa poitrine sont striés de sombre.

Voix : les cris du Vanneau sociable sont très différents des cris nasillards et aigus du Vanneau huppé : ce sont des "retch, retch retch" grinçants, râpeux, discordants et rauques.

Écoutez ci-dessous un enregistrement réalisé le 14 avril 2019 par Marie-Lan Taÿ Pamart des cris du Vanneau sociable adulte observé près de Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines) (source : Xeno-Canto Foundation) :


Habitat et biologie

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) adulte en plumage nuptial et Vanneau huppé (Vanellus vanellus)

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) adulte et Vanneau huppé (Vanellus vanellus), Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines), le 14/04/2019 (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marie-Lan Taÿ Pamart 

Le Vanneau sociable niche dans les steppes à graminées et à armoises, souvent à proximité de zones salines. Lors de ses migrations et en hiver, il stationne dans les secteurs dégagés (champs, prairies sèches, jachères, steppes, semi-déserts...).
Il est monogame. Au début de la période de reproduction, des groupes composés de quelques mâles (de cinq à dix) se disputent devant les femelles. 
Il niche en colonies lâches de cinq à vingt couples, les nids étant espacés de 25 à 50 mètres.
Le Vanneau sociable est migrateur : il quitte ses zones de nidification entre août et novembre, se rassemblant parfois en grand nombre (lire Un rassemblement de 1 200 Vanneaux sociables dans le sud de la Russie), et il atteint ses quartiers d'hivernage à partir d'octobre. La migration de printemps est plus rapide, les zones d'hivernages étant quittées au début du mois de mars, et les sites de nidification les plus méridionaux étant atteints dès la mi-avril.

Aire de répartition

Le Vanneau sociable niche dans le sud de la Russie et au Kazakhstan et hiverne principalement de l'Afrique orientale (Soudan, Érythrée et Somalie) au Pakistan et au nord-ouest de l'Inde en passant par le Moyen-Orient : Turquie, Syrie, Israël (lire Observer les oiseaux dans le nord-ouest du Néguev) et péninsule arabe.

Une espèce en diminution

Le Vanneau sociable a connu un déclin important au cours du XXe siècle, avec par exemple une baisse de 30 à 60 % dans le nord du Kazakhstan entre 1930 et 1960, suivie d'une réduction de moitié des populations restantes entre 1960 et 1987. Sa population mondiale serait inférieure à 6 000 couples, et l'espèce est dans un état de conservation critique. Les raisons de cette baisse sont multiples : mise en culture des steppes, épisodes de sécheresse, prédation durant la nidification, chasse dans les zones d'hivernage et de passage...

Caractéristiques principales des observations de Vanneaux sociables en Europe

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) juvénile et Vanneaux huppés (Vanellus vanellus)

Vanneau sociable (Vanellus gregarius) juvénile et Vanneaux huppés (Vanellus vanellus), étang de Latour (Belgique), le 18 novembre 2012 : notez le plumage plus clair et les ailes tricolores (cliquez sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Marc Fasol

Le Vanneau sociable est un migrateur rare en Europe de l'Ouest, avec une vingtaine de données par an. Des oiseaux sont également vus en hiver, notamment en France et dans la péninsule ibérique, où l'hivernage d'une petite population serait régulier. Quelques individus passeraient aussi la mauvaise saison en Afrique du Nord.
Les observations européennes sont principalement réalisées en mars-avril et en septembre-novembre, la France (voir une synthèse d'observations récentes) et l'Allemagne représentant 40 % du total européen.
En automne, la majorité des oiseaux sont des juvéniles ou des individus de premier hiver, tandis qu'au printemps, la quasi-totalité (plus de 90 %) des données concerne des adultes et des individus de premier été.
Les données hivernales sont concentrées en France et surtout en Espagne et au Portugal, ces trois pays représentant plus de 60 % des observations à cette période.

Le Vanneau sociable est généralement vu avec des Vanneaux huppés  

En Europe, les données de Vanneaux sociables concernent généralement des oiseaux seuls, mais ils accompagnent presque toujours des Vanneaux huppés : on les repère assez facilement en vol grâce à leur plumage globalement clair et à leurs ailes blanc, noir et beige qui contrastent avec les couleurs sombres de leurs "cousins". On observe essentiellement ce limicole rare dans les mêmes habitats que les Vanneaux huppés en halte migratoire ou en hivernage : labours, prairies, prés-salés, aérodromes, étangs vidés, bassins de décantation, rives des grands plans d'eau, bancs dans le lit des grands fleuves...
Cette espèce est essentiellement notée dans les principales zones de passage et d'hivernage des Vanneaux huppés : en France, c'est le cas des régions Centre-Val de Loire (lire Un Vanneau sociable en Indre-et-Loire), Île-de-France, Hauts-de-France, Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine.
L'analyse des données ouest-européennes montre que les périodes allant de mars à avril et de septembre à novembre sont les plus favorables pour voir le Vanneau sociable : or ces dates correspondent aux pics des passages des Vanneaux huppés en Europe occidentale. Les Vanneaux sociables sont par ailleurs souvent notés les jours où les passages de Vanneaux huppés sont particulièrement intenses.

Comment expliquer cette "association" ? 

Aires de nidification (en rouge) et d'hivernage (e bleu) du Vanneau sociable

Aires de nidification (en rouge) et d'hivernage (en bleu) du Vanneau sociable (Vanellus gregarius).
Carte : Ornithomedia.com

Le Vanneau sociable niche dans les steppes du sud de la Russie et du Kazakhstan, un habitat également occupé par le Vanneau huppé : lors d'un inventaire réalisé entre avril et juin sur la période 2001-2006 dans la région russe de la Trans-Volga, les ornithologues ont observé les limicoles nicheurs suivants dans les prairies herbeuses : principalement des Vanneaux huppés et des Glaréoles à ailes noires (Glareola nordmanni), mais aussi, en moins grand nombre toutefois, des Vanneaux sociables et des Oedicnèmes criards (Burhinus oedicnemus). Ces deux espèces se côtoient donc fréquemment dans leurs zones de nidification, qu'ils rejoignent et quittent à peu près aux mêmes périodes. On connaît même au moins un cas de couple mixte à Pori (Finlande), en mai et en juin 2010 : les œufs n'ont pas éclos, mais cela montre la grande proximité entre ces deux limicoles.
Donald et al. (2010) avaient posé des balises satellitaires sur des Vanneaux sociables nichant au Kazakhstan, et ils avaient constaté qu'au début de leur migration automnale, la plupart d'entre eux se dirigeaient vers l'Ouest en longeant le nord de la mer Caspienne avant de bifurquer à 90 degrés vers le Sud, en direction du Caucase. Selon ces ornithologues, les Vanneaux sociables observés en Europe pourraient avoir "raté" leur tournant vers le sud et auraient poursuivi leur chemin vers l'Ouest, suivant alors volontiers des groupes de Vanneaux huppés. Un suivi de long terme des limicoles nicheurs et migrateurs le long des côtes du nord-ouest de la mer Noire (Ukraine) avait montré que les Vanneaux huppés se concentraient en très grand nombre dans cette région, et qu'ils migraient ensuite en automne vers le Sud-ouest : des individus bagués dans ce secteur ont ainsi été retrouvés en Italie et en Grande-Bretagne. Les Vanneaux sociables observés en Europe, originaires de steppes au nord et à l'est de la mer Caspienne, pourraient avoir transité par le nord de la mer Noire, se mêlant alors aux milliers de Vanneaux huppés qui y stationnent. 
En Europe du Nord et de l'Est, les observations de Vanneaux sociables sont plutôt effectuées à la fin de l'été, ce qui pourrait correspondre aux mouvements post-nuptiaux des Vanneaux huppés provenant du sud de la Russie.
En Espagne, les données hivernales de Vanneaux sociables sont concentrées en Estrémadure, en Andalousie et dans le sud du Portugal, ce qui correspond aux grandes zones de rassemblement des troupes hivernantes de Vanneaux huppés.
Les Vanneaux sociables se joindraient aux Vanneaux huppés pour profiter de la protection relative contre les prédateurs (rapaces et mammifères) assurée par leurs grandes troupes.
Les relations entre les Vanneaux sociables et les Vanneaux huppés ne sont pas toujours harmonieuses : par exemple, l'adulte en plumage nuptial qui stationne en avril 2019 dans une gravière près de Saint-Martin-la-Garenne (Yvelines) cherche souvent à éloigner les Vanneaux huppés tout en poussant des cris rauques et grinçants. Pour François Lelièvre, qui s'est rendu sur place, l'explication de ce comportement serait son intérêt pour une femelle de Vanneau huppé : il éloignerait ainsi tous les concurrents potentiels..
Le 23 mars 2004, dans la plaine cultivée d'Eghezée en Belgique (lire Les bassins de décantation de Longchamps), Antoine Joris avait constaté que certains Vanneaux huppés se montraient agressifs envers le Vanneau sociable présent, le poursuivant en courant derrière lui.

Un exemple de vidéo d'un Vanneau sociable parmi des Vanneaux huppés



Une vidéo montrant un Vanneau sociable (Vanellus gregarius) se reposant et faisant sa toilette parmi des Vanneaux huppés (Vanellus vanellus) dans le Meerlebroekplassen à Beese, dans la province de Limbourg (Pays-Bas), le 25 septembre 2011. 
Source : Evertmf62

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia

Vanneau sociable (Vanellus gregarius)

Dans la galerie d'Ornithomedia

Vanneau sociable (Vanellus gregarius)

Sources

  • Eduardo de Juana (2011). The Sociable Lapwing in Europe. British Birds. Numéro : 104. Pages : 84–90. Février. https://britishbirds.co.uk
  • M. L. Oparin (2008). Recent fauna of ground-nesting birds in Transvolga steppes and its dynamics in the 20th century. Biology Bulletin. Volume : 35. Numéro : 4. Pages : 422-427. https://link.springer.com/article/10.1134/S1062359008040158
  • Antoine Joris (2004). Première observation du Vanneau sociable (Vanellus gregarius) en Wallonie. Aves. Numéro : 41. Pages :  1-2. www.aves.be
  • A. I. Korzukov (1991). Wader migration along the North-west Black Sea coast and adjacent areas. Wader Study Group Bulletin. Numéro : 63. Pages :21-24. https://sora.unm.edu

Vos commentaires sur :
"Pourquoi le Vanneau sociable est-il souvent observé avec des Vanneaux huppés ?"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Newsletter

Tenez-vous informé(e) des articles publiés chaque mois sur Ornithomedia.com




Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest