Publicité

Kite Optics

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Redécouverte du Hocco de Natterer au Brésil après plus de 35 ans sans données

Brèves

Retour à la liste des brèves

Redécouverte du Hocco de Natterer au Brésil après plus de 35 ans sans données

Le dernier couple sauvage de cette espèce endémique avait été observé en 1978 : quelques oiseaux ont été récemment observés dans les états du Pará et du Maranhão.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Redécouverte du Hocco de Natterer au Brésil après plus de 35 ans sans données

Hocco de Natterer (Crax pinima) mâle (en captivité) trouvé le 12 novembre 2017 dans le village de Marmorana, dans la municipalité d'Alto Alegre do Pindaré, dans l'état du Maranhão (Brésil).
Photographie : Emanuel Barreto

Le Hocco à face nue (Crax fasciolata) se distingue des autres espèces du genre par sa zone de peau noire autour de l'œil. Il est composé de trois sous-espèces à la répartition distincte : C. f. pinima dans le nord-est du Brésil, qui a récemment été élevé au rang d'espèce distincte, le Hocco de Natterer (Crax pinima), C. f. fasciolata dans le centre et le sud-ouest du Brésil, au Paraguay et dans le nord de l'Argentine, et C. f. grayi, dans l'est de la Bolivie. Le dimorphisme sexuel est important, le mâle étant uniformément noir dessus, tandis que femelle est barrée sur le dos et sur la queue.

Le Hocco de Natterer (Crax pinima) est endémique du nord-est du Brésil, où il vit dans les forêts primaires du type Terra Firme (= non inondables). Il était autrefois répandu du nord-ouest de l'état du Maranhão au nord-est de celui du Pará, mais il a presque entièrement disparu à cause de la chasse et surtout de la destruction de son habitat, qui a été intense dans cette partie de l'Amazonie et qui se poursuit actuellement, les départs de feux ayant été particulièrement nombreux en 2019 (lire Amazonie : nouvelles infos sur les répartitions du Tête-de-feu pelucheux et du Batara du Rondônia). Il ne resterait que 100 individus dans la nature, et aucun ou très peu en captivité, et il est donc en danger critique d'extinction.

Aucune observation n'avait été faite dans la nature depuis 1978 (voir plus bas), mais dans un article publié en 2019 dans la revue Papéis Avulsos de Zoologia, des ornithologues ont présenté plusieurs données obtenues dans des territoires indigènes des états du Pará et du Maranhão : la Terra Indígena Mãe Maria (municipalité de Bom Jesus do Tocantins), la Reserva Biológica do Gurupi/Terra Indígena Alto Turiaçu (municipalité de Centro Novo do Maranhão), et la Terra Indígena Rio Pindaré (municipalité d'Alto Alegre do Pindaré).

Emplacements des observations récentes duHocco de Natterer

Emplacements des observations du Hocco de Natterer (Crax pinima) en 2017 et en 2018.
Carte : Ornithomedia.com d'après  Bruna R. Amaral et al

Les auteurs de l'article ont mené des recherches dans des secteurs de forêts de Terra Firme entre mai 2004 et décembre 2018 (336 heures d'observation)de l'état du Pará, et entre le 7 et le 17 novembre 2017 (90 heures d'observation) dans l'état du Maranhão, et ils ont aussi posé des pièges photographiques (lire Utiliser les pièges photographiques pour étudier et observer les oiseaux).

Dans l'état du Pará, un mâle avait été photographié par un piège le 9 novembre 2013 dans la Terra Indígena Mãe Maria, et un indien avait repéré un mâle près de la rivière Mãe Maria le 16 octobre 2014. Les habitants interrogés avaient expliqué que cette espèce était autrefois plus facile à trouver dans les forêts bordant les rivières Mãe Maria et Jacundá, et qu'elle était également présente le long de la rivière Pindaré.

Dans l'état du Maranhão, un mâle élevé par une famille indigène a été photographié le 8 juillet 2017 au nord de la route BR-222. Un mâle et une femelleon été trouvés le 11 novembre 2017 dans la Terra Indígena Alto Turiaçu. Des indiens ont signalé la présence d'un mâle captif dans la Terra Indígena Rio Pindaré. Enfin, un mâle et une femelle ont été vus le 16 novembre 2017 (et un enregistrement a été réalisé), et un mâle a été photographié le 6 décembre 2018 dans la Reserva Biológica do Gurupi.

Selon la littérature, le Hocco de Natterer était autrefois présent dans plusieurs secteurs de l'état du Pará (près de la plage de Cajutuba, autour de Belém, le long de la rivière Capim, et dans les municopalités de Cametá, de Marabá et d'Ourém) et du Maranhão (municipalités de Santo Amaro do Maranhão, Primeira Cruz et Grajaú , et rivière Pindaré). Avant les données présentées dans cet article, le dernier couple connu avait été collecté en février 1978 le long de la rivière Igarapé Pedral, dans la municipalité d'Ourém, dans l'état du Pará, et les deux spécimens ont été déposés dans le Museu Paraense Emílio Goeldi.

Cet oiseau pourrait être encore présent dans la réserve forestière de Grupo Agropalma, dans la municipalité de Tailândia. Il serait aussi intéressant de le chercher dans la Terra Indígena Araribóia, une zone de 413 000 hectares située dans la municipalité d'Amarante de Maranhão, et de confirmer sa présence dans les forêts de Rebio do Gurupi, à l'ouest de l'état du Maranhão.

Les territoires indigènes sont menacés par des coupes illégales, le braconnage et les incendies, et il faudrait renforcer leur protection, ce qui ne semble pas être la priorité de l'Administration du président Bolsonaro, élu en 2019 et soutenu par les propriétaires fonciers, des agriculteurs, des éleveurs et des industriels. L'avenir du Hocco de Natterer est donc très incertain. Un programme de reproduction en captivité serait une solution possible, d'autant plus que les Cracidés sont assez faciles à élever (lire Victor Diaz, l'ami des Cracidés au Pérou). Enfin, une sensibilisation des peuples indigènes serait utile pour réduire la pression de chasse.

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Dans la boutique d'Ornithomedia.com

Birds of Brazil 2.0 (MP3 DVD)

Ouvrages recommandés

Sources

  • Bruna R. Amaral, Thiago Orsi Laranjeiras, Mario Cohn-Haft, Gabriel Augusto Leite, Robson Czaban et Cameron L. Rutt (2019). Major range extension for Orange-fronted Plushcrown Metopothrix aurantiaca in the central Amazon of Brazil. Bulletin of the British Ornithologists’ Club. Volume : 139. Numéro : 2. Pages : 99-104. www.periodicos.usp.br/paz/article/view/155367/156203
  • BirdLife International (2019) Species factsheet: Crax pinima. Date : 01/10. http://datazone.birdlife.org/species/factsheet/45092131
  • Diego Mendes, Antônio Emanuel Barreto et Cesar Medolago (2017). Após 40 anos, o mutum-pinima enfim é encontrado. Oeco. Date : 7/12. www.oeco.org.br

Vos commentaires sur :
"Redécouverte du Hocco de Natterer au Brésil après plus de 35 ans sans données"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest