Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Le retard des hirondelles ce printemps pourrait être lié à la météo en Espagne

Brèves

Retour à la liste des brèves

Le retard des hirondelles ce printemps pourrait être lié à la météo en Espagne

En ce début de mai 2018, les hirondelles sont encore rares dans le nord et l'ouest de la France, et cette situation pourrait s'expliquer en partie par la fin d'hiver et le début de printemps froid et pluvieux qu'a connu l'Espagne.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Le retard des hirondelles ce printemps pourrait être lié à la météo en Espagne

Les Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) sont normalement de retour au cours de la seconde décade d'avril.
Photographie : Théodore Doukissis‎

Vous l'avez peut-être constaté localement, et des grands médias comme Le Parisien et RTL ont récemment publié des articles sur le sujet : les Hirondelles rustique (Hirundo rustica) et de fenêtre (Delichon urbicum) sont encore peu nombreuses dans le nord et l'ouest de la France, alors que ces deux espèces devraient être arrivées en grande partie au cours du mois d'avril et être en train de nicher (lire Les hirondelles reviennent-elles plus tôt au printemps qu'il y a trente ans ?). Ce retard ne semble toutefois pas généralisé, d'après des utilisateurs de notre page Facebook.

Pour Frédéric Jiguet, ornithologue au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, cela serait une nouvelle illustration de la baisse continue de leurs populations depuis une vingtaine d'années, et ce déclin important est confirmé par de nombreux observateurs. Sur notre page Facebook, Jean Sériot a signalé un fort taux d'échec de la seconde nichée depuis environ cinq ans.

Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, évoque entre autres des conditions météorologiques difficiles dans la péninsule ibérique à la fin de l'hiver, notamment de fortes tempêtes en Méditerranée : en effet, les hirondelles hivernent principalement en Afrique (même si les cas d'hivernage sont de plus en plus fréquents dans le sud de l'Europe) et survolent l'Espagne et les Pyrénées avant de revenir nicher en France et dans les pays voisins. Pour en savoir plus, nous avons parcouru les sites web de plusieurs journaux espagnols, et le décalage de la migration prénuptiale est en effet signalé à plusieurs reprises. Par exemple, dans un article publié le 23 avril 2018 par "La Voz de Galicia", le météorologue Guillermo Budiño explique ainsi que le temps pluvieux et froid que connaît la Galice depuis des mois a eu un impact sur la faune et la flore : le premier chant du Coucou gris (Cuculus canorus) est entendu en moyenne le 28 mars, mais le retard est important ce printemps, et la végétation s'est développée très lentement. Guillermo ajoute que de fortes tempêtes de grêle ont touché toute la communauté de Galice en avril, et qu'il a même neigé à 600 mètres d'altitude, des conditions inédites depuis longtemps.

Hirondelle rustique (Hirundo rustica)

Hirondelle rustique (Hirundo rustica), Cruviers-Lascours (Gard), le 27/04/2017.
Photographie : David Roux / Sa page Facebook

Selon un article publié le 15 février 2018 sur le site web du journal "Hoy" basé en Estrémadure, ce sont les tempêtes de janvier et de février qui auraient retardé l'arrivée des hirondelles en Espagne. L'association espagnole SEO/Birdlife a publié le même jour un communiqué expliquant que cette année, les premières observations d'hirondelles ont été très tardives par rapport aux dates moyennes d'arrivées constatées sur la période 1990-2017, une situation peut-être liée au long hiver que vient de connaître la péninsule ibérique.

Les conditions météorologiques ont un effet sur les dates de retour de migration de certaines espèces : cela a été montré par exemple chez le Gobemouche à demi-collier (Ficedula semitorquata) (lire Un Gobemouche à demi-collier observé en Camargue en avril 2018), un migrateur qui peut retarder la dernière partie de son voyage de retour en cas de vague de froid. Par contre, cela n'a pas été constaté chez une espèce proche, le Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca).

Des épisodes climatiques défavorables (brouillard, vents contraires, tempêtes, fortes pluies, neige, grêle) subis durant le trajet, surtout s'ils se produisent lors du survol de grandes étendues marines ou désertiques, sont parfois catastrophiques : le stress, l'alourdissement du plumage, l'hypothermie, les collisions ou la désorientation peuvent provoquer des mortalités de masse et donc diminuer ou retarder le nombre d'oiseaux de retour au printemps. Par exemple, deux vagues de froid en septembre 1931 et en octobre 1974 ont tué des centaines de milliers, voire des millions d'hirondelles en Europe centrale, et le printemps suivant, la population d'Hirondelles de fenêtre de Suisse aurait diminué de 25 %. Des dizaines d'hirondelles mortes ont été trouvées dans le Saskatchewan (Canada) après une vague de froid en mai 1956. Des cadavres d'Hirondelles rustiques ont été ramassés au Maroc en avril 1965 après un épisode de froid et de pluie. De nombreux martinets et hirondelles ont été tués par une tempête au large de la Tunisie en avril 1982. Des milliers d'Hirondelle à front blanc (Petrochelidon pyrrhonota) sont mortes en mai 1966 au Nebraska (États-Unis) à cause d'un épisode de froid et de pluie.

Les conditions régnant dans les zones d'hivernage africaines peuvent aussi modifier les dates d'arrivée en Europe de plusieurs migrateurs : des ornithologue espagnols ont ainsi noté chez l'Hirondelle rustique une corrélation entre la date de retour printanier dans la péninsule ibérique et les conditions écologiques favorables hivernales,  principalement le niveau des précipitations et le développement de la végétation. Quand cette dernière est bien développée et les insectes nombreux, les hirondelles reviendraient plus tôt au printemps.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans les forums d'Ornithomedia.com

Date de retour des Hirondelles rustiques ?

Dans la Galerie d'Ornithomedia.com

Hirondelle rustique (Hirundo rustica)

Sources

  • E. P. (2018). Las golondrinas llegan con retraso a Extremadura. Hoy. Date : 15/02. www.hoy.es
  • Emilie Torgemen (2018). Le printemps est là, pas les hirondelles. Le Parisien. Date : 09/05. www.leparisien.fr
  • SEO/Birdlife (2018). Los últimos temporales retrasan la llegada de las golondrinas y atraen “aves raras” a España. Date : 15/02. www.seo.org
  • Laura Chaparro (2018). Las aves, 'locas' con el tiempo: retraso de golondrinas y especies nunca vistas. El Espanol. Date : 27/02. www.elespanol.com
  • Oscar Gordo et Juan José Sanz (2008). The relative importance of conditions in wintering and passage areas on spring arrival dates: the case of long-distance Iberian migrants. Journal of Ornithology. Volume : 149. Numéro : 2. https://link.springer.com/article/10.1007/s10336-007-0260-z
  • I. Newton (2007). Weather‐related mass‐mortality events in migrants. Ibis. Volume : 149. Numéro : 3.
    Pages : 453-467. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1474-919X.2007.00704.x

Vos commentaires sur :
"Le retard des hirondelles ce printemps pourrait être lié à la météo en Espagne"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest