Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Magazine > Analyses > L'Étourneau roselin et les criquets, une relation étroite

Analyses

Retour à la liste des articles de Analyses

L'Étourneau roselin et les criquets, une relation étroite

Juin est le meilleur mois pour avoir une chance d'observer un adulte d'Étourneau roselin en France, notamment lors des invasions printanières de cette espèce liées à l'augmentation du nombre de criquets.

| Validé par le comité de lecture

Partager
Translate

L'Étourneau roselin et les criquets, une relation étroite

Étourneaux roselins (Pastor roseus) adultes entre Almaty et le lac Sorbaluk au Kazakhstan en mai 2011.
Photographie : Ron Knight (Wikimedia Commons)

L'Étourneau roselin (Pastor roseus) est un oiseau typique de la steppe, du sud de la Russie à l'Asie centrale. L'adulte est superbe avec son plumage rose et noir, mais il est rare de pouvoir l'admirer en Europe de l'Ouest, où les données concernent surtout des jeunes au plumage gris-beige trouvés en automne, souvent parmi des Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris). Les adultes sont essentiellement signalés en mai et en juin, et ils peuvent attirer des dizaines d'observateurs : un oiseau découvert le 3 juin 2017 dans un jardin à Ipswich (Grande-Bretagne) a ainsi été vu par plus de 200 personnes !
Certains printemps, on assiste à des invasions de milliers d'Étourneaux roselins qui touchent essentiellement les Balkans (Roumanie et Bulgarie), mais parfois aussi la France, comme ce fut le cas en mai-juin 2001 et en 2002. Ces phénomènes sont liés à des explosions du nombre de criquets migrateurs. Dans cet article, nous évoquons ces irruptions spectaculaires.

Abstract

The Rosy Starling (Pastor roseus) is typical of the steppes from southern Russia to Central Asia. The adult is superb with its pink and black plumage, but it is rare to have the opportunity to watch it in Western Europe, where mostly immature gray-beige birds are found in autumn among Common Starlings (Sturnus vulgaris). Adults are mainly reported in May and June, and they can then attract dozens of birds: more than 200 people gathered the 3rd of June 2017 when a bird was discovered in a garden in Ipswich (Great Britain)! Some springs however, there are irruptions of thousands of Rosy Starlings which mainly concern the Balkans (Romania and Bulgaria), but sometimes also France, as was the case in 2001 and 2002. These phenomena are linked to the explosion in the number of migratory locusts. In this article, we speak about these spectacular irruptions.

L'Étourneau roselin (Pastor roseus)

Étourneau roselin (Pastor roseus) adulte

Étourneau roselin (Pastor roseus) adulte, La Piarre (Hautes-Alpes), le 31/05/2001.
Photographie : Olivier Torillon

Longueur : 19 - 22 cm.

Description : l'adulte a le corps et le bec roses et les ailes, la tête et la queue noires. Le mâle possède une huppe pendante. La femelle est un peu plus terne. Le jeune est gris-brun avec des ailes plus sombres et un croupion pâle et son bec est en partie jaune. L'oiseau de premier hiver ressemble à l'adulte mais le rose est remplacé par du gris rosé et son bec est grisâtre.

Voix : les cris de contact sont brefs et rudes. Le chant ressemble à celui de l'Étourneau sansonnet : il est rapide et varié.

Habitats : il niche dans les rochers dans les zones steppiques riches en orthoptères. Le reste de l'année, il fréquente des zones variées, souvent plus arborées.

Répartition : il se reproduit de la Turquie, la Russie et l'Ukraine à la Mongolie et au nord-ouest de la Chine en passant par le Kazakhstan, l'Iran et l'Afghanistan. Il niche aussi de façon irrégulière dans les Balkans (Hongrie, Bulgarie, Roumanie et Grèce). La reproduction dans la Dobroudja roumaine, près du delta du Danube, est plus ou moins annuelle et le nombre de couples y est variable (lire Le delta du Danube et la Dobroudja du 27 juillet au 14 août 2003). Il a déjà niché en Italie (près d'une dizaine de cas, principalement en Vénétie). 

Des oiseaux isolés, souvent des immatures, sont vus entre septembre et novembre en Europe de l'Ouest, souvent parmi les Étourneaux sansonnets (Sturnus vulgaris). Il hiverne en Inde et au Sri Lanka. 

Biologie : l'Étourneau roselin est sociable et il niche en colonies dans des tas de pierres ou des falaises. Il forme des bandes lors de la migration prénuptiale et dans les zones d'hivernage. Il se nourrit principalement de criquets et d'autres insectes, parfois de fruits. En hiver, il se nourrit aussi de graines.

Le statut de l'Étourneau roselin en Europe de l'Ouest (et en France)

Deux jeunes Étourneaux roselins (Pastor roseus) et un Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)

Deux jeunes Étourneaux roselins (Pastor roseus) et un Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris), La Borgne, île d'Yeu (Vendée), le 14/09/2007 : Notez leur plumage clair et leur bec jaunâtre.
Photographie : Frédéric Portier

L'Étourneau roselin est une espèce occasionnelle en France et plus largement en Europe de l'Ouest. On note deux "pics" de données : de la fin mai à la fin juin, qui concerne surtout des adultes et des oiseaux de premier été, et de septembre à novembre, qui implique plutôt des jeunes.
L'observation d'un adulte est toujours un événement : le 3 juin 2017, un individu découvert dans un jardin de Larchcroft Close à Ipswich (Grande-Bretagne) a ainsi attiré près de 200 observateurs ! En mai 2012, un groupe de 33 oiseaux a été observé près de Lotzaria et de la rivière Tsiknias sur l'île grecque de Lesbos (lire Pourquoi visiter l'île de Lesbos ?).
En France, les observations sont majoritairement réparties à l'ouest d'une ligne reliant le Finistère et le Var (voir une synthèse de données depuis 2012 dans notre rubrique Observations). Des immatures isolés sont vus pratiquement chaque automne sur les îles de la côte atlantique, comme celle d'Yeu en Vendée (lire Observer les oiseaux sur l'île d'Yeu) et d'Ouessant dans le Finistère (lire Jean-Philippe Siblet et les oiseaux d'Ouessant). Deux mâles et une femelle adultes avaient été trouvés à Lardier-et-Valença (Hautes-Alpes) le 3 juin 2012, mais ce n'est" rien" par rapport aux invasions de 2001 et 2002, au cours desquelles des groupes de plus de dix oiseaux avaient été signalés dans le sud de la France (voir plus bas).

Les invasions en Europe de l'Ouest

La limite occidentale de son aire de distribution "normale" se situe dans les steppes d'Ukraine (lire La Crimée : des steppes, des lagunes, des montagnes et des oiseaux) et de Russie, et il niche assez régulièrement dans la Dobroudja roumaine, mais certains printemps, des milliers d'oiseaux peuvent atteindre de vastes secteurs dans le sud-est et l'est de l'Europe, et des couples peuvent parfois nicher suite à ces arrivées massives.

Répartition de l'Étourneau roselin (Pastor roseus) en Europe et invasions

Aire de répartition de l'Étourneau roselin (Pastor roseus) en Europe (en rouge) et limites des invasions printanières.
Carte : Ornithomedia.com d'après Le Guide Ornitho

Ce phénomène se produit en moyenne tous les huit à dix ans, parfois aussi plusieurs printemps de suite (cas de 2000, 2001, 2002, 2003 et 2012). Il serait lié à une forte augmentation locale des populations de criquets migrateurs : en effet, la reproduction de ce passereau est liée à l'éclosion de ces insectes, qui servent à la nourriture des poussins. Mais suite à des campagnes de traitement chimique dans les steppes du sud de la Russie et d'Asie centrale, les arrivées importantes d'Étourneaux roselins en Europe auraient tendance à s'espacer. Pourtant, un adulte peut manger 120 à 180 orthoptères par jour : pour contrôler de façon biologique et économique les populations de criquets, des nichoirs ont été installés en grand nombre dans la région désertique chinoise du Xinjiang.
Même en l'absence d'invasions, des oiseaux isolés peuvent atteindre l'ouest de l'Europe à la fin du printemps, peut-être selon le phénomène du dépassement ou "overshooting" (lire notre article Comment arrivent les oiseaux rares ?) : ils continuent leur migration au-delà que la limite de leur aire normale   de reproduction.
Comme pour d'autres espèces erratiques (lire Le nomadisme des alouettes désertiques : un exemple en Tunisie), la philopatrie (= fidélité au site de reproduction) de l'Étourneau roselin est faible : une fois qu'ils ont quitté leur nid (généralement en juillet), les jeunes se dispersent rapidement et sur de grandes distances.

Les invasions des printemps 2001 et 2002 en Europe de l'Ouest

Les printemps 2001 et 2002 ont été marqués par des invasions majeures d'Étourneaux roselins en Europe. En mai et en juin 2001, des milliers d'oiseaux ont été signalés en migration le long des côtes bulgares (par exemple depuis le cap Kaliakra) et des groupes sont arrivés jusque dans les steppes du parc national d'Hortobágy (lire Séjour ornithologique en Hongrie du 11 au 22 mai 2005), en Italie et en France (une quarantaine d'oiseaux). Dans l'hexagone, une troupe de 17 oiseaux a été découverte le 26 mai 2001 à Cassis (Bouches-du-Rhône) (source : Comité d'Homologation National).

Étourneau roselin (Pastor roseus) adulte

Étourneau roselin (Pastor roseus) adulte, La Piarre (Hautes-Alpes), le 31/05/2001.
Photographie : Olivier Torillon

Olivier Tourillon nous avait transmis plusieurs photos d'un adulte trouvé le 31 mai 2001 dans le village de La Piarre (Hautes-Alpes) : il s'était posé sur un fil électrique le long d'une route puis au sommet d'un arbre près de l'église.
Lors de l'irruption de 2002, encore plus importante, des milliers d'oiseaux sont arrivés dans les Balkans, où l'espèce a ensuite niché en grand nombre : 14 000 couples en Roumanie et 4 800 en Bulgarie (toutes les colonies ont été découvertes dans des carrières abandonnées près de Karnobat, de Banevo et de Chernivrakh). En Hongrie, près de 10 000 oiseaux ont été comptés mais aucune reproduction n'a été établie.
En Europe occidentale, plusieurs centaines d'oiseaux ont été observés en mai et juin 2002, principalement en Grande-Bretagne, en France (près de 150), en Italie (près de 250), aux Pays-Bas (47) et en Scandinavie. Douze étourneaux ont même été vus en Islande !
En France, les troupes les plus importantes signalées au Comité d'Homologation National comptaient 18 oiseaux à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) du 29 au 31 mai 2002, 12 oiseaux à Vernajoul (Ariège) du 7 au 9 juin 2002 et 11 oiseaux à Tabanac (Gironde) du 1er au 2 juin 2002. Un groupe important a aussi été filmé en mai 2002 à Bagnols-en-Forêt (Var).
Dans un article publié en 2003 dans le journal British Birds, des ornithologues bulgares ont décrit le trajet probable des oiseaux dans leur pays lors de l'invasion du printemps 2002 : ils seraient arrivés de Grèce via les vallées des rivières Maritsa, Arda, Tundzha et Struma, ils auraient ensuite traversé la plaine de Sofia et atteint ainsi le Danube. Par la suite, ils auraient volé vers l'Est pour rejoindre les steppes de la Dobroudja en Roumanie. Une partie de ces oiseaux s'est apparemment par la suite dirigée vers le Nord-est, tandis que les autres auraient poursuivi leur route le long de la mer Noire pour rejoindre la région de Burgas et y nicher. Ce circuit serait hérité de la répartition européenne historique de l'espèce.
En juin 2003, un afflux d'Étourneaux roselins a aussi été observé en Roumanie et en Bulgarie, avec selon Szabo Laszlo près de 30 000 oiseaux présents dans la Dobroudja.

Étourneaux roselins (Pastor roseus) adultes

Étourneaux roselins (Pastor roseus) adultes, Dobroudja (Roumanie), mai 2003.
Photographie : Szabo Laszlo
Étourneaux roselins (Pastor roseus) adultes

Étourneaux roselins (Pastor roseus) adultes, Dobroudja (Roumanie), mai 2003.
Photographie : Szabo Laszlo

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la rubrique Observations d'Ornithomedia.com

Étourneau roselin (Pastor roseus)

Sources

Vos commentaires sur :
"L'Étourneau roselin et les criquets, une relation étroite"

Vous devez être identifié(e)/connecté(e) pour accéder à cette page ! Si vous êtes déjà inscrit(e), rentrez votre email et votre mot de passe dans la zone "S'identifier/Devenir membre ".

Vous devrez alors revenir sur l'article actuellement consulté pour pouvoir réagir dans la boite de commentaires.


Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest