Publicité

Europe Nature Optik

 (En savoir plus ?)

S'inscrire
Mot de passe oublié ?

Accueil > Brèves > 1ère reproduction confirmée de l'Engoulevent doré pour le Paléarctique occidental

Brèves

Retour à la liste des brèves

1ère reproduction confirmée de l'Engoulevent doré pour le Paléarctique occidental

Un œuf a été trouvé le 19/04/2018 sous un buisson dans un oued près d'Ouadâne (Mauritanie), au nord du 21ème parallèle nord.

| Non soumis au comité de lecture

Partager
Translate

1ère reproduction confirmée de l'Engoulevent doré pour le Paléarctique occidental

Engoulevent doré (Caprimulgus eximius), Ouadâne (Mauritanie), le 19 avril 2018.
Photographie : Josh Jones / www.joshrjones.com

L'Engoulevent doré (Caprimulgus eximius) mesure 25 cm de long. Son plumage globalement jaune-chamois lui permet de passer inaperçu quand il est posé sur le sable. Sa gorge est blanchâtre et ses parties supérieures présentent de petites taches triangulaires gris-blanc bordées de brun sombre. En vol, deux grandes taches blanches bordées de noir sont visibles à l'extrémité des ailes. Deux taches blanches sont également visibles aux deux coins de la queue. Il peut être confondu avec l'Engoulevent du désert (Caprimulgus aegyptius) mais ce dernier est bien plus grand, son plumage est gris-sableux plus terne,  ses ailes sont plus longues et plus pointues, et les taches blanches des primaires et des rectrices externes sont  moins visibles.

Il niche de façon fragmentée dans les semi-déserts herbeux depuis le Sénégal jusqu'au nord du Soudan. Deux sous-espèces sont reconnues : C. e. simplicior du sud de la Mauritanie au centre du Tchad et C. e. eximius au Soudan. Les populations sont généralement sédentaires.

Situation d'Ouadâne (Mauritanie)

Situation d'Ouadâne (Mauritanie).
Carte : Ornithomedia.com

La première donnée de cette espèce tropicale dans le Paléarctique occidental (lire Qu'est-ce que le Paléarctique occidental ?) est très récente : le 3 mai 2015, un oiseau avait été vu traversant la route entre Dakhla et Aousserd au sud du Maroc (lire Observer le Moineau doré au Sahara occidental), mais malheureusement, la voiture des observateurs l'a heurté et tué. Le 16 mars 2016, une équipe d'ornithologues de la société Biome Consulting, composée de Dan Brown, de Richard Moores et de Martyn Owen, avait observé au moins quatre oiseaux, et plus important encore, un mâle avait répondu à la diffusion de son chant dans un large oued au nord d'Ouadâne (lire Possible reproduction de l'Engoulevent doré au Maroc en mars 2016). 

Écoutez ci-dessous un enregistrement du chant de l'Engoulevent doré réalisé par Marius Dussel en janvier 2015 à Rosso en Mauritanie (source : Xeno-canto) :

Le 11 avril 2016, Un Pic goertan (Dendropicos goertae) avait aussi été observé dans le secteur d'Ouadâne : il fréquentait un peuplement d'acacias près de Guelb er Richat. Il s'agissait de la première donnée de cette espèce africaine pour le Paléarctique occidental. Des Moineaux dorés (Passer luteus) avaient également été vus (lire Observer le Moineau doré au Sahara occidental).

Malgré plusieurs observations d'Engoulevents dorés entre février et avril chaque année depuis 2015, la reproduction de l'espèce n'avait pas encore été confirmée dans le Paléarctique occidental jusqu'à cette année. Dans un article publié sur le site web Birdguides, on apprend qu'une équipe de six observateurs a repéré le 19 avril 2018 un nid près d'Ouadâne (Mauritanie), à quelques centaines de mètres au nord du 21ème parallèle nord, qui définit la limite méridionale du Paléarctique occidental dans le nord-ouest de l'Afrique. Ce site de nidification a été découvert grâce l'observation le 18 avril au crépuscule d'un mâle qui chantait par intermittence et chassait les criquets : il se posait de temps en temps et s'envolait pour attraper des proies. Le 19 avril, les observateurs sont revenus au même endroit et une femelle (identifiée grâce aux extrémités chamois de sa queue) a été repérée sous un buisson. Quand elle s'est envolée, un œuf a été vu dans une cuvette peu profonde creusée dans le sable.

Les 19 et 20 avril 2018, l'équipe a visité un autre oued à El Beyed, à 60 km au nord-est d'Ouadâne, et deux oiseaux (une femelle et un mâle chanteur) ont été observés dans un habitat favorable (des buissons séparés par des étendues sablonneuses). Un article complet sur ces données sera publié dans la revue Dutch Birding. Des photos de ces observations ont disponibles sur le site web de Josh Jones.



Engoulevent doré (Caprimulgus eximius) filmé à Rosso (Mauritanie) le 17 janvier 2016.
Source : Mickss85

À lire aussi sur Ornithomedia.com

À lire sur le web

Ouvrages recommandés

Sources

  • Josh Jones (2018). First confirmed breeding of Golden Nightjar in the Western Palearctic. Date : 10/08. Birdguides. www.birdguides.com
  • Eric Didner et BirdGuides (2016). African Grey Woodpecker – a new Western Palearctic bird. Birdguides. Date : 22/04. www.birdguides.com

Vos commentaires sur :
"1ère reproduction confirmée de l'Engoulevent doré pour le Paléarctique occidental"

Les Archives d'Ornithomedia.com

Pour 6 € pour 6 mois ou 10 € pour un an, consultez tous les articles parus
sur Ornithomedia.com depuis plus d'un an. Abonnez-vous !

Actualités : Brèves | Agenda | Spécial

Magazine : Études | Interviews | Analyses | Observer en France | Voyages |

Pratique : Débuter | Conseils | Équipement | Identification |

Communauté : Observations | Galerie | Forums | Blog

Achat & Vente : Boutique | Annonces

Découvrez chaque jour sur Ornithomedia.com, les dernières infos sur les oiseaux en France, en Europe et dans le monde : des conseils (reconnaître les oiseaux du jardin, fabriquer un nichoir, nourrir un oisillon) et des carnets de voyage ornithologiques dans les parcs et réserves naturelles, des observations et des photos d'oiseaux. Notre boutique propose également des jumelles, des longues-vues, des trépieds et des guides ornithos.



L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page facebook   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre compte Twitter   L'actualité sur l'observation des oiseaux sur notre page Google+   L'actualité ornithologique épinglée sur notre page Pinterest