Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > Des nouvelles des oiseaux des Caraïbes après le passage de l'ouragan Irma

Brèves

Retour à la liste des brèves

Des nouvelles des oiseaux des Caraïbes après le passage de l'ouragan Irma

Même s'il est encore trop tôt pour faire un bilan du passage de cet ouragan puissant sur l'avifaune de la région, voici quelques éléments de réponse.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

Des nouvelles des oiseaux des Caraïbes après le passage de l'ouragan Irma

Paruline de Barbuda (Setophaga subita), Barbuda (Antigua-et-Barbuda), mars 2011.
Photographie : Josh Noseworthy / Wikimedia Commons

La saison cyclonique 2017 dans l'océan Atlantique Nord, qui n'est pas encore terminée, se caractérise par la succession de plusieurs ouragans puissants : Harvey et Irma en août, Jose, Katia et Maria en septembre. On sait que les dégâts humains et matériels ont été importants, mais comment s'en sont sortis les oiseaux ? S'il est encore trop tôt pour faire un bilan précis, voici déjà quelques éléments de réponse pour l'ouragan Irma (devenu "célèbre" pour avoir notamment ravagé l'île antillaise de Saint-Martin) qui s'est formé le 29 août et qui a fini sa course le 12 septembre en Alabama (États-Unis).  

Cet ouragan a ravagé presque 95 % des bâtiments et des infrastructures de la petite île de Barbuda : or elle accueille un passereau endémique dont la population compte moins de 2 000 individus, la Paruline de Barbuda (Setophaga subita). Une équipe composée de représentants de l'Antiguan partner Environment Awareness Group (EAG) et du Department of the Environment d'Antigua-et-Barbuda avait visité le 15/09 l'habitat fréquenté par cet oiseau, et aucune paruline n'avait été notée. Lors d'une seconde sortie organisée le 22/09, huit ont été observées, ce qui est encourageant, et la végétation du nord de l'île commence déjà à repousser. D'autres visites seront réalisées dans les semaines à venir. Sur cette même île, la colonie de Frégates superbes (Fregata magnificens) du lagon de Codrington, la plus grande du continent américain avec 2 500 couples, serait durement affectée d'après Andrew Dobson, président de Birds Caribbean.

Dans les Bahamas, le Bahamas National Trust a signalé l'observation de plus de 100 Amazones de Cuba (Amazona leucocephala) de la sous-espèce endémique bahamensis, ce qui est un bon signe. Dans ce même archipel, Kevin Omland, du Bahama Oriole Project, signale que l'habitat de l'Oriole des Bahamas (Icterus northropi) semble avoir bien résisté : un inventaire complet sera mené en 2018. Le Bahamas National Trust indique par ailleurs que les 50 000 Flamants des Caraïbes (Phoenicopterus ruber) de l'île d'Inagua sont déjà revenus : ils avaient quitté le secteur avant le passage d'Irma (lire L’organe paratympanique, le baromètre interne des oiseaux), certains d'entre eux étant restés à l'abri dans la mangrove. Par contre, sur les Cayo Coco Cays, au nord de Cuba, des centaines de flamants sont morts.

Sur Porto Rico, un journalise de Newsweek indique que des Amazones de Porto Rico (Amazona vittata) captives et sauvages ont survécu. Tom White (U.S. Fish and Wildlife biologist) rajoute que l'El Yunque National Forest, l'un des bastions de l'espèce, a été relativement épargné grâce au terrain accidenté et montagneux (lire Observer les oiseaux à Porto Rico).

En Floride, Audubon Florida a indiqué que 44 aires de Milans des marais (Rostrhamus sociabilis) ont été détruites autour du lac Okeechobe (lire Observer les oiseaux dans le sud de la Floride : première partie) : or, l'on ne comptait que 130 nids dans tout l'état et l'espèce avait déjà connu une mauvaise saison de reproduction. Un autre inventaire doit être mené pour faire un bilan plus précis. Le 14 septembre, des volontaires d'Audubon Florida ont visité en bateau le nord du Little Talbot Island State Park pour compter les Pluviers siffleurs (Charadrius melodus), un limicole menacé, et ils ont pu observé plusieurs oiseaux, dont deux bagués originaires du Canada hivernant régulièrement en Floride nommés [KC] et [AJ] : ils ont donc surmonté le passage d'Irma.
 

À lire aussi sur Ornithomedia.com

Ouvrages recommandés

Sources

Vos commentaires sur :
"Des nouvelles des oiseaux des Caraïbes après le passage de l'ouragan Irma"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest